LA ZONE -
Résumé : Le Duc fait dans le pyrotechnique avec des missiles et des avions explosés en vol, rapprochant dangereusement la Saint-Con du 14 juillet. C'est bien trop stupide pour être une apologie du terrorisme. Le texte a été corrigé par Aka, mais comme tout être humain elle n'a pu éliminer l'ensemble des fautes. Comme d'hab, si c'était une parodie ce serait drôle. A noter la référence aux texte de Narak en intro et celle au texte hors concours Le Duc/nihil en conclusion.

Le spectacle

Le 14/04/2005
par Le Duc
[illustration] 08 avril, 22H09

Pour une foi j’ai décidé de faire du « bon » boulot, et donc de ne pas me donné de limite aujourd’hui, enfin demain plutôt !
Je vais cramer du con toute la journée jusque à ce qu’il n’en reste plus un seul... ceux qui me paraît être un objectif ma fois assez noble bien que plutôt utopiste.
Bien évidemment, vu le nombre de têtes écervelés qui pullulent de ci de là nous cernant de toute part, vous conviendrez qu’il est peu envisageable de les éradiquer de la surface terrestre en seulement 24h.
Donc j’ai pris les devants ! Durant les dernières semaines, j’ai élaboré quelques bombes incendiaires artisanales que j’ai pris grand soin de dissimuler dans les appartements de connards de compétition triés sur le volet.

D’ailleurs je viens à peine de sortir de chez l’un d’entre eux, que j’ai piégé d’une méthode peu élaborée car je suis à cours d’explosif. Pour celui la, j’ai ouvert le gaz vu qu’il n’y a pas de fenêtre dans cette appart (putain qu’il faut être con pour avoir un appart sans fenêtre) le gaz devrait avoir le temps de s’accumuler suffisamment longtemps avant que le minuteur à Cadran bleu que j’ai placé sur le chauffe-eau en guise de détonateurs ai atteint zéro, je l’ai réglé sur le 10 avril à 00h00.
J’ai aussi ajouté du gasoil dans la cafetière pour donner une petite touche artistique à cette crémation.
Bon cependant, il suffit juste que ce con aperçoive le minuteur et qu’il ai la présence d’esprit d’enlever la pile pour que mon plan tombe a l’eau ..
Mais bon je prends le risque.


23H25

J’arrive à destination, mon premier objectif : le Stade de France.
Céline Dion et Lara Fabian donnent une représentation ce soir, le stade est bondé.
Je me suis senti comme obligé d’aller y faire un peu de ménage.
Bon comme j’ai déjà exploité mes ressources d’explosifs la tache est plutôt complexe.
Mais bordel faut que j’arrive à relever ce défit parce que quand on entend environ 150 000 personnes crier à tue-tête :
« JEEEE T’AIIIIIIIIIMMMMMMMMMMMMMEEEEEEU COMME UN FOUUU COMMMMMMMMMEEEE UNEEEE .. »
On à comme soudain des tics nerveux qui vous font cligner de l’œil droit, la voix dans votre tête qui n’apparaît que lorsque vous perdez pied avec la réalité, commence à vous susurrez d’un ton mélodieux : « Tue-les ! Tue-les bordel ! Mais qu’est-ce que t’attends ? »

Pour ce coup là j’ai prévu de faire d’une pierre, deux coups.
En effet l’inauguration du premier vol long courrier de l’Air Bus A380 à lieu ce soir il part de Roissy et est à destination de New York, à son bord « le haut gratin » de notre société, il y a là plusieurs chefs d’états dont le notre et celui des Etats-Unis D’Amériques, des Golden Boys de Wall Street ainsi que plusieurs PDG de multinationales dont TOTAL FINA ELF… Bref, de bons gros connards.
Depuis une semaine sur NRJ on arrête pas d’entendre que ce vol d’inauguration passera pour cette occasion au dessus du stade de France à basse altitude, ce qui permettra aux spectateurs de pouvoir admirer ce monstre de technologie.
Charger au maximum de plusieurs tonnes de kerosen, il m’offrira un spectacle inoubliable !
J’en ai déjà l’eau à la bouche.
Je met mon cd préparer à l’avance dans le lecteur de la voiture, le son au max histoire de couvrir la nuisance sonore provenant du stade et play !
« BURN BABY BURRNNN »
J’ouvre la portière de ma voiture, et je bondis joyeusement sur l’asphalte du parking, sautillant gaiement jusqu’au coffre, que j’ouvre nerveusement, un coup d’œil à ma montre :

23h53,
Faut pas que je rate l’heure de mon vol, il est supposé passer à 00h.
Je m’empresse donc de prendre mon lance roquette chargé d’un missile anti-aérien à guidage thermique, c’est dingue ce que l’on peu dégoter comme matos en ex URSS quand j’y pense.
Dépêchons c’est pas le temps de mollir, l’heure tourne, j’arme le bordel, ça fais des bips et de jolies couleurs, je suis pas vraiment sûr de ce que je fais étant donné que j’ai jamais tiré au lance rocket de ma vie, et que j’ai rien compris au mode d’emploi écris en Ruskov.

00h00

Une succession d’explosion illumine le ciel qui prend des teintes d’un rouge bordeaux qui se voudrais presque, du coup, romantique.
Je ne pus m’empêcher de verser une petite larme devant un tel spectacle aussi bien synchronisé, « c de toute boté » dis-je à haute voix pendant qu’un agent de sécurité sortit certainement pour faire sa ronde hallucinait, à la vision d’un Paris semi enflammé et d’un mec souriant béatement, le visage ruisselant de larmes, le tout avec un bazooka sur l’épaule…

00h01

L’avion arrive comme prévu droit vers le stade, il est maintenant a porté de tir, il se rapproche très vite, c’est maintenant ou jamais !
J’appuis sur le gros boutons rouge se situant à l’arrière de l’arme, une flamme immense apparaît alors à la sortie du cylindre se trouvant devant moi, mais surprise, je ne discerne aucun missile, m’aurait-on trompé ?
Stupéfait, je jette un coup d’œil dans le lance missile encore fumant et je n’y vois plus l’ogive.
« Bah que c qse dlire ?! » me questionnais-je
Je vis que le gars de la sécu, la bouche grande ouverte, suivait quelque chose de ses yeux complètement écarquillés, se trouvant derrière moi.
Je me retourne et je vois le missile de mon arme, entamer un virage pour faire demi tour :
« Ptain le con, j’ai tenu le bordel à l’hanver, ereseman que c à tête chercheuse ditdonc.. »

00h02

Le missile fonce tout droit sur le réacteur gauche de l’appareil, lequel explose en une gigantesque boule de feu de couleurs jaune et rouge, éclairant un petit peu plus encore cette nuit enflammée.
L’avion en feu chute rapidement et lourdement en direction du stade, et je me demande un instant si je ne suis pas un chouya trop prés.

L’immense paquebot aérien vint se fracasser en plein milieu du stade, créant une explosion qui fit jaillir une immense boule de feu cent fois plus grosse que la précédente, qui s’élève à plusieurs dizaines de mètres, le kérozène des réservoirs jaillit dans les gradins tel une immense bombe de napalm, transformant immédiatement en torches humaines tous les spectateurs de ce show immondesque, ça sent le cochon grillé ça brûle de partout, certains encore vivants courent dans tous les sens.
« OUAIS EN PLEIN DANS LE MILE ! Regarde ça gars un vrai régale pour les yeux et un acte de purification pour l’humanité » fis-je fièrement à l’intention de l’agent de sécurité

00h15

Mon regards décrocha un instant du splendide spectacle qui s’offrait à moi, pour venir se poser sur le garde de mes deux, qui la main tremblante me visait avec son arme de service, en balbutiant : « v..vo.. vous .. vous êtes complètement malade ! »
Je retournai illico à mon coffre ou je déposai mon arme pour sortir un jerricane empli de gasoil ainsi qu’une batte de baseball.
Je m’avançai vers lui en chantant de manière euphorique : « Et on lui péleraaa le fiiooon sur la bute du Limousiiiin, oùùù on l’ennnculeraaaa avec unnn exxxtincteuuur »
Ce salopard pris de panique me tira dessus avant de prendre ses jambes à son cou, je lançai ma batte sur lui qui je ne sais par quel miracle réussie à toucher le haut de son crâne, ce salaud m’a touché à la jambe.

00h20

Aspergé de gazole, le crâne pissant le sang il été presque peinant… En tout cas il faisait moins le malin maintenant
« Une dernière cigarette ? » lui proposais-je sadiquement
« NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNNNN !! »
Et une autre allumette d’enflammée ! La soirée commençait plutôt bien.
Quand soudain j’entendis des applaudissements provenant de derrière moi, je me retournai illico, et je vis Aka, un sbire du grand inquisiteur de l’ordre de la saint con, m’applaudir lentement
« Tes vraiment le roi des con » me dit-elle
« La saint con c’est pas le neuf avril mais le dix, je te dis à demain profite bien de ta journée »
Et elle partit en ricanant.

Hébété je décidai donc de partir me réfugier en campagne, là ou ils ne pourraient jamais me retrouver.

= commentaires =

Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 15/04/2005 à 14:53:34
T'as engagé qui, comme nègre ? On a presque l'impression de lire un chef d'oeuvre, là. Bel effort. Faudra pas retomber, après...
Aka


    le 15/04/2005 à 17:31:32
C'est marqué dans le résumé qui il a engagé.
Le Duc


    le 15/04/2005 à 18:34:48
bien heureusement, les zonards ce sont aperçut de la mauvaise foi dont Nihil fais preuve dans les résumé de mes textes et pour cette raison ils n'y prétent plus attentions


Commentaire édité par Aka.
nourz     le 15/04/2005 à 18:39:53
c'est vrai que pour du el Def ça passe plutot bien...
merci Aka d'être passée par la ...
Lapinchien


tw
    le 15/04/2005 à 18:41:33
nourz arrête les cachetons ! en plus la tu viens d'avaler un cajoline tablet's et çà le fait moyen...
Aka


    le 15/04/2005 à 18:42:35
Je corrige ses commentaires aussi.
Le Duc


    le 15/04/2005 à 18:46:30
bah putain tu laisse des fautes hein ! tes nule je veu être rembourser (et pas en bon d'achats svp en liquide)
Lapinchien


tw
    le 15/04/2005 à 18:47:19
C'est limite censuriel comme expérience... bon sang, pourquoi l'empecher de s'exprimer librement... et nous de ne rien comprendre tranquilement ?
Aka


    le 15/04/2005 à 18:49:27
Parce qu'il vient me faire chier sur msn pendant des heures pour que je le fasse.

El def > J'ai fait un C/C moi, faut pas abuser non plus.
Narak


    le 15/04/2005 à 20:16:42
Vraiment sympa ce texte, Def quand tu en reste au seul domaine qui te réussit, la déconne pure, hé ben ça peu vraiment faire des textes réussi...





Je mets ce commentaire uniquement parce qu'il a fait une référence à mon texte.
Dafal


    le 04/09/2009 à 04:26:55
ha l'enfoiré sa c'est de la barre :
"Ptain le con, j’ai tenu le bordel à l’hanver, ereseman que c à tête chercheuse ditdonc.."
dAFAZ     le 05/07/2010 à 22:26:54
toujours aussi con toujours aussi bon!

= ajouter un commentaire =



[Accueil]