LA ZONE -
Résumé : Pour une fois voici un texte long d'Anthrax, avec un peu plus de sens que dans ses petites litanies foireuses mais toujours ce ton guilleret et confus qui me porte sur les nerfs. On parle ici de sexe et de plaisir, du puritanisme à la pornographie. Ca tiendrait presque debout sans cette morale bien-pensante et hippie qui gangrène la réflexion de l'auteuse et cette ignoble et risible conclusion sur l'amour...

Allez, copulez maintenant !

Le 15/05/2005
par Anthrax
[illustration] Sexe ! Et l’amour devient risible… Voyez la bête à deux têtes !
Jolies queues et belles chattes font mieux tourner le monde que n’importe quelle sévère soutane ou stricte cravate, quoique celle du notaire a les mamelles fières…
Pardonnez moi, je m’égare, et c’est si facile quand le hasard mouille au fond des culottes…
Je t’aime, moi mon cul, mais pourtant c’est pareil ! Notre cul, messieurs, c’est votre soleil, celui qui chauffe les entrailles de votre imagination, qui vous tient, qui vous tenaille et vous assomme avant le sommeil !
Notre cul encensé, convoité, censuré, idolâtré, montré du doigt voire de plusieurs, critiqué, exploité, malaxé, ouvert à pleines mains cette fois, tripoté, fouillé, perforé, exposé, banni, maudit, brûlé vif sur des bûchers ! Si bien qu’aujourd’hui, si ça ne nous envoie pas en taule, ça paye très bien de le montrer ce cul, sur petit et grand écran ou papier glacé, dans tous les foyers grâce à la suprême maquerelle informatique ! Qui n’a pas eu son pain de fesses ?
Des milliers de crétins suspendus par la verge au plus beau cul de la semaine, peu importe de savoir à qui il appartient, ce qui est certain c’est qu'il rapporte ! Et il rapporte quoi au juste ?
Qu'est-ce que ça peut nous faire ? Nous aurions tort de cracher sur ceux qui l’ont compris car si nous sommes assez cons pour nous payer des culs, sur tous les supports imaginables y compris la chair, alors qu'il y en a qui n’ont même pas assez à manger pour utiliser le leur à des fins pratiques, c’est à dire pour chier, il est normal parfois de se faire…enculer quelque part, non ?!
Pardonnez moi, je deviens très grossière… Mais n’est-ce pas ce que vous aimez, les mots grossiers, les mots cochons susurrés à l’oreille, mots interdits qui donnent le petit frisson supplémentaire ?

Le plaisir a depuis toujours faussé compagnie à la morale et aux inquisitions. Le péché de chair a été inventé par des hommes vicieux, jaloux et avides de pouvoir, le diable a été inventé pour dominer les masses indisciplinées, et des siècles et des siècles plus tard, le joug est encore présent, imprimé dans nos cerveaux, mais certainement pas dans nos cellules !
L’imagination mélomane aime les accords en rut majeur…
Danser la danse du loup ! Forniquer, copuler ! Trousser, harponner, croquer, saillir !
Viens-donc ! Je suis la femelle tant redoutée, la dévoreuse, l’insatiable, de celles que l’on a enfermées, pendues, chassées, brûlées, réduites au silence pendant des siècles et que l’on pourchasse encore ailleurs de par le monde ! Indomptables mais si généreuses…

Une femme n’a t-elle d’autre choix que le camp des salopes ou la névrose ?
Il est bien plus difficile d’assumer son plaisir que de critiquer celui des autres, n’est-ce pas ?
Quant aux hommes, vos queues ont déjà choisi pour vous et quoiqu’elles fassent, vous êtes toujours le sexe respectable… n’est-ce pas ?
Maintenant pour être une parfaite salope, mieux vaut avoir des atouts et comme encore une fois, c’est vous, messieurs, qui faites les règles du jeu, ce sont des atouts avant tout plastiques…
Trop laide, trop maigre, trop grosse, trop vieille, pas assez comme ça ou trop comme ci… Qu’une femelle désire assumer pleinement sa sexualité, ses désirs et la voilà sur un chemin de croix à défaut de cœurs ou de bâtons ? Vous riez ?
Pensez à toutes les saintes anonymes qui vous permettent de vous éponger sur elles en échange de quelques billets, que vous soyez maigre, gros, chauve, édenté, boutonneux, poilu, mou ou puant de la gueule, des pieds, de tout ? Vous riez encore ?
Hypocrisie puritaine, négation de la nature d’un côté, exploitation de la chair et de votre misère sexuelle, explosion du sex bisness … de l’autre. Entre les deux, l’être humain.
Une déviance, un non-sens, un monstre de beauté, un ange raté, un menteur éhonté !

Nous devrions être les propres peintres de notre sexualité. La toile n’a jamais été blanche mais à nous de jouer avec les couleurs, de projeter tous nos fantasmes, qu'ils aillent éclabousser les contours trop propres, de longues coulées de jus salée sur les lignes trop droites, brouiller la piste pour tout ceux qui suivront car non, il n’y a jamais eu de règles, tout est sans cesse à inventer, en mouvance !
N’en déplaise à la pornographie institutionnelle et judéo-chrétienne!
Trop de cul ! Pas assez ! Plus encore ! Jusqu’à la nausée, jusqu’à ce que ça ne veuille plus rien dire, alors on touche à l’essentiel, au-delà, bien au-delà de nos agitations de fourmis lubriques, de cette quête éperdue que l’on ne comprendra jamais, car enfin, avouez, l’amour est bien peu dans tout ça…
L’amour, une belle couverture, un emballage digne, l’amour c’est de l’amitié au-delà du raisonnable, l’amour, c’est la plus belle et la plus étrange invention de l’homme pour justifier sa nature animale et contrer ses peurs viscérales.

Peut-être le désir n’est il que l’appel pressant des êtres humains à venir, des humains qui veulent naître, encore et encore…
Pourtant l’amour, c’est peut être aussi une poussière d’étoile tombée dans l’œil des hommes…
Goutte d’eau simple et parfaite qui tombe sur leurs paupières et les réveille un beau matin, encore amoureux. Magique.

= commentaires =

Narak


    le 15/05/2005 à 15:54:51
Ce que je n'ai pas compris dans ce texte :

La cravate du notaire a les mamelles fières…( et la cravate du notaire, elle suce ?)

Le hasard mouille au fond des culottes…( C'est pour ça que je joue toujours à la roulette russe avant de baiser, ça remplace les préliminaires

Le diable a été inventé pour dominer les masses indisciplinées ( c'est le role de Dieu ça, non ?)

Sinon le reste ? Euh...mouai bof, ça me parle toujours pas.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 15/05/2005 à 16:23:53
C'est SCANDALEUX. Y a vraiment qu'une femme pour écrire des horreurs pareilles. Le coup des longues coulées de jus salé, c'est franchement répugnant. Même pour la Zone, c'est abject.

Et pourquoi le puritanisme serait-il hypocrite ? La pornographie judéo-chrétienne ? Qu'est-ce que c'est que ce galimatias ?

SCANDALEUX.
Lapinchien


tw
    le 15/05/2005 à 19:03:19
l'amour c'est juste une question de pheromones qui déclanchent des obsessions dans la tronche... vade retro et trompe ton corps powwwaaa
Antrax     le 16/05/2005 à 13:26:37
Narak, laisse tomber ce que t'as pas compris, t'es trop jeune c'est tout... Frère smerdiak, à force de sodomiser les jeunes recrues du seigneur, la confusion remonte jusqu'à la cervelle, je te laisse répondre toi-même aux questions que tu as posé, quant à nihil, tu peux tjs essayer la psychanalyse ou le baton de feu, mais tu es peut-être trop jeune aussi finalement pour comprendre l'immense liberté qui se situe au delà des préjugés, des dogmes, des catégorisations, du fichage grossier, et... la dissolution d'un égo boursouflé à l'étroit dans son pantalon...
l'amour c'est bon, ça libère de soi...
Jean Vallée L'amour ça fait chanter la vie    le 16/05/2005 à 14:56:52
Paroles et Musique: Jean Vallée 1978



L'amour ça vous met dans le cœur
Des crayons de couleurs
Pour dessiner le monde
L'amour on devient musicien
De vrais petits Chopin
Rien que pour une blonde
L'amour c'est tellement fantastique
Ça met le bonheur en musique
Ça rit de toute sa symphonie
L'amour ça fait changer la vie.

L'amour ça vous met dans les yeux
Un regard fabuleux
Qui vous change un visage
L'amour ça vous donne des ailes
Pour monter dans le ciel
Jusqu'au septième étage
L'amour c'est tellement fantastique
Ça met le bonheur en musique
Ça rit de toute sa symphonie
L'amour ça fait changer la vie.

L'amour c'est un grand magicien
Qui vous change un chagrin
En moins d'une seconde
L'amour en un mot comme en cent
Ça vous donne vingt ans
Dans tous les coins du monde
L'amour c'est tellement fantastique
Ça met le bonheur en musique
Ça rit de toute sa symphonie
L'amour ça fait chanter la vie.
La vie !
Lapinchien


tw
    le 16/05/2005 à 16:50:12
L'amour ça fait chanter la vie- LC variations

L'amour ça vous met dans le cul
Des crayons bien pointus
Pour dessiner des trucs immondes
L'amour on devient acteurs porno
De vrais petits Roccos
Rien que pour un tas de blondes
L'amour çà fout tellement la trique
Ça met l'orgasme en musique
Tu jouis dans tous les états
L'amour ça fait changer les draps.

L'amour ça vous met dans tous les orifices
Des giclées pleines de vice
Qui vous pourrissent le visage
L'amour ça vous donne des MST
Pour monter se suicider
Depuis le septième étage
L'amour çà fout tellement la trique
Ça met l'orgasme en musique
Tu jouis dans tous les états
L'amour ça fait changer les draps.

...
j'ai pas le courage de continuer
Antrax     le 16/05/2005 à 20:39:16
dommage, après l'été des livres pour aka, tu étais bien parti pour gagner à l'été des tubes...
mais c vrai, l'amour c'est très démodé... la haine, c'est quand même nettement plus branché, mais le must c'est l'indifférence, si possible avec un air légèrement hautain et très très très blasé, (petit conseil du jour : un anus bien serré à double tour mettra en valeur votre indifférence)
nihil


    le 16/05/2005 à 22:36:51
Ouais ouais, ta gueule
Antrax     le 17/05/2005 à 11:19:20
je suis déçue
Lapinchien


tw
    le 17/05/2005 à 12:08:26
déçue par quoi ?
Bertha     le 17/05/2005 à 13:38:32
Par la réponse de nihil
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 17/05/2005 à 13:59:44
Parce que quand Nihil serre l'anus, il n'a pas du tout l'air blasé ?
Lapinchien


tw
    le 17/05/2005 à 14:07:16
l'indifférence çà m'indiffère
antrax     le 17/05/2005 à 20:53:56
excellent, le slogan du siècle
Tyler D


    le 18/05/2005 à 08:57:51
bon bah voila pas le temps de faire un commentaire maintenant faut que je retourne baiser
Antrax     le 18/05/2005 à 15:17:00
y'a que ça de vrai mais je trouve que ça manque de commentaires féminins ici... je ne parle pas d'aka elle l'a déjà commenté ce texte chez vos amis
Aka


    le 18/05/2005 à 18:44:02
Ah non mais j'ai rien commenté nul part moi, je l'ai pas lu.

Mais bon voila du coup c'est chose faite.

Edit : Si c'est le premier texte que tu avais posté sur le bar, je ne l'ai effectivement pas lu en entier. Au bout de cinq lignes j'avais déjà décrété que tu étais une sacré conne. Comme quoi faut toujour se fier à ses premières impressions.
Antrax     le 19/05/2005 à 17:19:32
ha ouais ? alors tu dis pas ce que tu penses là bas ? ça me plait bien d'être sacrée conne en tout cas, et bienvenue au club
Aka


    le 19/05/2005 à 20:56:09
Je comprends rien à ce que tu dis. J'ai pas aimé ton texte, ni dans la forme, ni dans le fond. Je pense l'avoir montré dans mon accueil "là bas". Et je suis la première à dire qu'on est tous des cons et ça me plait bien aussi.

On est décidément faite pour s'entendre ma poule. Faudrait juste dégonfler un peu du ciboulot pour que je te mette dans mon pieu. Quoique, une grosse tête ça peut donner des trucs sympas...
Antrax     le 20/05/2005 à 12:50:41
y'a que les grosses têtes qui supportent pas leurs semblables, moi je t'aime
Aka


    le 20/05/2005 à 17:39:52
Moi aussi je m'aime.




Putain c'est nul.
Narak


    le 20/05/2005 à 20:37:47
J'ai failli la faire aussi celle là...
Antrax     le 21/05/2005 à 18:35:31
mais y'a pas qu'l'amour... comme dirait rita
Antrax     le 11/07/2005 à 21:47:57
l'été on ressort les vieux tubes
MantaalF4ct0re


    le 14/05/2006 à 17:48:38
Hé mais j'aime bien ce texte!!!
Bien écrit, fort, animal.
(Et les coulées de jus salé je trouve que c'est parfait comme expression et comme image, l'idée de chute, de déliquescence, de retour au calme déprimant après l'assouvissement d'une pulsion, la souillure et surtout le fait qu'elle puisse ne plus déranger, etre assumée et amusante)
Bref: j'applaudis des deux couilles et de la queue.
Ange Verhell


    le 25/05/2006 à 19:40:18
Ah! Voilà une vraie femelle, une Salope qui ne s'ignore pas. Qui connaît aussi la pulsion du mâle.
Un peu confus quand même, mais on s'y retrouve...
De toute façon je m'en fous. Moi, j'aime plutôt les petites filles, salopes, ça va de soi...


Et Y a des PC qui ne sont pas à la bonne date, là, ou qui ont remonté le temps de la zone
Glaüx-le-Chouette


    le 25/05/2006 à 19:58:48
Ange, tu me fais pitié.

Je tenais à te le dire.
nihil


    le 25/05/2006 à 20:04:12
C'est vrai que c'est misérable d'être ainsi esclave de ses plus bas instincts... Vive la sodomie.

Commentaire édité par nihil.
Ange Verhell


    le 25/05/2006 à 22:23:09
Glaûx, pourquoi je te fais pitié? Parce que je viens lire ce qu'il ne faut pas relire (du tout) ?
Glaüx-le-Chouette


    le 25/05/2006 à 22:40:27
Non, mais parce que t'es Jean-Marie Bigard.
Aesatruc     le 03/06/2006 à 10:26:09
Vous pouvez parler, monsieur Barthez.

Le texte il est juste chiant à lire et sans autre intérêt que de vouloir choquer parce que c'est une gonzesse en chaleur qui l'écrit... Ouais.
B52


    le 24/01/2008 à 11:52:47
Anthrax n'exagère pas la réalité, les mecs gouvernés par leurs bites et les femmes salopes-qui couchent ou soumises-mariées.
Très bon texte!
Glaüx-le-Chouette


    le 24/01/2008 à 13:18:48
C'est marrant la relativité inverse du savoir sociologique et de la valeur de la frappe gnostique. Quand tu fais une thèse de socio, ça tient en mille pages avec des phrases complexes où tu te perds dans les concessives, les complétives et les hypothétiques ; quand tu sors la grosse phrase de Bébert au café du commerce, ça tient en dix mots simples et une proposition indépendante.

Mais la frappe gnostique est ce qu'elle est, et autant la thèse de socio, tout le monde s'en branle, autant la grosse phrase de Bébert, tout le monde s'en souvient et la brandit au-dessus de sa tête avec un bon gros rire vainqueur de vainqueur.

Ceci valant tant pour le texte que pour les grosses phrases à Bébert ci au-dessus. Bien entendu.
B52


    le 24/01/2008 à 13:27:08
jE NE SUIS PAS UN CERVEAU SUR PATTE ET JE VOUS ENCULE ( avec un pic à glace)

commentaire édité par B52 le 2008-1-24 13:32:40

= ajouter un commentaire =



[Accueil]