LA ZONE -
Résumé : Notre héros est en colère et déambule dans son appartement comme un fauve en cage. Une bonne rage basique, pas à tendance lyrique ou artificiellement psychopatho comme dans la plupart des autres textes de ce genre sur la Zone. C'est très bon, dommage que certains passages prêtent plus à rire qu'autre chose, et dommage aussi que ça n'aille pas plus loin.

Surfaces (20)

Le 01/08/2005
par Konsstrukt
Dès que j’ouvre la porte je suis en colère. Je hais cet appartement. Douze ans que je l’habite douze ans que je le hais. J’ai faim. Il est minuscule il est laid j’en envie à chaque fois de toute casser j’ouvre mon réfrigérateur et dedans y’a que des légumes rien que des putains de légumes merde et il ronronne comme une merde machine qu’il est et j’en ai marre putain !
Je l’empoigne je le secour en gueulant il se débranche et bascule et tombe sur le flanc et tait sa putain de gueule. Même la lumière s’éteint. Des légumes roulent je shoote dedans ça fait du bien. Merde aujourd’hui. Je bouffe comme un roi. Je récupère un couteau je sors. Je tambourine contre la porte d’un voisin. Il ouvre je le plante. Il a l’air surpris. Je le pousse je rentre avec lui je le larde je claque la porte d’un coup de pied je suis assis sur lui je lui taille je visage il est aveugle il est mort je suis couvert de sang il tressaute il a un meilleur appart que moi le sale enculé et je suis sur que son réfrigérateur est plein et silencieux putain. Je me lève je vais à la cuisine pour vérifier j’ai raison y’a même du dessert. Je bouffe.
Je lui ouvre la bouche je baisse mon froc je lui chie dans la bouche et c’est le pied. Je retourne dans mon appartement après ça. Je suis complêtement détendu je ne le déteste plus. C’est con que j’aie pas pensé à faire ça avant. Je recommencerai.
Je regarde ma montre. Il est tard et demain je bosse. Il faut que je me couche. Je repense à la tête qu’il a fait après le premier coup de poignard c’était trop fort. Il faut quand même que je me couche si je veux pas roupiller demain au boulot.

= commentaires =

Cadarn


les vivicitudes de la vie    le 01/08/2005 à 21:04:08
j'aime bien, par contre la ponctuation elle a fait la guerre!
sinon il a une drole de facon de secourir son frigo le pauvre, mais comme sa sante mentale est quelque peu défaillante je ne dis rien.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 02/08/2005 à 01:07:48
Enfin une Surface comme je les aime. Un bon pétage de plomb d'individu lambda a priori normal (contrairement à ce que dit le bisounours ci-dessus). Et tant mieux si ça ne va pas plus loin, en fait.
Aka


    le 02/08/2005 à 02:31:37
Secourir son réfrigérateur c'est mal.
Aka


    le 02/08/2005 à 02:32:13
Tailler je visage aussi.
Nounourz


    le 02/08/2005 à 09:10:49
étrange tes phrases construire sont.
Glaüx-le-Chouette


    le 02/08/2005 à 12:18:49
Bah c'est ça quand on se réveille à 13h pour bosser à 14 et qu'on n'a pas fait son Surfaces du jour et qu'on le griffonne sur le coin de la table en préparant la bouffe du chat et les cornflakes du maître et qu'on le poste direct parce que merde c'est un texte sur la colère l'énervement tout ça on va pas se faire chier à bien écrire hein.

"Putain mais flux de conscience t'as jamais entendu cette expression"
"Ouais mais quand tu penses tu fais pas de la syntaxe proustienne, connard"
"Je vous méprise c'est ma façon de sentir ce texte"
"[ ]"
"euh il s'agissait d'une intention powétique de rendu tu vois du sentiment via euh en fait une mise en oeuvre expressive ouais expressive des mots enfin des paroles prononcées comme des cris mentaux ouais en fait ah ouais c'est des cris mentaux alors l'orthographe j'l'encule"

(cocher la case adéquate)


Pas neuf, pas intéressant, j'aime pas.
"
Kirunaa


    le 02/08/2005 à 15:21:23
Comme Glaüx.
Enfin je crois.
Aka


    le 02/08/2005 à 18:29:15
Nrz > c'est pas MES phrases. Tsss tu suis rien toi.
nihil


    le 03/08/2005 à 01:04:00
Je sais pas, dans nos textes les mecs qui sont en colère sont toujours pris d'une colère sacrée à la limite de la psychopatho, c'est subtil, c'est travaillé. Là c'est juste un abruti qui s'énerve contre son frigo. Bizarrement ça me semble incroyablement plus réaliste.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 03/08/2005 à 01:11:35
C'est parce que vous êtes incapables de réaliser - je veux dire, de véritablement réaliser - que, derrière tout cela, il y a les Maîtres, qui tirent les ficelles.
Glaüx-le-Chouette


    le 03/08/2005 à 01:22:38
D'accord avec toi, nihil, c'est plus réaliste ; mais ça n'a aucun intérêt, parce que tout le monde a l'expérience d'une telle rage débiloune.

Le commentaire le plus censé qui me vienne après la lecture de ce truc, sous cet aspect, c'est "oui bah oui, il est en colère".

L'AuTeUr aurait écrit "rhôôô je suis en colère", point barre, on n'aurait eu ni plus, ni moins d'information et d'intérêt littéraire que dans ces 20 lignes.

Bref, j'en reste à mon avis, littérairement, c'est de la merde en boîte de pâté pour le chat du Maître.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 03/08/2005 à 01:29:02
Littérairement, je suis d'accord avec toi, mais j'ignorais que nous fussions en train d'évoluer à ce niveau-là.
Kirunaa


    le 05/08/2005 à 11:29:53
Douki, t'es beau quand tu dis fussions.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]