LA ZONE -
Résumé : Dourak est de retour et enfonce le clou : sa ballade éthylique est étrange, disjonctée, drôle. C'est la réinvention de la chanson paillarde version zonarde, et ça tient largement la route.

Ballade de la gnôle de Lisant

Le 10/08/2005
par Dourak Smerdiakov
Contribution semestrielle.
Près de la ville de Lisant
Gît, sous un petit monticule,
Le corps abîmé d'un amant.
La balle est dans la mandibule ;
Le couteau, dans la clavicule.
Les ciseaux sont dans le jarret ;
Le coupe-ongles, dans la rotule.
Seul vous tuera bien qui vous hait.

Voyez la scène : les déments
De cette gnôle qui turbule
Dans les veines ont bu gaiement
Et leurs deux âmes déambulent :
« Tu m'aimes ? - Viens, que je t'encule... »
Elle n'apprécie pas le trait ;
C'est là que son esprit bascule.
Seul vous tuera bien qui vous hait.

On dit qu'à l'aube, encor vivant,
Elle vomit ses testicules,
Mâchées toute la nuit durant,
Dans sa bouche qui fit des bulles
Jusqu'à l'heure où les renoncules
Se pollinisent dans l'air frais
Et qu'il étouffa, ridicule.
Seul vous tuera bien qui vous hait.

ENVOI
(pour l'édification du peuple)

Ici-bas, ce que l'on adule
Ne nous élèvera jamais ;
Toute autre foi serait crédule.
Seul vous tuera bien qui vous hait.

= commentaires =

nihil


    le 10/08/2005 à 11:53:25
Ce salaud de Dourak 'Puff Daddy' Smerdiakov arrive à me faire apprécier ce genre de merdasses graillonneuses, ça tourne à la lobotomie là.
Lahyenne


    le 10/08/2005 à 13:15:27
hmmmm

j'aime !
Aka


    le 10/08/2005 à 13:57:08
Moi aussi, mais j'aurais préféré en latin.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 10/08/2005 à 14:20:02
A parte celà, j'ai trovate une astuciam por veloce publicatio. Il faut laisser traîner un texte impubliable dans les articles en attente, puis en remplacer le contenu par un vrai texte qui apparemment bénéficie de son ancienneté pour être illico publitatus in zonardo cloaquo. Ci falt la gesta que Duracus declinat.

Ô tempo meum.

N.B. : toute ressemblance avec du latin, etc...
nihil


    le 10/08/2005 à 14:45:08
Je la connais déjà cette astuce, une fois y a même Tyler qui a posté un texte avec le titre, et pour le contenu quelque chose comme : "à venir ici le texte que je vais me mettre à écrire". Tout ça pour gagner des places dans la file d'attente. Les petits resquilleurs, je les connais. Ton astuce n'a fonctionné que parce que ça te permet de revenir chez les actifs.
nihil


    le 10/08/2005 à 14:47:48
Eh oui, à l'instar de William Wallace dans Braveheart, je lis couramment le latin. Tu m'auras pas en cryptant ton message ordure.
Lapinchien


tw
    le 10/08/2005 à 15:10:51
par lire couramment, t'entends en faisant ton jogging ?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 10/08/2005 à 15:52:35
Merdum. Ratatum.

En même temps, personnellement, j'ai été le premier surpris. Je me suis d'abord demandé s'il y avait une volonté délibérée de publier le texte en parallèle avec celui d'Arkanya ( http://zone.apinc.org/article.php?id=1112 ), puis je me suis dit que c'était trop subtil comme explication et qu'il devait y avoir un bogue quelque part.

N'empêche faudrait pouvoir simplement supprimer ses articles en attente, comme Braveheart de sa mémoire.
Nagash


    le 10/08/2005 à 22:32:00
Bien sympa ce petit poème.
Glaüx-le-Chouette


    le 10/08/2005 à 23:11:48
J'adore beaucoup.
(sauf la première strophe qui est poussive)

Mais faudra que je m'habitue à ne pas pouvoir t'imaginer autrement qu'en troubadour avec un luth et des poulardes.
C'est pénible quand même.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/08/2005 à 13:36:06
Tu m'expliqueras pourquoi les poulardes ?
Glaüx-le-Chouette


    le 11/08/2005 à 14:42:25
Parce que poulaines.
nihil


    le 11/08/2005 à 15:26:20
C'est toujours chic, quand on invite un troubadour pour un banquet, d'inviter aussi quelques poulardes. Faut bien bouffer. Et baiser après.
abbepierre     le 11/08/2005 à 15:57:14
Et quand on a bouffé les poulardes qu'on voulait baiser, faut avoir une bite rétractible?

Sinon, le texte, j'ai bien aimé.
(toujours des commentaires constructifs)
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/08/2005 à 16:00:33
En même temps, s'il n'avait pas été publié tout de suite, j'aurais peut-être eu le temps de remarquer que 'petit monticule' ça fait plus que frôler le pléonasme. D'autant plus con que ce serait facile de trouver autre chose à taper à la place.
nihil


    le 11/08/2005 à 16:09:20
Ca c'est le risque quand on poste un texte, mon fils. Mais comme tu es gentil et mignon, je m'en vas t'accorder l'extrême privilège de changer ton mot pourri. Lequel tu veux à la place ? N'hésite pas, c'est cadeau. Et je t'offre un aspirateur en carton si tu commandes sous huit jours.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/08/2005 à 16:27:23
Merci, père abbé. Mais je pense qu'on va laisser cette imperfection telle quelle, par humilité, et pour la morale de l'histoire, et par coquetterie. Et puis on n'a qu'à dire que c'est vraiment un tout petit monticule de rien du tout. En plus, j'étais peut-être le seul à l'avoir remarqué.
Nounourz


    le 13/08/2005 à 10:41:26
Mouais, je comprends que ça plaise mais perso c'est pas mon truc.
xia     le 21/09/2005 à 03:51:53
J'avoue aussi ne pas trop accrocher mais quand on le lit sur le forum c'est un autre personnage du genre, je cite :

J'ai toujours eu peur de ne pas être assez con que pour ne m'apercevoir de rien. Merde, j'ai même pas une ligne, là.


C'est grandiose comme on peut être parfois non? J'adore.
Kirunaa


    le 21/09/2005 à 09:31:30
OH ! Je l'ai pas commenté celui là !

Douki, t'es beau quand tu... non, meme pas. J'aime vraiment pas la poésie.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 21/09/2005 à 11:37:18
Kirunaa, ta gueule. C'est pas de la poésie, c'est de la morale coulée dans une forme fixe.

C'est quoi, xia ? En tout cas, merci de me rappeler que j'ai déjà écrit mon texte pour le thème zonard. J'ai failli m'épuiser stupidement à en écrire un autre. Sue été con. A part ça, hais ce que tu susses ?

= ajouter un commentaire =



[Accueil]