LA ZONE -
Résumé : Nicco tient un blog fort sympathique et nous octroie cette note ambiance humeur noire. Du plein vécu (c'est normal, c'est du blog) à propos des soirées dans les bars et son cortèges de boulets moralisateurs qui essaient de t'apprendre la vie, et comment tu dois être et comment tu dois paraître. Alors que tout ce que veut Nicco, c'est être peinard dans son coin. Percutant, lucide, impeccable.

Souffre, écoute, puis étouffe-toi

Le 20/10/2005
par Nicco
[illustration] Je n'aime pas les soirées dans les bars. Parce qu'il y fait chaud, qu'on est mal assis et qu'il y a du bruit. Des inconvénients dont on ferait à la limite aisément fi si ne venait pas s'y ajouter l'inévitable donneur de leçon, le mec qui a décidé que tu as un problème, et que là, présentement, après 6 verres de vin altérant des facultés que l'on devine atrophiées, il allait te le résoudre, ton problème.
Tout ce que je désire, au lieu de vouloir m'expliquer en vain pourquoi j'ai du mal à digérer 25 ans de vie au pays des cons heureux, c'est que les psychiatres de comptoir me foutent justement la paix, et se rendent compte qu'ils sont eux-même l'origine du mal qu'ils tentent de soigner. Mais la mise en abîme démonstrative est un concept un brin imperceptible pour ces seigneurs. Alors ils parlent. Ils expliquent.
Le sociologue de génie, il va donner un exemple. Il va expliquer qu'il n'aime pas mon t-shirt, et qu'il faut que j'impose que c'est mon t-shirt, qu'il me plaît, que les autres doivent l'accepter.
Et là d'un coup, j'ai compris. Oui, enfin, grâce au sacrifice du plus beau des spécimens, j'ai perçu le mal profond de tout cela.
Pour "eux", il faut s'imposer ; la vie n'est qu'une confrontation constante et éternelle de soi face aux autres pour se faire respecter et aimer. Il faut "s'affirmer". Or moi, je n'ai pas envie qu'il aime mon putain de t-shirt. Je n'ai pas envie de faire ce putain d'effort superficiel pour créer une suffisante assurance totalement artificielle. Je n'en ai rien à foutre qu'on aime ou pas mon bordel de putain de t-shirt. C'est aussi simple que ça. Alors pourquoi je suis en colère, pourquoi j'ai envie d'éclater des têtes au fusil à pompe ? Parce qu'une société, une génération dont les principes relationnels reposent sur la défense d'images, de choses totalement volatiles et stupides, ça me déprime, véritablement ça m'effrondre.
Alors voilà : J'emmerde les gens ! Je leur chie complètement à la gueule. J'en ai plein le cul de faire l'effort de supporter leurs merdes, leur connerie, leur idiotie, leur violence. Et surtout, surtout, je n'en peux plus de devoir écouter des milliers de discours de barjots affirmant que ceci est la norme, qu'ils sont corrects et rationnels, et que moi j'ai un problème.
Je n'ai pas de problème, je le répète, et le problème ne se crée que lorsque toi l'aveugle, toi le sourd, tu viens m'asséner que ce que tu vois et entends et la Vérité, et que je dois la suivre et l'accepter.
Je ne veux pas de leur superficialité, de leur hypocrisie, de leur consensualisme, de leur fadeur, de leur inconscience.
Voilà, je n'aime pas les gens, je suis un sale con misanthrope. Enfin non, arrêtons d'exagérer un instant : je n'aime pas "certains gens", et ce sur des critères salement empiriques, donc subjectifs. Ai-je tort ? Ai-je raison ? Mais putain on s'en fout. Depuis le temps que tous les psychologues formés par "20 ans" et "Biba" me serinent que je dois faire ce qui me plaît, pourquoi viennent-ils tous me faire chier car justement ce qui me plaît c'est d'être tranquille, seul ou très peu entouré, faire mes trucs, à moi, et envoyer chier les cons et connards qui osent dépasser le cadre de la bienséance intellectuelle et sociale avec une impudeur criminelle ?
Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que je dois faire ce que je veux, mais à condition que cela les satisfasse. Or un mec qui qui s'évertue à mettre les autres face à leur déblité et agressivité relationnelle, c'est horriblement pas bieng.
Alors pendant longtemps les gens me parlaient comme si je n'allais pas bien, m'expliquant que je devais être cool man, tu vois. Mais moi je suis cool, man. Moi, je n'ai pas besoin d'imposer aux autres d'aimer mon t-shirt en pointant le menton plus haut que le reste du monde ou en beuglant comme un connard. Moi je m'en branle toutes les couilles du monde des t-shirts des autres.
Non, vraiment, je suis pas sur le même niveau de coolitude. Moi, quand je tente de m'imposer, c'est pour des idées, un point de vue, et non pas pour être élu Mister Fac 2000 ou pour me faire tirer sur le poireau toutes les 3 nuits.
Alors oui, j'ai envie de ne pas aimer un mec qui place "communauté" et "partage" dans une même phrase à 8h00 du mat'. Non, ce n'est même pas ça : Je n'aime PAS un mec qui utilise les mots "communauté" et "partage" 4 fois par jour. Voilà. Et il y a des millers d'autres personnes que je n'aime pas pour des raisons aussi simples. Pourquoi ? Oh il y a bien des arguments, je pourrais en énumérer ici, mais voilà, à la place je vais faire un truc très simple : Ne pas m'expliquer.
De toute façon, ceux qui comme moi n'aiment pas les mecs qui utilisent les mots "communauté" et "partage" 4 fois par jour me comprendront sans aucune justification ni démonstration magistrale. Les autres, soit ils essaient de comprendre et de voir autre chose qu'une pure haine (oui, je le répète, moi je ne suis pas dans le trip de la confrontation constante pour me sentir exister superficiellement), soit ils vont tout simplement se faire foutre et chercher un autre t-shirt.
Et ça, c'est ce qui me plaît.

= commentaires =

nihil


    le 20/10/2005 à 16:16:13
Et Nicco, sur son blog, a édité la note pour ajouter ceci, on l'a pas rajouté parce que ça fait un peu euh... Comment dire... Euh surnuméraire :

"Edit : Je rajoute un petit paragraphe parce que vraiment, les gens stupides et arrogants j'en peux plus. J'en ai ras le bol de voir des protozoaires imposer leur navrante personne. J'en ai ras le bol des racistes refoulés qui montent sur leur gond à la moindre blague à base de ratonnade, car pouvant les amener à afficher ce qu'ils refoulent en société tant bien que mal, et qui ensuite t'expliquent pendant 20 minutes qu'il ne faut pas être raciste à base d'arguments bien racistes, eux ("c'est grâce aux arabes qu'on a des cigarettes pas chères et des kebabs à Marseille." sic.)
J'en ai marre que les gens inconscients de tout et en particulier de leur état papillonnent joyeusement sans se rendre compte de la fiante qu'ils sèment, et j'en ai marre de voir les gens agir comme des mouches à merde.
Alors tous ces gens, allez danser sur les bords du Vésuve, plongez tous ensemble dans la lave en fusion et désintégrez-vous dans la joie et l'alégresse, mais par pitié, arrêtez de me faire chier car JE N'AI PAS DE PROBLEME. Mon seul problème est que je refuse votre dictature de la connerie. Je refuse votre système d'apparat et de violence, je refuse de devoir m'imposer pour être respecté (le prochain qui me sort ça tout me parlant de tolérance et de toutes ces conneries, je lui mets mon poing dans la gueule, parce que les contradictions vomitives, au bout d'un moment ça se paie).
Et si ça fait de moi un mec à problème, si vous ne comprenez pas pourquoi ça me met dans un état pas possible de voir tant de personnes signer le compromis du nivellement par le bas, cela prouve bien que vous, vous n'avez vraiment aucune empathie pour les autres. Et c'est peut-être ça mon véritable problème : pas assez égoïste. Je n'arrive pas à me réjouir que les gens soient bêtes et idiots, et cela avec fierté.
Je ne suis pas assez connard pour supporter une société de connards."

Commentaire édité par nihil.
nihil


    le 20/10/2005 à 16:19:06
Oh et l'adresse du blog, tant qu'on y est :

http://nicco.free.fr/cronic/index.html
Nounourz


    le 20/10/2005 à 17:09:07
Putain mais Nicco t'as vraiment un problème pour écrire de telles choses. Je te conseille de prendre rendez-vous avec un psy pour en parler avec lui, il saura t'aider à revenir dans le droit chemin.

Sinon, euh... ouais, je trouve ça pas mal mais sans plus. Si je n'avais jamais lu la zone, je trouverais ce texte extra ; mais là, les "j'en ai marre de cette société de merde" ne me font plus grand chose, hormis peut-être me tirer un sourire.

Niveau écriture rien d'extraordinaire, c'est convaincant dans la colère et le ras-le-bol.
nihil


    le 20/10/2005 à 17:12:23
Tu lui mets un B+ avec l'appréciation "bien mais peut mieux faire", en quelque sorte ? C'est par où le conseil de classe ?

edit : putain j'ai beau me forcer je suis totalement incapable de débattre du sujet de fond, moi aussi. A mon avis y a des égyptiens qui nous ont jeté un sort, ou un truc comme ça.

Commentaire édité par nihil.
Nounourz


    le 20/10/2005 à 17:22:02
J'y capte rien à ce système de lettres en guise de notes. On dira que ça vaut la moyenne.
"Peut mieux faire" : je n'en sais rien, je ne suis pas encore allé lire le blog. Pas que ça à foutre, j'ai le mien à remplir de mièvreries et de hello-kittys.
Nounourz


    le 20/10/2005 à 17:26:41
Je viens de voir le blog, il ferait un chroniqueur d'enfer pour mon portail, malgré un coté légèrement psychorigide.
Par contre vu la prolixité du gars, les lecteurs décèderaient de vieillesse avant d'arriver à la fin des articles. Bah, on ne fait pas d'omelettes sans casser d'yeux.
Cadarn


    le 20/10/2005 à 21:02:52
fodrai trouver une idee originale, sur ce putain de site, un de ces jours... ça ferait un tel choc à M.Yo qu'il crèverait à coup sûr! et en plus il nous lèguerait le cadavre!
Lapinchien


tw
    le 20/10/2005 à 22:05:46
j'aime pas l'auteur de ce texte, il a un T-shirt tout pourri
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 20/10/2005 à 22:26:34
M. Yo, à mort.
Abbé Pierre


    le 20/10/2005 à 22:35:31
Comme d'habitude.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 20/10/2005 à 22:37:37
Dans ce grand lit froid
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 20/10/2005 à 22:43:44
Au fait, Mona Lisa, est-ce que tu suces ?
Kirunaa


    le 21/10/2005 à 09:45:34
Ça me manquait, les humeurs noires.
nicco le rigide psychorigidité et nouilles au poivre    le 21/10/2005 à 14:47:11
nounourz -> oué, pour moi la psychorigidité, c'est une manière de lutter contre l'abrutirigidité.

Bref, j'aime bien qu'on laisse ma psycho où elle est et qu'on s'abstienne de la juger. Surtout quand elle n'est pas sur le net (tu sais, c'est pas la vraie vie le net).
Nounourz


    le 21/10/2005 à 15:21:37
Euh, tenir un blog, c'est s'exposer au jugement des gens, quand même... Sinon faut écrire tes pensées sur Word, tu enregistres dans un dossier caché de ton disque dur, et tu seras sûr que personne ne viendra t'emmerder avec des jugements à la con.

Ceci dit, sache que je ne juge pas la personne. Je ne fais que donner mon ressenti face à ce que tu laisses transparaître de toi au travers de ce que tu écris. Tu avais également le droit de ne pas le prendre comme une attaque personnelle, le monde n'est pas uniquement peuplé de connards qui souhaitent ton internement. Ceci dit, je serais quand même rassuré si je te savais en camisole de force dans une cellule capitonnée...

Sinon, cette histoire de vraie vie, je n'en crois pas un mot. Continue à dire de telles billevesées et tu vas avoir de sérieux ennuis avec les admbinbots d'alph@soft. Pfff, une "vraie vie", et puis quoi encore... Des amis tant que tu y es ? Ah lala, ces utopistes !
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 21/10/2005 à 15:34:38
La vraie vie est ailleurs.

En tout cas, bravo pour ce partage de ta vraie fausse vie avec la communauté zonarde, même si tout le monde s'en fout (enfin, moi). C'est important, on sent que tu t'ouvres aux autres, bravo, camarade, vive l'ouverture et la tolérance et les rapports sociaux avant ou après le mariage. Et vote pour moi.
Aka


    le 21/10/2005 à 17:54:29
Il a rien partagé du tout, j'ai juste pillé son blog avec son accord. Ca me semblait une bonne humeur noire bien zonarde. Et ça me semble toujours d'ailleurs.
Abbé Pierre


Mot aléatoire du jour    le 21/10/2005 à 18:00:43
Après le b, le c.

Cinéthéodolite.
Mill


site lien fb
    le 02/03/2007 à 10:30:28
Salut Nicco. Comme je te comprends... A part ça, comme j'aime pas les gens non plus, je sais pas si on grand chose à se dire. Mais je pense qu'on a tous les deux un problème : les autres gagnent toujours ils sont trop.
Aesahaettr


    le 09/01/2008 à 23:51:00
Mouais... On dirait moi qui pense dans le bus en regardant une fille et en écoutant APC. En moins substanciel, en plus chiant.
Enfin, osef.
Dr House.
Samuel Eto Remarque    le 08/07/2008 à 12:46:27
Nicco: On dirait que tu te masturbe en ecrivant.
sam suffit moi     le 25/11/2008 à 18:15:03
peut être n'est-ce pas un reproche mais je vois pas le problème de se masturber en écrivant.le problème serait même plutôt le contraire.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]