LA ZONE -
Résumé : Une sorte de programme politique qui joue sur l'inquiétude des parents quant à l'avenir de leurs rejetons pour leur faire admettre une certaine vision du futur : le bonheur imposé par le biais de l'isolement. Ou un truc de ce genre. Problème : la rhétorique est faiblarde, l'argumentation confuse. Le projet vanté ici est mal défini, et si on perçoit bien l'ironie des auteurs, on voir mal où ils veulent en venir.

Et demain nous serons tous heureux

Le 14/07/2006
par Nev, Ariankh
[illustration] Vous ne savez pas à quel point le monde est dangereux pour nos enfants. Voyez comme ils sont fragiles. Notre monde est fait d’injustices, de catastrophes, de choses tellement mauvaises que personne n’ose les imaginer. Il vous suffit de regarder la télé et vous constaterez le nombre incalculable d'atrocités que les êtres humains subissent tous les jours. Au fond de vous, vous le savez, vous le savez pertinemment. Ne vous mentez pas à vous même, la liberté de votre enfant a un prix et ce prix c'est la mort.
Voyez votre petit Léo, de sept ans. Un jour qu’il jouera au ballon dehors, il tombera malencontreusement sur la tête et s’évanouira, puis il sera dans le coma et son petit frère Joey, pianiste, sera tellement traumatisé qu’il deviendra nerveux et dépressif. Mais un autre jour, celui-ci aura oublié son prozac, il sera déconcentré, et il ne la verra pas, l’énorme branche qui viendra s’écraser sur son ventre. Il n’aura pas de syncope, c’est bien pire, il gémira, gémira et se débattra, comme un chien qu’on aurait écrasé sous une voiture. Il aura une, deux côtes cassées, sûrement même la colonne vertébrale ! Il ne marchera plus jamais de sa vie, et passera ses journée à regarder la télé sur son fauteuil roulant. Par mégarde il aura cassé son verre, et la bonne sera absente, et il ne s’apercevra pas qu’un morceau de verre sera tombé dans sa soupe. Alors il l’avalera, celui-ci se coincera au fond de sa gorge et il mourra étouffé. Et alors que vous rentrerez chez vous son chocolat préféré à la main, vous apercevrez son petit visage bleu dépassant de son fauteuil devant le dessin animé qu’il déteste le plus, Albator.

Pensez aux risques que vous encourez quand vous faites manger vos œufs à vos enfants, savez-vous qu’ils ont toutes les chances d’attraper la salmonellose ? Vous constatez une petite fièvre chez votre enfant, ne savez-vous pas que cela pourrait être le début d’un exanthème subit provoqué par un herpèsvirus type 6 ? Savez-vous combien de maladies leurs corps fragiles risquent de subir?

Vous allez me dire, "mais vous vous faites des idées, ils peuvent très bien couler une vie heureuse jusqu'a leurs derniers jours, et quand leur heure sera venue, ils partiront sereins..."
Oui, MAIS ! Imaginez donc que votre enfant coule des jours heureux, réalise ses rêves et devienne, par exemple, une rockstar. Non, je ne tomberais pas dans le stéréotype façile de la drogue, l'addiction a l'héroïne, fléau de nos jours, ou encore que votre enfant devienne sexoolique. Partons du principe qu'il vivra des jours heureux dans ses rêves. Imaginez maintenant ses groupies. Qui prendront le moindre de ses mots a la lettre. N'oubliez pas, votre enfant est bloqué sur le mode heureux, rien ne l'atteint dans le cadre de cette expérience. Les groupies peuvent donc faire absolument ce qui leur chante, du suicide à la dépravation, en passant par l'assassinat de tout passant ou opposant, de tout rossignol, ou pire encore, qu'ils deviennent tous hippies. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. Ne soyez donc pas égoïste. Tous finiront mal, sauf le vôtre.

"Oui, mais vous exagérez tout, là." Oh que non. Prenons un héros de notre jeunesse contemporaine : le célèbre Hart Goumpy. Hart est l'icône de notre génération. Chanteur heureux, marié, un enfant, il a tout de même choisi de se suicider au sommet de sa gloire, laissant des milliers de fans esseulés, et on a noté une vague de suicides les quelques mois qui suivirent. Alors qu'il n'a agi que par altruisme, pour ne pas détruire plus notre génération par sa musique déprimante. Si même les belles actions nous mènent a la perte, ou va le monde ?

Alors, pourquoi laisser ces enfants grandir ? Ils ne s’épanouiront pas, jamais, ne croyez pas ce qu’on vous raconte. Connaissez-vous, ces petites chinoises à qui on emprisonne les pieds dans des moules d’acier afin qu’ils ne grandissent pas ? Nous devrions faire de même avec les enfants tout entiers ! Des bulles d’acier, où ils seront nourris, protégés, ils ne grandiront pas et ne pourrons pas subir de mauvaises influence, aucune onde négative ne viendra percer leur petit monde. Nous voulons tous le bien de nos enfants, ils représentent tout ce qu’il y a de plus cher au monde. Vous le savez.

D'accord, ils s'ennuieront si nous ne leur donnons aucune occupation. Certes, ils souffriront si personne ne leur prête d'attention. Nous devons donc bien leur concéder de saines activités. Non pas de jeux vidéos, trop violents, ou d'instruments de musique pouvant être blessants, ni les mettre en contacts entre eux : ce qu'il leur faut, c'est une stimulation de leur imaginaire, un jeu pouvant les amener a créer. Un jeu de rôle, dans lequel ils joueront leur propre rôle, au milieu d'IA perfectionnées et sans aucune volonté de blesser l'enfant. Bien sûr, il serait impensable de les mettre au milieu de robots : les accidents seraient possibles, et dangereux pour leur épanouissement. Non, ce qu'il faut, c'est un rêve artificiel, projeté directement dans leurs cerveaux : aucun risque physique ou mental (rapellez vous, les IA).

Mais seulement, que faire de leur corps pendant ce temps ? L'anémie est toujours possible... C'est pourquoi nous nous ferons un devoir de développer l'électro-training dans les prochaines années. Et pourquoi pas, utiliser l'énergie dégagée par le corps pendant ce temps ? Toute cette bioénergie ne serait pas tirée de dangereux matériaux radioactifs. Une énergie propre et saine.

Et pour couronner notre théorie, nous pouvons d'ores et déjà vous rétorquer que sur le long terme, les enfants en rêve travailleront : ils développeront les robots qui assureront notre rôle demain ! Quand notre génération corrompue sera éteinte, les robots nous remplaceront, dirigés des bulles de nos enfants. Et nous verrons qu'ils se reproduiront sans contact, par prélèvements qu'ils coordonneront eux même, les IA les y ayant incités.

ET notre monde sera plus serein, il n'aura plus à douter, s'inquiéter, réfléchir, chacun fera de son mieux pour y contribuer, bien évidemment. Ne plus penser, ne plus se tracasser, là est le rêve. Vous le savez, au fond de vous. La vraie valeur de la vie est celle qui se cache dans le bonheur, et le bonheur nous pouvons vous l'apporter.

= commentaires =

Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 15/07/2006 à 00:41:24
Répétez dix fois rapidement : "les IA les y ayant incités".
Respirez.
Lapidez.

Sinon, oui, on n'y pense pas assez.
Lapinchien


tw
votre avis nous intéresse    le 15/07/2006 à 02:19:17
Dans l'image d'illustration :

1) la dame s'est pris un violent éjac facial de mercure chaud

2) Ripley a encore sucé un alien

3) Le dernier Abdotronic électrostimulant pectoral est vraiment très encombrant

4) C'est une pub pour le piercing intégral

5)Elle se fait prendre en levrette par optimus prime
Lapinchien


tw
    le 15/07/2006 à 02:46:31
Apres avoir lu ce texte je suis de tout coeur avec Glaüx qui a du se taper la lecture de plusieurs centaines de copies de redactions de Brevet des collèges.
Narak


    le 15/07/2006 à 12:08:49
Fin alternative : Votez Ségolène.
nihil


    le 15/07/2006 à 23:02:32
Quand tous ces petits cons seront tous enfermés dans leurs billes d'acier on pourra au moins un billard avec eux. Je vote pour.
Aesahaettr


    le 15/07/2006 à 23:16:22
Nihil, depuis quelques temps je trouve que tu oublies beaucoup de mots et que tu fais beaucoup de lapsus ma bite. Engage un éditeur.
nihil


    le 15/07/2006 à 23:48:45
C'est du nihilisme aléatoire visant à supprimer purement et simplement l'expression en débutant par les mots les plus inutiles. Ou peut-être bien que j'ai oublié. Au moins dans ma tête ma phrase à un sens, ça devrait te suffire bordel.
Aesahaettr


    le 16/07/2006 à 01:05:02
tu sias, il praait que on pvouait cmeoperdre les "mtos mlenaeégs" par arddsseage en ne lsiant que la preeirme et la drniere lertte de cahuqe mto.

Donc là si t'es dislexique tu meurs pour lire ça. Imagine, moi qui suis dispraxique moteur le mal que j'ai à comprendre tes phrases ! ton nihilisme ne doit pas t'écarter de la cause vraie, qui est de ne pas compromettre le consortium du respect des handicappés psycho-motriques. N'oublie jamais, toi, nihil.
Astarté


    le 16/07/2006 à 19:48:17
Quelques sourires par ci par là, mais bon ça ne suffit pas, c'est pas clair. Peuvent mieux faire...
Aka


    le 25/07/2006 à 23:21:44
Et vous vous êtes mis à deux pour faire ça ?

L'ennui c'est mal.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]