LA ZONE -
Résumé : Tulia apporte sa pierre au débat soulevé par le dossier Limites à propos des règles à éventuellement imposer sur la Zone.

Limites 3

Le 20/08/2002
par Tulia
La Zone : ce formidable exutoire. Le site sur lequel on peut se lâcher totalement sans avoir à se poser de questions sur le fait de choquer les gens puisque c’est un peu ça le but. Je me souviens de l’édito qui était en vigueur quand j’ai débarqué sur le site ( Chaos en marche datant du 16 mai 2002) et dans lequel on pouvait lire : « ici c'est la Zone. Devise : "un peu de brute dans un monde de finesse". Le ton c'est agression, déconne, subversion, disjoncte absolue. Chuis pas chiant, j'impose que ça, on peut causer de tout et n'importe quoi (surtout de n'importe quoi) à condition que ce soit dans le ton ». Je me suis alors dit : « Enfin un site intéressant où je vais pouvoir m’exprimer librement et faire ressortir toute la haine et la frustration que j’accumule depuis tout ce temps ». D’autant plus que j’y retrouvais aussi quelques vieux copains chatteurs de la room livres Multimania donc je me faisais pas trop de soucis pour pouvoir laisser agir ma personnalité dégénérée.
J’ai toujours aimé insulter les gens que j’apprécie, c’est ma façon à moi de leur montrer mon affection mais le problème, c’est que les trois-quarts des gens ne comprennent ou n’apprécient pas ce genre d’humour. Au moins, sur La Zone, c’est dans le ton et l’esprit du site.
J’avais enfin trouvé la façon dont je pourrais me défouler à ma guise sans que ça choque qui que ce soit, que ce soit dans les articles ou sur le forum. Sur ce site, on se connaît tous plus ou moins et on sait que tout est prétexte à la déconne et je suis partisane de dire que l’on peut en effet rire de tout tant qu’on est avec les bonnes personnes et c’est le cas sur La Zone.

En revanche, je suis parfaitement consciente que ce qui va me faire rire ne fera pas nécessairement rire tout le monde ou que les sujets qui vont m’intéresser vont en faire chier un certain nombre. Mais si je dois commencer à me poser la question : « est-ce que mes conneries vont faire marrer tout le monde ? » ou « est-ce que ce sujet peut intéresser des gens ? », je vais trouver ça prise de tête et je ne verrais plus l’intérêt de venir me défouler sur le site.
Donc ma seule limite, c’est de ne pas marquer quelque chose qui ne me ferait pas rire moi-même ou qui ne conviendrait pas à mes idées. Et il en va de même inversement, ce qui fait rire les autres ne me fait pas nécessairement rire (comment ça, c’est parce que chuis trop conne pour comprendre ?) et les sujets qui sont soulevés ne m’intéressent pas toujours non plus. Mais ces divergences d’opinion et d’intérêt peuvent toutefois soulever de formidables débats et c’est à partir de là que ça devient intéressant.
C’est vrai que ça présente aucun intérêt de débattre sur un sujet si tout le monde est d’accord dessus dès le départ. Alors engueulons-nous, crions, tapons du poing sur la table, exprimons nos idées, saignons nous les uns les autres, au moins ça fait de l’action.

En tout cas, c’est ce qui m’a plu tout de suite sur La Zone : on se blâme, on s’engueule, on prend pas de gants mais on en prend plein la gueule, ça fait du bien. J’avais déjà pris ce pli quand je me suis repointée sur le chat de Yo un mois plus tôt, ça faisait marrer pas mal de monde mais il y en avait aussi quelques uns qui le prenaient mal mais plus ils s’offensaient de mes conneries et plus j’en remettais de couches par dessus.
Ca me rappelait ces bonnes vieilles parties de TapCon sur Multimania (hein ma p’tite Gwen ?). A ce niveau là, je me suis jamais imposée de limites, me disant que si les gens sont pas foutus de comprendre le second degré, c’est tant pis pour leur gueule, au moins je me fais rire moi-même et je me fous totalement de ce que peuvent bien en penser les autres.
Et je continue dans cette lignée aujourd’hui quand je chatte. Si c’est pour passer inaperçue ou parler de la pluie et du beau temps, je vois franchement pas l’intérêt de chatter.

Quand nihil m’a refilé la responsabilité du chat de La Zone, j’étais heureuse d’avoir un pouvoir quelconque pour foutre ma merde quelque part. Je me suis donc amusée à kicker les gens un peu au hasard juste pour m’amuser et surtout dans l’espoir de voir revenir la personne en me traitant de tous les noms. Le problème, c’est que certains le prenaient plus ou moins mal ou n’en avaient tout simplement rien à foutre et ne revenaient pas, donc pas d’insultes à mon égard, donc aucun intérêt.
C’est à partir de ce moment là que je me suis fixée une règle en tant qu’OP chat : je ne kicke que ceux qui viennent avec mIRC et qui ont le retour auto comme Beach, Arwen, Ocus, Yo, et MrGORET avec qui on s’amusait à se kicker à tour de rôle en se parlant par messages de kick interposés. Par contre, je ne touche plus à ceux qui viennent avec l’applet (sauf demande expresse bien sur).
C’est pas trop contraignant comme règle et je me réserve toujours le droit de kicker quelqu’un qui passe son temps à se plaindre ou qui parle de trucs trop sérieux (désolée Marco mais en plus, j’étais foncedée ce soir là, j’ai vraiment pas pu m’en empêcher).

Au niveau des articles, c’est vrai que j’ai une préférence naturelle pour les trucs plutôt sombres et malsains comme ceux de nihil : Hypocondria (23 mai 2002) et Manipulation 8 (06 mars 2002). Ca fait déjà pas mal d’années que je tente d’écrire des poèmes ou nouvelles, je n’ai jamais réussi à parler d’autre chose que de mort, de haine, de violence et de destruction, et surtout d’autodestruction.
La Zone m’a permis de me remettre à l’écriture et de faire lire mes textes par d’autres personnes qui ne me connaissent pas nécessairement alors que mes précédents écrits n’étaient lus que par une poignée d’amis qui savaient déjà que j’étais un peu cintrée donc qui s’étonnaient pas de lire des trucs aussi décalés. De ce côté là, je ne me fixe donc pas la moindre limite et je pense que j’arrêterais purement et simplement d’écrire si on m’en imposait.
Je ne me soucie pas le moins du monde que mes textes puissent éventuellement choquer, je crois que l’avertissement à l’entrée du site est suffisamment clair pour que personne ne s’étonne de tomber sur des textes malsains et immoraux.

Quant au forum, je l’ai toujours pris comme un lieu de totale libre expression que je réserve à la pure déconne. J’ai toujours adoré jouer les idiotes et les salopes de service, c’était le lieu idéal pour le faire. C’était déjà un beau bordel quand je suis arrivée, la moindre des choses était de me mettre direct dans le bain et de suivre le mouvement qui correspondait à mes tendances naturelles.
Alors effectivement, on est resté trop longtemps axé sur l’unique sujet : sexe crade et délire gore mais j’avoue que je me complaisais assez là-dedans. Personnellement, je trouve qu’il y a moins de pêche sur le forum depuis qu’on a calmé le jeu là-dessus, même si certains messages dans la journée me font toujours avoir des crises de fou rire qui provoquent de vives interrogations chez mes collègues de bureau.
Ceci dit, je suis consciente que cet humour lourd et gras à répétition puisse saouler et je me suis donc fixé la règle de m’adapter et de ne plus faire dévier systématiquement toutes les conversations sur le cul même si ça me démange très souvent.

= commentaires =

Mill


site lien fb
    le 08/03/2007 à 12:29:23
En tant que nouveau venu, je profite de cet espace de commentaire pour répéter plus ou moins ce que j'ai balancé dans le forum chais plus quand : merci à ce foutu site de psychopathes refoulés.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]