LA ZONE -
Résumé : Comparaison de la critique de l'article 'Un dimanche soir à la TV' avec des critiques lues sur Internet. C'est pas le même genre.

Légère différence

Le 17/01/2002
par nihil
Mort de rire : en faisant ma recherche sur le film "un monde parfait", flingué un peu plus tôt, je suis tombé sur un résumé des critiques français... A lire pour constater la différence entre mon mon opinion et celle des putains de plumitifs à la manque employé au SMIC par Elle ou Télérama.
MICHEL CIMENT, POSITIF : "C'est amusant de voir aujourd'hui le statut de culte de Clint EASTWOOd, qui est un immense metteur en scène. J'ai bien aimé ce film-ci : c'est l'un des meilleurs actuellement à l'affiche. Mais, il ne faut pas exagérer : ce n'est pas un chef-d'oeuvre, ce n'est pas un très grand film ! C'est un film extraordinairement bien mis en scène. C'est d'une perfection ! Kevin COSTNER ? C'est son meilleur rôle ! Le film est remarquablement rythmé : il prend son temps... C'est vraiment un "road-movie". Ca aurait pu être le thriller criminel à bride abattue comme les Américains les aiment... Au contraire, EASTWOOD a fait un film non commercial.
Pourtant, le scénario n'est pas aussi extraordinaire : il y a des chevilles. Par exemple, chaque personnage est flanqué d'un méchant qui met en valeur les qualités de chacun... Le montage parallèle (poursuivants - poursuivi) [est lourd]. Tout ce qui concerne les rapports avec l'enfant est formidable... mais le personnage de Laura DERN est superficiel! Cela dit, c'est un très bon film. Mais on ne doit pas en parler comme d'IMPITOYABLE [UNFORGIVEN], qui était un chef-d'oeuvre. C'est un film mineur pour EASTWOOD..."
ALAIN RIOU, NOUVEL OBSERVATEUR : "Un film tout à fait bizarrement construit : la première heure est d'une extrême banalité : archétypes, mise en scène pas loin du ringard..." -- CIMENT : "Oh, non ! La façon de filmer le TEXAS des années 60, les boutiques, les gens... EASTWOOD a un sens formidable du terroir. C'est vraiment ce qu'on ne trouve pas dans le cinéma américain ! Un sens des vrais personnages..." -- "La deuxième partie est tout à fait formidable ! C'est extraordinaire, d'une grande beauté, d'une grande élévation... COSTNER compose un personnage de gangster inoubliable..." -- CIMENT : "On pense à HIGH SIERRA." -- "Autant le début est conventionnel, autant la seconde partie est formidable. Un film d'une grande générosité..."

PIERRE MURAT, TELERAMA : "J'aime beaucoup. Si la critique est unanime, c'est qu'EASTWOOD a fait des progrès de mise en scène depuis BRONCO WILLY... Le premier plan est magique, magnifique, d'une grande intensité : j'y ai vu un parfum de John HUSTON. On retrouve son thème : la perte de l'innocence. Du gamin et de la société américaine... Cela est admirablement suggéré !"

PHILIPPE COLLIN, ELLE : "Très d'accord avec CIMENT ! La mise en scène est remarquable, mais le scénario est un peu plomb-plomb... Le thème de la recherche du père est un des grands thèmes du cinéma. C'est un road-movie. Ce qui sauve la banalité du scénario (astuces et grosses ficelles), c'est la mise en scène qui s'inscrit dans la DUREE. Il y a une sorte de "respiration" qu'on retrouve chez les plus grands cinéastes..."


= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 17/11/2005 à 13:34:44
Oui mais elle est où, a critique à toi ?

(A moins que tu sois en fait Michel Ciment, auquel cas ma question n'a pas lieu d'être.)
nihil


    le 17/11/2005 à 13:40:21
http://zone.apinc.org/article.php?id=165

Désolé, c'était les débuts de la Zone, j'étais jeune et beau à l'époque, pour moi l'agressivité c'était de dire qu'un film hollywoodien avec Kev1 Costeneur, c'est caca.
Nounourz


    le 17/11/2005 à 14:38:49
wow, on devrait déplacer cet article dans la subversion pour les nuls !

= ajouter un commentaire =



[Accueil]