LA ZONE -
Résumé : J'aime bien les poèmes de Saintshaka, ce qui fait de lui un putain de privilégié. Mais là, faut reconnaître, c'est de la grosse merde incompréhensible et chiante. C'est un texte de Saint-Con en plus, dixit l'auteur. Alors bon moi, bonne poire, je publie pour la Saint-Con. Mais je vois pas le rapport entre cette chose et notre fête adorée. Foutage de gueule.

Du bois de chauffage pour la fête des surmoi

Le 15/04/2007
par Saintshaka
[illustration] Une autre guerre et une confrérie opposent notre ciel vide rempli par un flash d'obscurité que j'ai entendu.
Mille alertes de vous et de moi: je pense juste à ce que mes yeux mettent en boîte
Et voient que le changement se fait dans le vide; tout de l'esprit oublié est sous la commande,
Le destin s' est trompé de destinataire souriant, pour le plaisir,
Genèse des espoirs d'être juste le cadavre a accrocher en bas de la corde.
Rien que pour moi;
L'aimant de haine, un homme lynché par la foule fâchée. J' ai embrassé leur poings.
Que votre esclave galeux pense à vous! Ainsi tous vos mensonges semblent être chose vraie dans vos bouches.
Là n'est plus rien, je bidonne mes croyances, prend mes sentiments: le cambouis!
Quelque chose suggère au piège à âme fracassés de nous sacrifier et se casser .
La volonté de mal est dans des vos mains et vous protège.
Mon coeur du sable, les larmes du sang semblent s'émietter et aujourd'hui coulent pour moi.,
Vos entrailles grondantes ont avalé toutes les choses que vous avez dit avoir aimé
Les ongles ont collé dans ma tête: je me sens trahi, vous lisez mes rêves.Trop de douleur.
Mais mon cri perçant du ventre crée une autre harmonie, vous donner l' assaut
Sans que vous sachiez que chacun de nous deux seul sent votre espace
Le froid de coeur vers le bas, comme des brûlures de mine qu'ils ont essayé de m'enseigner.
Toutes les choses je le truque et je t apprends que je peux juste m'attendre à un chuchotement de calme
Puisqu'en tant que vous, tuez-moi au sujet de mon sauveur, mon mausolée aimé par confiance
Voici la course de finition ! poncez les tours pour épousseter comme vous etes mon Saturne,
Pour peu, je serais votre anneau, ainsi vous pourriez tous me voir.
Je ne suis rien et ne tourne jamais tout autour de vous, si vous pouvez être gêné à mon sujet,
Soufflez la pièce de la gorge, ma source de vue car je suis aveugle .
Que je sente ainsi votre lumière près de moi, je ne vole jamais votre chaleur.

                     Mon rassemblement de fantômes favori

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 15/04/2007 à 23:38:02
Preuve en est donc faite : L'ablation de l'hypocampe droit transforme un homme ordinaire en poète.
Glaüx-le-Chouette


    le 15/04/2007 à 23:42:56
"Trop de douleur."

T'as oublié le ", kwa" à la fin de cette phrase.
Mais sinon, oui.

"Pour peu, je serais votre anneau, ainsi vous pourriez tous me voir."

Et là,
1) d'accord,
2) mais tu as mis "voir" à la place de "sodomiser bruyamment", petit étourdi.


VOIL0 0 PART 9A JE PR2F7RE LORIE MAIS LES GOÜTS ET LES COULEURS C4EST SURTOUT POUR LES CLOWNS EN FAIT;
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 16/04/2007 à 01:25:15
Dommage que tu fasses semblant d'écrire des textes en dessous de tes titres, lesquels sont excellents et méritent d'exister par eux-mêmes et sans leur chercher de prétextes.
Imax


    le 16/04/2007 à 10:07:28
Je ne sais pas si j'ai compris quelque chose, mais j'imagine visuellement un type qui parle à un tas de flammes. Bon voilà.

Par contre j'ai envie de hurler contre la forme du texte qui est à chier, pas agréable à lire. On dirait le putain de tas de parpaings dans le jardin des voisins.

D'habitude je glâpis de joie devant n'importe quel poème, même atroce, et je suis très bon public. Mais là non.
Aelezz     le 16/04/2007 à 12:16:37
J'ai rien compris. Enfin j'ai arrêté à la moitié, de toutes façons.
nihil


    le 16/04/2007 à 12:20:29
C'est complètement atroce, j'ai eu envie de brûler le texte, l'auteur, les lecteurs, les commentateurs et le site.
Carc


    le 16/04/2007 à 13:02:32
"Le destin s' est trompé de destinataire souriant"

j'ai arreté à cette phrase. tarte.
Hag


    le 16/04/2007 à 16:02:47
J'ai lu une ligne sur cinq, et j'en ai encore mal aux yeux.
C'est épouvantable, sur la forme en tout cas.

Sur le fond, j'ai rien capté.
Winteria


    le 16/04/2007 à 16:23:56
J'en ai eu marre à la seconde ligne, où j'ai arrêté ma lecture faute de courage et d'envie.

Par contre ce texte serait l'ami, je crois, du lycéen qui souhaite écrire un commentaire suivi, pour la bonne et simple raison que le poème semble avoir une ligne directrice assez peu marquée, de fait chaque vers est assez libre de 515646 interprétations.
Glaüx-le-Chouette


    le 16/04/2007 à 16:36:36
Pour aider les gens qui ont du mal, suite à une très longue et très subtile analyse sémiologique, il s'avère que la traduction du texte est la suivante :

VREI SA PLECI DAR NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA, NU MA IEI. CHIPUL TAU SI DRAGOSTEA DIN TEI, MI-AMINTESC DE OCHII TAI. VREI SA PLECI DAR NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA, NU MA IEI. CHIPUL TAU SI DRAGOSTEA DIN TEI, MI-AMINTESC DE OCHII TAI. VREI SA PLECI DAR NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA, NU MA IEI. CHIPUL TAU SI DRAGOSTEA DIN TEI, MI-AMINTESC DE OCHII TAI. VREI SA PLECI DAR NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA, NU MA IEI. CHIPUL TAU SI DRAGOSTEA DIN TEI, MI-AMINTESC DE OCHII TAI. VREI SA PLECI DAR NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA, NU MA IEI. CHIPUL TAU SI DRAGOSTEA DIN TEI, MI-AMINTESC DE OCHII TAI. VREI SA PLECI DAR NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA, NU MA IEI. CHIPUL TAU SI DRAGOSTEA DIN TEI, MI-AMINTESC DE OCHII TAI. MA-IA-HII MA-IA-HUU MA-IA-HOO MA-IA-HAHA MA-IA-HII MA-IA-HUU MA-IA-HOO MA-IA-HAHA MA-IA-HII MA-IA-HUU MA-IA-HOO MA-IA-HAHA MA-IA-HII MA-IA-HUU MA-IA-HOO MA-IA-HAHA. VREI SA PLECI DAR NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA IEI, NU MA, NU MA, NU MA IEI. CHIPUL TAU SI DRAGOSTEA DIN TEI, MI-AMINTESC DE OCHII TAI.


Y a du potentiel.
Hag


    le 16/04/2007 à 16:41:18
Autrement on comprend très bien le texte après le passage au débilitron. Il y gagne au passage lisibilité et humour.
Saintshaka


    le 23/04/2007 à 18:47:24
http://fr.uptv.net/retrait.htm?id=63856007

= ajouter un commentaire =



[Accueil]