LA ZONE -
Résumé : Ca sent la précipitation : des péripéties qui se bousculent et un style défaillant pour une histoire qui méritait plus de soin. Y a une intrigue (inspirée de faits réels), des vannes, de la stupidité saint-connesque jouissive, tous les bons ingrédients... Mais le tout est compacté à l'arrache. Bref, un bon texte laissé en friches.

Cohn est un con

Le 13/04/2008
par Aka
[illustration] Cette histoire est inspirée de faits réels. Toute ressemblance avec des faits et des personnes ayant existés n’est donc pas du tout un hasard. Les noms n’ont pas été changés parce qu’on s’en fout, ils sont tous morts depuis.
Louis M. Cohn est un gros connard. Le plus gros connard de Chicago et même que ça m’étonnerait pas que ce soit le plus gros connard de la Terre entière en fait. Cohn m’a tout pris : ma femme et mon fric. En fait, mon fric et ma femme si on regarde chronologiquement. Il aime organiser des parties de dès, et moi je suis joueur. Il aime culbuter les femmes aux formes généreuses, et ma femme est joueuse. Si au moins il avait du talent pour quoi que ce soit, mais non : il baise ma femme et dépense mon fric alors que c’est le dernier des cons.

Cohn va donc cramer à la Saint Con. Il n’y a pas grand monde qui connaisse encore la Saint Con, mais moi oui. L’année dernière, le 10 avril, je rentrai tranquillement d’une partie de cartes avec deux comparses. L’un d’eux, sous l’effet de nombreux whisky je peux l’avouer, s’est mis à raconter une blague très nulle sur les écossais. Il y eut un gros blanc, très vite rempli par les gloussements d’hilarité du narrateur. Tout à coup, le second lui asséna un énorme coup de poing dans la gueule, courut jusqu’à la lanterne du pub voisin et revint mettre le feu à l’autre pauvre bougre inanimé. Devant mon apparente stupeur il me regarda et secoua tristement la tête : « il était trop con ». Et il m’enseigna aussitôt tous les rites de cette fête ancestrale.

Enfin bref, depuis ce jour je mets en place des stratagèmes pour pouvoir cramer Cohn à la prochaine Saint Con. Je veux quelque chose à la hauteur de sa connerie, et surtout, quelque chose de moins visible que la crémation à laquelle j’ai assisté, son initiateur ayant au final été pendu pour le meurtre qu’il avait commis. Nous sommes en octobre 1871, j’en suis à mon sixième mois de test, et je crois que là, j’ai trouvé la solution.
Cohn organise ses parties de dés et ses parties de jambe en l’air dans son hangar et c’est donc ici qu’il doit périr. Il y est à l’abri des regards, à part celui de sa vache, l’habitante officielle des lieux. Cohn aime beaucoup sa vache et dès qu’il entre dans le hangar, la première chose qu’il fait est d’aller caresser son museau. Je viens de passer les cinq derniers mois à essayer de dresser cette bestiole : j’ai essayé de lui apprendre à ruer dès qu’on lui touche le museau. Je vous passe les détails sur la manière dont j’ai réussi ce tour de force car j’ai dû beaucoup payer de ma personne, certains faits restent assez avilissants. N’empêche que cette créature et moi nous entendons désormais à merveille.

Mais revenons à nos moutons… Dans un hangar il y a du foin, et pour s’éclairer il y a une lanterne. Je vois que vous commencez à percevoir mon plan machiavélique : vache, caresse sur le museau, ruade, lanterne, foin. Il ne me restera plus qu’à maintenir la porte fermée derrière Cohn. Bref, ce soir c’est le grand soir : le soir du test. Cohn est absent pour raisons professionnelles toute la semaine et je vais pouvoir m’entrainer à loisir. Parce que jusqu’ici, c’était pas très facile d’avoir un peu d’intimité avec cette vache.

Il est un peu moins de 21h lorsque j’arrive au hangar. J’installe la lanterne à hauteur de sabots et j’éloigne le tas de foin : faut pas déconner non plus, la Saint Con est dans six mois. Je peux aller saluer ma nouvelle amie d’une tape affectueuse sur le museau.

Oh putain ça marche ! Wow foul ball !!!... euh un peu trop là… Trop loin… Le foin… Oups.

Bon j’ai rien pour éteindre et j’entends déjà les voisins gueuler. Donc on va s’en aller… Ah non moi, non rien ! J’ai vu les flammes et je suis venu sauver la vache ! Bonne soirée m’sieurs, dames !

Quels cons. Merde je pensais pas que ça tomberait dans le foin, brave bête. En même temps, plus de hangar, plus de plan… Chier. La nuit porte conseil comme on dit.
9 heures du matin. Ca fait douze heures que Chicago crame et d’après les bruits qui courent, c’est pas près de s’arrêter… C’est dommage qu’on ne soit pas le 10 avril, j’aurais fait un high score !

L’incendie de Chicago dura du 8 au 10 octobre 1871. Un tiers de la ville fut détruite et on compta entre 200 à 300 morts. C’est l’une des plus grosses catastrophes survenue aux Etats-Unis au XIXème siècle. Nous sommes donc en droit de nous interroger : soit notre narrateur est le plus grand Inquisiteur que l’ordre de la Saint Con ait pu connaitre, soit c’est le plus gros con qui ait pu exister sur cette Terre. L’Histoire ne nous dit hélas pas s’il périt dans les flammes de son incendie…

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 13/04/2008 à 14:35:49
est ce que ce monsieur a un rapport avec Dany le rouge ? et si oui est ce un rapport protégé ?
Lemon A


    le 13/04/2008 à 16:33:19
Voir le commentaire en haut à droite -

Même si baclé mon chouchou pour l'instant. Mériterait les finitions.

Bonne idée, bonne histoire et juste ton. Mais premier jet. Doooommage.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/04/2008 à 17:37:13
Je trouve ça pas bon, du tout. Les ficelles, d'abord, c'est de la corde à amarrer les bateaux. Soit ; mais le chapeau et la fin, en italiques, avec petit méta-discours à la con sur le texte et pseudo-mise en contexte et pseudo-EN FAIT C42TAIT VRAI HAHA, j'ai vu ça mille fois, y a pas plus cliché que ça. Rien que cette manière, ça suffit à me faire vomir à la gueule du texte.

J'ajoute que la narration à la première personne, c'est intéressant quand le narrateur a un style intéressant ; mais quand c'est le commun des mortels comme ici, moyenne basse, avec le langage qui va avec, ça fait simplement un mauvais texte, sans qu'on gagne rien à entendre ses mots tels quels.
Moi, ça me donne juste envie de taper, quand je lis tous les clichés et toutes les faiblesses de style qui émaillent le texte, comme "au final" (rentrez-vous une bonne fois pour toutes dans le cul ce "au final" qui veut rien dire, tas de cons), comme "enfin bref", "en fait", "et même que", "n'empêche que". Putain. Y a aucun intérêt à écrire comme ça. C'est juste moche.

Il m'a énervé, ce texte. Il est moche, il est laissé en friche.
Aka


    le 13/04/2008 à 17:44:42
Complètement. On devrait même cramer l'auteur.

Commentaire édité par Aka.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/04/2008 à 17:49:00
M'en branle, de l'auteur ; quand je commente, je commente un texte.
Lapinchien


tw
    le 13/04/2008 à 18:51:04
Aka, tu te vengeras quand tu seras à l'Academie Française et que t'auras un sabre.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/04/2008 à 18:53:21
Pas peur, suffit que je monte à la Cité et je peux m'acheter tous les sabres en bois que je veux, et même, si j'ai des sous, je peux en prendre un en plastique qui fait des étincelles et *schliiing schleiïnng* quand tu le manies.
Aesahaettr


    le 13/04/2008 à 18:54:26
Au final, moi je trouve pas ça forcément dérangeant d'écrire comme on parle.
Enfin bref, ce qui rend ce texte pas terrible c'est surtout que c'est pas super drôle, et en fait ça a pas l'air d'avoir un autre intérêt que de faire rigoler, ce qui n'est pas atteint dans mon cas.
N'empêche que ce qui m'a le plus fait rire c'est qu'en une ridicule petite phrase de je-parle-pendant-que-l'action-se-déroule, toute la rancoeur et la haine du narrateur qui a élaboré son plan compliqué dans la souffrance s'évanouissent en un "...Oups. Bon...".
Ca casse tout d'un coup et c'est rigolo.
Ca m'a fait penser à une chanson du groupe Murder By Death, en plus violent.
Et même que j'aime bien.

commentaire édité par Aesahaettr le 2008-4-13 18:55:5
Kwizera


    le 13/04/2008 à 18:59:32
je ressors du texte de Quelqu'un, donc ça va, je suis indulgent, mais j'ai pas trouvé ça très bon non plus.
Le Duc


    le 13/04/2008 à 19:02:32
Qu'on la donne en pature au Duc, il saura quoi faire de cette pute même pas foutue de s'investir !

Non mais j'ai bien aimé même si c'est court..
Lapinchien


tw
    le 13/04/2008 à 19:03:46
CTB
Le Duc


    le 13/04/2008 à 19:06:34
c'étais trop facile, mm pour toi lc
Lapinchien


tw
    le 13/04/2008 à 19:58:25
CTB
Aka


    le 13/04/2008 à 21:43:07
"M'en branle, de l'auteur ; quand je commente, je commente un texte."

Entre ton commentaire et ça, je commence à avoir un doute : t'es vraiment au premier degré Gloups ? T'es en colère pour de vrai ? Parce que si c'est le cas ça fait flipper. Mais je n'ose y croire.

Ce que je n'arrive pas à croire non plus c'est qu'il y ait des gens pour trouver ma daube "sympa" ou "drôle" tout en pensant à critiquer le style (putain, mais où vous avez vu un style). Si je gagne avec cette bouse, je me retire de la vie politique.

Commentaire édité par Aka.
Lapinchien


tw
    le 13/04/2008 à 21:46:53
Glavius Ier est bipolaire ?
Aesahaettr


    le 13/04/2008 à 21:51:44
C'est quoi, un style ?
Glaüx-le-Chouette


    le 13/04/2008 à 22:03:26
C'est quoi, le problème, Aka ?
Je devais pas faire de remarques objectives sur le texte ?
Je devais faire mollement un petit coucou de la main ?
Ouais, quand je parle d'un texte, je suis au premier degré, les textes sont pas connus pour avoir de la répartie et un système nerveux central, donc quand je fais des remarques objectives dessus, je vois pas pourquoi je les emballerais dans du papier cadeau second-degré.
Et si tu découvres aujourd'hui que la littérature pour moi c'est une passion, et si tu trouves ça anormal ou effrayant, je vois pas trop quoi répondre en fait. A part "ah".
nihil


    le 13/04/2008 à 22:21:03
C'est sur que sur un texte léger et pas prise de tête, aller chercher des noises sur la rigueur stylistique et la minutie syntaxique, c'est être un gros pete-couilles (grande nouvelle en vérité). Ton commentaire est connement hors-sujet, parce qu'on s'en fout qu'un texte de ce genre soit bien écrit, on se contente du fait que ce soit écrit français.

T'as l'air d'apprécier quand on torture un peu la langue et qu'on la pousse dans ses retranchements, et à coté de ça, tu supportes pas le moindre laisser-aller (fort à propos sur la Zone, où la flemme trône). T'es un tenant de l'Orthodoxie et du Droit Canon de la langue, c'est lourd.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/04/2008 à 22:35:55
Oh, un procès stalinien.


En conséquence duquel, je vais pas prendre la peine de te retourner dans le cul les stupidités et les préjugés irraisonnés que tu balances sur le texte, car je rappelle qu'il serait toujours censé s'agir d'un texte ; je vais juste te proposer d'aller te faire enculer.
nihil


    le 13/04/2008 à 22:44:13
Par procédé stalinien, tu sous-entend que j'essaye de t'imposer mon avis par la force, c'est ça ?

"les stupidités et les préjugés irraisonnés que tu balances sur le texte", ça fait référence à "texte léger et pas prise de tête" ?

Toujours en phase avec la réalité, je vois.
Lahyenne


    le 13/04/2008 à 22:48:31
Ouais brûlons Glaüx après Aka.

Sinon j'ai le même commentaire que kwizera.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/04/2008 à 22:48:57
Par procès stalinien, je sous-entend que j'ai posté un commentaire, que tu peux aller relire pour constater que j'y parlais exclusivement et en termes explicites du texte ; que les réactions au commentaire ont été des espèces de prises de haut et d'accusation d'avoir agressé l'auteur, dont j'ai rien à foutre comme d'hab' ; et que là le grand nihil arrive avec son chapeau et son destrier et me sort une leçon de morale circonstanciée, centrée sur Glaüx et absolument plus sur le texte, le texte désormais on s'en fout, on parle plus que du commentaire de Glaüx et de son droit à le proférer.

Va te faire mettre.


[edit] et pour ce qui concerne mes avis et tes avis sur le texte, apprends à lire ce qui est écrit et pas ce que tu veux lire et retourne voir mon tout premier commentaire. Putain. Vous m'emmerdez.

Commentaire édité par Glaüx-le-Chouette.
Abbé Pierre


    le 13/04/2008 à 22:59:50
Si vous finissiez par vous entrecramer la gueule, ça pourrait faire le meilleur texte de Saint-Con paru cette année.
Et ça éviterait que vous continuiez à nous péter les burnes, tas de putes.
Lapinchien


tw
    le 13/04/2008 à 23:00:11
tatouons ce texte sur le front de Glaüx pour le purger de toutes ses fautes !
Abbé Pierre


    le 13/04/2008 à 23:01:08
En plus, il a écrit "je sous-entend"? HAHAHAHA? IL A ENCORE FAIT UNE FAUTE? HAHAHAHA
Glaüx-le-Chouette


    le 13/04/2008 à 23:07:03
Ouais ouais ouais, send in the clowns. En attendant, l'abbé, va voir ailleurs si j'y suis, et en particulier dans le message de nihil, première ligne. Si tu veux sortir ta grosse fleur et cracher ton sperme sur les gens, crache sur tout le monde.
Le Duc


    le 13/04/2008 à 23:08:22
doudou je ceuille des pommes...

VIVE LA ST CON C LA FETEUH !
Le Duc


    le 13/04/2008 à 23:10:23
Putain aka tu fais chier de foutre la merde tout le temps quand même.. tu pourrai d'apstenir bordel.
Lapinchien


tw
    le 13/04/2008 à 23:14:14
Grand laché de Toro de fuego dans la tribune ! Yipiiie !
Abbé Pierre


    le 13/04/2008 à 23:14:28
Glo, tu deviens susceptible quand tu t'énerves, c'est marrant un moment et ça finit par faire pitié.

Je vais plutôt m'extasier du "tu pourrai d'apstenir", du Duc, là, hein.
Jéhosé...     le 14/04/2008 à 13:15:13
Bonne Fête à tous les Zonards!

En vérité je vous le dis, c'est grâce à ces commentaires que je retrouve le vrai feu sacré que je croyais éteint.
Enfin!!!! Tant que vous gardiez au chaud sous votre braguette les débordements de vos inspirations, vous ne pouviez pas vous carrer vos pensées où bon vous semble. Je crois qu'enfin, vous en avez fini avec le bon voisinage! Les couilles sont à nouveau pleines! J'entends déjà les petites mécréantes pucelles crier au secours! L'était temps!
Glaüx-le-Chouette


    le 14/04/2008 à 13:23:17
Tais ta gueule, porc.
Fourre ton groin dans la merde de ton père.
Astarté


    le 14/04/2008 à 13:36:59
Idem Lemon A mâtiné de Kwizeria (donc LH et Lapin) puis L'abbé
et le résumé donc Nihil plus le Duc et 400ASA.

Ta gueule les autres.Na!
Hag


    le 14/04/2008 à 16:54:28
Bon ben j'ai lu.
Bon ben j'ai pas aimé. Ça parle de vache donc ça m'a fait sourire mais à part ça j'ai trouvé le texte assez... vide.
Aka


    le 14/04/2008 à 17:22:08
Mouahaha. A la base y avait aucun problème (toujours pas d'ailleurs en fait), je trouvais ça passablement con de faire un commentaire sérieux sur le style d'un texte qui est ouvertement débile et pourri ("vide" aussi j'aime bien, merci Hag). Ton commentaire était complètement justifié et tout ce que tu dis y est vrai, c'est juste que je pensais (à tort apparemment) que c'était la Saint Con, la Zone et qu'un peu de texte de merde ça fait du bien. Je cherchais plus des commentaires débiles vu que la série de cette année est très sérieuse. C'est aussi pour ça que j'ai essayé de recentrer le sujet en proposant de me brûler et non pas parce que je me sentais "agressée" (c'est moi hein, j'aime quand on m'agresse). Bon là encore j'ai eu droit au premier degré et un truc sans rapport sur la passion de la littérature. Enfin bref, je dois me faire vieille ou être partie trop longtemps.

Je vais donc en effet m'"apstenir" (ah Duc ! tu m'avais manqué...) et je repasserai quand je pourrai prétendre au Goncourt. En attendant je vais aller commenter de la grande littérature tiens.

Haha. Kikoo. Lol.
nihil


    le 14/04/2008 à 17:24:42
"Je cherchais plus des commentaires débiles"

T'as pris la bonne initiative en les écrivant toi-même.
Aka


    le 14/04/2008 à 17:28:23
Bah faut tout faire ici bordel, c'est plus ce que c'était ma bonne dame.
Glaüx-le-Chouette


    le 14/04/2008 à 17:38:53
Je crois que le seul problème, c'est que pour un lecteur lambda qui débarque sur le texte sans a priori et sans savoir les intentions de l'auteur (dont moi j'ai rien à faire), ce texte n'a rien ouvertement débile et pourri, la mise en oeuvre me semble au contraire ouvertement sérieuse et pseudo-documentaire, et lourdingue. Voilà voilà. Faut peut-être tenir compte de ce qu'est le texte et pas de ce qu'on veut qu'il soit. Ca aurait été ouvertement et lisiblement au second degré, bah ouais, je me serais mis en mode second degré.
Aka


    le 14/04/2008 à 17:42:33
Ah bah c'est sur ça que j'ai raté mon coup alors. Je pensais pas que le coup de la vache passerait pour du sérieux (même si une vache traine par là dans la véritable histoire). CA C4EST DE LA CRITIQUE CONSTRUCTIVE COMME J4AIME GLOUPS § On se fait des bisous ?
Glaüx-le-Chouette


    le 14/04/2008 à 17:56:25
Ouais, en j'abandonne l'idée d'arriver à communiquer avec mon prochain autrement que par anastomose ou sodomie, avec des mots ça marche pas bien.
nihil


    le 14/04/2008 à 18:07:47
Je vois que mon procédé pour t'assimiler et te formater fonctionne à merveille : toi aussi tu te mets à oublier des.
Glaüx-le-Chouette


    le 14/04/2008 à 18:09:06
putain c'est vrai
je crois me rebeller très fort et en fait je me fais pwnd linguistiquement
ça craint
l'ocsa     le 15/04/2008 à 14:19:52
mouai, pour ma pare je n'aurai pas élaboré un plan pareille (c du déjà vu: South Park épisode Scott Tenorman doit mourir, bon paie ta référence me direz vous mais sa a au moins le mérite d'en etre une...)
je me serai contenté de sodomisé la vache, oeil pour oeil vache pour vache...
Quelqu un


    le 17/04/2008 à 02:37:45
"Wow foul ball !!!... euh un peu trop là… Trop loin… Le foin… Oups"
C'est génialement écrit, là...
Aelez_     le 17/04/2008 à 10:33:39
Bon, j'ai passé tellement de temps à lire vos commentaires à la con que je sais même plus de quoi parle le texte. Bande de moules.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]