LA ZONE -
Résumé : On est un peu en rade de bons textes en ce moment, alors je décide unilatéralement que j'aime bien celui-ci. Pour être honnête, j'ai pas tout capté. C'est de la propagande nihiliste bien embrouillée, mais sans les sermons adolescents qui tâchent. Avec plus de recul, plus de classe que la moyenne.

Jeunesse lemmings

Le 11/07/2008
par Margi
[illustration] Certaines images ont décidé, sans rien demander à personne, de s'afficher partout dans votre petit cerveau et de remuer tout ce foutu merdier sans queue ni tête qu'est la mémoire. Et là c'est arrivé, au moment précis où j'ai tourné la tête. Des lemmings. Ces gens ressemblent aux stupides personnages d'un jeu video vieux de vingt ans. Des saloperies de bestioles qui passent leur temps à marcher droit devant et à se casser la gueule. On se crève le cul à les sauver et aussitôt ils retombent à nouveau, tous à la file indienne comme des abrutis.
Insulter qui que ce soit de lemming n'a rien de tendre. Pourtant ceux-ci ont une espèce de niaiserie innocente qui n'est pas sans donner un certain baume au cœur. Nous étions dans la maison aux murs rongés, au toit massacré, ornée de peintures, de dessins, de messages. Au milieu d'un champ de blé, elle est belle parce qu'elle ne vit que d'insectes et de beuveries. Elle est chargée d'une histoire qu'on imagine vieille et pleines d'épreuve, d'émotion, de tristesse. Elle m'a toujours apeurée, et les rats qui nous fuient n'ont jamais su me rassurer. Au milieu de la pièce, aménagée par nos soins de tables, de spots, d'un ordinateur, de câbles, les lemmings se tenaient bien sagement face à la cheminée sur laquelle trainaient des cadavres de bière. Et au son oppressant d'un rythme impétueux, ces imbéciles rebondissaient sur leur pieds, hochaient de la tête aussi rapidement que leur muscles leur permettaient. Le regard vide de toute intelligence, comme uniquement à la merci de la musique. Impossible de sauver ce genre de lemming. Impossible pour eux d'avancer. Une mouche entêtée, qui voudrait sortir par une vitre fermée, semblerait moins bête.

C'est vrai qu'on n'a pas tant l'habitude de bouger. J’irai jusqu’à dire que l’on se sait plus bouger. Un lemming sait avancer, et ses petites mèches vertes, bleues ou oranges sautillent au rythme de leurs pieds pixélisés. Nous restons, nous, sur nos pattes, à rebondir en bougeant la tête. A quoi bon marcher, si le son arrive jusqu’à nous, c’est la réponse qu’ils semblent apporter sans jamais ne la formuler dans une phrase correctement construite. On a l’habitude de rester là, dans le moment présent et à l’endroit où nos culs ont décidé de prendre place. Et l’on ne bouge plus, prisonniers d’une stupide immobilité. D’un puit fangeux, d’une cellule salie par la poussière, l’alcool et tout ce qui peut s’écouler de nos corps. Nous restons assis dans la même boue, à parler de mêmes soirées, des mêmes individus, de leurs culs, de leurs voyages, de leurs conneries. Accompagnent ces discours quotidiens, les même cigarettes et cette même fumée élégamment grise et opaque, fluide, svelte, légère et terriffiante que l’on regarde pour apprécier pleinement notre suicide. La vie est belle pour nous, parce que dans les voyages de ce genre il n’y a jamais de conséquence. On ne sait pas à quoi l’on aspire, ce qu’on recherche et ce qui nous conviendrais vraiment, mais ça n’a rien de réaliste. En attendant de trouver ce que l’on attend, il faut mieux oublier qu’on ne pense à rien. Arrêter d’avancer, car devant nos yeux il n’y a qu’un terrain vague, juste assez bon pour accueillir un pack de bière. Réduire nos fonction à creuser, marcher, exploser, se bloquer. Ne plus décider. Suivre le même sens. Abandonner, faire péter la tribu, pour tout recommencer.

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 12/07/2008 à 09:43:25
Je rajoute que les Mings, grande dynastie chinoise, étaient super vachement forts dans la conception de vases en terre cuite.
l'ocsa     le 12/07/2008 à 13:11:16
meme si j'ai pas vraiment tout compris dans l'ensemble sa ma beaucoup plu...
Jean Demord     le 12/07/2008 à 13:37:56
Fan du jeu video j'ai assez bien aimé, notament la fin : le rapprochement avec les humains ou... les êtres vivants.
Mais c'est vrai qu'il faut connaitre sinon on peut croire qu'on parle de l'animal et non du jeu video qui est une carricature de l'animal mytique suicidaire.
Donc pour expliquer brevement, les lemmings du jeu video sont des sortes de d'animeaux-robots-bêtes capables de faire plein de chose seulement si on leur dit. Si on ne leur dit rien ils avancent. Si il y a un trou : ils tombent et meurts les uns à la suite des autre, à la queue leuleu.
Le plus difficile dans ce jeu est de gerer leur grand nombre tout en gerant les fonctions à leur donner. De plus certaines fonctions sacrifient des lemings comme le lemming kamikase qui sert à detruire des murs.
Le but est donc de les amener dans leur tanière en en perdant perdant ou sacrifiant le moins possible.

Vous pouvez esseyer ce vieu jeu ici meme gratuitement sans rien telecharger sur 3w elizium.nu slash scripts slash lemmings.
Carcque     le 12/07/2008 à 21:56:26
On va faire preuve de franchise totale. J'ai rien compris, j'ai eu du mal à tenir jusqu'à la fin et j'ai trouvé ça nul. Voilà.
Aesahaettr


    le 13/07/2008 à 01:55:50
Pareil. J'ai du mal avec les sermons.
dwarf     le 13/07/2008 à 10:59:12
Houlàlà, les jeunes qui font la fête en écoutant de la musique et en buvant de l'alcool, c'est mal.
Propagande nihiliste? Propagande pétainiste, ouais. Agrémentée de métaphores à la con et de pensées émo-goth pour faire littérature, madâme.
EvG


    le 14/07/2008 à 13:53:51
Putain, mais c'est de la merde ! On croirait une des longues tirades du grand Simon Monceau
http://fr.youtube.com/results?search_query=simon+monceau&search_type=
Si la comparaison avec ce jeu n'avait été faite que comme une référence furtive, ç'aurait pu avoir un rien d'agréable. Encore que je ne puis juger de la qualité d'un texte qui n'a pas été rédigé. Non, là c'est un bloc niaiseux.
Où est la propagande nihiliste là dedans ?
Putain de merde, il faudrait penser à suriner le fion gris qui a vomi ça. DE LA MERDE §§§ PASSE TES SOIR2ES DE MERDE DANS TON COIN ET FAIT PAS CHIER LE MONDE EN TE PLAIGNANT. TIRE SUR TON FREIN? SUCE DES ANIMAUX? BATARD §

Ouais, ouais, ouais, je suis énervé... ce fils de pute m'a fait perdre une heure de mon temps. OUais, j'ai joué à ce putain de jeu. Jeu d'enculé !
nihil


    le 14/07/2008 à 14:31:25
T'es trop influençable.
EvG


    le 14/07/2008 à 16:15:20
JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.JE SUIS UN LEMMING.
Carcque     le 15/07/2008 à 20:40:37
tu serais pas en train de confondre 'Lemming' et 'Enculé'?
EvG


    le 16/07/2008 à 00:36:58
Si dans ce cas c'est pour pénétrer de mon chibre insolent un quidam qui use de guillemets là où ils sont inutiles, oui.
Carc


    le 19/07/2008 à 11:25:52
Par contre, si on prend le sens exact du mot "Enculé", c'est le quidam en question qui serait en train de te pénétrer. Enfin, je crois.

Oh, puis merde, on s'en tape. Prend-moi toute.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]