LA ZONE -
Résumé : Glaüx tatonne dans les expérimentations littéraires, et ce sonnet est un premier résultat. Il s'agit ici de restranscrire une atmosphère, des sensations éprouvées à l'écoute de Nötre Klorieuze MuziKue Märziale Indhütrielle Für übermensch, vous pouvez pas comprendre. Pourtant, là où l'on ne devrait avoir que matière à contemplation béate, on ne peut s'empêcher de déceler du sens.

Indus martial n°1

Le 23/10/2008
par Glaüx-le-Chouette
[illustration] "Je n'ai plus que les os, un schelette je semble",
Mes entrailles ne sont que réserves de fiel ;
Mon âme et mes vertèbres courbent sous le Ciel
Bleu de cendre d'espoir et blanc de haine ensemble.
Prends un dur destrier, fais-le danser à l'amble :
Pathétique spectacle. Tel suis donc Gabriel
Mais j'éructe du fer fondu, et non pas miel,
Et j'annonce le Glaive et les glaires qui tremblent.

Putrides, mes semblables aux ailes oiseuses ;
Les miennes sont coupantes, de raide métal,
Et déchirent le soir et sa fadeur étale.

Caduques, leur Nouvelle et Morale vaseuses ;
Il est temps que l'on crie hurle et braille à l'envi
Qu'il est temps de chaumer tout ce qui reste en vie.


= commentaires =

nihil


    le 23/10/2008 à 00:19:40
Auto-commentaire explicatif de Glaüx :

"postdanstaface : le premier vers est emprunté aux Derniers vers de Pierre de Ronsard, un poème d'espoir sur la mort et l'au-delà, pour ce qu'il est temps de renverser toute chose. Certains tons et couleurs dans les images sont empruntées consciemment à Der Himmel über Berlin (Les Ailes du désir) de Wim Wenders, certains assemblages de termes et les ambiances liées, à Triarii (On Wings of Steel en particulier, et entre autres), ou Baudelaire -hélas-, ou saint Jean ; l'ambiance est un souvenir de Sophia, l'album Deconstruction of the World. Rien ne naît de nulle part, toute inspiration l'est d'ailleurs, on ne fait jamais que répéter, comme un singe idiot ; reste à le savoir, et à s'en souvenir, et à le gueuler, et à gueuler ; jusqu'à la mort.)"
Pygwenali


    le 23/10/2008 à 03:54:09
Intéressant, je dois l'admettre.
Même si je n'attache pas plus que cela.
Glaüx-le-Chouette


    le 23/10/2008 à 07:21:00
Merde, quand je vois que j'ai terminé la postface par "jusqu'à la mort" en clausule, j'ai effectivement envie qu'on m'étale la gueule au couteau à pain. Quel putain d'emo goth à trois francs.
Kwizera


    le 23/10/2008 à 08:58:02
sé zympa
Konsstrukt


    le 23/10/2008 à 09:03:49
j'ai infiniment plus apprécié la lecture de la postdantaface que celle du texte. en ce moment, la lucidité aggressive me touche plus que la flamboyance maîtrisée (donc, d'une certaine façon, légèrement factice)
M. Yo


    le 23/10/2008 à 09:18:06
C4EST TA MERE LA FAKETISSE. Kikou.
Mano


    le 23/10/2008 à 10:46:12
ça le fait bien.
De toute façon je m'en fout en ce moment même j'écoute du Venom et ça fait du bien. ça doit être ça.
Lembaumeur


    le 23/10/2008 à 11:49:34
Pas mauvais du tout, comme sonnet.
"Et déchirent le soir et sa fadeur étale."

Le "étale" me dérange un peu. Pourquoi pas "létale" ?
Glaüx-le-Chouette


    le 23/10/2008 à 11:54:25
Parce que c'est comme ça, essentiellement, et que l'hypothèse s'est pas présentée à moi. Si ça avait été le cas je me serais dit que dans un vers où j'essayais de rendre d'un côté le déchirement métallique et de l'autre la fadeur terne, ce serait moche de mettre un choc de consonnes de plus du côté de la fadeur étale, et aussi que la fadeur, justement, n'est pas encore létale, du otut, c'est l'ange exterminateur qui s'occupe de ça.
Lembaumeur


    le 23/10/2008 à 12:03:55
Ok, ça se tient. Ma gueule, pute.
Zak Blayde


    le 23/10/2008 à 13:56:57
Je croyais que les poèmes en vers étaient refusés ?
Bon là j'avoue que c'est pas M. toutlemonde qui pondra ça. Est-ce que c'est la qualité littéraire qui a donc motivé la publication ?
nihil


    le 23/10/2008 à 15:17:16
Oui. Et aussi un passe-droit absolument scandaleux offert nommément à Dourak et Glaüx. Eux ils ont le droit, parce qu'ils sucent très bien.
glopglop     le 23/10/2008 à 16:37:37
Lembaumeur> Ca ferait un pied de trop tout simplement.
Sinon, ça veut pisser plus haut que son cul.
As usual chez notre petit camarade trisomique.
Aesahaettr


    le 23/10/2008 à 17:16:17
Sehr totalitär, mais en même temps très écharpe qui vole au vent avec le visage ivre du pilote en plan rapproché, sauf qu'on voit que ses yeux puisqu'il a aussi un masque à oxygène, ce qui rend son élocution très mauvaise et on a donc l'impression que le narrateur est Böb von Dylanert -à cause de "danse", "Gabriel" et "miel", aussi.


J'ai rien compris au vers "Caduques, leur Nouvelle et Morale vaseuses".
LH     le 23/10/2008 à 17:35:15
Glopglop ta gueule. Parce que le pied en plus, ben il est dans ton cul.
LH     le 23/10/2008 à 17:38:06
Par contre le poème pète effectivement plus haut que son cul.
C'est trop précieux pour moi. Je ne m'y reconnais pas du tout.

Pourquoi d'aileurs ne pas écrire tes poèmes directement en Grec ?
Glaüx-le-Chouette


    le 23/10/2008 à 18:08:22
Bah putain, c'est un ange exterminateur qui parle, vous voulez pas qu'il demande pardon de prendre la parole et qu'il mette un "enfin je crois" ou un "mais bon, c'est juste mon avis" à la fin de chaque phrase ?

En fait je comprends pas ce que vous voulez dire par "pète plus haut que son cul", pour le poème (en vrai).
Aesahaettr


    le 23/10/2008 à 18:51:52
Moi non plus.
Et j'ai toujours rien compris au vers auquel j'ai rien compris.
Putsch


    le 23/10/2008 à 19:02:04
Je suis un petit peu déçu, car je l'avais déjà lu. Je ne pense pas être d'accord avec cette idée là, mais bon, c'est mon avis. GLÜTE GLÜTE GLÜTE GLÜTE GLÜTE.
Glaüx-le-Chouette


    le 23/10/2008 à 19:03:36
Ah ouais, pardon.

[elles sont] caduques [sc. "périmées"], leur Nouvelle [sc. la Bonne Nouvelle, celle du Nouveau Testament et des apôtres] et Morale [avec un grand M, "la" morale es chrétiens] vaseuses.

Si on n'a pas capté que c'est un ange exterminateur (Gabriel version pas blond pas aux cheveux bouclés pas avec de la gentillesse tout dedans partout et pas qui apporte la bonne nouvelle à qui veut lui sucer le Saint Esprit, cf. strophe 2), ça peut être zarbe. Mais normalement y a pas d'ambiguïté là-dessus.
Glaüx-le-Chouette


    le 23/10/2008 à 19:04:46
MAIS SI ALLEZ? TUER C4EST BIEN §



"TUEZ DES GENS ! TUEZ DES GENS ! TUEZ DES GENS !" (copyright Nounourz)
Putsch


    le 23/10/2008 à 19:11:11
Je ne pensais pas à ça, mais au fait de pouvoir lire ce truc dans deux endroits différents. Manque d'inspiration? Ou tout simplement posté aux deux endroits en même temps?


En fait, a posteriori, je m'en tape.
Glaüx-le-Chouette


    le 23/10/2008 à 19:24:42
Le Bloglo comporte les textes liés au fond du personnage de Glo ; y a d'autres recoupements. D'autre part la Zone a pas pour politique de refuser des textes publiés ailleurs ; rien à battre. L'exclusivité c'est un concept capitaliste à la con, et la Zone, sans être un site anticapitaliste spécialement, n'en a globalement rien à foutre de ce genre de questions. Si c'est zonard c'est publié, même si c'est publié dans trente autres sites (exemple, le texte de Costes).
Konsstrukt


    le 23/10/2008 à 19:29:01
pour argumenter sur le plus haut que son cul, que je ressent aussi, et puisque tu ne comprends pas : tout bêtement, le personnage ne m'intéresse pas. et je pense que c'est ce que voulait dire lh.
en effet, un archange, gabriel ou pas, s'exprimerait sûrement comme ça. mais il n'a rien à me dire, le pauvret.
Glaüx-le-Chouette


    le 23/10/2008 à 19:38:37
D'accord. Hors du champ du lectorat de culture chrétienne, point de salut, ça j'en tombe d'accord. Normal. J'écris avec la culture dans laquelle j'ai grandi ; et elle comporte par endroits une forme de puissance, et d'intérêt, comme toute culture. Dès lors pour ma part, même si je suis pas un fervent croyant sur les détails des textes bibliques, je les emprunte à l'envi.

Mais ça c'est pas "péter plus haut que son cul" ; c'est que le cul des lecteurs est pas le même que celui du narrateur et du fonds culturel du texte.
Donc je capte toujours pas où il peut y avoir de la prétention, en fait.

Commentaire édité par Glaüx-le-Chouette.
evariste galeux     le 23/10/2008 à 21:04:57
"à l'envi"

Bon point, le petit Chouette n'est pas tombé dans le piège. 20/20. Sois heureux petit volatile.
lionrobe     le 23/10/2008 à 21:26:46
"Mais ça c'est pas "péter plus haut que son cul" ; c'est que le cul des lecteurs est pas le même que celui du narrateur et du fonds culturel du texte.
Donc je capte toujours pas où il peut y avoir de la prétention, en fait".

J'adhère tout à fait. Sans références, c'est un peu dur de tilter, mais ça sonne bien, alors, qu'importe l'ivresse !
Tu es prié de n'éructer qu'en vers, à l'avenir...
evariste galeux     le 23/10/2008 à 21:40:19
Toi, mais franchement, ta gueule. Suceur incohérent.
Maintenant je suis obligé de lire le texte... Fais chier !
evariste galeux     le 23/10/2008 à 23:47:00
Oui, eh bien ça ne m'a fait ni chaud, ni froid. Il y a quelque chose qui semble parfois bancal, mais j'ignore si c'est du au nombre de pieds. M'est avis que non. Quelques lourdeurs le parsèment ce poème.
Il est égal en ton, aucun ver ne se détache des autres à part celui-ci, "Mais j'éructe du fer fondu, et non pas miel". Et pour finir, Le petit Gabi, il a un parler casse burettes. J'entends par là que, le garçon, il pourrait faire des phrases plus fluides. Pourtant, il n'est pas d'un naturel très causant son Archi-ange.
Bon, si quelque chose m'a surtout plu dans ce texte, c'est que sans que je puisse refuser à cette image l'accès à mon esprit, elle s'est imposée, impitoyable, la vision du Chouette en peignoir mauve et déclamant les vers en construction.
Je suis fatigué, j'ai école demain bonne nuit.
LH     le 24/10/2008 à 05:55:39
C'est que l'expression péter plus haut que son cul sonne si bieeeennn...

En fait comme l'a habilement repris Konstruc, c'est le langage "un schelette je semble" et consors qui me passe loin au dessus de la tête. J'accroche pas au style pour un sonnet. Et je ne dis pas que c'est prétentieux de l'ecrire (je dissocie bien entendu l'auteur de son texte et encore plus de l'impression que j'ai en lisant ce texte). Mais prétentieux, c'est justement l'adjectif que j'associe à ce registre de langage. Ou petit con aussi des fois.

(note que pour la bédé dont tu es censé m'envoyer les scripts de l'épisode trois et suivants et que du coup je suis en train de recommencer du début et qu'en voila des images : hyennal.free.fr/images/BDs/glo1.JPG , et ben ça passe très bien. Je sais pas pourquoi.)
Konsstrukt


    le 24/10/2008 à 07:30:04
glaux : non, en effet, pour moi non plus ça n'est pas péter plus haut que son cul. je traduisais, simplement, une sensation commune.
pour parler moderne : ton texte est très segmentant.
Glop-glop


    le 24/10/2008 à 08:45:31
Pisser est tellement plus joli que péter.
Glaüx-le-Chouette


    le 24/10/2008 à 10:22:52
Vous êtes pas un peu débiles ? "Je n'ai plus que les os, un schelette je semble", c'est entre guillemets et c'est pas par hasard, c'est une citation, et la référence est en note au bas du texte ; c'est des Derniers vers de Ronsard.

Et kstrkt, les sensations communes, j'en ai rien à battre, c'est les avis constructifs et argumentés qui sont utiles.
Parce que si c'est pour traduire des ensations communes ou dire des trucs formatés, c'est pas la peine de commenter sur la Zone.
LH     le 25/10/2008 à 06:33:03
Ah, moi je suis debile, j'en ai bien peur.
Aelez


    le 25/10/2008 à 11:53:30
Pour ne pas entrer dans le débat auquel j'ai rien compris, donc toutes considérations égotiques et branlatoires mises à part, j'aime pas (le sonnet).

Le thème, déjà, me touche pas des masses, ça n'aide pas. Mais soit, ça aurait pu passer.
Ce qui me gêne vraiment, c'est que ça manque d'une dynamique.

Ce que j'aime pas, donc : sur 14 vers, y'en a 4 avec des auxiliaires et verbes d'état (1-2 (ça la fout mal d'entrée) 6, 10) qui alourdissent énormément le texte - je vois pas l'intérêt d'y avoir inclus de la description pure, statique, alors que c'est un sonnet sur un avion, bordel, et de surcroit, c'est la guerre : ça mériterai un peu d'élan, quand même.
Toujours au niveau des verbes, quand on a pas 'être' et 'avoir', on a en plus le droit à 'faire' et prendre' (y'en a quand même qui sauvent un peu le texte, hein, je veux pas abuser non plus). Avec en plus "pathétique" "putride" "caduques" en entrée de vers, là, c'est vraiment trop mou pour moi, j'ai l'impression de regarder un plan fixe sur un coucou à travers l'écran d'une vieille télé noire et blanc.
Avec de la neige partout sur l'écran, en pause et sans son. Pour de l'indus martial, ça la fout mal.
Glaüx-le-Chouette


    le 25/10/2008 à 12:21:28
Ah tiens, on a la même lecture du texte, à ceci près que moi j'aime et toi pas.

De fait, j'ai choisi une forme narrative, le sonnet, et je m'en suis fait la réflexion en l'écrivant, c'était peut-être osé, puisque je visais l'opposé de la narration. Mais j'aime bien retourner les formes et les faire péter un peu comme je peux. Par ailleurs, même sans sonnet, il est clair que les lecteurs attendent d'abord un récit, et le reste en surplus ; c'est l'habitude et ce à quoi on est dressés.

En fait, le principe ici, c'était de sortir de ce schéma d'écriture et de pensée, et de faire un truc s'approchant de l'indus martial, mais plutôt des trucs qui tirent vers l'ambient, comme ceux que j'ai pu citer peuvent en être l'exemple ; dans les pistes de Sophia entre autres, souvent, t'as pas vraiment de progression "narrative" ou assimilée, seulement une plage de sensation(s). Et c'est ce que je voulais rendre. Du statique, avec un état d'esprit/sensation/sentiment net et reconnaissable et le moins terne possible, et baste.

Du coup ta critique me fait super plaisir parce que même si dans les faits, toi, je t'aurai pas touchée avec ce texte, du moins, sur le projet, je suis pas tout à fait à côté de la plaque.


(ha par contre ça traite pas d'un avion, ça c'est la lecture que l'illustration propose au titre de la métaphore ; dans le texte tout parle d'un ange exterminateur)

Commentaire édité par Glaüx-le-Chouette.
Glaüx-le-Chouette


    le 25/10/2008 à 12:23:05
OUAIS OUAIS OUAIS SOPHIA C4EST PAS DE L4AMBIENT MERCI JE SAIS? ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE VOUS COMPRENEZ TR7S BIEN CE QUE JE VEUX DIRE ET J4AI VOULU REPRENDRE LES TRUCS CIT2S EN POSTDANTAFACE;
Putsch


    le 25/10/2008 à 13:28:52
C'est marrant, Glaüx, quand il fait une "erreur", il gueule par écrit ses explications.
Aelez


    le 25/10/2008 à 13:40:17
On est d'accord, j'avais bien compris la volonté de faire du statique, et c'est plutôt réussi, mais j'adhère pas. Ce texte aurait du pèter de partout, pour me faire plaisir.

Par contre j'étais vraiment persuadée que ça parlait d'un aviateur qui se prenait pour uN AnGE de lA MOoooRT, tavu (ou assimilé) pendant la seconde guerre mondiale (ok, l'image m'a sûrement influencée. Renvoyez le graphiste.)
"Bleu de cendre d'espoir et blanc de haine ensemble"
Là j'étais convaincue que tu parlais d'un drapeau ou d'une quelconque cocarde anglo-saxone ou française, et je trouvais ça vachement cohérent et classieux - dans ta démarche pour me frustrer en faisant du statique - de s'en tenir au bleu-blanc sans effusions de rouge sang agressif qui déchire gnagnagna.
Du coup je suis déçue.
Aelez


    le 25/10/2008 à 13:41:08
Et Poutch, ta gueule, les grands parlent.
Glaüx-le-Chouette


    le 25/10/2008 à 13:54:44
JUSTE POUR FAIRE CHIER LE PETIT? JE VAIS CONTINUER EN CAPS LOCK XCLUZIV MOTHERFÜCK STAÎLE;

AU FOND TA LECTURE ELLE ME PLAÏT BIEN? ET SURTOUT? 9A M'AGR2E FORT DE SAVOIR QU4UN TEXTE A PLUSIEURS DESTINS? SELON LE LECTEUR ET SON CHAMP CULTUREL OU SON 2TAT D4ESPRIT DU MOMENT? OU BIEN LES INFLUENCES EXT2RIEURES PONCTUELLES; DONC MON AVIS SUR LE PERSONNAGE DE L4ANGE DE LA MORT? AU FOND? ON S4EN BRANLE LE GENOU;
JE PEUX BRANLER TON GENOU? DIS ,

AH? ET IL Y AURA D4AUTRES TENTATIVES DE LITT2RATURE8AMBIENT; PARTICIPATIONS BIENVENUES; BONJOUR 0 TOUS? JE SUIS UN CASTOR; MANGEZ DES CLOUS § ROMANICHELS;
Aelez


    le 25/10/2008 à 14:04:50
JE PROPOSE QU4ON BRANLE AUSSI LES GENOUX DE PUTSCH? ET DE TOUS CEUX QUI ONT L4AIR DE VOULOIR PARTICIPER SANS SAVOIR QUOI DIRE; pARCE QUE BON? C4EST VRAI? QUOI? C4EST CHIANT DE TOUT FAIRE POUR AVOIR L4AIR MALIN ET DE PASSER QUAND MËME POUR UN BLAIREAU;

aIDONS LES? BRANLONS LEUR LES GENOUX;

A part ça, ceci étant un numéro 1, j'imagine évidemment qu'il y aura un 2. Je t'attends au tournant.
nihil


    le 25/10/2008 à 17:02:18
Et vous pouvez pas le continuer en privé, votre débat/léchage de pomme sur le tricot ou je ne sais quelle autre passion de grand-mère ? Parce que là j'ai l'impression d'assister à un film érotique interdit au moins de 16 ans avec deux acteurs de sitcoms qui se masturbent mutuellement, ça me fout la nausée.
Glaüx-le-Chouette


    le 25/10/2008 à 17:06:29
C'est vrai que commenter les textes en parlant des textes, c'est assez sale.
Aelez


    le 25/10/2008 à 19:00:35
nihil a raison. J'avais oublié que c'était pour le bien de la zone que j'avais arrêté de commenter les textes.
Putsch


    le 25/10/2008 à 19:05:51
D'accord pour le genou. Et je suis un blaireau. Un blaireau qui avale.
MFK     le 26/10/2008 à 01:15:31
Linux, c'est kewl.
LaHyenn     le 26/10/2008 à 16:18:52
Interprétation alternative du texte :

C'est l'histoire d'un canard, qui vient de passer dans une éruption volcanique, mais qui est quand même un gros branleur et veut que les autres canards qui eux ne sont pas passés dans l'éruption n'en branlent pas une non plus alors il le crie comme un porc avant de crever parce qu'il va un peu se déchirer par terre ce soir le con.
Glaüx-le-Chouette


    le 26/10/2008 à 16:24:47
Interprétation adoptée comme la meilleure et la plus fine.
Lh     le 26/10/2008 à 16:39:23
Et ben j'ai toujours pas compris pourquoi ton canard s'appelle Gabriel.
"eul'Nestor" c'est vachement plus classe tout de même.


Pathétique spectacle. Tel suis donc eul'Nestor
Mais j'éructe du gros caca, et non la mort,

Tout de suite, ça donne une dimension humaine, accessible à ton sonnet.
Glaüx-le-Chouette


    le 26/10/2008 à 16:44:33
Bon, une traduction s'impose.


"Prends un dur destrier, fais-le danser à l'amble :
Pathétique spectacle. Tel suis donc Gabriel
Mais j'éructe du fer fondu, et non pas miel,
Et j'annonce le Glaive et les glaires qui tremblent."

Traduction by babelcastor : "prends un rude cheval de combat, fais-le danser en pas de côté de cheval de dressage de fiotte : voilà un spectacle qu'il est bien pathétique dis-donc. Eh ben, moi, c'est pareil, je suis comme l'archange Gabriel, mais je rote du métal en fusion, et pas du miel, moi, et j'annonce le glaive de la fin du monde, moi, et les glaires qui tremblent".


LaHyenn     le 13/03/2009 à 23:02:23
Hmmm ce texte est donc un coming-out ?
Je crois que je tiens enfin l'essence du tout.
rapport à la danse, aux anges mais aussi au message de désespoir sur l'évolution du monde, la surpopulation, tout ça.

Aaaah ouiiii. Tout se tient.
DTC
Bruno     le 02/08/2010 à 02:20:35
"Bleu de cendre d'espoir et blanc de haine ensemble."

On dira ce qu'"on veut, ça sonne bien, ça.
Lapinchien


tw
    le 02/08/2010 à 02:54:17
yeah ! j'avais jamais lu mais ça en jète d'ailleurs je vais me faire un petit rail et au dodo (j'aime bien jouer avec mon train electrique avant d'aller me pieuter)

= ajouter un commentaire =



[Accueil]