LA ZONE -
Résumé : Tiens, la Zone a été condamnée à publier un droit de réponse de quelques illustres inconnus ? On inaugure une nouvelle collaboration avec l'AFP ? Rien de tout ça, mais ce nouvel auteur ouvre les champs de l'écriture à l'infiniment insignifiant, avec cette série de portraits torchés à la va-vite, et c'est effrayant.

Destins courts

Le 11/03/2010
par Rot main
[illustration] ->Il était un fou, dans ce pays maudit, qui un jour se rendit compte que tout son être n'avait d'yeux que pour un aveugle effronté gisant sur la macadam suite à une pluie de météorites antisémites à la sortie d'une Bar mitzvah largement bien fêtée...
->"les enfants, montez sous la voiture que l'on vous explosent les membres avec le doux plaisir que l'on ressent quand on est défoncé maman et moi."

->Carine Touzons était une jeune actrice originaire du pays. Tout le monde l'appréciait dans Madame La Commissaire de Police française, la telenovela la plus regardée ces temps derniers. Un jour malheureux, Nadjet Benfracmah née Nadège Dupont-Rougier-Saint-Etupe à Forbach (Moselle), tomba sur la désormais fameuse "sextape" ou plus communément appelée "cassette du cul de la touzons" dans le grenier de Mamie Jeannot née Pépé Jeannot le 5 mars mille neuf-cent-on-ne-sait-pas dans les gorges du Verdon. De ce jour là, on ne sait seulement que Carine ne fit plus jamais parler d'elle sur les chaines nationales.

->Madame Cabritou avait la sensation d'être observée. Elle se croyait plus importante que quiconque. par conséquent, elle était forcément la plus regardée du pays mais elle feignait de ne pas se rendre compte de ce qui jamais n'arrivait parce qu'elle était laide et conne. Les enfants l'avaient surnommée "Truella" à cause de ses origines (franc)maçonnes et de son immonde coupe de cheveux propre à terroriser le moins fragile des chenapans du quartier.


->Luc Ierpis était un jeune étudiant débarqué du pays dans la ville. Il entendait des voix dans les couloirs de son immeuble. Il en parla au concierge qui lui promit une fellation le lundi suivant. Luc mourut le 7 mars à 20h34.


-->Dominique Sadier était une vieille dame simple et joviale qui aimait beaucoup les enfants, d'un amour inconditionnel. Elle fit parler d'elle, et de sa passions anthropohile, surtout après son décès dans de tragiques circonstances puisque qu'elle rendit l'âme suite à une attaque cardiaque au moment de l'ouverture de son congélateur par les experts de la police criminelle de la région Franche-Contée. On avait enfin retrouvé l'essentiel des petits Benjamin et Florentin disparus les 4 mai et 7 août 1991.


-->Samir était un pieux étudiant de l'école coranique d'île de France. Lors de la pénurie de glands de l'automne 98, il fut dévoré par deux cochons affamés échappés d'une ferme voisine du domicile parental en zone rurale près de Clermont-Ferrand.


-->Sandy aussi avait un ex en Provence. Moi j'ai un ex sur Vienne. Alex Epcion était le digne fils de Henri Dés-Epcion, chanteur helvétique très apprécié des instituteurs mongoloïdes et guitaristes avertis de la seconde moitié du XX ème siècle.

-->Suzanne était une personne extrêmement polie. Rien ne présageait qu'elle ne manquerait pas de faire remarquer à la guichetière raciste de la sncf, qui informa la jeune Samira du retard de son train à destination de Saint-Cloud comme du poisson pané, que c'était une belle connasse.

= commentaires =

...     le 11/03/2010 à 02:49:11
Les noms à rallonge ou/et imprononçables, petit surnom comme "Truella" et lourdeurs comme " le moins fragile des chenapans du quartier", c'est censé faire rire?

Il devrait exister une rubrique nécrologique...
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/03/2010 à 18:18:43
On en est là.
Hag


    le 11/03/2010 à 20:32:45
Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise.
C'est vaguement désespérant sur le bord. Comme si le texte était en train de se noyer sous nos yeux en continuant à déblatérer son vide contenu. Il aurait mieux fallu l'euthanasier dès le début.
Ezna


    le 12/03/2010 à 11:20:23
Y a de l'idée. Ça foisonne de détails à la con, ça part en couille et c'est pas trop chiant à lire même si ça reste trop long a mon goût.
CECI DIT, la syntaxe part en couille elle aussi.
KoaXKoaX     le 12/03/2010 à 12:28:36
J'vois pas où il y a de l'idée. J'vois pas l'intérêt non plus de commenter ce truc.
? owh    le 13/03/2010 à 14:02:59
je trouve ces textes assez amusant. en fait je pense que la lourdeur des tournures est assez ingénieuse. je comprends que ça puisse déplaire à d'impitoyables juges...personnellement j'apprécie
Ovi     le 13/03/2010 à 14:12:06
je pense comprendre certaines idées comme racisme et saint-cloud, musulman dévoré par des cochons. L'auteur qui a parfois quelques difficultés avec l'orthographe semble révolté par les discriminations et fait preuve d'un humour assez frais je dirais. ça ne m'étonnerait pas beaucoup de gens trouvent ça scandaleux, pour ma part c'est à revoir sous beaucoup d'aspect mais c'est pas mal du tout.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/03/2010 à 14:12:27
La lourdeur n'est jamais ingénieuse. La lourdeur, c'est lourd. La complexité, c'est ingénieux.

Là, c'est lourd. Quoi qu'il en soit, un jeu de mots de type Grosses Têtes, en-dehors des Grosses Têtes ou d'un texte au second degré (de lecture) et écrit avec au moins quarante degrés (d'alcool dans le verre ou Celsius dans le cul), c'est rédhibitoire.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/03/2010 à 14:14:08
Personne ne trouve ça scandaleux, mon pauvre bonhomme.
Tous les commentateurs trouvent ce texte pitoyable.
De la même manière que sucer les boules de ses potes ou s'auto-sucer les boules, c'est pitoyable.
...     le 13/03/2010 à 14:17:34
lamentable
Ovi     le 13/03/2010 à 14:24:38
"pauvre bonhomme" c'est le texte qui est à commenter pas mes propos. pour l'invective de type humoristique, je suis désolé je ne connais pas ces boules-là mais je te remercie de garder ton vocabulaire fleuri pour tes congénères malodorants.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/03/2010 à 14:30:26
J'en ai parlé, du texte, pignolo. C'est un non texte. Il n'est pas écrit, il ne comporte aucune idée digne d'être appelée idée, puisque c'est une recension de lieux communs et de jeux de mots miséreux à partir de personnalités connues, un peu comme si l'auteur avait pris son Télé7jours et avait recopié en changeant des lettres (et en ajoutant des fautes de grammaire). Aucun propos, aucune originalité, déjà vu, sans intérêt, pas écrit, et les phrases sont lourdes comme de la boue. Ca te suffit, blaireau sans consistance ? Maintenant va jouer, t'as eu trois fois trop d'attention et ce texte de même, je coupe le robinet.
L'auteur. !    le 13/03/2010 à 15:13:27
Je suis l'auteur de ce délire. je me fout pas mal des opinions des un et des autres au sujet de ce post compte tenu du fait que je n'ai jamais désiré que ceci soit publié, car cela a été fait à mon insu et contre ma volonté. Il s'agit d'un petit délire perso et en aucun cas d'une quelconque tentative poétique...inutile de venir me dire que ça se voit je n'en ai rien à cirer.
le même.     le 13/03/2010 à 15:32:59
ce "détritus avorté" a bien plus de sens que ta propre existence Oh.
Hag


    le 13/03/2010 à 15:41:45
Hi han ha hu.
Et toutes ces choses.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/03/2010 à 15:44:06
Du coup j'ai cherché d'où pouvait venir le texte, pusique (soi-disant) l'auteur n'était pas au courant que son propre texte avait été proposé ici (mon cul).

Et ceci est flamboyant de merveille.

http://folk-as-me.skyrock.com/
Kwizera


    le 13/03/2010 à 16:36:45
ah non mais Glaüx tu fais chier, là. Si tu m'avais trouvé ce lien avant publication, j'aurais pu mettre une de ces photos en illustration. Quelle occasion manquée. J'espère que tu t'en veux.
Glaüx-le-Chouette


    le 13/03/2010 à 16:38:43
Je m'en veux de la déception cruelle de l'archéologue qui découvre après des décennies de recherches le secret de la vie éternelle, ou du rire éternel en l'occurrence, dans un grimoire oublié, devant lequel il est peut-être passé mille fois.
nocoment     le 13/03/2010 à 17:22:59
inbitable, même avec une capote.
KoaXKoaX     le 13/03/2010 à 18:39:53
[Ce commentaire à été posté à mon insu, je ne suis en rien responsable des propos qui vont suivre, une force mystérieuse me pousse à LAMPADAIRE écrire, je n'y peut LAMPADAIRE rien, mais dans le cas où LAMPADAIRE?LAMAPADAIRE§AHAH ce commentaire serait édité, sachez que ce n'est en LAMPADAIRE rien de mon ressort.]
Ovi     le 13/03/2010 à 18:43:18
Effectivement pas terrible de ne pas assumer ce qu'on écrit. (enfin c'est pas pire que certains commentaires lourdement assumés...nocoment...).
Lapinchien


tw
    le 13/03/2010 à 18:57:09
j'ai pensé un instant à changer de pseudonyme pour préserver mon anonymat que j'ai grillé effectivement comme un con. Nocoment, ça faisait cool comme nouveau pseudo. En plus pour brouiller les pistes j'ai écrit imbitable avec un n. Finalement j'ai préféré vendre mon login et mon mot de passe sur Ebay.

commentaire édité par Lapinchien le 2010-3-13 18:57:54
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 13/03/2010 à 19:21:16
Ca ne brouile aucune piste, t'est nule en ortografe.
Aesahaettr


    le 14/03/2010 à 02:46:11
Putain j'ai cherché "pusique" dans un dictionnaire pendant bien 3 minutes avant de réaliser que c'était une faute de frappe. C'est dans un commentaire de glo, pas dans le texte, qui est un prétexte à commentaire de glo.

Pourquoi c'est mal, de sucer ? Je suis tellement bon à ça. Qu'est-ce que Kierkegaard dirait ? Qu'est-ce qu'un lampadaire, au fond ?
Narak


    le 14/03/2010 à 10:49:52
Je vais passer pour un forcené mais j'ai trouvé ça pas mal, enfin non, c'est certes naze, mais c'est drôle, enfin un peu je crois... Enfin pour imaginer "un aveugle effronté gisant sur la macadam suite à une pluie de météorites antisémites à la sortie d'une Bar mitzvah largement bien fêtée... " je me dis qu'il faut quand même avoir une certaine inventivité.
Karque     le 16/03/2010 à 14:54:55
Non, il suffit de coller un élément jugé salissimme/décadentissime/autresuperlatifdugenrissime à la suite de l'autre, si possible en y foutant un paradoxe qui n'en est pas (antisémite - Bar Mitzvah, par exemple) quelque part. C'est pas de l'imagination, c'est une volonté de se la jouer littéraire folichon sans avoir ne serait-ce qu'une once de talent.
Chèvre Du Futur     le 24/03/2010 à 14:20:52
Poule au poulpe

= ajouter un commentaire =



[Accueil]