LA ZONE -
Résumé : Seconde histoire collective, cette fois-ci lancée par Lapinchien, à laquelle ont participé Lapinchien, Beach, nihil, Djinny, Gwen et BaN. Tout aussi gore que la première, elle est ce coup-ci axée sur les aventures d'un ragondin écrasé.

Once upon a time 2

Le 06/06/2002
par Zone Inc.
[illustration] Voici une nouvelle histoire à suivre, cette fois-ci lancée par Lapinchien.
Les intervenants ici sont (dans le désorde) : Lapinchien, Beach, nihil, Djinny, Gwen et Bugale an Noz. Comme la première fois, amusez-vous à retrouver qui a écrit quoi.

LA BRILLANTE INITIATIVE DU RAGONDIN ECRASE..



Il y avait une route avec un ragondin écrasé. Ca faisait un bon moment qu'il se trouvait là et qu'il n'avait rien trouvé de mieux à faire que de pourrir au soleil...


Bon, c'est vrai qu'en se tanant ainsi au soleil,sur une petite pierre bien exposée, il avait un trés bon point de vue pour voir trimer ses potes, ragondins eux-aussi...


En rassemblant ce qui lui restait d'influx nerveux dans ses quelques neuronnes intacts, il se mit à réfléchir, mais lentement...Les ragondins normaux et bien vivants, ils sont pas réputés pour leur vivacité intellectuelle , mais ils ont bien d'autres qualités, comme un coup de queue célébre dans toute la forêt...Vous imaginez un ragondin bouzillé, a quel niveau de QI ca peut bien plafonner.... Et pourtant, en dépit de ces circonstances bien tragiques, il eut tout d'un coup une idée de génie!!!!


Il se mit a faire des bubulles avec bouche, pour faire signe à ses camarades bosseurs qui eux pourtant ne le virent pas du tout... les bubulles étaient rouges a cause du sang, ca faisait vaguement penser à une pub pour malabar..."Tiens et si j'utilisais mon celèbre organe rétractible pour me déplacer par acoups jusqu'au bord de la chaussée...",se dit-il tres inspiré..


... mais à peine eut-il esquissé quelques pénibles tractions, à l'abri des regards de ses congenères (le mouvement post-mortem étant mal vu chez les ragondins écrasés) et surtout de ces saloperies de grenouilles écrasées, à peine eut-il esquissé un geste donc, qu'une secousse terrible se fit sentir à la surface de l'asphalte noir. Et merde, ça recommence, se dit-il en lui-même, essayant de canaliser l'influx nerveux de la bouillie de son cerveau vers sa queue roide et déjà glacée. Un trente-huit tonnes ce coup-ci. Allez, faut y aller maintenant, déjà qu'il me manque une oreille, un patte et la moitié de la peau du dos, si on me repasse dessus, je serais plus présentable, à part en purée. Et j'ai un entretien d'embauche demain pour un poste de ragondin mort des ventes et du marketing chez Ragondin Oil Inc. Il tenta d'avaler sa salive, et un flot de bave lui inonda la cervelle et ruissela de ses orbites. Ptain tout était bousillé, c'était un vrai bordel. Et maintenant, bouge !!


Mais, heureusement pour lui, le docteur Fragondin,un de ces amis intimes, lui même ayant vu la mort de prés car habitant auparavant a Walnut Grove vint lui porter secours...Ce docteur aimait bien bidouiller quelques Ragopostes de temps en temps et était un fan de Max Pecas...


Heureusement? heureusement? c'est un peu vite dit,car à peine s'etait-il penché sur le ragondin pour effectuer un touché rectal de routine, qu'un second 38tonnes vint le splasher sur son patient, mélangeant, pétrissant, malaxant et mixant les deux compères, puis extirpant d'un trait tout le systeme nerveux du ragondin qui se ficha dans la crénelure d'un des Michelins... Voila donc une opération chirugicale impossible à réaliser par la plus grande des minucies, opérée en un splash par le fruit du hasard, et notre infortuné ami converti avec succes en pneu vivant et roulant à plus de 120Km/heure..


Me voici donc étalé sur toute la route, se dit-il en établissant douloureusement une connexion synaptique à deux balles avec deux neurones goudronnés qui passaient par là. Mon entretien d'embauche est foutu, mais de toute façon, j'ai plus de pattes, donc je pourrais même pas y aller. Et en plus me voici mixé par la volonté de notre dieu le 38tonnes avec ce con de Fragondin. Oh seigneur à six roues, commen a tu pu souhaiter une telle infamie ? J'aurais souhaité être mélangé avec une fille au moins, comme cette pute de Minnie Mouse, celle qu'on voit à la téloche (la meuf à Mickey), avec ses faux seins et ses oreilles siliconées bandantes de ouf. Mais non, c'est avec ce vieux débile que je doit fusionner. Pfff Eh tu me traite pas de vieux débile toi tête de noeud, je te rappelle que je suis là aussi. Ah oui, c'est vrai, chuis mal. Nous nous consacreront donc, continua t il de penser malgré l'assèchement fatal de ses cellules cérébrales étalées sur un mètre cinquante de distance à la foi, car nos dieux mécaniques et grondant le méritent bien, et à l'établissement minutieux de l'historique de cette route fatale.


Pendant ce temps, à l'autre bout du Wisconsin, Alyssia M. se reveilla en sursaut et s'époumona : "Chériiiiiiiiiiiiiii !!! J'ai fait un reve horrible !!! J'étais un ragondin et je fusionnais avec le docteur Fragondin, et ..." Bob, son amant depuis une sombre histoire de moeurs à l'université, s'ecria : "Le docteur Fragondin ??? Mais n'est-ce pas lui qui accoucha les quintuplés de ta soeur Monica ?" ...


Cependant la tentative de cri a l aide télépathique du ragondin fut vaine et l'a faible emission electromagnetique obtenue grace a la variation de l'intensité du courant electrique dans son seul neuronne rescapé et s'etirant sur plusieurs metres fut bientot interompue pour ne bientot laisser place qu'a une ligne platte si bien sur toutes fois on avait pu brancher un oscilloscope entre les dendrites et la connexion entre l axiome en bouillie et la synapse ratatinée pour le verifier... plus de variation electrique donc plus de creation de champ electrostatique donc plus de telepathie... Alyssia M. ne perçu plus tout a coup qu un bip comme si on avait racroché... mal qui d ailleur la rongea toute sa vie durant et qui entraina son internement...quand au ragondin il se retrouvait a nouveau plus seul que jamais.. pire encore en compagnie du docteur fragondin, formant a l unison une belle ratatouille sur la route...


C'est à ce moment là que Jean-Pierre, le routier arménien qui se trouvait au volant du 33T, se rendit compte qu'une terrible envie de ratatouille lui tarabustait l'estomac. La radio crachotait et les airs de l'émission "Chanteurs Morts sur le Retour" emplissaient l'atmosphère de la cabine, semblant redonner vie à la sculpturale bimbo du calendrier made in Varsovie. Un communiqué vint interrompre la mélodie entraînante et la voix rauque de l'animateur annonça la disparition du docteur Fragondin... On parlait déjà de kidnapping et de forte rançon réclamée...


"Ho merde !!! Y zont coupé Cloclo !!!" ...


Jean-Pierre en entandant la nouvelle freina brusquement... mais pas assez brusquement quand meme pour eviter les deux infortunées amis. D'ailleurs il s'en foutait. Les pneus crissèrent, lachant une belle fumée noire avant de pattamodeler le monticule difforme qui se la jouait tres mal dans l imitation de deux corps de ragondins distincts... "Un flash spécial sur Chanteurs Morts sur le retour Cloclo aurait été circoncisé ce matin 20 ans apres sa mort!!!" "Putain çà çà me troue le cul!", se dit Jean Pierre qui entamma de suite en l'honneur de son chanteur favori sa danse rituelle du camion manipulant habilement tous les bidules du tableau de bord faisant vrombir tous les trucs qui pouvaient vrombir et tuter tous les trucs qui pouvaient tuter. "En avant, en arriere, En avant, en arriere.. "le camion dansait frenetiquement. Il ne resta bientot plus qu une flaque marron bouillonnante des deux amis qui se trouvaient sous le camion..


Cest la fin... Cette fois, c'est bien fini... Mais ? Quelle est cette étincelle jaillie en plein coeur du vide organique ? Est-moi ? Une illusion ? Je m'en vais. Je m'en vais. Je part de la surface de ce monde atroce où des monstres mécaniques font la loi dans leurs territoires de béton. Je vais rejoindre la conscience collective de notre univers, loin là-bas, un amas d'âmes dissonnantes, ce chaos vocal hallucinatoire à base de toute harmonie, ce dieu qui parle d'un voix multiple, aux directives contradictoires et incompréhensibles... L'âme même de notre monde... Nous nous y retrouverons un jour ou l'autre... Je part... (merde il est là aussi ce pauvre débile de Frangondin !?? On s'en sortira jamais ! Et ta gueule toi, je te rappelle que j'entends ce que tu dis en tant que partie de la conscience collctive !!! Aargh laissez-moi m'enfuire ! Laissez moi je vous dit ! Laiss...)



= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 25/05/2006 à 12:46:16
"Sans la drogue, la Zone ne serait rien."
(nihil, 2006)
nihil


    le 28/11/2006 à 00:18:14
"Super, ces nouveaux tamagotchis comestibles"
(Lapinchien, 2006)

= ajouter un commentaire =



[Accueil]