LA ZONE -
Résumé : Une vieille initiative lancéesur le forum par Lapinchien sur un sujet qui lui tient à coaur : la gerbe. Et bizarrement, dès qu'il s'agit de sujets de ce genre, les zonards se réveillent et écrivent trois pages chacun ! Avec nihil, Scorbut, Lapinchien, Amanite et Ocus.

Mes plus belles galettes

Le 04/01/2003
par Zone Inc.
Lapinchien :

Voila donc ici vous pouvez parler en gros des histoires vraiment vécues dans la vraie vie de vos plus mémorables claquages de pizza, galettes et autres blobs... Ne lésignez pas sur les détails les plus croustillants et les grumeaux...
Lapinchien :

Date:Sept 2001
Lieu:Pointe à Pitre, Aéroport du Raizet, Guadeloupe
Target: Air France

Alors après avoir passé 4 mois en Guadeloupe à faire du télétravail pour une boite de jeux en Floride, voila que je repars sur la métropole tout calciné de la tronche. Déja je prends un taxi tout déglingué dont le conducteur est apparement abonné à la formule "Assurance Dommages occasionnés à autrui par perte mommentannée de la raison et soins intensifs psychiatriques emergency express intervention en moins de 5 minute chrono" de Norwitch Union enfin je le lui souhaite... Il roule à toute allure, prend des voies pas possible et insulte copieusement à grand coups d'expressions que je ne connaissais pas à l'époque et qui ont fait l'objet de ma these sur l'art insultatoire par la suite, tous ces connards qui ont des bagnoles et qui roulent à contre sens...

En arrivant à l'aréoport qui c'est que je rencontre t'y pas à un bar ? un pote de l'école de murge d'ingé que j'avais pas vu depuis un an... ouha le monde est piti dans le milieu de l'alcoolisme cycle supérieur...

Bon en fait j'avais enchainé déja quelques pintes avant de le rencontrer et j'avais la glotte qui baignait dans ma bille...m'enfin... comme çà faisait longtemps qu'on s'était pas vu, on a enchainé verres sur verres...

Du coup je me rappelle plus trop de la suite des évenements, j'ai pris l'avion... le bon je crois... et pis a peu pres apres le decollage j'ai eu l'idee d'allez aux toilettes et d'exteriorriser tout ce que je gardais de plus profond au fond de mon etre et qui me mettait un tentinet mal à l'aise... apres je suis parti tranquilement m'assoir en arrosant au passage deux trois autres passagers...

Donc apres ben ils ont condamné la cabine et du coup tout le monde était bien embetté parcequ'il ne restait plus qu'un cabinet dispo pour tout l'avion alors qu'apparement dans l'avion il y avait tout un régiment de l'assos diarétiques anonymes qui avait fait un séminaire dans les caraibes...

Attérissage sanglé comme Hannibal

RESULTAT: Fiché par Air France,
Nom de code:Le peintre en batiment sur toutes les compagnies de la Sky team,
Pubs de la concurence à outrance dans ma boite au lettre,
A chaque fois que je prend l'avion a ma place, 3 demies douzaines de gerbags...

Voila je radote et je vous emmerde



nihil :

Moi la dernière fois que j'ai gerbé, c'est hier après avoir contemplé durant deux heures l'avatar d'Evil Inside, celui qui bouge en échiquier là... Euurk j'en ai encore des suées froides dans l'échine.

Mais sinon la fois la plus marrante où j'ai pollué mon environnement de cette manière c'était quand j'était à la Fac un soir. On traînait avec deux trois poilus dans je ne sais plus quel foyer étudiant minable et on se faisait chier comme des animaux morts à parler de rien. Donc on a rameuté trois gonzesses qui passaient dans la rue. Là j'ai joué mon gros chaud, comme tout branleur de 19 piges qui se respecte, et j'ai fait celui qui tenait l'alcool.
Y avait une nana qui me plaisait bien, avec des piercings et autres hameçons plein la gueule, jamais vu une descente pareille, mais moi j'ai essayé de suivre.
Le pire ça a été la bouteille de 2L de coca remplie au 3/4 de pastis et 1/4 de flotte, ça ça m'a mis sur le dos, mais j'imagine qu'il faut aussi compter les multiples bières et sky-coca qui entouraient la bouteille.

Après une escale au chiottes ou je me suis enroulé de PQ comme une momie histoire de faire le con (déjà bien allumé), on est parti dans une boite gay en centre-ville (je courrais derrière les voitures qui passaient dans la rue)

A l'entrée, je me suis assis sur le trottoir en attendant qu'on nous fasse entrer et je me suis mis à réciter une prière en latin, en boucle. Ca a du durer une bonne demi-heure.

Après avoir payé (essayer de pas dire de conneries, essayer de pas se casser la gueule meeeerde essayer de pas dire de conneries, essayer de pas se casser la gueule meeeerde c'est bon je suis passé, sont vraiment trop cons) j'ai agité mon corps maigre une dizaine de minutes sur la piste de danse mais y avait des glaces de partout autour de la piste, ça m'a filé la gerbe, j'ai rien compris. A un moment je me souviens d'avoir essayé d'escalader un pylone qui soutient une enceinte, mais de m'être fait alpaguer par un videur, ensuite je suis allé m'allonger dans la neige dehors, mais c'était tré tré froid, alors je suis allé me pieuter sur une banquette à l'intérieur, la tête sur les genoux d'une gonzesse inconnue (quelle technique ce nihil eheheh hips)

Et puis ça a duré et duré et duré, j'était de plus en plus mal. A un moment, mes potes et les filles étaient venus s'assoir autour de moi, je me suis redressé, l'air éteint et j'ai fait signe de la main au mec assis en tailleur par terre juste en face de moi que j'avais envie de vomir, incapable de prononcer un mot. Il a cru que je lui demandait une clope. Il m'a tendu une clope, et en guise de remerciement je lui ai laché un karcher de gerbe dans la gueule, en profitant pour arroser les fringues d'une gonzesse, la banquette, la moquette de la boite, bref tout ce qui m'entourait à moins d'un mètre cinquante

Et après me suis retrouvé étalé la gueule contre le trottoir (me souviens plus la transition entre la boite et le trottoir)

Comment ça je suis une loque humaine ?



Scorbut :

L'action se passe dans une boite de la capitale (maman bouche toi les oreilles), bon en fait c'était le "Folies Pigalle" ...
J'avais décidé sur un coup de tête que j'allais remuer mon corps sur une piste de danse animée par les stromboscopes (ça te permet de faire n'importe quoi tout en laissant croire que tu danses comme un dieu et pas comme un parpaing) et les néons noir (tee-shirt blanc, dents blanches et air con)...
Finalement au bout de 10 minutes remuer mon corps en rythme, c'etait pas suffisament fun et je décidais de lancer un concours de "Tequila Paf dans ton corps" avec 5 loustics patibulaires. Le principe était simple : Un verre de Tequila (l'abus d'alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération) suivi d'un verre de Schweppes (L'abus de bulles est dangereux pour la santé à consommer avec modération) secouage de corps dans tous les sens voire même asseyages violents en se tapant le cul contre un siège ...
Tout se passait bien lorsq'une furieuse envie de pisser me prit, je courais vers les toilettes bondées, écartait deux trois fesses, quelques dragqueens échouées (tient c'est la saison du rat !) et trouvait enfin un chiotte qui ne fermait pas de l'intérieur mais bon pour pisser ... J'avais à peine commencé qu'une énorme main s'affale sur mon épaule suivi d'un "pardon" rauque et d'un jet de raviolis à la glaviouse par dessus mon frèle corps tout tremblotant (j'ai horreur qu'on me touche quand je pisse), imaginez-vous le sexe macculé de lardons à moitié digérés pendouillant dans votre main ... s'en était trop, devant ce tableau pitoyable je décidais que seules des substances venant de mon propre corps avaient le droit d'orner mon sexe et dans un élan d'orgueil je passais la deuxième couche !



Amanite :

Bah tout d'abord, je crois qu'il faut que je commence par dire que mes gerbes mémorables sont bien nombreuses...(quoi ? comment ? y en a qui s'en doutaient ?)

Je ne vais pas vous innonder de toutes, mais peut-être juste de 2 ou 3.
Commençons par la dernière en date, dont certains ici-même s'en souviennent sûrement, ahah!

GERBE 1

C'était donc au mariage de deux de nos potes chatteurs de l'ex Multi...
Faut dire que la soirée débutait d'une façon incroyable, puisque je venais de subir le second effet "môssieur Yo" !
C'est quoi ce truc ? Bah après avoir jeté M. YO de ma voiture, me voilà entrain d'essayer d'extirper de la banquette arrière une énooorme gerbe de fleurs (eh oui, la journée était déjà sous le signe de la gerbe, il faut croire...). Une fois cet exercice réussi non sans peine, je me retrouve avec la gerbe de fleurs qui me pisse une tonne d'eau sur ma jupe!!!
Evidemment, personne ne m'a cru lorsque j'ai déclaré que si ma jupe était trempée, c'était à cause des fleurs, car M. Yo étant à mes côtés, tout le monde a opté pour la version du sieur : c'était le second effet Yo !
Bon...je me décide donc à calmer mes ardeurs impulsives en buvant coup sur coup tout ce qui passait à porté de ma main au cocktail d'apéro.
Vient ensuite le repas, arrosé de vins divers. Il me fallait prendre l'air...Je l'ai pris, l'air vivifiant du soir!...à grandes bouffée de tarpés.
Mais j'avais oublié que ce genre de mélanges n'étaient pas des plus supportables pour ma ptite personne.
Tout à coup, il paraît que je suis devenue grise, puis verte....et en effet, ça tournait bien un peu. Ayant apperçu un joli gazon tout vert non loin de là, j'y ai courru pour m'y allonger. Ah! ça allait bien mieux!
Mais ce n'était pas l'avis de tout le monde, et j'ai vu courrir vers mon semi-cadavre étalé dans l'herbe, la cohorte des potes inquiets.
"Putain! pourquoi ils viennent me déranger ces cons ? Mais laissez-moi parler avec la terre! Chui bien là moa!"
Mais ils n'entendaient pas mes réclamations...il parait que les mots qui sortaient de ma bouche étaient un peu trop mâchés.
D'un coup, je me sents soulevée de terre par Notre Mère à Tous, Gwen.
Plouf! Je m'accroche à l'arbre le plus proche, enlaçant le tronc de mes bras mous.

Alors là, j'ai senti les pavés s'entrechoquer dans mon crâne, la terre se dérober sous mes pieds, et j'ai arrosé l'arbre d'un joli flot de toutes les couleurs!
Ouf! ça allait vachement mieux!

Non contents d'avoir essayé de me faire tenir debout, voilà les potes qui récidivent...
"Putain!!!! Pourquoi ils veulent me décrocher de l'arbre, ces cons! Chui bien là moa!"

Et voilà qu'on me décroche et que Nihil entreprend (le malheureux!) de me soutenir.
"Tiens, un nouveau tronc d'arbre" que j'me suis dit.

Bref, ils ont fini par admettre que je me sentais mieux ras la terre ferme qu'en l'air, et j'ai pu ENFIN m'assoir! Puis, comme les potes en avaient marre de veiller à ce que je ne retombe pas sur le gazon frais du soir, ils m'ont jetée sur la banquette arrière d'une de leur bagnole, et j'ai bien dormi!
...mes potes...ils m'adorent....
Quoi ? objections ?



Scorbut :
Résumé des épisodes précédents :

- Lapinou contribue à la baisse de l'action Air France
- Nihil danse dans sa tête et fait ami ami avec les trottoirs et la neige
- Amanite ruine le mariage de ses amis de Multi en sortant avec un arbre taillé en pointe
- Scorbut joue avec son sexe



Amanite :

GERBE 2:

Celle-ci, c'est quand même la plus belle de ma vie...

Tout à commencé par un apéro traditionnel...
Bon, d'accord, la bouteille de Pastis artisannal made-in-Provence que m'avait offert un fournisseur faisait 1 litre et on l'a vidée à 3 le soir même...mais bon.

Mais les apéros, c'est bien connu, ça creuse!
Un pti restau par la-dessus, pourquoi pas. Hop! Partis pour le mexicos du 18è.
Mais voilà que le pote qui était avec nous a l'idée de prendre une seule bagnole pour s'y rendre...(c'est un détail qui ne veut rien dire pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup).
Arrivage en trombe au restau...on va bien prendre un apéro quand même!
"Et 3 margarita pour la 5! 3!"

Merde! c'est dur à lire le menu. Merde! c'est long le service !
"Et encore 3 margarita pour la 5! 3!"

Bon, il est comment ce pti vin du Chili ?
Pas mauvais. on en prendrait bien une deuxième bouteille hein ?
oui.

"Café msieurs dame ?"
"Ah ouiiiiiiiiii!!! Café! Café mexicain, vous avez ?"

"Et 3 cafés mexicains pour la 5! 3!"

C'est bon le café mexicain, arrosé de tequila, parfumé de cannelle...ça vous descend dans la gorge comme un mariachi en poncho de velours!

Bon, on va ptet prendre un pti digestif pour faire passer tout ça.
"Et 3 metzcal pour la 5! 3!"

Bon, bah c'est pas le tout, on va pas se quitter comme ça. On pourrait ptet aller se boire une ptite pinte de Guinness au Mayflower ?
Ok! on y va.

Bah yavait bien du monde ce samedi soir là au Mayflower! Obligés de s'attabler avec d'autres zigues inconus.
Des deux zigues les plus proches, on fini par discuter le bout de gras avec un mec qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Dechavanne. Pov' mec! Il avait pas l'air de s'en remettre et il descendait whisky sur whisky, et pas des moins chers en plus!
Sa nana, c'était une armoire à glace. A glace, j'ai dit! pas à glaçons.

Les pintes de Guinness, ça coule tout seul dans le gosier, et quand on boit, on a soif, c'est bien connu. Donc, on décide de faire la récidive à la première pinte.

...Et c'est là où l'aventure démarre sur les chapeaux de roue...

Je tente d'aller aux chiottes pour voir si ma tronche est toujours là et si mes yeux sont encore en face de leurs trous, paske j'y vois plus très clair.
J'ai mit trois heures à trouver le chemin des chiottes, et trois heures pour retrouver notre table. Et là, je m'apperçois que le pote qui avait la bagnole pour nous raccompagner, a disparu!
Ah bin ça c'est con! Comment on va faire pour rentrer à 4 h du mat' ?
Les zigues attablés avec nous, tous gentils et presque aussi bourrés que nous, proposent de nous déposer. Chouette! C'est cool!

Je me lève...enfin, j'essaie de me lever. Ouhlà! Pourquoi le bas du comptoir se met à caresser ma joue ??? Pourquoi les mecs au bar ils me frottent avec leurs chaussures ?
Je sens la poigne de mon mec qui me relève en me poussant discrètement vers la sortie...

Aïe! J'ai mal à la joue. Les comptoirs en bois c'est pas des tendres!
L'air frais ça fait du bien.
Sauf que mes jambes n'ont pas l'air d'accord. Ces connes me lâchent sournoisement pour se barrer à contresens de ma route! Alors, forcément, je tombe. Faut se méfier des jambes...c'est parfois des traîtresses en puissance! Si!Si!
Quoique...l'eau du caniveau à l'air propre. C'est frais ça aussi l'eau du caniveau. Finalement, c'est joli un caniveau vu de très près!

Je sens encore une fois la poigne de mon mec qui me relève et sa voix venue du ciel me dire "hé! le chemin c'est par là"

Je ne sais pas comment, je me retrouve assise sur la banquette arrière de la voiture de nos chauffeurs téméraires. Bah, ça fait du bien d'être assise.
ça démarre....oupse! ça tourne les virages de la route. Même la banquette tourne en même temps! Je ferme les yeux....et j'entends mon mec qui me cause :"héééé! fais gaffe! dégueules pas dans leur voiture quand même! ça se fait pas!"

"hein ? de quoi tu causes ? ah...mais j'y peux rien, c'est le trop plein de Guinness qui sort tou seul." Blurp...Blurp...qu'elles font les petites bulles marron couleur Guinness pression, en sortant à petits filets dégoulinants de mes lèvres entrouvertes...

Arrivés à la maison, il paraît.Ah bon ?
Je sens qu'on m'empoigne..."mais pourquoi il faut bouger ?"
Me vlà toute molle, chargée sur le dos de la nana armoire à glace, pour me porter jusqu'à notre nid du 5ème étage-sans-ascenceur.
Flop....flop....que ça fait mes pieds qui cognent chaque marche des 5 étages.
"mais y font chier! j'ai mal à la tête moa!"

La porte de l'appart s'ouvre...je suis poussée dedans.
"Bon bah moi j'vais me coucher...salut et merci!"

A peine étalée dans mon lit, je me relève pour courrir me plonger la face dans les toilettes! ça gerbe à n'en plus finir!!!! ah oui....c'est vrai....y doit y avoir un trop plein, effectivement.
Après avoir vidé les litres en trop pendant un certain temps incertain, je me recouche.

Mais le lendemain après-midi, lorsque mes yeux s'enrouvrent, j'ai une tonne de courbatures!
Pourquoi on ne fait pas de comptoirs capitonnés dans les bars ? hein ?
Pourquoi on ne fait pas des caniveaux molletonnés dans Paname ? hein ?

Le surlendemain, j'ai toujours autant mal à toute la couenne et au crâne, et je dors toute la journée.
Mon mec rentre le soir du taf...

"Hé! t'as vu ta veste ? que j'lui dis.
"Oui! je sais...." qu'il répond. "J'me suis trimballé toute la journée avec ça dans le dos, quand en fin d'aprem, ya enfin un collègue qui me signale que ma veste à une grande dégoulinade marron dans le dos."
"Bah dis donc! L'enfoiré qui t'as renversé du café dans le dos, il aurait pu te le dire!!!" que j'ajoute.
et mon mec de dire :"bah...c'est pas du café hein! c'est de la Guinness....du vomi de Guinness...tu vois c'que je veux dire ?"

mon mec....il m'adore...
Bah...depuis, j'bois plus! Enfin...si. Enfin...non. Enfin, j'vous en pose moi des questions ?



Ocus :

Quand j’étais au lycée, j’avais 2 ou 3 potes qui faisaient partie d’un club de rugby.
Un jour, l’un d’eux me dit : « Ca te dirais de te bourrer la tête pour pas trop cher ? »
Ca, c’est le genre de question qu’on ne me pose pas 2 fois… « Où ? Quand ? Comment ? Quel prix ?????? »
« Soirée ‘open bar’ samedi prochain, entrée à 100 balles…. »
Je sais pas si vous savez ce qu’est une soirée ‘open bar’ mais alors ça déchire assez grave. (Pour ceux qui ne savent pas : tu payes l’entrée et tu consommes TOUT ce que tu veux gratuitement ensuite…… (Ça promet)).

Donc, le soir de cette fameuse soirée, je goûte et regoûte plusieurs fois tous les alcools (histoire de bien rentabiliser mes 100 balles…)

# mode ‘ECRAN NOIR’ ON #

A partir de la je n’ai plus grand-chose a raconter vu que je ne me rappelle plus de la fin de la soirée… (Mais ça devait être du joli…)

Je ne me souvient de la fin de la soirée qu’à partir du moment ou je suis monté dans la bagnole d’un pote (qui lui n’avait rien bu (mais était rentré sans payer (faut pas déconner non plus…))) et qui devait me raccompagner chez moi.

# mode ‘ECRAN NOIR’ OFF #

Je suis donc assis à l’arrière de la voiture de mon pote et un autre pote a moi est assis a l’avant avec un sac poubelle de 50L posé sur les genoux (prétentieux va !!!).

Sur le trajet , le conducteur se lâche un peu et décide de nous faire un remake de ‘Taxi’…
Trouvant que le remake était franchement moins bon que l’original (qui est déjà bien a chier), je décide de repeindre l’intérieur de la caisse (et mon sac poubelle ? pourquoi j’ai pas eu le droit d’avoir mon sac poubelle !!!???). Bordel !!! Y fait froid tout a coup !!!! Fermez les fenêtre !!! Comment ça « NAN, CA PUE TROP !!! » ? Moi je sens rien….

On arrive enfin chez mon pote au sac poubelle et le temps que le conducteur le monte chez lui, le déshabille, l’encule (qu’est ce que j’en sais moi !!!!), je me pose a quatre pattes sur le parking pour pas refaire la deuxième couche dans la voiture tout de suite (faut laisser le temps que ça sèche…) Au bout d’un heure, qui m’a parue une minute, mon pote redescend et je remonte dans la voiture place du mort, avec un sac poubelle déjà un peu rempli sur les genoux. Je me fais un point d’honneur à ne pas le laisser aussi vide.

Enfin on arrive chez moi, sortage de la voiture, déposage de galette devant le portail, puis devant la porte, puis dans les chiottes.

Je me couche avec une sale odeur dans le bec mais c’est pas grave, je me laverai les dents demain….

Epilogue :

Je ne sais pas si vous connaissez cette sensation mais moi j’ai horreur de l’ECRAN NOIR’.
Deux heures de ma putain de vie m’ont complètement échappées, je ne sais pas du tout ce que j’ai fais pendant ces 120 minutes et aucun de mes potes n’a jamais voulu me le dire…..
Enfin, vue la discussion que j’ai eu une semaine après avec un mec qui était aller voir le même match de rugby que moi, je me doute que ça devait pas être du joli :

MOI : - Allez les bleus !!!!
LE MEC : - Tu connais des mecs chez les bleus ?
- Ouais, j’ai 3 potes bleus qui sont dans ma classe…
- Ah c’est cool…
- C’est marrant, ta tête me dit vaguement quelque chose…. T’étais pas a la soirée ‘open bar’ samedi dernier ?
- Ouais !!! Tu y étais aussi ?
- Euh… Ouais on peut dire ça….
(Et la le mec regarde son pote a coté de lui et se met a gueuler : )
- AH MAIS OUAIS !!! C’EST LUI !!!!!

Ca en dit long…..



Lapinchien :

Date: Decembre 2001
Lieu:VARSOVIE
Target:Appart de ma copine

Bon ben c'est un soir ou qu'on a invité Piotr, le guitariste du groupe de ma copine à bouffer à la maison avec son amie Ella... Bon deja c'est moi qu'a fait la bouffe... Peut etre deja un contexte favorable à ce qui suit... pas mauvaise finalement tant qu'elle entrait dans le bon sens...

A un moment j'ai voulu me la jouer Polonais "intégré"... j'ai essayé d'impressionner l'assemblée en essayant d'imiter et meme de surpassez les autres dans la consommation frenetiquo-hysterique de liquide à base d'ethanol au debut en dedans de bouteilles puis ensuite en dedans de verres puis en dedans ce qu'ya derriere ma glotte... Bieres, Whisky,Vodka Bison, Vodka artisannale concoctée par les parents de Ella, puis j'ai enchainé sur les cocktails personnels puisque c'est moi qui invitait.. je suis parti freestyle , total impro.. je me prennais pour tom Cruise dans cocktail sauf que je melangeais ce qui me tombait sous la main: liquide vaisselle, detergeant, KB, Vodka, shampoing et amiante recouverte de depos du nuage noir de Tchernobyl... Ils avaient de jolies couleurs mes cocktails, des que j'en avait jamais vu d'ailleurs, j'etais novateur au niveau de l'exploration du spectre chromatique... par contre le gout moyen...

Je me souviens plus de la soiree...

Le lendemain ma copine entre dans la salle de bain pour prendre une douche et resort en eclatant de rire... derriere les rideaux , une baignoire remplie de gerbe...
Apparement j'avais degobillé dans le lavabo et bouché les canalisations communicantes... du coup çà avait remonté dans le bain...

Impossible de deboucher le tuyau meme apres avoir utilisé trente megatonnes de DESTOP...

du coup il a fallu appeler a l'aide le plombier (3fois qu'il a du reviendre) et il s'en est fallu de peu pour qu'il n'abandonne et qu'il ne faille remplacer toutes les canalisations de la salle de bain qui etant assez vieilles passaient dans des endroits pas possibles...

Un peu plus et il fallait demonter tout le quartier...
Je suis un prototype d'arme experimentale de l'armee americaine apparement...



Scorbut :

Angleterre 1999
Bus départ Paris - Arrivée Londres
Voyage acheté pas cher sur internet le fameux site "www.cestpaschermaiscalevautbien.com"

Un départ de Paris à 2 heures du matin, ça se prépare un minimum, flipper bière après flipper bière, j'arrête le flipper pour me concentrer sur la bière (j'ai du mal à faire deux choses à la fois !) ...

1 heure passe ... 2 heures ... le bus arrive et là hoooo miracle des réservations pas assez de place, comme il fait nuit et que tout le monde à décidé de dormir, j'autorise une superbe blonde à s'allonger dans la travée centrale en dessous de moi (non mais c'est vrai quoi, elle était pas enceinte et dans la pleine fleur de l'âge) ...
Je m'endors quelque peu ivre au dessus du visage de cette jeune demoiselle ...

De bon matin, le premier réveillé et prêt à rivaliser avec le monde british en exposant ma classe naturelle, je m'aperçois oh malheur qu'un filet de sucs gastriques mélangé à la bière et au BN de la veille, a entreprit de quitter subrepticement mon corps pendant la nuit pour se poser délicatement sur la soyeuse chevelure de notre gravure de mode ... je décide de l'enjamber (en tout bien tout honneur) pour aller discuter avec le chauffeur (c’est fou ce qu’un chauffeur de bus fatigué peut être intéressant)

Les gens commencent à se réveiller, ça se lève dans tous les sens, ça jacasse, ça rigole et ça … HURLE pitin vla pas que la blonde essaye de se relever mais qu’elle a les cheveux collés au sol par ma galette (ah ma reine) … on ne m’a jamais retrouvé, mon corps dans ces situations peut passer de 1m74 à 90 cm en 1 dixième de seconde … j’ai surnommé affectueusement la jolie blonde « L’arbre à quenelle » car c’est la première réflexion que j’ai eue en voyant les bourres de vomi dans ses longs cheveux clairs !

= commentaires =

nihil


OK OK    le 04/01/2003 à 05:51:32
Bon je sais, c'est vieux comme truc, ça fait un peu recyclage, mais fallait bien qu'à un moment où un autre je le ressorte hein.
ocus souvenirs...    le 04/01/2003 à 12:18:13
c marrant... ca me rappelle la soirée du 31 dec 2002 au 1er janv 2003.... mais ché pu trop pkoi lol
Arwen


Cuites    le 04/01/2003 à 18:21:40
yep occus :-D tu as pas vu doc vlad -héhé t'avais k a etre la!
djinny plagiat!    le 04/01/2003 à 20:56:12
nan c'est moi qui doit avoir la privelege de la gerbe aprés mon horrible nouvel an pour feter 2003!!
je revendique ce titre!! j'ai payé de ma personne pour l'avoir!
lapinchien (¤________¤) j'a tout vomi mon 4 heures    le 05/01/2003 à 16:36:59
faut voter pour le video gag français gagnant de la semaine ? hein c'est çà ? moi j'vote pour les lardons sur le gland ... il gagne un camescope c'est çà ?
Gwen


snif...    le 06/01/2003 à 01:29:47
... n'ai jamais été malade moa... même en voyant LC, j'ai pas eu le plus petit haut le coeur (euh koike...).
Bref, faut que je fasse plus que 1L 1/4 de tequila frappé (c'est marrant le jeu de dames à la teq'), 5 bières, 2 Get et quelques gins pour jouer au lapinos.
Promis, au mariage, j'essaye de faire mieux.

Amanite, ta cuvette pour les noces est déjà prête, je suis même en train de la décorer avec des brins d'herbe synthètiques histoire que tu t'y sentes chez toi.
Et pis on est prié de pô dire "bagnole" quand on coze de mon splendide bolide. Je tiens à saluer très bas Madame Amanite d'ailleurs qui ne m'a pas retapissé l'intérieur de la caisse...
lapinchien galette d'or    le 07/01/2003 à 10:12:34
Non je déscerne la galette d'or au "Prestige" en fin de compte... Au fait ki c'est t'y qui se marie j'ai pas tout suivi ? A moin que... a ben non j'oubliait que çà pourait tres prochainement m'arriver aussi aux alentours de Fevrier Mars.. enfin bon faut encore monter tout le dossier car pas evident d'epouser une fifille des pays de l'est.. faut faire toute une batterie de tests radioactifs, un vrai défi ! Merci monsieur Gégère !
Lapinchien


tw
    le 02/04/2004 à 18:38:40
damned, j'ai pris un gros coup de vieux en relisant ce machin... ptète que les derniers zonards peuvent nous narrer les histoires de leurs plus beaux grumeaux, comme çà on bouclera la compile et on pourra publier le truc et concourir pour le Goncourt de l'an prochain ?
Kirunaa


    le 04/04/2004 à 00:20:37
Non, je parlerai pas de la plage.
Herpès


    le 04/04/2004 à 11:58:31
l'alcool c'est mal...
Alain deux Kro     le 14/05/2016 à 02:22:09
Les deux premiers commentaires de cet article sont aussi les deux premiers commentaires de la Zone (si on excepte un mystérieux commentaire daté de 1989).
Lapinchien


tw
    le 14/05/2016 à 04:17:06
sauf que la Zone existait ailleurs bien avant 2003 (webzinemaker entre autres) avec des commentaires qui ont disparu (pour la plus grande joie des générations futures)

= ajouter un commentaire =



[Accueil]