LA ZONE -
Résumé : Dourak Smerdiakov et CTRL X, le Grand Inquisiteur de l'Ordre de la Saint Con en poste, aussi d'ailleurs, sont vigoureusement opposés au grand retour d'une initiative collective s'articulant autour de rondel et autre forme de poésie pourrie. Comme je les comprends car pour être pourri, c'est bien pourri : le stade ultime de la décomposition littéraire. Mais en même temps, je m'en fous un petit peu car c'est rigolo à écrire et j'espère bien que d'autres zonards se rallieront à ma lutte désespérée et perdue d'avance en postant des rondels traitant de l'actualité, des faits-divers et autres conneries qu'on nous bombarde en boucle par tous les canaux comme si nos vies devaient être rythmées par l'instantanéité, la chronologie des événements, la pluie, le beau temps, tout ce sur quoi on n'a pas prise, qui ne nous impacte pas tant que ça dans nos quotidiens, pour peu qu'on veuille prendre un minimum, si ce n'est de hauteur, au moins de distance, par rapport à l'hystérie collective contemporaine ambiante. Et puis, puisqu'on s'accorde à dire que les news, les JT en boucle sur les chaînes d'information continue, c'est le métronome de la médiocrité alors autant traiter ces sujets de la manière la plus médiocre qui soit.

Rapports de force #DailyRondelNews

Le 12/05/2016
par Lapinchien
[illustration] Quand tu te penches à brûle-pourpoint,
Malgré tes airs journalistiques,
De ton futal, ta culotte point.
Autant tirer sur l'élastique !
Mon petit radiateur d'appoint,
Tu auras beau taper des poings,
Saquer mon style humoristique :
Autant tirer sur l'élastique !

La mauvaise conscience gnostique,
Ma misère sexuelle n'en n'a point.
Je vous laisse l'hygiène monastique.
En douce, en cachette, mal-en-point,
Autant tirer sur l'élastique !

= commentaires =

Mill


site lien fb
    le 16/05/2016 à 14:59:26
Tiens, je l'avais laissé passer, celui-là...

Ben en fait, il est pas mal.

Ben en fait, ce qu'il y a de bien avec le rondel, c'est que c'est une mécanique. Je doute que Lapinchien révolutionne un jour cette forme particulière mais il en maîtrise désormais suffisamment les arcanes pour en pondre à la chaîne des qui se lisent avec le sourire et sans jamais le maudire sur douze générations.

En tout cas, y a des rimes riches.

Commentaire édité par Mill.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]