LA ZONE -
Résumé : Après quelques recherches sur le forum, j'ai retrouvé un court texte de nihil expliquant les origines de la création de la Zone. Je me permets de poster ce témoignage archéologique aujourd'hui sans son autorisation car l'heure est grave : avec l'avènement des réseaux sociaux, les bisounours ont clairement remporté la guerre et vivent à présent leur Âge d'Or en toute quiétude, sans la moindre opposition, sans la moindre dissidence. Ils ont atteint l'apogée d'une société qu'ils ont rebâti à leur image. Certes le terme "bisounours" fait désormais partie du langage du profane, les politiques de tout bord se sont emparé de l'expression pour mieux en galvauder le sens. Ces sombres personnages font dans l'élevage intensif de bisounours en réalité et alors qu'ils les dénoncent, leurs spindoctors, dans l'ombre, mettent au point d'immondes techniques bisounoursiennes pour endoctriner les masses, aussi paradoxal que cela puisse paraître. La vérité historique devait être révélée. Il y a trop longtemps que les zonards sont dans le maquis.

Exposé sur la création des bisounours

Le 10/09/2016
par nihil
[illustration] Ce texte m'a été commandé par Soleilvert, qui voulait avoir un petit historique de l'origine de l’appellation "bisounours"... Espérons qu'il n'a pas été trop déçu du résultat.



Les bisounours, ces peluches aux couleurs pastel, qui passent leur temps à s’aimer, à se faire des câlins et à s’auto-abreuver de langage enfantin lobotomisant, ont leur contrepartie sur le net.

Depuis que je traîne sur internet je rencontre ces personnages mollassons qui s’entre-félicitent en permanence, s’alanguissant dans la facilité et l’inutilité du compliment automatique. Ils sont l’internaute moyen, celui qui n’a plus d’intérêt particulier dans la vie, celui qui vient exposer sa petite passion perso dans un site parce que c’est à la mode et qui attend tout un tas de léchouilles de tout un tas d’autres paumés aussi hypocrites que lui. La plupart de ces personnages sont des gens sans fibre, sans révolte, sans pensée propre, la plupart passent leur vie sur le net, errant à longueur de temps à la recherche de communautés pas trop regardantes pour entendre du compliment facile et en faire en retour. Ça conforte et c’est gratos, même si on sait que tout le monde ment et que tout le monde pense en secret « quel attardé ce type, quelle daube son site ».
La plupart de ces gens se laissent influencer tranquillement, balançant des bisous à qui les veut, lançant des cœurs et des « kikooo » et des smileys à rallonge. La plupart sont banalement des gens qui s’ennuient et qui comprennent vite que finalement ils n’ont rien à se dire les uns les autres. Des gens banals qui rient peu, qui sont choqués par tout, qui n’ont pas de but dans la vie et tentent de la remplir d’affection factice.

Cette espèce fourmille sur le net, je les ai toujours appelé les bisounours, parce que même si c’est une expression qui m’était propre, tout le monde comprenait ce que je voulais dire par là. Libre aux gens d’y mettre ou non la connotation négative que moi j’y met.

La Zone a été créée à l’image d’un site de communauté auquel je participais, mais qui m’a fatigué par son coté un peu bisounours à cette époque là, désespérément plat et vide, et j’ai ressenti le besoin de faire partie d’une communauté définie comme l’antithèse de la communauté de bisounours. Un endroit où les gens ont le droit de s’engueuler, de hurler, de s’envoyer des insultes, de critiquer, de dénoncer. Bien sur ça ne leurre pas grand-monde : si on traîne dans une communauté, c’est qu’on en apprécie un minimum les membres, aussi les insultes restent en principe factices. Par contre on a le droit, si on aime pas quelque chose (texte, personne…), de le dire, même si la nature humaine conciliante reprend souvent le dessus.

Toujours par réflexe anti-bisounours, j’ai essayé d’en faire un endroit avec un vrai contenu, des textes que je demandais de qualité au moins correcte, un endroit avec une bonne grosse part artistique, et un endroit foisonnant de connerie, de déjante et de débilité partant dans tous les sens, en réaction au vide et à la platitude mollassonne des sites de bisounours. Bref un endroit où on peut se défouler soit en lisant des textes violents ou drôles, soit en en écrivant, soit en participant au grand bordel communautaire du site. Le maître-mot du site est le défoulement, par tous les moyens nécessaires, pour conjurer une vie bien trop souvent aussi banale que celle de n’importe qui.

= commentaires =

Muscadet


site blog fb
    le 10/09/2016 à 14:29:29
On va finir par recruter sur 4chan, je le prédis.
David


talc    le 10/09/2016 à 14:33:04
Il
y a très
longtemps, dans
une galaxie lointaine
une rébellion s'opposait à
un empire cruel et injuste et son
leader, Pink Zoonoors, controlant l'univers d'une main moite...

C'était quoi le nom du forum d'origine ?
Lapinchien


tw
    le 10/09/2016 à 15:04:28
quelques réponses ici http://forum.lazone.org/index.php?topic=124

autant vous dire que tous les liens pointent dans le vide ou vers des arnaques de bots russes
pascal dandois


    le 10/09/2016 à 15:14:54
perso, j'ai les couilles remplies à ras-bord, passons aux Baisounours!!!
Lapinchien


tw
    le 10/09/2016 à 15:22:39
sinon 4chan j'y suis vaguement allé à une époque, ils sont hyperactifs, un peu concons et suiveurs aussi, à donf dans le trip troll, ils aiment trop les jeux de mot à la con à mon gout cependant et une émulation proche de l'esprit de compétition lemming/mouton. Le pire restant leur hyper nihilisme et leur absence totale de morale et limites. En particulier ça ne les dérange pas plus que ça de taper dans le racisme, le fascisme, le machisme et ça ça montre juste qu'il n'ont pas la moindre volonté de recul sur ce qu'ils produisent (d'ailleurs la plupart de leurs productions racistes, fascistes, sexistes sont repérées pour faire de la propagande pure et dure par les vrais activistes de ces milieux boueux) Il est clair cela dit qu'ils ont une énorme puissance de frappe, ce sont un peu les Kim Jong Un de la subversion philosophique.
Lapinchien


tw
    le 10/09/2016 à 15:27:12
@pascaldandois les bisounours balancent des paillettes magiques sous forme de gros éjaculats lasers depuis leur torse. c'est leur arme principale après les banalités qu'ils racontent qui peuvent faire fondre les cerveaux comme des micro ondes
Lapinchien


tw
    le 10/09/2016 à 15:34:43
quand je relis ce texte de 2001, j'ai l'impression que nihil parle du business model de Facebook
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/09/2016 à 17:17:12
Je me faisais justement encore récemment la réflexion que ce serait bien si Lapinchien, le dernier survivant de l'époque héroïque (que je n'ai moi-même pas connue, étant arrivé sur le site alors qu'il était déjà à peu près dans la formule actuelle) mettait ses souvenirs en ordre, en vue d'établir un brin l'histoire du site en ces premières années qui se perdent dans les brumes de la protohistoire zonarde. Qui étaient les premiers zonards, d'où venaient-ils-dtc, où allaient-ils-dtc, etc. ? Maîtrisaient-ils déjà le feu ? Quel fut le rôle des réseaux IRC (je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...) sur l'état d'esprit et les mœurs zonards ? Pourquoi la Zone, quand le vrai site fut créé, fut-elle codée en PHP et pas en Cobol ? Webzinemaker, c'était quoi, qui, pourquoi, comment, combien ? Multimania, un rapport ou pas ? Est-ce qu'on se marrait bien, avec Vercingétorix ? Comment expliquer l'importance de la connexion montpelliéraine ? Y a-t-il eu des articles à prétention littéraire dès le début, ou n'était-ce qu'une espèce de blog communautaire débile entre potes ?

Éventuellement, je pourrais faire ça sous forme d'une interview de Lapinchien. Dans le même ordre d'idée, une interview de nihil, père fondateur et désormais voué à devenir une figure mythologique tutélaire, serait bienvenue pour de semblables raisons et pourrait venir après celle de Lapinchien, pour la compléter.

Je préconise d'ignorer totalement la méthode des Annales, qui est fastidieuse et salissante, et de se concentrer sur la chronologie dynastique, les grandes batailles, et les mariages entre cons sans gains.
Lapinchien


tw
    le 11/09/2016 à 17:30:23
mais ça existe déjà

http://www.lazone.org/articles/692.html

et je raconte même des trucs qui se passeront dans le futur dedans, jusqu'à ma disparition et celle de la Zone
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/09/2016 à 18:50:26
Ah oui, tiens. Mais trop long, trop romancé. On parle d'écrire l'Histoire, là. Les faits, rien que les faits. D'ailleurs je vois que tu me cites dès le deuxième paragraphe alors que je n'étais pas aux débuts.

Ceci dit, ça doit être de la lecture de ce texte que le mot "Multimania" m'est revenu de façon subliminale. Je note de relire ça avant de te poser les premières questions.
Lapinchien


tw
    le 11/09/2016 à 19:14:20
malheureusement je ne me souviens pas trop de la réalité car tout simplement je ne connais pas les vraies raisons de la création de la Zone. Je suis arrivé aux tous débuts mais ce texte du forum m'apprend des trucs que je ne connaissais pas. Par exemple je crois que nihil fait référence aux sites de Soleilvert, Moutonnoir, le site de Monsieur Yo, Lapin.org et le bar. Ce sont des projets auxquels je n'ai pas participé que je connais à peine et si une vérité non fantasmée devait être établie, il faudrait que nihil parle de tous ces sites. Les canaux sur Multimania et Caramail c'est juste anecdotique à coté.
David


Pentotal    le 11/09/2016 à 19:50:55
C'est Nihil qu'il faudrait cuisiner, comme on dit chez les Arawaks.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/09/2016 à 21:26:18
Facile. Dix minutes dans l'eau bouillante, comme Glaüx-le-Chouette (private joke avec les morts, ça impose le non respect).
Cuddle


fb
    le 16/12/2016 à 16:00:30
Une interview ! Une interview ! Une interview ! J'en ai la queue qui frétille d'avance !

= ajouter un commentaire =



[Accueil]