LA ZONE -
Résumé : Premier article de plus de 5 lignes par Ethanaël pour expliquer sa théorie pour élever un jeune inoffensif.

Un monde de d'jeuns

Le 04/03/2002
par Ethanaël
[illustration] Que se passe t-il lorsque tous les niveaux de Mario sont finis et bien le djeuns pense, il articule ces petits neurones autour de grandes théories, il refait le monde chez lui seul devant son ordinateur, pathétique, triste, …
Bel exemple de l’échec de notre société de loisirs. Messieurs les grands tremblez car le djeuns se fait chier, inutile de construire des terrains de basket dans les cités car le danger est plus grave que la vitrine cassée ou que la voiture incendiée, le danger est chez lui, dans son nid douillet, avec son pentium 4 à 17 000 boules, il attend en ruminant des pensées déviantes que Papa et Maman rentre du travail pour foutre les pieds sous la table en les regardant avec dégoût.
Allez vite sur www.mondedemerde.com !!
Le Djeuns pensant est le futur fléau de l’humanité car il deviendra bientôt le révolutionnaire des temps modernes. Il sera à l’initiative de pétitions pour faire changer la machine à café, il apprendra par cœur la convention collective pour revendiquer ses 3 jours de déménagement mais il fera aussi chier le peuple en garant sa Golf en double file pour aller chercher du pain et il ne cessera de gueuler en vacance parce qu’il a payé ! Merde c’est vrai quoi !
Alors amis parents ligotez vos enfants devant la TV, gavez-les de jeux video, ne leur laissez aucuns temps morts, si vous ne faites rien voici ce qui vous attend :

« Sommes-nous cernés par l'environnement dominant ?
Pouvons-nous garder notre libre-arbitre ?
Pouvons-nous encore agir à notre niveau individuel ?
Les médias dominants, qui nous harcèlent quotidiennement, désirent la continuité du "système" pour les intérêts de leurs propriétaires-actionnaires, donnent la parole aux discours qui acceptent le système décidé par les tenants de la "démocratie", adeptes du "progrès" et du "développement" pour tous les hommes.
Sauf que nous pouvons constater que depuis l'avènement du capitalisme (18ème siècle ?) et de ses théoriciens historiques, la fracture sociale n'a fait que s'accroître ; une portion d'individus de plus en plus infime détenant le pouvoir économique au détriment d'une masse de plus en plus grande de "gueux" (non-décideurs de leur vie, tributaires du système organisé).
Nous sommes cernés par la dictature de l'accumulation capitaliste pour ne pas sombrer dans l'exclusion sociale présentée comme un épouvantail.
Nous sommes formatés (depuis l'école) par cette peur du plongeon vers un sous-prolétariat, car nous avons perdu toute notre autonomie de vie (dépendance alimentaire, logement, ...etc).
Notre seule façon de sortir de cette pression sociale est d'oublier les canons pour une croissance économique sans fin alors que notre Terre est finie et aboutie. Cette idéologie du "développement" nous entraîne vers un suicide programmé car nous ne tenons pas compte de l'environnement naturel qui connaît des limites.
Progressivement, pour éviter les frustrations, nous pouvons prendre conscience que la limitation de notre consommation entraînera une décroissance de notre aliénation au travail pour une accumulation de biens souvent futiles.
Ce travail personnel sur notre façon de vivre au quotidien demande des remises en cause radicales beaucoup plus difficiles que la production de discours sur la déchéance de ce Monde De Merde ».
Louis Lecoin

Réponse de www.mondedemerde.com
« Je reconnais là un discours que j'apprécie à sa juste valeur, le système de croissance et de manipulation instauré par les "grands" de ce monde nous mène droit à la cata...alors oui , encore et encore , hurlons que nous sommes chacun, à notre échelle, les artisans de cette dé-croissance et créateurs de quelque chose de neuf, de différent, qui commence à l'intérieur de nous et s'établira par de petites actions qui , mis bout à bout, en créerons de grandes ».

Ca fait froid dans le dos !!

= commentaires =

Nounourz


    le 22/11/2005 à 00:20:55
waou, ça c'est de la subversion !

= ajouter un commentaire =



[Accueil]