LA ZONE -
Résumé : Le Chanoine raconte le premier assaut des F4 contre le siège de Familles de France, un début laborieux mais prometteur.

Les F4 : épisode I

Le 18/03/2002
par Le Chanoine
[illustration] Vous voulez de l’action, vous voulez de la violence ?
Les éditions Le Chanoine vous propose le premier épisode des aventures de vos serviteurs intitulé :

CECI EST UN AVERTISSEMENT !

« Toc, toc Chanoine………. Lève toi et marche……. Rattrape le lapin rose…………. »

" - Hein, quoi ? ? ! merde, 21H15, qui peut bien me réveiller à une heure pareille ? Le lapin rose, par Saint Jack, mais c’est le code de ralliement du Scorbut…. Une urgence sans doute ! Quoi ?! Des menaces de Familles de France sur le Mail du patron ? ! Non mais y se rendent pas compte, la dernière fois on l’a joué soft rapport aux oreilles sensibles d’une partie de notre lectorat mais là faut pas pousser mémé…….
M’en vais te les évangéliser à la moyenâgeuses moi, à grands coups de 42 dans le claque merde… "

Il ne fallut que 43 minutes et 15 secondes au Chanoine pour revêtir son armure de combat ; tout de bure et tout en burnes, l’ecclésiastique au regard de braise sauta sur son destrier d’acier et après avoir enrhumé dans les règles de l’art 3 ou 4 blaireaux en Golf GTI super méga tuning série spéciale, le voilà devant le portail de la décharge municipale de Glavios-sur -yvette, entrée secrète du repaire du Scorbut.

" - Mot de passe ? ", susurre une voie chargée par les ans et l’alcool au travers la calandre d’une Fiat Punto en ruine dissimulant un émetteur récepteur dernier modèle de chez tokaï.
" - Les taupes sont maquillées, place à la poésie ", dit le Chanoine

A cet instant, et contre toute attente, la porte…, et ben la porte resta fermé…… 3 coups de barre à mine plus tard, le Chanoine apparu devant Scorbut, en retard, mais content de lui.

Ils étaient tous là, les 4 Fantastiques, resplendissants de milles feux dans les petits moule-burnes que mamy La Flibuste, couturière et grande brodeuse devant l’éternel, avait confectionné pour nos héros.
" - Cette fois c’est la guerre, dit Scorbut, objectif : les locaux de Familles de France, plan d’infiltration : on frappe à la porte et on tire sur tout ce qui bouge, des questions ?"
Il n’y avait pas de questions, Scorbut s’adressait à des hommes surentraînés, qui affectionnaient tout particulièrement ce genre de plans tout en finesse.
" - Synchronisons nos montres ", lança La Flibuste.
A ces mots, une trappe dissimulée dans le plancher s’ouvrit et nos 4 héros se précipitèrent dans le grand huit menant directement au toit ouvrant de la Twingo du scorbut.

Après 10 minutes de recherche pour les clefs de contact, et 1H30 de réparation des amortisseurs du bolide (4 héros atterrissant en même temps dans une Twingo, et ben ça claque !), notre joyeuse bande de trompe la mort était parti.
Quelques kilomètres plus tard, une petite voix se fit entendre :
« - Y’a plus d’essence patron……… », c’était le brave Ethannaël et son sens inné de l’observation qui reprenait du service.
« - no problemo, rétorqua l’édenté, passe le jerrican La Flibuste ! », et sous les yeux médusés de ses compagnons, le Scorbut fit le plein.
« - J’aime quand un plan se déroule sans accros » dit-il, et les 3 hommes de main comprirent combien ils avaient de la chance de bosser sous les ordres d’un tel stratège.
Dans un crissement de pneus et une odeur de caoutchouc brûlé, la Twingo missionnée par le tout puissant s’élança de nouveau vers son destin.

Cela faisait deux bonnes heures que nos 4 héros roulaient sous une pluie battante, déjouant un à un tous les pièges que pouvait leur tendre une nature hostile, avec ses lopettes à l’affût dans les aires de repos, les zonards armés de chipolatas géantes tentants quelques embuscades au détoure d’un feu rouge,(ils durent même faire face à une armée de secrétaires médicales en train de faire une manif pour l’interdiction de l’IVG sur le territoire national, une certaine Aimée ne survécu pas à cette rencontre d'ailleurs, mais c’est une autre histoire), quand le Scorbut, toujours en éveil, demanda l’adresse des futurs incendiés à son bras droit et fidèle serviteur La Flibuste qui s’en trouva tout perturbé :
" - Ben c’est pas vous qui l’avez patron ?"
" - Tu devais la prendre dans le petit tiroir de ma table de nuit !"
" - Ben j’ai du oublier patron…."
Un éclair de haine traversa l’œil du Scorbut, et sa main effleura la crosse de son 38 kité 75.
" - Il faut pardonner mon fils, dit le Chanoine, l’erreur est humaine, repent toi jeune Flibuste pour conspuer ta faute".
" - Me pendre ? Mais pourquoi ? "
Le Chanoine, de nature plutôt calme, ne pu retenir son bras, et La Flibuste mis un certain temps à retrouver la base………à pieds.

La mission était donc reportée, mais prenez garde bigots et bigotes, tremblez, car c’est encore plus motivés et assoiffés de sang que nos 4 guerriers vont revenir……, et cette fois, vous ne leur échapperez pas !


………………………………………à suivre………….


= commentaires =

Arwen


Excellent    le 24/01/2003 à 20:14:01
hihi
Arwen


Excellent    le 24/01/2003 à 20:14:01
hihi
lapinchien megagnarf dans ta cefa    le 05/02/2003 à 11:45:39
C'est vrai qu'on avait un budget plus important pour tourner Trisophrénia quant même... mais bon c'est un film hollywoodien avec des effets speciaux et des Tupolevs en 3d... rien a voir avec la twingo , en plus le plan sequence coupé au montage ou qu'on voit un bout de main pousser la sus dite majorette est meme pas racord...
lapinchien megagnarf dans ta cefa    le 05/02/2003 à 11:45:39
C'est vrai qu'on avait un budget plus important pour tourner Trisophrénia quant même... mais bon c'est un film hollywoodien avec des effets speciaux et des Tupolevs en 3d... rien a voir avec la twingo , en plus le plan sequence coupé au montage ou qu'on voit un bout de main pousser la sus dite majorette est meme pas racord...

= ajouter un commentaire =



[Accueil]