LA ZONE -
Résumé : Que dire qui n'a déjà été dit sur cette truculente saga ? Un résumé des épisodes précédents ? Et bien lisez les épisodes précédents, franfrelins. Que c'est fou, va à mille à l'heure, crève le plafond de verre, anime vos soirées en famille, guérit du cancer, mérite sa place sur la Pierre de Rosette ? Oui, mais ça, vous le savez déjà. Allons bon, arrêtez de me lire et foncez.

Le jour du lagomorphe (7ème partie) #UniversEtendu

Le 28/08/2017
par Lapinchien
[illustration] Chouette Furtive avait entamé une grande tournée politique dans les microvers du Lilliputium, à l'Est de la Voie Lactée, afin de combattre le dumping social des travailleurs détachés sur Andromède. Des actions qui étaient purement calculées puisqu'elles allaient même à l'encontre de ses propres convictions néo-libérales. Sa tournée de propagande visait cependant, comme Chouette Furtive ne le cachait pas, à éteindre les feux du populisme ravivés par ces directives Reptiliennes un peu trop expéditives. En effet, un grand nombre de chômeurs et petits artisans sur Andromède trouvaient que toute cette mise en concurrence géostratégique dans l'espace intersidéral n'était pas très "fair play" et trahissait même l'Esprit fondateur de l'Union de notre Super Amas. Chouette Furtive savait bien qu'à l'ère du téléport multiversel et du déplacement vortexien, tous ces vieux postulats n'avaient plus grand sens. Les frontières sur lesquelles reposaient les critiques de la plèbe, s'étaient totalement dissipées avec la vision à long terme des vieux anciens du Saint Empire Romain Germanique, ces humanoïdes géniaux qui avaient inspiré la civilisation Reptilienne dans son modèle de colonisation des Chronomondes. Cependant, tous ces gens de la plèbe andromédienne et leurs a priori anachroniques, il fallait bien en tenir compte. C'étaient des électeurs, des entités qui pouvaient déclencher de grands mouvements de contestation, des manifestations, des grèves générales, des trucs qui pouvaient paralyser tout le commerce du café et l'industrie de la torréfaction, des éons et des éons durant. Afin d'éviter un bras de fer perdu d'avance, Chouette Furtive allait mettre un peu d'eau dans son vin.
Le Destroyer interbranaire Elyseum II, arrêté à un feu rouge près de la lune Bucarestia d'une planète déserte du système de l'étoile Bételgeuse, fut soudainement pris à partie par ses autochtones. Leurs petits vaisseaux s'étaient concentrés à l'avant du destroyeur impérial aussi tout l'équipage crut à un guet-apens suivi d'une attaque ciblée. Une riposte allait être ordonnée quand un message InterCom arriva sur le pont de commandement régalien. Il s'agissait de Léonarda, une émissaire locale des peuples de la constellation d'Orion et sa silhouette effrayante de Klingone monosourcil s'imposa en gros sur l'écran géant de contrôle.

"Wesh bijour Macronosaurus Rex ! C'est koi les bayes ? On veut pas te dérange, toussa. Mais si toi veux avec mes sauces, on te lave tout le pare-brise. Pas cher. Grains de café. Bitcoins . Paypal Galactic. Toi paye comme toi vouloir, koi toi vouloir, toussa." Et effectivement les petits vaisseaux avaient activé leurs rayons lasers à savon, leurs lances et canons à eau. Quelques Klingons monosourcil effectuaient même des sorties extra-véhiculaires avec leurs torchons et serviettes pour astiquer, poncer, frotter le pare-brise déjà tout mousseux de l'Elyseum alors que le feu passait au vert.

Et c'est alors que Chouette Furtive qui allait répondre d'une sommation oscillatoire quantique de l'Elyseum II, dont l'onde de choc allait déchiqueter, en toutes petites nanoparticules, tous ces parasites Klingons, se remémora que Léonarda était également un des millions de ses avatars d'incarnation dans l'Outre-Multivers, tout comme l'était Macronosaurus Rex, deux de ses marionnettes dont les routes se croisaient. Et comme Chouette Furtive avait un intérêt à ce que les deux personnages restent en vie pour agir, où ils étaient, dans le sens de son storytelling insidieux, il décida que le Maître des Horloges allait épargner Léonarda. Pour acter cela, sans que l'équipage andromédien ne suspecte leur connivence de trolls de la réalité, il fit répondre Macronosaurus et il engagea un petit échange de courtoisie entre ses deux marionnettes, de telle manière à ce que Macronosaurus ne perde pas la face envers ses armées andromédiennes.

- "Bonjour Léonarda !", Répondit Macronosaurus Rex dans l'InterCom, "Wesh ça va la Moldavie, toussa ?"
- "Ça va. Merci mon poto.", Rétorqua Léonarda, "Alors ce parre-brise ? Faut k'ti sois nickel chrome pour ton allocation de d'ta l'heure, toussa ?"
- "Je tenais à te remercier pour tes faits d'armes au nom de la cause andromédienne devant tout mon équipage. Sans toi jamais je n'aurais été élu empereur andromédien, grand colon des multivers, pluriprostate des chronomondes."
- "Ci vrai que sans mes dinigrements médiatiques, ton prédécesseur Flambinou IIIème, aurait eu toutes ses chances aux élections. Il se serait présenté contre toi. Ti as vu comment il ti casse cette simaine, pendant les vacances scalaires, toussa ? Il a confirme qu'il comptait pas abandonner la politique pi il ta mis une race avec sa mise en garde sur faut pas qu'ti pousse sa politique trop loin toussa, qu'il faut raison garder, toussi."
- "Wesh. Toussi, Toussa. Quel petit galopin, ce Flambinou IIIème ! Il a voulu faire croire que les chiffres du chômage en baisse en juin étaient imputables à sa politique mais il s'est pris un beau retour de branlée à ce petit jeu à la con avec l'annonce des chiffres de juillet en hausse de plusieur milliards d'andromédiens. Ah ! C'est vrai qu'à l'époque, tu l'as bien ridiculisé avec ton papa... T'étais quand même une émissaire sacrément bonne du néo-libéralisme. Bon mais il a quand même réussi à t'expédier au goulag. Sinon ça va au fait ?"
- "Ben wesh. Ça va. Merci mon poto. Alors c'ti pare-brise ?"

Chouette Furtive commençait un peu à s'enmeller les pinceaux. Il n'avait pas l'habitude que deux de ses personnages jouables se croisent dans le vaste multivers et encore moins qu'ils n'aient à papoter ensemble. En plus ça faisait comme un larsen strident comme il se parlaient bouche à oreille l'un de l'autre, une sorte de bruit super pénible paroxystique par effet de cumul des ondes sonores et effet de résonance.

- "Hum.. Hum... Bah wesh pas ni pwoblem' pour li pare-brise", Rétorqua Chouette Furtive à lui même en commençant sacrément à s’empêtrer dans ses imitations et accents à la con.
- "Ah wé.. J'lai bien niqué Flambinou IIIème !", Reprit Léonarda et Chouette Furtive commençait à apprécier ce petit jeu d'équilibriste troll en vérité.
- "Oh mais tu sais il n'avait pas vraiment besoin de toi pour être déjà ridicule à la base dans ses actions politiques, j'entends. J'attaque jamais le physique."
- "Wesh Wesh. 10 allers-retours en Andromédie depuis le microvers d'Orion avec mon papa, qu'on a fi. Tous frais payés par les primes de départ. Bien niqué Andromède, les Andro...", Chouette Furtive qui aimait un peu trop le rôle play se rendit compte un tout petit peu trop tard de sa boulette. Il avait pêché par excès de zèle. C'était la phrase de trop, prononcée dans le feu de l'action pour incarner au mieux le personnage de sa castorette de Narnia adorée. Jamais ces révélations ne seraient passées au sein de l'équipage éberlué de l'Elyseum II.
- "Je crois que ça ne va pas être possible pour le pare-brise finalement.", Chouette Furtive tel un habile jongleur funambule pouvait toujours se rattraper avec son personnage principal mais son lapsus lié a un enthousiasme juvénile qu'il avait du mal à canaliser allait lui coûter cher. Irrémédiablement à présent il devait sacrifier un de ses avatars d'incarnation. Plouf ! Plouf ! Ce serait... Léonarda.
- "Non mais Léonarda, ton histoire, d'abus des primes d'expulsion en charter, ça ne va pas être possible. T'es un peu comme tous ces travailleurs détachés que je traque dans ma politique en ce moment. Je vais raccrocher..."
- "Mé..."

Macronosaurus Rex coupa la liaison et atomisa collatéralement toute la flotte des Klingons du fait de l'accélération supraluminique de son Destroyer. Puis il se rendit sans montrer la moindre émotion sur la passerelle de téléport où il demanda un faisceau vers Bucarestia à Scotty. Chouette Furtive se jura de faire plus attention la fois prochaine et qu'il allait réviser d'arrache pied avec une chaussette l'art de la ventriloquie à deux personnages. Alors Macronausaurus apparut par téléport directement derrière le pupitre devant la foule des salariés andromédiens détachés dans le microvers de Lilliputium et sans transition ni la moindre larmichette il entama son speech hypocrite :

"Andromède n'est pas une galaxie réformable. Beaucoup ont essayé, ils n'ont pas réussi. Parce que les Andromédiennes et les Andromédiens détestent les réformes. Dès qu'on peut éviter les réformes, on ne les fait pas. C'est un peuple qui déteste cela. Il faut lui expliquer où l'on va et il faut lui proposer de se transformer en profondeur. Mais pour mener un projet plus grand que soi, Andromède n'est elle-même que lorsqu'elle mène des combats qui sont plus grands qu'elle. Se réformer pour ressembler aux autres. Se réformer pour répondre à un chiffre, à une contrainte... Notre galaxie n'est pas faite ainsi. Par contre se transformer en profondeur, pour retrouver le destin qui est le sien, retrouver la capacité à emmener le Super Amas Galactique vers de nouveaux projets, être à la hauteur du combat qui est aujourd'hui le nôtre, dans un multivers en train d'éclater, où les régimes autoritaires émergent, où ce qui a été pendant des éons le camp de l'hémisphère Nord-Ouest de la sphère storyverselle est en train de se fracturer, où le doute s'est installé, ça c'est un combat. Ça c'est un combat qui fait rêver les Andromédiens. Ça c'est une nouvelle frontière grâce à laquelle nous pouvons convaincre la galaxie, non pas de se réformer mais de se transformer pour porter cet universalisme. Parce que ça a toujours été cela ce qui a fait notre galaxie, parce que si vous êtes là aujourd'hui, si on parle tant andromédien dans ce Chronomonde aussi, c'est parce qu'Andromède ne s'est jamais arrêtée à ses frontières, ne s'est jamais arrêtée à ses défis propres. Elle a toujours été mener les choses ailleurs par sa diplomatie féline, son armée, son intelligence, ses talents. C'est cela ce que nous devons retrouver. C'est ce niveau d'exigence et d'ambition que nous devons avoir si nous voulons transformer la galaxie. Et je vous dis une chose, Andromédiens, Andromédiennes, nous y parviendrons."

***

HaiKulysse avait fini par dégoter un convecteur storytellique, certes bien caché, l'amour propre un peu entaché mais il en avait un et c'est ce qui comptait. En plus il n'avait plus mal au cul et ça c'était quand même la meilleure chose qu'il lui soit arrivé dans la journée. Il fuyait tant bien que mal tous les leucocytes du storyverse qui grouillaient derrière lui depuis le bed and breakfast and furiuous telle une horde de morts-vivants sous ecstasy. Ils déboulaient de tous les cotés. De fait, il faisait grésiller le convecteur storytellique qu'il avait positionné en mode drive-by quantique et il tirait dans le tas. Tous les globules fluos se convertissaient en immonde pâte de jelly garnissant une myriade de nouilles alphabet tièdes et dégueux. Au loin, l'ombre de 6 colosses menaçants portant des salopettes à paillettes violettes se dessinaient sur Main Street. C'était pas forcément la bonne route à prendre pour rejoindre Muscadet et Lourdes Phalanges, alias Rita et Larry le cameraman, sur la place du carrousel de Punxsutawney. Cela dit, HaiKulysse se fit la remarque suivante : "Bill Murray avec un convecteur storytellique confronté à 6 Bibendums Marshmallows, c'est quand même plus le Bill Murray de Ghostbusters que celui d'un jour sans fin. C'était finement trouvé. Peut-être une porte de sortie pour lui. Si son jeu d'acteur était assez convainquant il finirait par changer la customisation du storyverse 2222. Mais c'est alors qu'au détour d'un chemin, il croisa les pas de Pascal Dandois, étrangement zombisounoursisé, improbablement portant lui même un convecteur storytellique.

- "Phil ? HEY ? Phil ! Phil ? Phil Connors ? Il me semblait bien...", Clama Pascal Dandois totalement happé dans le rôle de son personnage.
- "Salut ça va ? Merci de votre fidélité...", Crut se souvenir HaiKulysse jouant sur la notoriété usurpée du présentateur météo qu'il incarnait, "Un autographe peut-être ?"
- "...que c'était toi... HEY§ HEY§ Allons-donc ne dis pas que tu te souviens pas de moi parce que vindieu j't'assure que moi j'me souviens de toi !", Reprit le Dandois.
- " Non... J'regrète ! AH AH § mais il est très beau votre fusil de chasse... Je crois qu'on a le même dites donc... Ils font des soldes à l'armurerie avec le printemps qui déboule...", HaiKulysse était assez obnubilé par le titillement du doigt de Pascal sur son convecteur. Ce dernier ne semblait pas du tout savoir ce dont il s'agissait mais feignait probablement de l'ignorer en réalité.
- "NEEEEEEED §", S'esclaffa Pascal Dandois, retirant son chapeau et laissant découvrir son crâne dégarni, "NED RYERSONNNN § Ned la tête d’œuf, le nœud papillon ! Tu t'rappelles pas le lycée Keys Western ?" Puis Pascal Dandois se mit à filler des petits coups de poings amicaux à HaiKulysse, "Ned Ryerson, Koi § Le numéro du nombril siffleur au spectacle de fin d'études ! BIIIIING § Ned Ryerson, koi... celui qui a eu une crise d'herpès et qui a quasiment failli redoubler sa terminale et REBIIIIING § Ned Ryerson, koi... Je draguais ta sœur Sarah avant que tu me dises que tu voulais plus que je la voie... Alors...", Conclut Pascal Dandois tout penaud et pointant son arme sur le bide de son collègue.
- PShIT! Ned Ryerson ?
- BIIIIIINNNG§
- Biiing!
- AH AH §
- Et t'es devenu pro de ce nombril siffleur à la noix, Ned ? Ou peut-être que tu fais partie de la NRA comme moi avec ton fusil de chasse ? Tu veux te farcir le lagomorphe ? On peut se faire un plan à deux !
- "Non, Phil ! Je suis devenu assureur.", Soupira Pascal Dandois en refilant sa carte de visite à HaiKulysse, "Dis-moi tu es assuré sur la vie ? Avec un de ces gros guns que chacun de nous transporte faudrait surement. Parce que j'peux t'assurer qu'on ne l'est jamais trop ! assuré... C4EST6Y PAS VRAI ? C4EST6Y PAS VRAI ? C4EST6Y PAS VRAI ? VRAI ? VRAI ? VRAI ?"
- "Ned... J'adorerais rester là à discuter avec toi... Mais j'en ai pas l'intention... Salut !", Déclama HaiKulysse tentant de fuir tout en gardant un œil sur le convecteur du Dandois.
-HEY§ T'en fais pas pour ça j't'accompagne, mon vieux ! Tu sais chaque fois que l'occasion se présente, j'y vais ! Droit au but ! Ned le fonceur ! J'suis comme ça, tu sais ! Entre nous, j'ai des amis à la pelle qui ne vivent et ne meurent que pour les tableaux d'amortissement et j'leur dis : "HEYYY § Tout ça c'est un peu un immense jackpot !" Dis-moi, est-ce qu'on t'a déjà parlé de l'assurance à prime unique ? Parce que je crois qu'ça pourrait être vraiment un truc pour toi ! Et l'assurance chasse avec taux régressif à partir de la date d'obtention du permis ? L'assurance lagomorphe peut-être ? On n'ait jamais trop bien sûr de ce qu'il peut se produire si notre ligne de vie croise celle d'une de ces bestioles... C4EST PAS CROYABLEEE § J'TELLEMENT CONTENT D4TE REVOIR § Dis-moi, tu fais quoi pour dîner ?
- Heu... Autre chose ! C'était un plaisir de t'revoir... tête de nœud ! Salut...
HaiKulysse se faufila et tentant de traverser de l'autre coté de la rue en dehors des clous, enfonça sa jambe droite entière dans une ornière pleine de boue et de glace.
-"Hu Hu", Rigolait Pascal Dandois, "Comme c'est le premier pas qui coûte, TU PEUX SORTIR TON OSEILLE § AH AH HU HU HIIIi iii !"

HaiKulysse qui n'en pouvait plus, tout trempé de la jambe, se retourna en pointant son convecteur en direction du Dandois puis grommela un : "Que tu crois !" Et Pascal Dandois ne trouva rien de plus intelligent que de muter en leucocyte glouton fluo du storyverse 2222 crachant du jelly et répétant en boucle de terrifiants "Et s'il n'y avait pas de demain ? Hein ? Il n'y en a pas eu aujourd’hui !".

= commentaires =

Muscadet


site blog fb
    le 28/08/2017 à 14:48:32
Très bien, les vaisseaux savonniers de Bucarestia. Ça se lit comme un spin-off.
Lapinchien


tw
    le 28/08/2017 à 16:05:36
Ce texte est bien sûr très lié cet autre texte http://www.lazone.org/articles/2486.html
Lapinchien


tw
    le 28/08/2017 à 16:25:36
il est vrai cela dit que tous les épisodes de cette série sont des spin off avec en trame principale la stase littéraire des zonards qui reste assez constante tout du long sans vraiment évoluer.
Muscadet


site blog fb
    le 28/08/2017 à 16:58:17
Je les lis un peu dans le désordre pour vérifier cette théorie.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]