LA ZONE -
Résumé : l'Haikulysation de la Zone se poursuit en profondeur et par tous les trous. Nouveaux vagabondages textuels poético-aleatoires d'OuLiPistes cyclables. La Zone nouveau grand marché des Lorem Ipsum du tur-fu. HaiKulysse bientôt dans le cercle fermé des grands gourous zonards.

Le temple du soleil

Le 08/02/2018
par HaiKulysse
[illustration] En sanskrit l’histoire d’un club de gens riches, elle devait se raconter : des gens qui importaient des enfants affamés de l’étranger et des enfants qui se trituraient la cervelle pour faire du commerce avec l’ennemi en vendant les légendes primitives d’un peuple évangélique.
Cependant, à travers l’eau qui ruisselait des gargouilles mutilées, la pluie tombait même sur les gens riches ; leurs pensées étaient à ce moment enflammées tandis que les enfants affamés se réconfortaient mutuellement dans les trains qui les emmenaient dans ces pays aussi permissifs que ces équipages à bord des sous-marins de classe II.
Le club des gens riches aimait rouiller et jouer avec le temps en cédant de plus en plus de place à la camaraderie amoureuse.
L’un des enfants dont le cerveau travaillait nuit et jour se roulait en boule pour dormir mais les gens riches venaient le réveiller chaque matin à six heures ; en attirant son attention sur ses anciennes tribulations venant d’un pays sous-développé, ils le soumettaient à un jeu où il fallait mettre la tête dans la gueule d’une lionne. Ce jeu provenait d’un club de taxidermiste appliquant à la lettre les remèdes à l’antique, à la romaine quand les romains d’un autre temps sacrifiaient les chrétiens dans leur arène obscure.

Une nuit, les taxidermistes vinrent à l’improviste dans la chambre des enfants et avec des fragments rances de rats, de tortues, de rapaces et les organes des enfants ils avaient rapiécé des sortes de monstres pour faire plaisir aux gens riches.
Une jeune fille dont l’accouchement reflétait ce qui promettait d’être aussi bâtard que létale, avait un string en cuir festonné de serpentins de pellicule tire-bouchonnée et son corps frémissant de façon incontrôlable avait été vendu contre de la monnaie sonnante et trébuchante.
Enfin on préparait la nouvelle exhibition de l’année 2018 : un enfant autiste, soldé pour quelques pièces, déambulait nu au sommet d’une pyramide solaire pareille à celle des aztèques !
Le temple du soleil, en recevant les offrandes humaines, était géré par cette marmaille d’enfants génétiquement modifiés et les millionnaires formaient un club qui s’impliquait dans ces événements tels la marchandisation d’organes ou les faillites des studios d’animation pour enfants.
Le temple du soleil était, à l’intérieur, un véritable labyrinthe où l’on entendait boitiller des enfants estropiés, où la lumière du soleil n’apparaissait jamais.
On entendait aussi les notes d’un piano poussiéreux, grand comme le bureau ovale de Washington. En haut-de-forme le pianiste se moquait bien de tout ce qui pouvait arriver ici ; il lui était arrivé de jouer lors d’une scène de viol en restant très lâche quant à ses obligations.
Un piano poussiéreux sur une vieille moquette élimée soulevant l’indignation dans l’indifférence la plus totale. Même les voies lactées étaient jalouses des magnifiques décorations cramoisies et or du salon du pianiste. Même à la Maison Blanche, on n’avait vu, en prenant un point de vue d’objectivité totale, autant de statues et de fontaines où des nymphes en marbre rose trempaient leurs pieds.
On pouvait même se risquer à dire que la scène de viol n’avait pu avoir cours ici, dans un pareil lieu ; c’était d’ailleurs une vieille querelle négationniste entre les habitants de la pyramide et les pauvres hères du village voisin. Avait-on bourré la poulette de son plein gré ou était-elle une péripatéticienne comme les autres qui était entré dans le Saint Sépulcre et l’histoire avait-elle mal tourné pour elle ?
La maréchaussée enquêtait en ce moment même mais n’avait pas l’autorisation d’entrer, d’ouvrir les vieilles portes en cuivre de la pyramide. Une nuit, l’un des gendarmes s’introduisit par effraction à l’intérieur et il avait été aperçu sur les écrans de surveillance comme l’initié prêt à tout pour se reconvertir au culte obscurantiste du club des millionnaires bien-pensants !

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 08/02/2018 à 21:09:27
En fait HaiKulysse est même déjà Propaganda Guru depuis 2 textes. Encore bravo et un grand merci au courant alternatif qui fait fonctionner tout son matos.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]