LA ZONE -
Résumé : Une réjouissante nouvelle d(heroïc-fantasy dans le plus pur style de Tolkien... Enfin dans le plus pur style d'un hybride de Tolkien et de Lapinchien pour être tout à fait exact. Les noms propres sont à crever de rire.

Des hommes et des Gnuls

Le 12/01/2003
par Lapinchien
[illustration] Des hommes et des Gnuls (1) : l’asperge d’automne se meurt

Il fut un temps sur les Terres d'à coté du milieu ou les hommes ne régnaient point en maîtres. Il y avait tous plein de hordes, de tribus , de clans ,de bancs et de troupeaux de petites, grosses et moyennes créatures avec lesquelles il fallait plus ou moins cohabiter pour respecter l'équilibre si précaire de l'écosystème de l'époque.
De féroces empoignades venaient régulièrement colorier de rouge de vert ou de fluo les vallées du Masgluck, selon la couleur du sang des peuplades qui avaient guerroyée en ces lieux. Après plusieurs milliards d'années de batailles sans raison valable (personne ne manquait de rien et il y avait assez de place pour tout le monde), après avoir recouvert les collines du Goblemor de multes couleurs chamarrées, de boyaux et de tripailles, de têtes et de membrons, les espèces ayant survécu décidèrent de se trouver une raison potable de se rentrer dans le lard, car la guerre pour le fun n'amusait plus personne.

Il y eu un grand appel d'offre lancé par Rozgulem le roi des hommes : toutes les races des Terres d'à coté du milieu furent conviées en terrain neutre pour établir des règles du jeu. Toutes reçurent un message en langue Trisomiène par le biais de petits écureuils dressés pour le propos et éventuellement, en cas de refus de coopérer, à mordre violemment la carotide des rois ennemis et trouillards. Ils n'en eurent point besoin. Les Trisomiens, éteints à cette date, étaient les ancêtres communs à toutes les races du Ventrechiasse, uniques régions populifères du Masgluck oriental, aussi toutes les hordes comprirent le message, toutes coopérèrent par respect pour les anciens, et toutes envoyèrent un émissaire au sommet du mont Bouftonfluid où avait été convenu le meeting informel. Enfin pratiquement toutes…

Rozgulem dépêcha son plus vaillant sculpteur de tronche au burin rouillé, il s'appelait Goinfreflan et possédait un instinct inventif et vicieux qui en aurait fait de nos jour le tueur en série le plus recherché du globe mais qui en ces temps plus troubles l'avait catapulté au rang de général en chef des hordes humaines. Ses ennemis accablés de ne point pouvoir le répandre lui avaient par dépit donné le doux sobriquet de Goinfreflan l'imputrescible. Il avait mené multes et multes campagnes, plusieurs fois aux portes des enfers, mais se tenait toujours fièrement parmi les vivants. Une fois même une légende rapporte qu'encastré dans un piège à Gnul sauvage après une déroute, il ne devait son salut qu'à l'incroyable force mentale qui l'avait poussé à se ronger le bras gauche pendant plusieurs semaines afin de ne point mourir de faim.

Enchanté par la noble et sainte décision royale, Goinfreflan se hâta de foncer au temple de Lustrepoil dominant la vallée de Pierceburne au sommet du mont Bouftonfluid, et attendit dans la méditation la plus totale l'arrivée des émissaires des autres peuplades. C'est à grands coups de boule sur les statues de granite renforcé de la nef de Lustrepoil qu'il trouva la quiétude mystique suffisante pour que les goulues muses mythologiques lui insufflassent une idée de génie. Inspiré par les Dieux de la torture, il entreprit de fabriquer la machine de discorde qui donnerait un motif valable aux centaines de millions de purges ethniques à venir. Le cœur léger il se mit ardemment à l'ouvrage.

Au même instant, dans le comté d'Ordurie, des Gnafreux, sortes de petits castors nains à tête de pamplemousse qui vivaient dans les fondements de Gnuls morts, ne se doutaient pas qu'ils allaient changer la destinée de toutes les terres d'à coté du milieu. Partis en chasse dans la forêt de Brossefutal, quelques poignées d’entre eux, armés de leurs fourchiottes, dards pointus et redoutables capables d'émasculer un parasite d'huître à 10 milles par avis de tempête, croisèrent inopinément une proie bien plus alléchante que le krill qu'ils s'en étaient allés récolter sur l'émail dentaire de vieux cachalots échoués sur la plage de Fricotepoule à l’orée de Brossefutal. C'était un écureuil dodu et bourjouflu de l'arrière train. Le petit rongeur après avoir reçu une fourchiotte tridentellée dans la moelle de son appendice reproducteur, enthousiasme décuplé par la rage, la surprise et la fraîcheur de vivre, se propulsa de toute la force cinétique que pouvait lui inculquer son arrière train bourjouflu sur la carotide de Flokflok de Bourgeoncouille, chef de l'expédition des Gnafreux. Une grande giclée d’agrume acide sortit des veines de Flokflok, digérant instantanément la face de l’écureuil qui s’effondra agonisant dans un bouson de Gnul et fût rapidement achevé par les autres Gnafreux à grands coups de dents et de fourchiottes dans son arrière train potelé. Inconscients du drame qui venait de se jouer, les Gnafreux s’en retournèrent au village traînant par les poils leur héros blessé et leur butin inespéré.

En effet quelque chose de terrible venait de se produire. L’écureuil qui avait péri était porteur du message de Rozgulem pour Rectalphone, puissant roi des ignominies immondes d’Ordurie. Ce dernier entra dans une rage monstre lorsqu’il apprit par un de ses éclaireurs que toutes les tribus ennemies s’étaient liguées contre la sienne et qu’actuellement ils concoctaient au temple de Lustrepoil un plan d’attaque pour anéantir les siens. Rectalphone rassembla toutes ses armées et décida d’attaquer toutes les autres peuplades en même temps pour les prendre par surprise. On pu voir s’unir escadrons de terribles Ramonefions, légions d’impitoyables Emprinteburnes , armées d’insatiables Rebutemoules montant Gnuls domestiques, Empaffanus volants et autres Gastrotracteurs rebutants … C’était affreux, jamais en Ordurie une telle force de frappe n’avait été formée, jamais de tels cris, glapotements, japanusments, grottements et hullurlements n’avaient fait écho dans ces régions perdues du Ventrechiasse.

Rectalphone en contemplant ses hordes impatientes d’en découdre se grattait cependant le menton : « Il manque quelque chose… »,pensait-il, « Même si j’envois de front toutes mes légions damnées, elles ne seront pas de taille contre tous les peuples des Terres d’à coté du milieu… Il me faudrait beaucoup plus d’unités pour venir à bout des races décadentes… » C’est à cet instant que dans un poufement vert, Pantoufle le mage fit apparition aux cotés de Rectalphone… « Tu as bien assez d’unités, fils d’Odomerde… »,entonna Pantoufle, « mais c’est vrai qu’il te manque quelque chose de déterminant pour remporter une victoire totale… » « De quoi parles-tu disciple imberbe de Sodocanin le mentor ? », interloqua Rectalphone … « Je m’en viens d’une croisade de chez ces hérétiques de Gerberie centrale… J’en ai converti des centaines à grands coups de serpette dans les précieuses…Ces peuples primitifs et attardés n’ont aucune connaissance de l’art de la guerre, ni de n’importe quoi d’autre d’ailleurs cependant en les observant il m’est venu un stratagème génial qui pourra sans nul doute nous assurer une victoire écrasante ! Mais il nous faudra faire quelques sacrifices…», lança le mage … « Wargh??? »,s’expouffa le roi des ignominies immondes d’Ordurie…

Et Pantoufle poursuivit : « Au temps des transhumances de leurs Bousiers d’élevage, il n’est pas rare que les troupeaux de ces bergers Gerbères ne soient attaqués par des Grambiteux des cavernes affamés… Pendant des décennies leur bétail à été dévoré jusqu’au jour où ils ont trouvé une parade probablement par hasard, pas possible autrement… Ils inoculent la bulbonite glandulaire des boules à quelques mâles du troupeau qu’ils expédient en éclaireurs quelques jours avant la transhumance sur les chemins du mont Etronnas…Les Grambiteux se ruent sur eux et contractent en les avalant la bulbonite qui ne met que quelques heures à les terrasser par décrépitude pénienne… Depuis qu’ils ont cette technique les Gerbères peuvent conduire le reste de leurs Bousiers jusqu’au sommet de l’Etronnas où ensuite ils meurent tous par manque d’air mais ceci est une autre histoire qui n’illustre en rien mes propos… Nous allons faire de même avec nos unités… Nous enverrons un escadron contaminé dans chacune des cités ennemies, il se feront massacrer et du coup sèmeront la peste hémoroïdique que je m’en vais de ce pas leur transmettre pour qu’innocemment ils l’incubent et la disséminent… »


(O_______O) LAPINCHIEN

= commentaires =

Scorbut


Tolkien se retourne dans sa tombe    le 13/01/2003 à 00:23:29
Alors là, faudrait voir à pas déconner !
Rectalphone est le fils d'Otomerde pas d'Odomerde ... il est mort en -7654 AJD étouffé par ses propres excréments ... Erreur de débutant Lapinou !
nihil


void    le 13/01/2003 à 00:32:13
C'est faux, c'était le petit frère d'Orthomerde, et le fils d'Otomerde !
Ah oui merde, c'est également ce que tu disais, Scorbut.
Faites comme si vous ne m'aviez pas vu
lapinchien ok ok ok    le 13/01/2003 à 10:11:18
en tout cas Pantoufle est bien le diciple imberbe de Sodocanin le mentor ?
Gwen


est-ce qu'on...    le 13/01/2003 à 20:21:01
... ne pourrait pas les faire taire les trois triso là ? Les enfermer définitivement dans leur monde trisophénique ?

Mais pourquoi est-ce que je me suis dit que je lirais toujours tous les articles de la Zone ????? Mais pourquoi ????
scorbut Atomisation du peuple celte    le 13/01/2003 à 23:01:56
Note secrête du Scorbut ... ne pas oublier de gauler leur alcool avant d'atomiser les celtes
scorbut A non pourquoi les celtes ?    le 13/01/2003 à 23:06:10
Finalement Gwen, vas-tu enfin avouer que tu nous aimes un peu birdil (Birdil insultetounette Bourguignone exclusivement réservée aux amis étrangers)
Gwen


pô touche à l'alcool salope !    le 14/01/2003 à 00:58:30
aimer qui ???
Atahulfo


Celte chose en plus    le 14/01/2003 à 14:32:21
En Ibérie les Celtes ont fait un véritable tabac. Finalement, ça n'a donné que des clopes encore plus dégueulasses que nos vieilles gauloises... Alors méfy, avec leur alcool.
nihil


void    le 14/01/2003 à 16:50:38
Oui alors toi, Ata, c'est simple : je comprends rien à ce que tu racontes ! Est-ce que ça a un rapport avec quelque chose ou bien ?
Gwen


t'as raison    le 14/01/2003 à 17:43:33
c'est dégueulasse ce qu'ils font les celtes, surtout n'y touche pas Ata.
(ça en fera plus pour les autres)
Ceci étant dit nihil, je crois que pour suivre la progression de cette palpitante histoire, il faut suivre le titre des topics...
Kirunaa


    le 28/04/2005 à 23:37:23
Faudra que je lise ca un jour, ca a l'air marrant.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 12/08/2006 à 03:18:26
Je ne sais pas si tu l'as lu, alors je le remonte à la surface.
Lapinchien


tw
    le 08/12/2014 à 10:14:05
plus la densité d'un texte est faible par rapport à la densité moyenne des textes de la Zone et plus il a de chance de remonter à la surface selon le principe d'Archimède , c'est comme les news sur le prompteur de Claire Chazal dont voici une transposition idoine https://www.youtube.com/watch?v=uTy7PHrcIAA

= ajouter un commentaire =



[Accueil]