LA ZONE -
Résumé : Ca me fait clairement chier de publier un article ni drôle ni revendicatif ni sombre ici, mais par simple amitié avec Arkanya qui a prouvé pour tout un tas d'autres raisons qu'elle est très zonarde, je le fais quand même, c'est donc une réponse directe au mini-article de Clax, 'la retenue en société' (à lire avant donc)

La retenue en société 2

Le 16/04/2003
par Arkanya
Se museler pour quoi faire ? Les bases mêmes de la vie en société passent bien par la communication.
D’après Clax, le tri est à faire. Oui, c’est vrai, le tri est à faire, mais au moins autant le tri des gens que le tri de leurs paroles. Les mondanités, les trucs débiles, les “tics”, les discours préformatés, c’est pas vraiment ce qui caractérise une personne. Souvent elle ne peut pas s’en empêcher, pour une bonne raison, c’est une sorte de vernis qui sert à présenter une version de soi qui semble acceptable. D’ailleurs, bien souvent, les gens en ont conscience et un trait d’humour les désarme automatiquement et fait tomber le masque en même temps qu’il ouvre vers une communication plus constructive. S’arrêter à cette première impression des gens, n’est-ce pas les juger aussi, les cataloguer ? D’ailleurs le fait de juste les regarder sans broncher, en tirant une gueule de trois mètres genre “c’est-des-conneries-ce-que-tu-dis” est tout sauf une absence de réaction. Par contre ça n’encourage pas l’autre à franchir la distance des convenances. La politesse sert alors à mettre l’autre en confiance, à lui montrer qu’on peut aller plus loin, qu’on n’a pas besoin de se cacher.
Quand on a dépassé cette phase de première approche, les “conneries” qui sortent de la bouche des gens sont davantage l’image de ce qu’ils pensent. Mais la politesse, c’est comme une langue universelle qui saute les générations et les divergences. Si je dis à l’autre ce que tu dis c’est des conneries, si je me met en colère, si je “balance tout”, je perd ma crédibilité auprès d’une bonne moitié de l’auditoire, et finalement ça paraît plutôt normal. Alors que le simple fait de dire “je ne suis pas d’accord avec toi parce que…” ouvre vers un dialogue et permet bien souvent de se rendre compte que l’autre est quelqu’un de bien, même si ses opinions portent à controverse.
Après il y a le problème des convenances de la hiérarchie. Qu’est-ce qui empêche de dire à son patron “je pense avoir suffisamment travaillé sur ce dossier pour en garantir le contenu, si l’orientation que j’ai prise n’est pas en accord avec ce que vous vouliez, j’en suis désolé, mais nous pouvons voir ensemble les corrections à apporter” ? Il me semble que c’est quand même plus utile pour l’ambiance qui va régner dans le bureau et pour la progression du-dit dossier que de se taire en ruminant dans son coin et en virant de lui faire bouffer les feuilles et le bureau avec. D’ailleurs le simple fait de demander avec un grand sourire niais et un air de totale innocence à la pétasse qui s’occupe des salaires pour quelle raison elle me compte 6 jours de congés au lieu de 5 comme sur sa feuille à elle la rend coupable et il y a plus de chance qu’elle se confonde en excuses bredouillantes et s’empresse de rectifier cette erreur que si je la traite de pétasse, et ça apporte autant de satisfaction de la voir s’aplatir. La diplomatie (la vraie, pas celle qui veut dire que l’on se laisse systématiquement marcher sur les pieds) empêche alors que l’autre rebondisse sur l’agressivité et y trouve justification. Par exemple, si un abruti grille le cédez-le-passage et manque de m’emplafonner il se met bien souvent tout de suite à râler pour se protéger. Un grand sourire le désarmera et l’énervera bien plus qu’un affrontement direct. Et c’est tout aussi jouissif.
Tout ça pour dire qu’on est forcément influencé par l’entourage, et heureusement, sinon il ne servirait à rien de réfléchir et de partager sa vision des choses, parce que cela voudrait dire qu’on influencerait pas les autres non plus, et donc par exemple qu’il serait complètement débile d’écrire des articles dans le genre de celui-ci. L’idée c’est non pas de se sentir prisonnier de l’influence des autres, mais de comprendre qu’on peut aussi apporter sa contribution. Les idées des autres servent aussi à faire avancer les siennes propres, à ne pas laisser végéter un raisonnement figé et anachronique. Et justement le fait même de se taire ou d’envoyer tout valser est peut-être plus un manque d’arguments qu’une réelle réaction.
Enfin, tout ça c’est mon avis, ne vous gênez pas pour m’influencer de votre opinion, au contraire !

= commentaires =

nihil


Putain de merde    le 16/04/2003 à 18:29:05
Bon j'en rajoute pas une couche sur la ligne éditoriale, on m'a compris, mais si quelqu'un a un autre texte qui prône la politesse, la bienséance, la courtoisie à l'intérieur des groupes humains, il peut le faire chez les bisounours, hein, libre à lui.

Ceci dit, en plus, ta réponse ressemble à celle de la nana qui se rend compte qu'elle est toujours carpette devant tout le monde et qu'elle n'a même plus d'idées ou de personnalité propre, et qui plutôt que d'assumer tente de s'auto-justifier du mieux qu'elle peut.
A force de trouver plus efficace la diplomatie, tu finis par ne jamais dire les choses telles que tu les pense et perdre ton âme.

Mon opinion à moi sur le sujet ? Je renvoie sur mon texte "commu... niqué". C'est pas parce qu'on est forcés par notre nature animale à se mêler aux groupes d'humains qu'on est obligés d'adorer ça et de s'autojustifier comme si notre adhésion au troupeau était un choix personnel.

Moi perso, les autres ne m'intéressent pas. J'ai mes opinions et rien de ce qu'on pourra me dire ne m'influencera et le plus souvent je m'épargne de tenter de convaincre les autres. Les arguments des autres glissent sur moi comme de l'eau, j'en ai rien à cirer et je vois pas l'intéret de chercher à comprendre qui que ce soit d'autre que moi et les gens que ma viande et mes hormones m'ont imposés comme proches.
Les autres peuvent aller se faire foutre.
Résultat ? Béh pareil : quand on me dit un truc je dis "oui oui" poliment et je pense ou je fais le contraire sitôt après si j'ai envie de faire le contraire. Bref j'en ai rien à foutre et je me laisse pas embarquer sur un terrain si propice aux gourous, aux manipulateurs, aux beaux-parleurs charismatiques et aux hommes politiques, bref tous ces manieurs d'opinion.

Apporter sa contribution aux idées globales c'est de la merde, à quoi sert-il de vouloir se faire entendre voire représenter par d'autres que soi-même ?

"on est forcément influencé par l’entourage, et heureusement, sinon il ne servirait à rien de réfléchir et de partager sa vision des choses"
il ne sert strictement à rien de réfléchir et de partager sa vision des choses.
"cela voudrait dire qu’on influencerait pas les autres non plus"
Ce serait enfin un état de fait dont on pourrait se réjouir.
"il serait complètement débile d’écrire des articles dans le genre de celui-ci."
C'est complètement débile de l'avoir écrit.
Tu veux des arguments construits ? Crève, j'ai pas besoin de me faire comprendre de toi, pas envie que tu cherche à me comprendre, ça me servirait à rien et à toi non plus. Je veux pas être influencé ni t'enfluencer.

"Les idées des autres servent aussi à faire avancer les siennes propres, à ne pas laisser végéter un raisonnement figé et anachronique"
Un raisonnement n'est jamais faux ou vrai, et faire évoluer les siens en fonction de l'avis des autres n'est jamais que du moutonnisme qui ne fait que mêner à la plus totale adhésion aux modes, aux valeus morales en vigueur, aux standards de la société et à la plus abjecte normalité.
Arka     le 16/04/2003 à 18:54:42
Merci de m'avoir exposé ta vision des choses, et désolée encore d'avoir exprimé mes idées sans me laisser influencer par les tiennes
nihil


void    le 16/04/2003 à 19:00:37
Merci à toi de m'avoir permis de m'exprimer sans la moindre diplomatie tout en me faisant comprendre.
Sur ce coup donc c'est moi qui ait expliqué et c'est toi qui a refusé de te laisser influencer, j'espère donc qu'on arrêtera de me faire chier quand je dis que toute chose et son contraire sont valable en même temps et en permanence (ou pour mieux dire que "rien n'est vrai" n'est il pas) et que j'ai bien le droit d'avoir mes contradictions et de les assumer ptain
Clax ...    le 16/04/2003 à 21:03:08
Je n'ai rien a dire, d'ailleur je ne dis rien....
Ah! si... pour une fois, on peut noter un debat constructif... sans vouloir vous influencer!
pustule     le 16/04/2003 à 22:25:46
Affluence quand tu nous tiens
Explique moi donc cette influence ?
Et kiki donne la meilleure réponse se voit gagner une inflation.
relativiser=revitali Pour la BA    le 17/04/2003 à 01:55:20
Jarvis me semble mal, faites kekchoose
Gwen


Juré craché...    le 17/04/2003 à 02:56:29
... Arkanya n'est pas ma soeur jumelle...
lapinchien     le 17/04/2003 à 13:40:47
moi j'aime bien la politesse , bande de gros tas gluants de fumier d'enfoirés de chiures d'elephants atteints de gastrotourista aigüe et de varicelle de l'anus hémoroïdaire carabinée !
Mossieur_Yo atchoum    le 17/04/2003 à 21:48:05
"Moi perso, les autres ne m'intéressent pas. J'ai mes opinions et rien de ce qu'on pourra me dire ne m'influencera et le plus souvent je m'épargne de tenter de convaincre les autres."

c est bien d avoir tes opinions et d avoir une personnalité assez forte pour les garder et rester en accord avec toi meme.

Maintenant, ça sert a rien de critiquer ce avec quoi on est pas d accord, si c est juste de la critique "gratuite" et que tu ne veux pas "convaincre".

Si on est pas d accord avec qqchose, bah on se bouge le Q pr que ça change. Critiquer pr critiquer, ça sert a queudalle, et ça fais pas avancer les choses.

Et justement, pr convaincre un auditoire, il faut adopter sa forme de communication (pas forcement la politesse, tout depend a qui tu t adresses...)

je vois pas en quoi, en agissant comme ça, on perd son ame ou sa personnalité

maintenant, c est avis perso, mais critiquer pr critiquer sans chercher a changer ce qui nous derange.. ça c'est 100% français moyen : on arrete pas de se plaindre, on critique tout et tout le monde, mais a coté de ça on fout rien de sa pauvre vie, c est une mentalité bien vieille france :p
Mossieur_Yo PS    le 17/04/2003 à 21:50:12
cé trop tard pour soumettre un article sur la st-con ? si oui cé pas grave, c etait vraiment un article a chier.. :/
lapinchien     le 18/04/2003 à 10:48:02
Sujet du bac a sable : Est ce que la politesse c'est subversif ?
Arka     le 18/04/2003 à 15:24:32
J'm'en fous, j'assume

#TRADUCTEUR#

Allez tous vous faire enculer...
barbarella malpolie va !    le 18/04/2003 à 16:32:56
et si on préfère la sodomie ?

TRADUCTION : "quelqu'un a des nouvelles d'enculella ?"
sucella     le 18/04/2003 à 20:32:23
Oui!!!!!!!!!!! (occupation quand tu nous tiens)
morpionibus     le 18/04/2003 à 22:52:19
Enculella se porte bien _ bip_
Dire à à la zone_ bip_
De faire en sorte d'être_bip_
Plus en phase _bip_
Avec _bip_
Les maj en début de phrases_bip_
Merde_ bip_

= ajouter un commentaire =



[Accueil]