LA ZONE -
Résumé : Lapinchien rend sa copie, du LC tout craché, mêlant allègrement au sujet du dossier Terminator 3, théorie du chaos, les thanatonautes de Werber, informatique, David Lynch et un portugais. Mix improbable et réjouissant.

Le vétérinaire 5

Le 04/07/2003
par Lapinchien
[illustration] Dimanche 20 juin 1999, Gazette de Gloucester, rubrique faits divers…
40 dépouilles de chiens errants empaquetées dans des sacs poubelle ont été exhumées, à grands renforts de pelleteuses par la police, ce matin, dans l’arrière-cour du cabinet du Dr Henry K. Fleming, petit vétérinaire discret de notre paisible bourgade. Le notable menait jusqu’alors une vie sans encombres selon ses proches. Ils doutent même avec conviction de l’implication du malheureux dans cette peu banale tuerie en série.
Jeudi 17 juin 1999, 23h02, une ruelle déserte du centre ville de Gloucester…
Une sphère électrique surgissant du néant éclaire l’espace d’un instant toute l’allée obscure avant de disparaître aussi mystérieusement qu’elle est apparue, laissant derrière elle, dans un petit cratère entouré d’un nuage de poussière, un homme complètement nu. Ce dernier a genoux se relève avec peine et semble complètement désorienté… Après un bref moment de flottement, il remarque qu’un vagabond aux milieu de cartons le dévisage éberlué en maudissant sa bibine qu’il répand dans le caniveau… Il se rue alors sur le SDF et s’empare de ses vêtements après l’avoir roué de coups… « Quelle époque dégueulasse ! », lance-t-il alors , « Moi qui croyais que les humains avaient inventé l’eau de Cologne bien avant cette saloperie de rébellion des machines… Ces planqués d’Historiens se sont une fois de plus gouré…Je ne vois pas de différence fondamentale entre l’hygiène corporelle de cette époque et celle du moyen âge… un millénaire d’inertie dans le domaine du savoir vivre… y a des jours où j’ai honte de mes origines et où je préférerais être né de l’autre coté dans une usine aseptisée… Non mais quelle misère ! Bon ben arrêtons de nous torturer et replongeons nous dans le workolisme avant de chuter dans la déprime… au boulot !»

Vendredi 18 juin 1999, gazette de Gloucester, rubrique faits divers…
Un employé communal travaillant pour la fourrière a été découvert ce matin dans un sal état, près du dépotoir en périphérie de Gloucester. Il aurait eu à faire à un toutou errant un tantinet nerveux qui lui aurait assené plus de 300 morsures et griffures. Le CHU de Plymouth, où il a été admis d’urgence nous a déclaré qu’il se trouvait dors et déjà hors de danger dans un état stationnaire, qu’il avait même pu relater les faits. Il serait cependant toujours relativement sous le choc, la teneur de ces propos restant complètement incohérente. Il déclare en effet avoir eu à faire à un robot sanguinaire doté d’une mâchoire métallique qui serait descendu du ciel dans une boule à facette géante … Cela semblerait futile si, atteint par la suite de fortes fièvres, les médecins ne lui avaient dans un premier temps administré un vaccin antirabique inefficace avant de revoir leur diagnostique pour affirmer qu’il avait choppé le tétanos…

Jeudi 17 juin 1999, 23h37, sur l’interphone d’une paisible habitante de Gloucester…
-« Sarah Connasse ? », Interroge distinctement l’homme venu du futur dans le micro…
-« Heu… ben c’est écrit sur l’interphone non ? », Répond la célibataire trentenaire après avoir baissé le volume de son sèche-cheveux et réajusté son stimulateur pectoral à impulsions électriques Bodiform, « Et toi t’es qui ? Qu’est ce tu me fais chier à une heure aussi tardive ? »
-« Et merde ! », Pensa l’homme du futur en se tapotant le front, « Pourtant j’ai fait exprès de prendre mon temps pour que l’autre tas de ferraille la trouve avant ma gueule, va falloir encore que je fasse de la psycho de comptoir et c’est pas le pire… oh non je le sens mal… je suis sûr que je vais encore me prendre une bastos…fé chier ce boulot à la con de livreur de messages intertemporels, j’aurais du faire 3ans de plus à la fac et faire une spécialisation dans la livraison de pizzas, un métier d’excellence, un aboutissement…enfin bon puisqu’il faut gagner sa pitance … »
-« Alors magnes-toi ! », S’énerve Sarah qui n’a de hâte que de s’asseoir sur son moelleux et profond sofa pour visionner un épisode inédit de Derrick qui va bientôt commencer, « J’ai pas que çà à foutre ! »
-« Ecoutez moi attentivement », Se lance valeureusement l’homme du futur après avoir pris une grande inspiration, « Je sais que çà ne va pas être évident à croire… mais je vous en prie…prenez le temps de m’écouter jusqu’au bout… Je viens du futur…Vous encourez un grave danger ! Un danger de mort imminente ! Je le sais… çà s’est déjà produit…Suivez moi et vous vivrez ! »
-« Ok mec pas de problèmes », N’ironise pas le moins du monde Sarah, « Laisse moi le temps de préparer ma valise, déposer mon préavis et résilier mon abonnement à Je suis une grosse truffe qui gobe toutes les foutaises qu’on lui raconte magazine et je suis à toi … un instant… »

Après avoir attendu plus d’une demie-heure, l’homme du futur sonne à nouveau à l’interphone…
-« Sarah Connasse ? », Reprend -t-il avec un soupçon d’impatience dans l’intonation de sa voix, « Bon ben qu’est ce que vous foutez ? Vous êtes débile ou quoi ? Puisque je vous dis qu’il faut vous magner le cul si vous tenez à la vie ! C’est votre fils, John Connasse, le leader de la révolution qui m’env… »
-« Bon ben maintenant le clodo çà commence à bien faire ! », Rétorque sèchement Sarah qui a pris soin d’espionner son interlocuteur par la fenêtre un peu plus tôt, « çà fait 10 minutes que j’ai appelé mon ex pour qu’il te vire de devant chez moi ! Il est hyper baraqué même s’il est monté comme un protozoaire…C’est d’ailleurs pour çà que je l’ai largué…Heu…enfin pas parce qu’il est baraqué… Enfin bon t’as pigé, je crois, c’est toi qu’as intérêt à te tirer fissa , ce mec ne rêve que de m’impressionner pour , espère-t-il, pouvoir me troncher à nouveau… son asticot à complètement pris le contrôle de son cerveau car depuis la rupture il peut pas en tirer une… Alors je te conseille un truc ! Essaye pas de le raisonner ! ou de lui raconter tes conneries de thèses à la con de Stephen Hokins ! Fais plutôt une tite prière au dieu du marathon pour qu’il t’accorde de l’endurance et casse toi vite ! »

Vendredi 18 juin 1999, 0h58, cerveau de l’ex de Sarah Connasse…
Oh putain de bordel voilà ce bouffon de clodo devant la porte d’entrée de l’immeuble de Sarah… Je vais lui en foutre plein la gueule pour impressionner l’autre pute ! Oh ouais je sens mes veines bourrées de testostérone, faut que j’la bourre ce soir avant de faire un anévrisme par obturation d’une aorte ! Saloperies de pulsions sexuelles ! Il va morfler !

-« Je vois Jésus Christ qui s’aboule ! », S’exclame Sarah toute émoustillée, « Bouge pas je vais chercher les pop-corn… »
-« Te fous pas de ma gueule Salope ! », S’énerve alors l’homme du futur, « Je connais bien toutes vos croyances primitives à la con, Jésus Christ est un connard de Schizophrène qui racontait que des conneries consensuelles, récupéré par vos politiques pour mieux vous contrôler et lui faire dire tout ce qui les arrangeait… En plus il vivait il y a 2000 ans ! »
-« Ah ouais ? », S'écrie alors JC en emboutissant la gueule de l’homme du futur d’un puissant coup de boule qui le projette au travers de la porte de l’immeuble de Sarah, « En fait mon second prénom c’est Christophe mais ma mère, Portugaise, tenait absolument à ce que je porte le prénom de mon grand père en premier ! Voilà les présentations sont faites ! »
-« Attend un peu je consulte ma généalomontre », Lance l’homme du futur en reprenant ses esprits, « Bon ben mon gars, ma montre te fait savoir que tu n’auras jamais de descendance car t’es aussi stérile qu’un bistouri de chirurgien atteint de troubles obsessionnels compulsifs de la propreté et donc que si je te butte la gueule cela n’aura aucune incidence sur le futur !
A peine a-t-il fini sa phrase que l’homme du futur pulvérise la tronche du Portugais en tirant un grand coup de plasmotron qu’il avait habilement planqué dans son fondement pour qu’il puisse voyager avec lui dans le temps…

Jésus Christ tombe mort devant le parvis de l’immeuble de sa dulcinée. Il se sent alors léger, comme jamais il n’a ressenti la légèreté, il se sent pur et absout, comme jamais il n’a ressenti la pureté et même envisagé l’absolution… Il décolle… Regarde lentement s’éloigner son beau corps musclé qui maintenant privé de sa tête de con a pris une dimension presque artistique… mais Jésus Christ n’a aucun regret… il est apaisé et heureux… apaisé de ne plus avoir à subir sa condition humaine… heureux d’être libéré des réactions chimiques qui ont régulé son comportement… enfin libre, il décolle lesté de tout son être, de son histoire qui se dissipe… lesté de ses péchés… le péché, juste une coquille dès lors sans importance… une chrysalide dans laquelle il a pu se métamorphoser… il est enfin…

Il le sait qu’il est enfin… il est enfin car il aperçoit la lumière, il sait qu’il doit se diriger vers elle… la lumière est la science… Il voit les autres âmes se diriger vers la lumière, une nuée de bonnes âmes … car la lumière est le but ultime… ses ailes ne lui servent que pour se rendre vers elle… ses ailes ne seront plus bientôt, elles ne serviront plus… il aura atteint la lumière… la fin du voyage ! Il profite de cet état transitoire…cette vie transitoire…

Le problème fondamental, cependant c’est que d’une vie sur l’autre, aussi transitoire pusse-t-elle être, Jésus Christ est intrinsèquement resté le même… çà il ne le sait pas… comme la plupart des gens d’ailleurs… ils ne se remettent pour la plupart jamais en cause… Bordel de merde, il n’y a rien de plus relatif que le savoir absolu ! Je vous le dis haut est fort l’omniscient est le plus inculte des fanfarons ! (Vous pouvez vous foutre de ma gueule, juste là…) Evolution ? Chrysalide ? Etape transitoire ? Ce sont des certitudes à la con de Jésus Christ ! Il croit qu’il a tout compris, mais croire qu’on a tout compris c’est justement faire l’impasse… Il aurait pu se lester de tout ? Oui, il aurait pu ! Mais il a emporté le plus lourd des fardeaux sans le savoir… un passager clandestin… et c’est la cause de sa perte : réincarné en moustique pendant pas plus de 13 heures, Jésus Christ vient pitoyablement de se cramer au 14eme degré sur l’ampoule ardente d’un réverbère avant d’impacter le sol et de mourir à nouveau dans un long buzzzzzzzzzzz !

Vendredi 18 juin 1999, 1h24, devant la porte de Sarah…
-« Sarah Connasse ! », S’énerve alors l’homme du futur qu’a dû se taper 7 étages en rampant dans les escaliers car l’ascenseur est en panne., « Tu me crois maintenant pauv’ tanche ! J’ai dû pulvériser la gueule de ton connard d’ex portugais pour te prouver que je viens du futur alors ouvre moi donc ta saloperie de porte blindée à la con ! Une grave menace pèse sur toi ! Ecoute moi bien… Dans le courant des année 70, l’homme inventait l’intelligence artificielle au travers d’un simple jeu : PANG sur ATARI… en créant la première rangée de pixels censés symboliser une raquette et réagissant plus ou moins intelligemment suivant le niveau de difficulté choisi au préalable par le joueur, l’humain venait d’initier une réaction en chaîne bien plus redoutable que celle d’une explosion atomique, car plus insidieuse, plus longue et sournoise…Les programmeurs de génie qui mirent en place les algorithmes pour contrôler cette raquette virtuelle durent bien vite se rendre à l’évidence… la raquette battait tous les bêta-testeurs à plat de couture… Ces derniers recrutés parmi l’élite des surfeurs de la côte Ouest, pourtant vifs et agiles, se lassaient très rapidement du jeu et retournaient vaquer à leur compétitions endiablées de frisbees on the beach … Les programmeurs eurent donc l’idée d’introduire la notion d’aléa dans l’intelligence de la raquette… ainsi parfois la raquette faisait de petites erreurs involontaires et perdait le point…Les bêta-testeurs devinrent fous de ce jeu, délaissant leurs frisbee et planche de surf, il prirent du bide et gagnèrent un facteur de risque supplémentaire d’avoir un infarctus en devenant sédentaires… Depuis cette date marquée de la pierre sombre de l’infamie(expression du futur), l’IA n’a cessé de s’appuyer sur ce principe…la randomisation de certains paramètres permet à l’objet intelligent d’être plus optimal, plus à même d’anticiper l’imprévisible et voire même d’apprendre… Et oui ! Car pour apprendre il faut faire des erreurs , et il faut en tirer des leçons ! C’est super hein ? Ben oui parce que quel être intelligent ferait l’effort volontaire de faire des erreurs pour s’améliorer ? Y en a pas ! Personne ne souhaite faire d’erreur ! Et c’est là que c’est super ! Parce que l’objet intelligent ne fait des erreurs que s’il est programmé pour en faire ! Et c’est là que çà se recoupe avec la sélection naturelle et les thèses de Darwin pascque bon, les êtres intelligents qui font des erreurs sont ceux qui sont les plus à même de survivre en cas de bouleversement de facteurs externes… reprenons le problème en faisant une hyperbole aux travers de fonctions fractales algébriques non linéaires placées dans un espace vectoriel à densité quantique modulable et randomisée ….»

- « Ta gueule espèce de clodo cintré et puant ! », Clama Sarah en larmes en ouvrant brusquement la porte et en pointant son Glock 9mm sur la tempe de l’homme du futur qui jonchait le sol comme une merde, « Tu viens de buter mon ex parce que t’as un peu trop forcé sur les litrons aujourd’hui, j’espère que t’as bien profité du soleil même si apparemment il t’a un peu trop tapé dessus car demain tu risques pas de le voir se lever ! »

Sarah en finissant sa phrase appuie de toutes ses forces plusieurs fois sur la gâchette… 7 coups de feu retentissent suivis d’un « Putain de bordel de pute antédiluvienne de merde tu viens de me niquer la jambe ! » suivi d’un 8eme coup de feu puis d’un grand splash… L’entrée de son F2 se trouve maintenant toute repeinte du cerveau du monsieur du futur qui apparemment n’en n’a plus trop…

Les voisins bien sûr font semblant d’avoir un sommeil imperturbable et laissent le soin à d’autres de se mêler de problèmes qui ne les concernent pas…

C’est alors qu’elle ne trouve pas mieux qu’une brosse à chiotte pour nettoyer les tits morceaux de cartilage du crâne de l’homme du futur qui se sont fiché dans son lino que la vitre de son living vole en éclats…

Vendredi 02 Août 4045, 16h02 environs, laboratoire du magicien SURCOUF…
Apparemment des petits malins se sont amusé à programmer un être virtuel qui peut avoir une sorte de rendu holographique qui fait penser que c’est comme un vrai truc matériel mais qu’en fait ont peut pas vraiment toucher pasqu’en vrai c’est juste une sorte d’illusion d’optique à la con qui résulte du croisement de faisceaux laser à forte densité photonique et que si tu essayes de le toucher , ben tu te fais cramer la main comme un con…

Le truc c’est qu’au départ ils ont merdé sur l’apparence holographique… ouais, c’est vrai qu’il aurait pu avoir de multiples SKINS mais bon en compilant la première fois leur merde d’amateur à la con ben ils ont scratché une partie impatchable de leur code et comme c’est des glandeurs, ils en ont rien eu à battre et ils ont rien recommencé à peanuts… A ouais, le SKIN initial c’était une sorte de déconnade, en se basant sur d’anciens prospectus, ils ont synthétisé la tronche du magicien SURCOUF et bon ben comme je l’ai déjà raconté ben après çà à buggué et tout est resté coincé coté SKIN…du coup patati, patata, il ont fait la découverte géniale coté IA après et ont posé le code de l’intelligence du truc par dessus… après çà à encore merdé à la compilation, y a eu du scratchage et ils ont passé des semaines à debugger leur merde à l’ancienne en hexa… quels cons ! enfin au bout d’un moment çà remarchait à nouveau…mais c’était un peu au pif !

Un vrai boulot de Sanglier en ruth en gros ! Sauf que le truc une fois ben il a refusé qu’on le reboote sa race, comme çà il s’est rebelé… genre il se l’est joué Frankenstein et il a buté ses créateurs en gueulant « Tiens voilà du reboot, voilà du reboot ! » en dirigeant les faisceaux sur eux et en les grillant à point… Enfin une vraie cata, quoi ! Bon ben heureusement après on a pu le maîtriser…

« Je vous présente Supermoustique ! », Lança le magicien Surcouf, à tout son auditoire, « C’est le premier moustique doté d’inspiration artistique ! Je l’ai conçu par erreur en provoquant par maladresse la mutation de deux de ses gènes… Faites entrer le premier sujet… Vas-y c’est à toi Supermoustique ! Pique et Repique-le ! Pique et repique encore jusqu’à en faire ton œuvre d’art ! Exprime toi ! »

C’est alors que lâché et enfin libre Supermoustique, décide de n’en faire qu’à sa tête…
Au lieu de suivre la lumière comme le lui commande ses gènes, au lieu de suivre son maître qui lui ordonne de piquer, il crée un trou spatiotemporel quantique et se propulse dedans…

Vendredi 18 juin 1999, 1h24, devant la porte de Sarah…
-« Sarah Connasse ! », S’énerve alors l’homme du futur qu’a dû se taper 7 étages en rampant dans les escaliers car l’ascenseur est en panne., « Tu me crois maintenant pauv’ tanche ! J’ai… »
Mais l’homme du futur n’a pas le temps de poursuivre car au même instant Supermoustique fait irruption dans un tourbillon cosmique bleuté et se rue sur le pauvre homme qu’il pique des millions de fois sur tout le corps… au bout d’un instant il cesse pour contempler son œuvre :

Sous les boursouflures des piqûres, il y a l’homme du futur mais en apparence n’importe qui pourrait reconnaître Jésus Christ l’ex de Sarah Connasse ! C’est une copie parfaite, le moustique ayant même poussé l’illusion jusqu'à reproduire la voix du portugais en ayant piqué carotide et cordes vocales de l’homme du futur. Le moindre petit détail y est : même le sexe de protozoaire fruit d’une technique de piquage que Supermoustique a créé pour l’occasion et à laquelle il a donné le nom breveté de réduction par boursouflage limitrophe et implosion par suffocation sanguine …

-« Mais pourquoi as tu fais cela ? Qui es tu donc ? Pourquoi toute cette histoire me fait-elle subitement penser au film catastrophe Pearl harbour ? J’ai comme une sorte d’arrière goût de déjà vu… mais en moins bon ….», Demande l’homme du futur à Supermoustique
-« Ben en fait je suis toi !», Réponds étonnamment le moustique, « Et si j’ai fait cela c’est pour me sauver la vie ! Cette pute de Sarah Connasse était sur le point de transformer ton cerveau en marmelade alors je suis venu à ton aide ! »
-« Arrête de te foutre de ma gueule ! », S’interpose cependant l’homme du futur, « J’ai pas séché un cours de voyage intertemporel pour obtenir mes UV haut la main, en plus j’ai maté l’intégrale de retour vers le futur 118 fois et je sais parfaitement qu’il est impossible de rencontrer son double en voyageant dans le temps sans provoquer la désintégration de tout l’univers ! »
-« Ben en fait j’exploite deux impossibilités logiques pour rendre possible cet événement ! »,Reprend Supermoustique, « C’est vrai qu’il est impossible de se rencontrer en voyageant dans le temps car la matière de l’univers ne peut se trouver en deux endroits à la fois sans créer un puit quantique interdimensionnel absorbant toute réalité en un éclair…Il est également impossible de rencontrer sa réincarnation puisque par définition c’est nous même et qu’on est pas encore mort. En fait je ne suis pas toi directement mais ta réincarnation future du coup notre rencontre est possible puisque j’ai voyagé dans le temps! Ouais faut que j’t’explique… En fait quand les humains meurent ils se réincarnent en moustiques et, enfermés dans leur certitudes intrinsèques, ils se mettent inexorablement à foncer vers les lumières ardentes des réverbères croyant atteindre la vérité absolue… du coup ils se crament puis ils meurent puis ils se réincarnent en moustiques à nouveau, puis ils se dirigent vers la lumière, où ils crament brûlés au 14eme degré… puis ils renaissent sous la forme de moustiques, puis ils se dirigent vers…»
-« Ok je crois que j’ai pigé ! », Interrompit brutalement l’homme du futur, « Mais alors comment un con de moustique comme toi à pu se libérer de sa condition de disque rayé jouant le même morceau pourri en boucle et voyager à travers le temps pour aller prévenir l’humain qu’il avait été, qu’il était sur le point de mourir ? »
-« Ben en fait je viens d’un lointain futur, où une connerie d’objet virtuel a modifié par accident mon ADN, me transmutant involontairement en Supermoustique… J’ai de redoutables aptitudes artistiques et le pouvoir de voyager dans le temps, aussi j’ai décidé de venir te sauver la vie pour que tu puisses sauver celle de Sarah Conasse, que son fils John puisse naître, mater la rébellion des machines et sauver toute l’humanité…Sous ce déguisement de Jésus Christ, tu va pouvoir passer sans encombres l’obstacle de sa porte blindée et lui porter secours… »

Sarah Connasse ouvre alors la porte et tombe dans les bras de celui qu’elle prend pour Jésus Christ :

-« J’ai cru que le clodo t’avais butté la gueule... », s’effondre-t-elle en pleurs, « heureusement tu n’as rien de grave… merci de ton aide… je crois bien que t’as gagné le droit de me péter le fion, petit veinard ! »
-« Sarah », Soupire l’homme du futur, « Tu cours un grave danger ! En 2023, Skynet, une sorte de dictateur virtuel né de l’effondrement, par lassitude des surfeurs, des sites de cul sur le web et pasqu’il fallait bien faire quelque chose de tous ces tuyaux connectés à des ordinateurs, a insufflé un esprit de rébellion à tous les Aibos de SONY, les robots avec l’IA la plus sophistiquée que les humains n’aient jamais pu créer… Du jour au lendemain, ces malicieux petits robots canins qui étaient même, tiens toi bien, capable d’aller chercher la baballe à deux fois la distance d’un jet moyen de baballe, se transformèrent à cause de cette putain de technologie Centrino et de Skynet, en de véritables machines sanguinaires… Des millions d’humains périrent sous leurs crocs acérés …Seul un homme a pu réunir les survivants et mener une guérilla impitoyable contre les Aibos ! Cet homme c’est John Conasse, ton fils qui n’est pas encore né… Je le vénère comme un dieu… C’est lui qui m’a envoyé dans le passé pour te protéger… Je sais que ce que je te raconte te bouleverse…En fait un danger imminent te menace, Skynet suite à un résidu de bug de l’an 2000 de son horloge interne à envoyé un Aibo dans le passé pour te supprimer,…pour que John ne voit jamais le jour… »
-« Tu disais, JC ? », Demande Sarah Conasse qui dénotant la présence d’un moustique dans son hall s’en est allé chercher un aérosol Baygon dans son débarras, « Ah voilà ! J’ai buté cette saloperie de bébête ! Je ne supporte pas ces bestioles et leurs petit dard… »
-« Espèce de pute ! », S’époumone l’homme du futur qui vient de comprendre qu’il va souffrir toute l’éternité dans un cycle infernal de réincarnations et de morts par brûlures sans le moindre espoir de s’extirper de ce cercle vicieux maintenant que sa seule et unique chance vient de s’évanouir dans un nuage citronné d’insecticide , « Je vais te l’ dégoupiller dans le cul, ton Baygon, Pauvre merde ! »
-« Te vexe pas JC ! », S’exclame Sarah, « Je t’assure qu’il n’y avait aucun sous entendu quand je parlais de petit dard… »

Vendredi 18 juin 1999, 1h48, dans le living de Sarah…
C’est a ce moment que la vitre de la fenêtre du living de Sarah vole en éclats…
Un petit Yorkshire apparaît sur le promontoire pourvu d’un pourpre regard électroluminescent haineux et vindicatif …

-« C’est l’émissaire Aibo de Skynet ! Je n’ai qu’une chance de le terminer : utiliser mon Plasmotron ! », Lance l’homme du futur en extirpant son arme futuriste de son fourreau improvisé, « C’est malicieux, il a pu voyager dans le temps en planquant son endosquelette sous les poils et la peau d’un vrai chien ! »

Le Aibo se projète alors dans les airs visant la jugulaire de Sarah Connasse, mais l’homme du futur, habile tireur de formation, le termine en plein vol grâce à son Plasmotron.

-« Je l’crois pas ! », S’étonne l’homme du futur, « C’est quand même pas pour çà qu’on m’a balancé dans le passé où maintenant je suis bloqué à jamais ? »

-« Je te réserve encore une petite surprise ! », Se réjouit David Lynch, quittant son siège de réalisateur et pénétrant dans le champ de la caméra tenant tout un tas de papelards sous les aisselles et un crayon mine dans la bouche, « Laisse moi juste le temps de finir d’écrire le scénario…»

-« C’est coupé là ? », Demande alors l’homme du futur quant même assez surpris par l’intervention du réalisateur…

-« Non ! Non ! Continuez à jouer ! Je me sens hyper inspiré là ! », S’écrie David Lynch en répandant toutes ses feuilles sur le sol, empoignant fermement le crayon mine et se lançant dans une intarissable session d’écriture automatique, «Alors en fait, Skynet va se rendre compte que son Aibo de combat a échoué et du coup 1 heure après l’envois de son premier émissaire il va en envoyer un second pour l’épauler, qui va chronoatterrir 2 minutes après le premier Aibo au même endroit…Balancez le Yorkshire ! Pull !»

Le second Yorkshire fait son apparition, en vol plané, apparemment la carotide de Sarah ne le laisse pas insensible…

-« Mais shoote le ducon ! », Crie David Lynch à son acteur fantoche…

-« Mais je peux pas… C’est un vrai clébard ! », S’époumone l’homme du futur.

-« File moi le Plasmotron ! Espèce de tapette ! », Se soulève alors le réalisateur empoignant le flingue futuriste et dégommant le toutou volant, « Splendide ! Robert j’espère que c’est dans la boîte sinon je te vire ? Bon ben qu’est ce qui peut se passer après ? Ah ouais ! On a qu’a dire que Skynet a eu vent de l’échec de son second Aibo et que du coup il en a envoyé un troisième qu’a chronoatterri 2 minutes après le second… »


Mardi 24 février 1994, 16h23, bureau de haut standing à Hollywood
« Monsieur Lynch », Lança un gros monsieur planqué derrière un gros cigare, « Je viens de visionner vos rushs et… Je me demande vraiment par quel dysfonctionnement administratif improbable, le budget d’un film de commande aussi important que Terminator 3 a pu vous être confié ? J’ai rien de rien pigé ! Je vous rappelle que c’est sensé être tout public ! Je vais être très franc avec vous… C’est de la merde ! Jamais je n’autoriserais la sortie de cette immondice puante ! Je souhaite également que cette affaire ne fasse pas trop de bruit, aussi je vous conseille d’accepter l’accord à l’ amiable proposé par nos avocats… Nos hommes de main ont enterré les 40 Yorkshires que vous avez inutilement exterminé après que vous soyez enfermé dans une circonvolution mentale sans porte de sortie… Heureusement le Plasmotron de l’homme du futur n’avait que 40 cartouches… L’affaire étant assez délicate, nous nous proposons tout de même de sortir votre film à condition que vous revoyiez un peu votre copie et qu’on y voit Patricia Arquette à poil… Je vois que vous avez déjà une proposition de titre assez fédératrice… Lost Highway , n’est ce pas ?”


(O______O) Lapinchien

= commentaires =

nihil


void    le 04/07/2003 à 15:41:29
C'est vraiment de la merde... Et en plus c'est long !
lapinchien     le 04/07/2003 à 16:06:52
ouais, ben moi les sujets de commande çà m'inspire pas trop ... d'ailleurs ya vraiment plus trop rien qui m'inspire, je dois être au sommet de ma carière d'auteur... j'ai fait le tour de ce que j'avais à écrire... je n'ai plus qu'à attendre paisiblement la prochaine st con pour boucler la boucle dans un gigantesque autodafé... où ptet que je vais me remettre à la drogue.. ouais... la drogue çà va euh'm faire reviendre l'inspiration... enfin pour le coup, vous avez eu le droit à une chtite expiration
nihil


void    le 04/07/2003 à 16:15:11
Meuh non jrigole, c'était bien, j'ai bien rigolé, qu'esy-ce qu'ils sont susceptibles les zonards, de nos jours
lapinchien     le 04/07/2003 à 16:23:07
Meuh moi aussi j'rigole, j'ai jamais arrêté la drogue
Arka     le 04/07/2003 à 16:53:25
Putain, mais c'est quoi ce spoiler, t'aurais pu avertir avant merde ! Du coup à la sortie de ce film d'auteur fabuleux et divinement inspiré on ne profitera pas de la surprise d'un scénario tout en finesse et plein de rebondissements (euh... ça rebondit un Yorkshire ?)
lapinchien     le 04/07/2003 à 17:23:25
ce qu'il y a de plus drole, c'est que c'est une histoire vraie qui est vérédiquement arrivée à un de mes proches...

En tout cas j'ai rien copié sur le vrai film, a ce qui parait le T3 envoyé dans le passé cette fois ci, apres le robot mec, apres le robot camembert qui fond et dégouline de partout, voici qu'arrive le robot femelle... Mouarrrrff... le robot femelle!!! Gnarf gnarf Gnarf ! Va y avoir de la casse coté bagnoles... au fait vous saviez que je n'avais pas mon permis de conduire ?
Arkai59


    le 03/04/2007 à 10:57:17
ça sent le "copié-collé" d'internet....
Lapinchien


tw
    le 03/04/2007 à 20:57:19
attends je branche mon Airwik
Glaüx-le-Chouette


    le 03/04/2007 à 23:51:11
L'internet tiens on m'en a beaucoup parlé, je me suis toujours demandé ce que c'était au juste ; c'est quoi, dis, Arkai ?

= ajouter un commentaire =



[Accueil]