LA ZONE -
Résumé : Le vétérinaire frappe encore avec ce texte profondément idiot et de très peu d'intérêt globalement. C'est débile, c'est gore, c'est porno et ça va pas chercher loin, bref de quoi se détendre, sans plus.

Le vétérinaire 7

Le 03/08/2003
par Tulia
[illustration] Journal de Sherlock - Private Detective - Enquête menée à Manchester
Le 06 mars 1999
J’ai été contacté par une jeune femme, Miss Swallow qui souhaitait m’engager pour rechercher son chien qui avait disparu une dizaine de jours auparavant. Elle m’a fixé un rendez-vous chez elle à la périphérie de la ville à 13h. Je m’y suis rendu avec la ferme intention de refuser cette enquête, les disparitions de chiens ayant plutôt tendance à me réjouir. Lorsque je suis arrivé chez elle, elle m’a à peine laissé le temps de dire bonjour qu’elle s’était déjà lancé dans une longue description de Jewel, son caniche royal. Ne parvenant pas à lui couper la parole, je l’ai laissée terminer puis lorsqu’elle s’est mise à sangloter, j’ai pu enfin lui avouer que je ne comptais pas m’occuper de retrouver son chien. Puis Miss Swallow m’a fait découvrir le moyen bien particulier dont elle usait pour obtenir toujours ce qu’elle désirait, la salope…

Le 10 mars 1999
J’ai fait la tournée des refuges de la région ces deux derniers jours et aucune trace de cette saloperie de clébard. Par contre, j’ai pu apprendre qu’un certain nombre de ces bestioles avait mystérieusement disparu depuis quelques semaines. Serait-il possible qu’il y ait un lien entre toutes ces disparitions ? Il ne fallait écarter aucune piste : prise de conscience de leur vie merdique d’animaux de compagnie pour vieux cons, enlèvement par des laboratoires d’expérimentation ou pire des extra-terrestres…

Le 15 mars 1999
Depuis ces quatre derniers jours, j’ai interrogé le voisinage autour de chez Miss Swallow et dans les quartiers où ont été signalées des disparitions. Personne n’a strictement rien remarqué d’anormal. Par contre, j’ai rencontré un homme qui ne ressemblait à rien, un certain Liam Gallagher qui m’a raconté qu’il était leader d’un groupe de musique adulé par les jeunes, Banga ou quelque chose comme ça. Son chien avait également disparu quelques jours plus tôt durant la nuit suivant son opération. Le clebs s’était brisé la patte en sautant du quatrième étage, il s’était subitement pris pour un oiseau après une trop grande absorption de cocaïne. Lorsque je lui ai dit que je ferai ce qui était en mon pouvoir pour retrouver son chien, il m’a cassé la gueule puis est parti.

Le 18 mars 1999
J’ai continué d’interroger de potentiels témoins. Quelques personnes au hasard m’ont révélé les noms et adresses d’autres personnes ayant perdu leur chien. J’ai prospecté chez cinq d’entre eux pour leur demander depuis quand le chienchien à sa mèmère avait disparu, les circonstances de la disparition et les évènements qui se sont déroulés dans les jours précédents. Dans tous les cas, le chien venait d’être opéré ou gardé en clinique pour des examens complémentaires. Après l’opération, les propriétaires venaient récupérer leur chien et celui-ci disparaissait ensuite subitement dans la nuit suivante. Le nom du vétérinaire était toujours le même : Mister Asshole.

Le 19 mars 1999
Je me suis encore rendu dans la matinée chez quatre nouveaux propriétaires de chiens disparus et toujours le même son de cloche. Il semblerait donc que ce Mister Asshole ait un lien avec ces disparitions mais il me faut désormais le prouver.
En début d’après-midi, je suis retourné dans un des refuges de la ville et j’y ai acheté une de ces bestioles. J’en ai pris un de petite taille pour pas qu’il soit trop encombrant et un vieux pour qu’il soit calme. Suivant les conseils involontaires de mon ami Liam Gallagher, j’ai balancé le chien par la fenêtre de ma cuisine. Il semblerait que huit étages soient une hauteur trop importante pour que le chien soit encore en vie quand il arrive en bas. Il m’a donc fallu me procurer un autre sujet, j’ai trouvé sensiblement le même dans un autre refuge. Tirant profit de mes erreurs passées, je me suis contenté de lui éclater un bon gros coup de marteau sur la patte. Ca a fait CRACK et le chien s’est mis à hurler donc à priori, je l’avais pas loupé. Je l’ai ensuite embarqué dans la voiture direction la clinique de Mister Asshole.
En arrivant sur place, j’ai été accueilli par son assistante, une très charmante jeune femme dont la poitrine opulente provoquait immédiatement en moi l’envie irrépressible de lui secouer ma bite entre les seins. Je me suis contenté de fermer mon imperméable puis je lui ai montré mon chien en lui expliquant qu’un marteau lui était accidentellement tombé sur la patte pendant que je bricolais. Elle a rapidement examiner la blessure, diagnostiqué une fracture ouverte et m’a prévenu que mon chien devrait subir une opération chirurgicale et qu’il devrait rester trois jours en observation à la clinique suite à l’opération. Son décolleté s’agitait frénétiquement sous mon nez pendant qu’elle parlait et il m’a fallu le plus grand self-control pour ne pas franchir le comptoir qui nous séparait et la prendre sauvagement sur l’ordinateur. Elle a emmené le chien et je suis parti.

Le 20 mars 1999
Trois jours à tuer avant de récupérer le clébard à la clinique pour poursuivre mon enquête. Je vais chez Miss Swallow pour lui faire part de la situation. Elle aussi est bien bandante, moins que l’assistante du véto mais cette dernière m’a tellement excité hier que je serais prêt à sauter n’importe quoi pour me soulager. Ce coup-ci, j’aurais pas besoin de trouver une chèvre, Miss Swallow s’occupe déjà de s’empaler la chatte sur moi alors que je viens juste de m’asseoir sur le canapé. Je crois bien que j’ai trouvé ce que je vais foutre de ces trois jours.

Le 24 mars 1999
J’ai la queue en feu et je suis complètement vidé. Infatigable cette Miss Swallow. Heureusement que j’ai eu un coup de fil de la clinique vétérinaire pour me prévenir que je pouvais aller récupérer mon chien parce que même le tissu en coton de mon slip m’irrite la bite. J’ai filé à la clinique et là, j’ai retrouvé à nouveau cette bonnasse d’assistante mais je crois que je vais plus être capable de bander pendant au moins trois semaines avec ces conneries. Ce coup-ci, je suis donc arrivé à rester stoïque face à elle et je l’écoutais attentivement m’expliquer que le chien a un traitement médicamenteux à suivre et qu’il a besoin de beaucoup de repos.
Si tout se passait comme prévu, le chien devrait disparaître cette nuit même. Je dois donc m’apprêter à passer une nuit blanche. Je vais me faire une petite sieste jusqu’à ce soir.

Le 25 mars 1999
J’ai veillé à côté du chien à partir de vingt heures. Il ne s’est strictement rien passé avant deux heures du matin puis le chien a commencé à s’agiter. Je l’ai observé sans bouger. Il s’est dirigé vers la fenêtre du salon, l’a ouverte avec sa gueule et a sauté… Je me suis précipité à la fenêtre et en regardant en bas, j’ai vu que le chien était tombé sur un gros matelas en mousse et que l’assistante le récupérait pour l’installer à l’arrière d’une berline noire. Je suis sorti de chez moi en trombe et je me suis précipité pour atteindre le bas de l’immeuble le plus rapidement possible.
Quand je suis arrivé dans la rue, j’ai vu la voiture qui venait de démarrer. Je me suis mis au volant de la mienne et j’ai commencé ma filature. Comme je m’en doutais, ma poursuite m’emmenait directement à la clinique de Mister Asshole. Celui-ci attendait d’ailleurs à l’intérieur. Il a ouvert la porte dès que son assistante s’est pointé avec le chien puis ils se sont engouffrés à l’intérieur. Je me suis approché précautionneusement de la fenêtre mais je ne voyais rien. J’ai fait le tour de toute la clinique jusqu’à ce que je trouve la fenêtre qui me permettrait de les surprendre en flagrant délit. Je ne m’attendais pas le moins du monde au spectacle que j’ai surprit alors.
La jeune femme était allongée nue sur une table d’opération. Mister Asshole était debout devant elle et il étalait quelque chose sur sa chatte. Ensuite il a prit le chien et l’a posé sur la table juste entre les jambes de la jeune femme. Le chien s’est précipité pour lécher le produit déposé pendant qu’elle commençait à gigoter sur la table. Pendant ce temps-là, le vétérinaire pelotait vigoureusement un des seins de son assistante et se sortait la bite du pantalon de l’autre main pour se branler.
J’avais eu la bonne idée de prendre un caméscope et j’ai pu filmer toute la scène. Une fois que j’aurai refourgué la vidéo à la police comme preuve pour une affaire de disparition de chiens, je pourrais toujours la revendre pour des sites Internet zoophiles histoire de me faire un peu de pognon supplémentaire.
Au bout de quelques minutes, le chien s’arrêta de lécher l’entrejambe de l’assistante et cette dernière se redressa. Le vétérinaire se dirigea alors vers un placard de la salle et en sortit un objet qu’il ramena à la jeune femme. Il s’agissait d’un gode-ceinture qu’elle attacha sur elle. Puis elle se mit debout devant la table et amena le chien juste devant elle de façon à ce qu’il lui montre son cul. Elle lui glissa un doigt dans l’anus, titilla quelques instants puis ressortit son doigt et le lécha. Ensuite, tenant le collier du chien d’une main, elle guida le gode vers le cul du chien de l’autre et donna un puissant coup de rein. Malgré l’épaisseur de la vitre, j’entendais très distinctement le hurlement que le chien a poussé. L’animal essayait de se débattre mais on sentait l’expérience de la jeune femme dans la sodomie de chiens. Pendant ce temps-là, Mister Asshole s’était placé derrière son assistante et lui aussi guida sa bite vers la croupe féminine qui lui était offerte. A son tour, il commença à la sodomiser pendant qu’elle-même sodomisait le chien.
La scène dura ainsi une bonne dizaine de minutes, jusqu’à ce que le vétérinaire jouisse en fait. Après cela, il prit une seringue qui était posé sur une tablette à côté et piqua le chien. Celui-ci ne mit que très peu de temps pour commencer à vaciller avant de s’écrouler. Puis Mister Asshole ouvrit un sac poubelle et y plaça le chien. Son assistante sortit de la pièce et je la vis à travers le feuillage de la haie franchir la porte de la clinique quelques instants plus tard pour monter dans sa voiture et quitter les lieux.
A l’intérieur, Mister Asshole était toujours là. Il rangeait les accessoires et nettoyait la pièce puis il attrapa le sac poubelle et quitta à son tour la pièce. Il sortit de la clinique, ferma la porte à clé puis partit à pied en tenant toujours le sac poubelle à la main. Je le suivais à distance en essayant de rester le plus discret possible. Il prit la deuxième rue à gauche et s’arrêta quelques mètres plus loin devant un petit portail en bois. Lorsque je me suis approché, son nom figurait sur la boite aux lettres, j’étais donc bien devant chez lui. Je le voyais entre les barreaux du portail. Il avait posé le sac poubelle contre le mur de pierre sur la droite du jardin et il se dirigeait vers le cabanon de jardin. Il ressortit au bout de quelques secondes, une pelle à la main. Je continuais à filmer. Grâce au zoom du caméscope, je pouvais voir que la terre avait déjà été fouillée à un endroit bien précis. Il creusa pendant un bon moment puis jeta le sac poubelle dans le trou et remit la terre en place. Il rentra ensuite dans la maison.
Il était cinq heures du matin, comme il ne se passerait probablement plus rien et que j’avais toutes les preuves nécessaires, je me décidai à rentrer chez moi à mon tour.

Le 26 mars 1999
J’ai apporté mon film à l’inspecteur de police. Il l’a observé du début à la fin avec un air de dégoût puis il a convoqué d’autres policiers et a demandé qu’il lui soit délivré dans les plus brefs délais un mandat de perquisition pour fouiller le jardin de Mister Asshole. Il m’a ensuite dit que mon travail était fini et que cette affaire était désormais du ressort de la police de Manchester. Comme d’habitude, c’est moi qui me suis tapé tout le boulot et c’est encore ces chacals de flics qui vont recevoir tous les honneurs.
Il fallait aussi que je me charge d’aller apporter la triste nouvelle à Miss Swallow. Pendant le trajet pour me rendre chez elle, je réfléchissais au moyen qu’il fallait que j’emploie pour lui annoncer que son chien était mort de façon à ce que ça ne la traumatise pas trop. Je me suis arrêté dans une animalerie et j’ai acheté un chiot. J’ai demandé un caniche au vendeur, il m’a dit que c’est ce qu’il m’avait donné mais je me doutais pas que ça pouvait être aussi moche comme clebs. J’imagine que Miss Swallow le trouvera très mignon donc ça fera bien l’affaire.
Je me suis présenté chez elle à poil en tenant le chien dans mes bras. A peine eut-elle ouvert la porte qu’elle me traînait déjà par le bras à l’intérieur de la maison. Comme d’habitude, elle ne me laissa pas le temps de parler. Elle prit le chien, s’extasia quelques secondes et le posa sur le canapé pour revenir se frotter contre moi. Pendant que je la sautais, je lui faisais un bref rapport sur mon enquête et comme elle semblait en avoir à peu près autant à foutre que si je lui faisais part de ma liste de courses, je lui annonçais froidement que son chien avait été kidnappé pour se faire enculer par une enragée zoophile à gros seins avant de se faire piquer puis qu’il avait été enterré dans un sac poubelle dans le jardin du véto. Elle se contenta de me répondre qu’elle venait, qu’elle venait, qu’elle venait et elle poussa un puissant cri de plaisir. Puis elle se releva, me regarda les yeux pleins de larmes et hurla que j’étais un monstre de lui avoir annoncé la mort de son chien d’une façon aussi brutale. Elle me balança mon chèque à travers la gueule et m’éjecta de chez elle à coups de pieds.

Le 30 mars 1999
Vu dans The Sun aujourd’hui :
« La police de Manchester vient de rendre son rapport concernant l’affaire des chiens disparus. Le vétérinaire et son assistante, tous deux responsables de ces odieux kidnappings ont été arrêtés et écroués ce matin, ils seront jugés dans deux mois, ils encourent tout deux une peine pouvant aller de 5 à 25 ans de prison.
Déjouant la vigilance de la police, le vétérinaire, Mister Asshole, dissimulait une petite puce dans la peau du cou des chiens qui lui étaient amenés par leurs maîtres pour des opérations. Cette puce n’était ensuite activée que dans la nuit suivant le retour au foyer des animaux et transmettait directement des ordres au système cérébral des canidés afin qu’ils sortent d’eux-même du domicile. Ils étaient ensuite récupérés par l’assistante de Mister Asshole qui était chargée de les ramener à la clinique vétérinaire puis subissaient d’atroces pratiques zoophiles avant d’être euthanasiés par injection mortelle et enterrés par Mister Asshole dans son propre jardin à quelques centaines de mètres de la clinique.
C’est ainsi que 70 cadavres de chiens ont été découverts enterrés dans des sacs poubelles dans le jardin du vétérinaire.
Lors de l’interrogatoire, Mister Asshole justifia ses actes en invoquant le goût immodéré pour les pratiques zoophiles de son assistante et la grande attirance physique qu’il avait à l’égard de celle-ci. En effet, il avoua que la jeune femme n’acceptait d’avoir des rapports sexuels avec lui que si cela se faisait avec des chiens. Si au début, ce concept l’avait profondément rebuté, la poitrine de son assistante avait fini par lui faire changer d’avis et il se plia ainsi à ses quatre volontés. Il déclara ensuite avoir été obligé de tuer les chiens pour ne pas qu’ils « caphtent » selon ses propres termes. L’assistante, elle, déclara juste qu’elle ferait tout pour un petit anus de chien. »


= commentaires =

Aka


cqfd    le 04/08/2003 à 04:01:37
A la lumière de ce texte, je comprends plus aisément la présence d'un chat et d'un gode dans l'appart' de Tulia et nihil. Petite remarque: vous vous êtes trompés: c'est le gode que vous avez euthanasié....
Shay     le 10/08/2003 à 16:05:47
Cette histoire est tout simplement horrible je ne pensai pas que de telles choses pouvaient exister de nos jours.
Mais il est vrai que devant une paire de seins enorme n'importe quel homme perdrait ses moyens.
Moi


    le 30/09/2004 à 12:47:14
Moi j'aurais voulu savoir où on pouvait se procurer la cassette.
tt rtre    le 09/05/2006 à 18:41:07
suce
Nagash


    le 10/05/2006 à 01:43:04
Je me demanderais toujours quel genre de Trisomique Tétaroidrique est capable:
Primo, d'arriver sur un site et de lire un texte d'il y a trois ans, alors qu'il y en a eu 500 entre temps.
Secundo, d'arriver sur un site, de lire un texte d'il y a trois ans et en plus d'y écrire un commentaire de merde, avec un pseudo de merde et en plus un titre de merde.



commentaire édité par Nagash le 2006-5-10 1:49:9
Yann La chienne    le 16/06/2006 à 09:06:13
Pas mal.
xerox co,,    le 20/09/2008 à 22:50:11
putain quel histoire et toi nagash de merde
aaaaaaaa aaaaaaaa    le 11/06/2010 à 07:57:22
aaaaaaaa
Tamerlan Küle     le 11/06/2010 à 14:53:17
On t'avait dit de mettre de la vaseline.
Chacal


    le 12/06/2010 à 10:02:54
Une sodomie avec vaseline, c'est de la triche. Ca compte pas.
ALLFEEL remarque    le 24/08/2010 à 18:50:41
Depuis le temps le véto a du sortir de prison pour bonne conduite et son assistante n'en a plus que pour un an
Les chiens ont du soucil a se faire...

= ajouter un commentaire =



[Accueil]