LA ZONE -
Résumé : Article imbuvable par Bouc, nihil et Tulia qui prouvera que même le flood peut être considéré comme un art. Si vous êtes vraiment courageux, je vous engage à bien vérifier tous les paragraphes, y a des petits détails sympas à droite à gauche.

Flood litterature

Le 18/08/2003
par Bouc, nihil, Tulia
[illustration] Nicolas s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Cécile, à ses cotés il y avait un couteau de cuisine.
Il hurla.
Nicolas s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Cécile, à ses cotés il y avait un couteau de cuisine.
Il hurla.

Nicolas s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Cécile, à ses cotés il y avait un couteau de cuisine.
Il hurla.

Nicolas s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Cécile, à ses cotés il y avait un revolver.
Il hurla.

Nicolas s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Cécile, à ses cotés il y avait une tronçonneuse.
Il hurla.

Nicolas s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Cécile, à ses cotés il y avait une perceuse à percussion.
Il hurla.

Nicolas s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Cécile, à ses cotés il y avait une moissoneuse-batteuse.
Il hurla.

Nicolas s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Pimprenelle, à ses cotés il y avait un radiateur.
Il hurla.

Serge s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Jeanne, à ses cotés il y avait un grille-pain.
Il hurla.

David s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Johnatan, à ses cotés il y avait un bombardier B-2.
Il toussa.

Véronique s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, horrible, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Davina, à ses cotés il y avait un teletubbie en peluche.
Il se fit un sandwich.

Jayce s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, excitante, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre des conquérants de la lumière, à ses cotés il y avait une sucette à crampons.
Il alla tondre la pelouse.

Pif s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, hilarante, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Hercule, à ses cotés il y avait le programme électoral de Jean-Pierre Chevènement.
Il se gratta les couilles en gigotant de plaisir.

Pink s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, gargantuesque, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Floyd, à ses cotés il y avait un plateau avec une tête de gnou mort avariée à la sauce en gelée.
Il se rendormit.

Zurblug s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, verdâtre, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Xorblug, à ses cotés il y avait un paradigme.
Il sodomisa le cadavre tout en récitant du Lafontaine.

2001 s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, hydrocéphale, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de l’odyssée de l’espace, à ses cotés il y avait une articulation surnuméraire.
Il alla chasser l’écureuil de mer.

Alice s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, Lapinchien, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre du pays des merveilles, à ses cotés il y avait une main unijambiste.
Il avala.

Les gendarmes s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, ça déchire sa grand-mère, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Saint-Tropez, à ses cotés il y avait une procédure qualité ISO-9001.
Il.

Bertrand Cantat s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, en ronce de noyer, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Marie Trintignant, à ses cotés il y avait une X-Box en bois fait-main datant du dix-huitième siècle.
Il porte-manteau vert.

Ocus s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, coupé sport BMW, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de Clax, à ses cotés il y avait un arménien qui faisait coucou avec la main.
Il blurptljrdforjggghthfhhtsfrgbt.

L’abbé Cotard s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, short à franges, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre des scouts, à ses cotés il y avait la Tour Eiffel.
Il ne hurla pas, parce que fallait un peu arrêter de le prendre pour un con, quand même.

= commentaires =

Monsieur Maurice Proverbe lituanien    le 18/08/2003 à 20:05:57
"Tu t'es vu cantat bu?"
petitbouc     le 18/08/2003 à 21:40:43
Tous des drogués ... ¬¬
Kirunaa


    le 18/08/2003 à 23:34:58
moi aussi s’éveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar atroce, mais déjà les dernières images s’effilochaient dans son esprit. Seule la vision, je veux, de sa femme morte resta fixée devant ses yeux. Il se passa la main sur le visage pour chasser cette image absurde. Il tourna la tête, et là-bas, par terre il vit le cadavre de jouer avec vous, à ses cotés il y avait à ces jeux cons.
Il Je peux ?.
lapinchien     le 19/08/2003 à 12:02:59
Nicolas (le jardinier gnarf gnarf) s’éveilla en sursaut(c'est qui ce sursaut ?). Il avait fait un cauchemar (au canards pouet pouet coin coin) atroce (atroce battre sans péril on triomphe sans gloire), mais déjà les (bubons sur les boules) dernières (c'est comme asnières sur seine mais plus loin) images s’effilochaient (le firent loucher bordel faut bien causer la france !) dans son esprit (c'est quoi çà ?). Seule la vision (le vison), horrible (un R.I.B), de sa femme morte (pléonasme) resta fixée devant ses yeux(j'imagine que c'est quand même plus sur sa retine sous forme d'emprinte résiduelle que devant ses yeux car c'est quant même lourd à trimballer). Il se passa la main (l'onanisme se soigne tres bien de nos jours dans tous les pays aux regimes islamiques fondamentalises à grands coups de cerpette) sur le visage pour chasser cette image absurde (arbuste). Il tourna la tête (et commençà à glousser "ta mère suce des bittes en enfer"), et là-bas, par terre il vit le cadavre de Cécile(il perds ces poils ?), à ses cotés il y avait un couteau de cuisine.
Il hurla.

A quand les corrections de texte ?

OcuS certes mais non quoique peut-etre    le 19/08/2003 à 14:36:11
Je ne sais plus qui a dit je ne sais plus quoi. J'approuve entierement.
Aka


    le 23/08/2003 à 02:40:59
J'avais dis que je le dirai alors c'est chose faite: c'est vraiment un texte de merde. A part le passage sur david et jonahtan, là, j'avoue, j'étais en transe.

Je suis une grosse conne.

commentaire édité par nihil
Mill


site lien fb
    le 19/08/2007 à 19:24:47
Du grand, du beau, du dingue. Faut être patient et pas s'crisper, mais foutrefiotte, ça valait l'coup! Un exemple parfait - quoiqu'un peu extrême - de ce que la Zone peut engendrer : à la fois débile, absurde, sombre, gore et grotesque. C'est beau. J'ai joui. Musicalement, c'est du Kraftwerk sodomisé par un Charles Manson fan des Monty Python.
nihil


    le 20/08/2007 à 09:14:24
Eventuellement on peut aussi considérer ça comme de la merde.
Mill


site lien fb
    le 20/08/2007 à 17:44:38
Ouais. Mais c'est banal.
lol hey    le 05/10/2007 à 20:02:51
mdr bonne façon d perdre son temps ;)
Glaüx-le-Chouette


    le 05/10/2007 à 20:13:57
Définissez (en français) gagner son temps, jeune con.
Aesahaettr


    le 14/01/2008 à 00:27:00
Faire de l'electro minimaliste.

http://ia300137.us.archive.org/1/items/MIDI05/04-OhBebe.mp3

= ajouter un commentaire =



[Accueil]