LA ZONE -
Résumé : Suite de la Bible pour les cons.

Fiches-bricolage 2

Le 14/04/2002
par Etylhic
[illustration] Fiches bricolage d’Evil, numéro 2 : Comment passer pour un être (presque) intelligent (comme je l’ai déjà dit : la totale est hors de votre portée).
a) Ne perdez pas votre temps à lire des livres intelligents, à voir des films pensés (genre japoniaiseries)... Vous n'y comprendrez rien et ça vous déprimerait. Lisez plutôt des critiques intelligentes ou même, mieux, incompréhensibles. Apprenez-les par coeur et changez quelques mots.

Exemple : « Ce film a la beauté désertique d'une douleur sans fin » devient « Ce film a la beauté squelettique d'une couleur sans teint » .

Vous ne plagiez pas et vous gagnez en hermétisme. L'hermétisme est le secret de cet exercice. Quand vous dites des conneries, dites des conneries incompréhensibles. Les cons les prendront pour des finesses qu'ils ne comprennent pas et, double avantage, les gens intelligents se sentiront cons.

b) Ne faites jamais de citations. Ca fait très con. Appropriez-vous les carrément. Mais attention, ne faites pas le con ! N'utilisez pas des citations trop connues, exemple : à la place de « tant va la cruche à l’eau… » dites : « à force d’enculer les poules on finit par casser les œufs ». Si un autre con vous dit : « C'est de toi ça ? », ne prenez pas l'air confus. Ne doutez pas de vous. Votre connerie native vous y aidera.
Voilà. Maintenant, vous passez à peu de frais pour quelqu'un d'intelligent. Méfiez-vous ! Des gens intelligents vont venir vous poser des questions intelligentes. Vous risquez d’avoir l’air con pour y répondre. Comment faire ? Là encore il y a une solution : renvoyez la balle : « Pourquoi me poses-tu cette question ? Tu as vraiment le temps d’en débattre, car ça dépasse la simple discussion … »roulez l’autre dans la farine, jouez en finesse, biaisez ( j’ai pas dit « baiser » Beach !).
Quand vous ne pouvez plus la renvoyer, affrontez l'adversaire. Utilisez les quelques célèbres formules qui répondront pour vous : Par ordre chronologique :

… Tu vois ce que je veux dire... (la formule qui sauve)

… Il me semble que tu limites le problème... (l'autre a l'air con)

… Tu crois vraiment ce que tu dis (l'autre a l'air hypocrite) ?

… C'est tout ce que tu trouves à dire, ben merde (l'autre a l'air limité) !

… Tais-toi, tu m'atterres ( l'autre a l'air très con).

S'il se tait, vous avez gagné, sinon il saura à qui il a affaire, changez de boite, changez de ville, changez de tête (attrapez la varicelle ou le scorbut, teignez vous en blondasse…au choix) , en dernier recours flinguez vous, ou pire rejoignez La Zone comme auteur.

Ultime traquenard : la tentation de l'intelligence véritable. Attention! Ne tombez pas dans ce panneau démoniaque! Les gens intelligents sont malheureux. Ils ont compris qu'on était là pour vieillir et crever. Avant, il n'y a rien, après non plus, et pendant, on en chie. Comprendre, c'est perdre les avantages du con. C'est connaître le doute, la solitude, la marginalité odieuse, l'insomnie, l'angoisse, les battements de coeur, la souffrance. Et tout ça pour rien puisque vous serez toujours un con. Surtout, ne changez pas. Soyez assez intelligents pour rester cons.

= commentaires =

Aesahaettr


    le 19/11/2007 à 02:42:46
Je crois avoir déjà vu ça ailleurs.

C'est toujours croustillants, à 3h00 du matin, ce genre de texte.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]