LA ZONE -
Résumé : Ocus et Etylhic utilisent un site de création de contes de fées pour pallier à leur flagrant manque d'inspiration.

Conte de fées 8

Le 20/07/2002
par Ocus, Etylhic
[illustration] Conte de fée (gnasse)
By Ocus the master of the débiloff incorporated and Etylhic the master of the rien du tout.


Le oueb peut-etre une grande source d'inspiration pour un Zonard en manque d'inspiration... parfois trop grande....

Conte de fée à l'usage des Zonards en manque d'inspiration réalisé grace à http://perso.club-internet.fr/lemomo/don.htm ... J'y ai quand même fait quelques retouches histoire de ne pas faire que du copier/coller.
Il était une fois un branleur qui touchait le RMI depuis 10 ans dont la femme donna un jour naissance à Mouloud . C'était un bébé baveux et puant, qu'immédiatement on surnomma Alphonse . Ce fut alors l'occasion d'organiser une grande partouse. Tous les amis du branleur vinrent admirer l'enfant et lui apporter des présents. Parmi les invités, se trouvaient 3 fées, venues elles-aussi pour offrir un don au nouveau-né.
La plus jeune, Josette , était malheureusement un peu couverte de furoncles et de pustules dégoulinants et au lieu de lui promettre quelque chose de merveilleux, elle lui jeta le sort de ne jamais pouvoir parler aux humains, mais uniquement avec les animaux. Sitôt le maléfice prononcé, Josette, la fée acnéique, disparut, laissant l'assemblée terriblement triste et impuissante à réagir mais toujours aussi encline à baiser.
Cependant les années passèrent et Alphonse grandit, plein de gentillesse et de charme. il passait de longues heures à jouer dans la cour devant le camping-car parental avec ses amis, les animaux, les seuls qui le comprenaient. Alphonse aimait surtout le morpion , Albert, et le rat obèse, Marcel. Il leur racontait plein de belles aventures, et surtout celle du jour où il pourrait enfin retrouver la fée Josette pour la défoncer à coups de manche de pelle et qu'elle lui ote son vilain sort.
Un jour, Alphonse fut enfin en âge de parcourir les chemins à la recherche de Josette . Ce ne fut pas sans mal qu' il expliqua à ses parents qu' il devait les quitter, mais il les rassura en leur montrant qu' il partait avec ses amis Albert et Marcel . Et voilà notre héros prépubert sur la route. Alphonse avait lu dans un manuscrit que Josette se trouvait dans une contrée fort reculée à plusieurs jours de marche vers le sud-ouest .
Les deux premiers jours se passèrent sans problèmes, mais le troisième jour alors que Albert gambadait dans un champ essayant d'attraper un papillon héroïnoman, celui-ci fut capturé par un gendarme qui le mit dans un sac et l'emporta dans le "Bar des Pochtrons", le repère de tout les alcooliques en uniforme . Marcel , témoin de la scène, courut vers Alphonse pour l'avertir. Ils devaient rapidement décider d'un plan pour sauver leur ami.
La nuit tombée, les deux compères se postèrent à l'entrée du "Bar des Pochtrons" , mais hélas une énorme palissade de cannettes de bière vides leur empêchait l'accès. Alphonse monta sur un arbre pour regarder de l'autre côté du mur. Il y avait plein d'animaux, dont Albert , enfermés dans des cages, et le gendarme s'agitait autour d'une énorme marmite bouillonnante. Dans un coin assez sombre, il aperçut une petite porte maintenue fermée grâce à une grosse corde.
- "Il faudrait pouvoir la couper pour entrer" se dit Alphonse .
Comme il réfléchissait avec Marcel , une petite souris phtisique s'approcha d'eux.
- Si vous voulez je peux vous aider dit-elle.
- Oh oui, en te faufilant sous la palissade, tu pourrais ronger la corde qui retient la porte, s'exclama Alphonse . Mais pourquoi nous proposes-tu ton aide, immonde rongeur ?
- Je suis en fait une fée. Le méchant gendarme m'a changée en souris et m'a volée la capote magique qui me donne mes pouvoirs. Je ne peux redevenir comme avant que si tu parviens à lui reprendre la capote .
Alphonse lui promit de retrouver la capote , et tout en restant cacher derrière l'arbre, il regarda la souris se glisser sous le mur. Pendant quelques instants qui semblèrent à Alphonse une éternité, rien ne se passa, puis doucement la petite porte s'ouvrit légèrement.
- Vite, vite, venez ! Le gendarme s'est endormi, cria la souris.
Alphonse et Marcel pénétrèrent dans le domaine inquiétant et sinistre du "Bar des Pochtrons" . Les terribles ronflements du gendarme faisaient trembler tout le monde, mais Alphonse , n'écoutant que son courage, s'approcha de lui à pas de loup. La capote magique se trouvait dans la poche du manteau du gendarme juste à coté d'une bouteille de whisky presque pleine. Délicatement Alphonse s'empara de la capote et de la bouteille et courut rejoindre la souris et Marcel .
- Que dois-je faire maintenant ?
- Répète après moi cette formule magique : "Ratatouille Lêchouille Gerbouille"
Alphonse se concentra fort et prononça les mots magiques. Aussitôt, dans un nuage vert caca d'oie , la souris se transforma en une fée aux cheveux gras qui touchaient presque le sol.
En un tour de magie, elle changea le gendarme en un inspecteur des impôts chauve et moustachu, puis elle délivra tous les animaux enfermés dont Albert . Les trois copains s'embrassèrent de joie et s'enculèrent comme des tarlouzes.
- Nous pouvons reprendre notre quête maintenant dit Alphonse après avoir laché la sauce.
- Mais **hipss** c'est quoi que vous cherchez vous ? demanda la fée qui avait picolée tout le sky en douce.
- Je veux retrouver la fée Josette qui m'a jeté un vilain sort le jour de ma naissance, soupira Alphonse .
- Je crois bien que ta quête se termine ici , car c'est moi que je suis Josette , et pour récompenser ton courage, je te redonne la **rhot** parole. De plus, comme tu m'as rendu service, tu continueras à comprendre et à pouvoir parler aux z'animaux. **blurp** Vas, sale mioche, sois toujours aussi généreux et oublie pas de te laver les dents parce que tu refoules grave.
Et Josette disparut dans un nouveau tourbillon vert caca d'oie après avoir taxé à Alphonse du shit qu'il avait acheté la veille à un raton laveur afghan.
Accompagné de Albert et de Marcel , et de tous ses nouveaux amis, Alphonse reprit le chemin de camping-car pourri , où il vécut jusqu'à son entrée en taule pour zoophilie.


___


Etylhic : Un drôle de don !

Il était une fois un Bouffeur de chêvres mortes dont la femme donna un jour naissance à une drole de créature . C'était un animal hybride, qu'immédiatement on surnomma Lapinchien . Ce fut alors l'occasion d'organiser une grande fête. Tous les amis du Bouffeur de chêvres mortes vinrent admirer l'enfant et lui apporter des présents. Parmi les invités, se trouvaient 13 fées, venues elles-aussi pour offrir un don au nouveau-né.
La plus vieille et laide, Amanite , était malheureusement un peu bordélique et au lieu de lui promettre quelque chose de merveilleux, elle lui jeta le sort de ne jamais pouvoir parler aux humains, mais uniquement avec les animaux morts. Sitôt le maléfice prononcé, Amanite disparut, laissant l'assemblée terriblement triste et impuissante à réagir.

Cependant les années passèrent et Lapinchien grandit plein de gentillesse et de charme. il passait de longues heures à jouer dans la cour devant la zone avec ses amis, les animaux, les seuls qui le comprenaient. Lapinchien aimait surtout la chêvre morte , le vieux Beach et le vilain canard , Tulia il racontait plein de belles aventures, et surtout celle du jour où il pourrait enfin retrouver la fée Amanite pour la supplier de lui ôter son vilain sort.

Un jour, Lapinchien fut enfin en âge de parcourir les chemins à la recherche d' Amanite . Ce ne fut pas sans mal qu' il expliqua à ses parents qu' il devait les quitter, mais il les rassura en leur montrant qu' il partait avec ses amis Beach et Tulia . Et voilà notre héros sur la route. Lapinchien avait lu dans un manuscrit que Amanite se trouvait dans une contrée fort reculée à plusieurs jours de marche vers l'ouest .

Les deux premiers jours se passèrent sans problèmes, mais le troisième jour alors que Beach gambadait dans un champ essayant d'attraper un papillon, celui-ci fut capturé par un nainhill qui le mit dans un sac et l'emporta dans La zone 2 . Tulia , témoin de la scène, courut vers Lapinchien pour l'avertir. Ils devaient rapidement décider d'un plan pour sauver leur ami.

La nuit tombée, les deux compères se postèrent à l'entrée de La zone 2 , mais hélas une cloture de barbelés leur empêchait l'accès. Lapinchien monta sur un arbre pour regarder de l'autre côté du mur. Il y avait plein d'animaux, dont Beach , enfermés dans des cages, et le nainhill s'agitait autour d'une énorme marmite bouillonnante. Dans un coin assez sombre, il aperçut une petite porte maintenue fermée grâce à une grosse corde.

- "Il faudrait pouvoir la couper pour entrer" se dit Lapinchien .

Comme il réfléchissait avec Tulia , une petite souris lobotomisée de laboratoiree s'approcha d'eux.

- Si vous voulez je peux vous aider dit-elle.

- Oh oui, en te faufilant sous la palissade, tu pourrais ronger la corde qui retient la porte, s'exclama Lapinchien . Mais pourquoi nous proposes-tu ton aide ?

- Je suis en fait une fée. Le méchant nainhill m'a changée en souris et m'a volée l'économe magique qui me donne mes pouvoirs pour décortiquer les anus. Je ne peux redevenir comme avant que si tu parviens à lui reprendre l'économe .

Lapinchien lui promit de retrouver l'économe , et tout en restant caché derrière l'arbre, il regarda la souris se glisser sous le mur. Pendant quelques instants qui semblèrent à Lapinchien une éternité, rien ne se passa, puis doucement la petite porte s'ouvrit légèrement.

- Vite, vite, venez ! Le nainhill s'est endormi, cria la souris.

Lapinchien et Tulia pénétrèrent dans le domaine inquiétant et sinistre de La zone 2 . Les terribles ronflements du nainhill faisaient trembler tout le monde, mais Lapinchien , n'écoutant que son courage, s'approcha de lui à pas de loup. l'économe magique se trouvait dans la poche du manteau du nain . Délicatement Lapinchien s'en empara et courut rejoindre la souris et Tulia .

- Que dois-je faire maintenant ?

- Répète après moi cette formule magique : "Que ma gerbe dissolve ce trou du cul"

Lapinchien . se concentra fort et prononça les mots magiques. Aussitôt, dans un nuage rouge , la souris se transforma en une fée aux cheveux d'or qui touchaient presque le sol.

En un tour de magie, elle changea le nainhill en technoprêtre, puis elle délivra tous les animaux enfermés dont Beach . Les trois copains s'embrassèrent de joie.

- Nous pouvons reprendre notre quête maintenant dit Lapinchien .

- Mais que cherchez-vous ? demanda la fée.

- Je veux retrouver la fée Amanite qui m'a jeté un vilain sort le jour de ma naissance, soupira Lapinchien .

- Je crois bien que ta quête se termine ici, car je suis Amanite , et pour récompenser ton courage, je te redonne la parole. De plus, comme tu m'as rendu service, tu continueras à comprendre et à pouvoir parler aux animaux morts. Vas, mon enfant et sois toujours aussi généreux, et prend garde de ne pas gerber partout.

Et Amanite disparut dans un nouveau tourbillon rouge .

Accompagné de Beach et de Tulia , et de tous ses nouveaux amis, Lapinchien reprit le chemin de sa maison, la Zone, où il vécut dans la joie, entouré de plein d'animaux morts, dissous par sa gerbe .

= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 03/12/2006 à 00:10:07
chiant
mortalcostar     le 07/11/2007 à 20:26:39
lol

= ajouter un commentaire =



[Accueil]