LA ZONE -
Résumé : Le premier article réellement sérieux d'Etylhic, et qui vaut vraiment le détour pour ceux qui aiment les fictions psychopathologiques, bien malsaines et tordues à la nihil. En plus court quand même. Ca donne bien, c'est à lire.

La mauvaise pente

Le 18/08/2002
par Etylhic
[illustration] Encore une journée qui se finissait, une de plus.
Ce mal de crâne ne le quittait plus, depuis maintenant une dizaine de jours il se levait avec, travaillait avec, se couchait avec, mais ne parvenait plus à trouver le sommeil. Cela avait commencé quelques temps après avoir dégotté ce nouveau poste, mais est-ce que toutes ces années d'études, de fac, de nuits blanches passées entre ses livres, sa thèse et les amphétamines pour tenir, toujours tenir, coûte que coûte, en valaient la peine ?

Tout ça pour en arriver là. Il avait tout essayé, les antalgiques, analgésiques, somnifères, il avait même tenté l'hypnose, l'alcool et les substances plus ou moins légales qu'il se procurait au hasard de ses errances nocturnes dans ce grand labo silencieux. Seules ses convictions l'empêchaient de consulter un confrère psy ou un prêtre exorciste, derniers recours auxquels il avait pensé. La semaine dernière des bruits, des hurlements avaient pris possession de son cerveau malade, chaque fois qu'il passait devant un resto, une épicerie, une boucherie, ou même une sandwicherie, une multitude de cris déchirants d'animaux qu'on abat, égorge, écorche, découpe, résonnaient dans son esprit. Il en tremblait à chaque fois, ayant peur de ressentir les même choses que tous ces Zaïrois, Somaliens et autres Malgaches, massacrés par les leurs, pour d'obscures raisons que personne ne comprend.

Il avait perdu 18 kilos, il mesurait 1m92 et ne pesait plus que 54 kilos, il ne mangeait pratiquement plus, le moindre morceau de nourriture contenant, même en quantité infime, la moindre molécule animale le rendait malade. Une seule bouchée l'emplissait d'une sensation de dégoût. Un goût amer, mélange de sang et de cadavre en putréfaction l'amenait immanquablement au vomissement.

Il ne passait même plus, depuis quelque temps, par le petit square face à son domicile, pour se rendre au boulot. Le fait de marcher dans l'herbe lui fracassait les tympans, il entendait la multitude d'insectes qu'il écrasait à chaque pas. Bientôt il allait sans doute aussi entendre les carottes et autres légumes desquels il se nourrissait encore. Son esprit malade ne laissait aucune barrière à son imagination. Il en tremblait d'effroi.

C'est décidé, à partir de demain il ne se rendrait plus à son boulot, finalement ce travail au labo de médecine légiste n'était pas fait pour lui.

= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 23/02/2006 à 21:17:39
Dommage pour la fin, j'espérais quelque chose de moins explicite ou de moins simple qu'un dégoût de la mort à cause de ce travail-là.

Sinon, bon style bien fluide, j'aime bien, ainsi que le thème de l'amaigrissement et de la peur des bruits de mort même infimes. Chouettement décrit.
Aka


    le 23/02/2006 à 22:58:30
C'est vrai qu'il est pas mal comme petit texte.
nihil


    le 23/02/2006 à 23:08:37
Surtout quand on sait de quelles bouses mystico-tentaculaires l'auteur fut capable...
Abbé Pierre


    le 23/02/2006 à 23:09:29
J'aime bien aussi, bienvenue Etylhic!
Glaüx-le-Chouette


    le 23/02/2006 à 23:15:18
Fais gaffe, ils en parlent au passé, si ça se trouve il est mort aussi.
nihil


    le 23/02/2006 à 23:18:09
Au passé ? Mais non penses-tu. Etylhic sera toujours dans nos mémoires et dans le secret de nos coeurs.
Abbé Pierre


    le 23/02/2006 à 23:22:00
La zone, fournisseur officiel de vortex tomb(e)aux.
Aka


    le 23/02/2006 à 23:52:15
J'ai pas compris le jeu de mot.
Glaüx-le-Chouette


    le 23/02/2006 à 23:53:06
Moi non plus.

Et je m'aperçois à l'instant que j'ai oublié, en fait, qui était le mort de la Zone. Un indice chez nous ?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 23/02/2006 à 23:54:58
"car les morts sont bien morts et nous vous l'apprendrons"
Glaüx-le-Chouette


    le 24/02/2006 à 00:03:05
Et Jésus, il avait pas révisé sa Parole du Père, c'est ça ?
Pseudo     le 11/05/2010 à 16:30:12
Oui, effectivement.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]