LA ZONE -
Résumé : Du neuf avec du vieux, y a pas mieux comme technique quand on a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Voici un portrait détaillé des zonards en fonction de leurs réponses sur leur fiche-auteur. Désolé pour ceux qui sont pas cités, ils avaient qu'à remplir leur fiche. Compilé par nihil.

Analyse des fiches-auteurs

Le 06/01/2004
par Zone Inc.
[illustration] Le contenu des fiches-auteurs de la Zone, quasiment uniformément débile, est d’une rare cohérence (d’autant que c’est moi qui en ais écrit un bon tiers) et d’un intérêt remarquable, notamment pour la psychopathologie moderne. Petit récapitulatif.
A - Les archétypes

On pourrait regrouper les zonards en différentes catégories. Non pas que ça serve à grand-chose, évidemment, mais bon faut bien s’occuper cinq minutes, vous comme moi on a vraiment rien de mieux à foutre, donc allons-y gaiement.

- les vampires : Aka, Gawhell, Tulia
Ces gens-là ont une vie tellement passionnante qu’ils cherchent à s’inventer une identité fantasmatique susceptible d’attirer l’attention de leurs semblables. Mais dépourvus de toute imagination, ils se reportent sur les vieux standards de la littérature fantastique, c’est tellement plus facile.
Ainsi Aka se proclame Reine des damnés occasionnelle, Tulia est une succube à deux balles ou une vampire qui a ses règles, au choix, et se pare du titre « sa saignerie ».
Aka et Gawhell déclarent que leur profession est suceuse et croqueuse, respectivement. Il faut en effet comprendre que le fantasme du vampire, ou de la succube, possède une forte charge sexuelle, d’où les jeux de mots pourris et les réponses connotées que nous reverront plus loin. On parle également ici de domination, on pense que les personnes en question sont des êtres veules et méprisables qui rêvent d’une puissance inaccessible.

- les asociaux : Calim, Six-Feet-Under
Après avoir essayé des années durant d’avoir une vie sociale satisfaisante et équilibrée, en vain, ces individus ont fini non seulement par renoncer et se cloîtrer dans la haine et la solitude, et même par revendiquer leur isolement comme si c’était un choix. C’est un moyen de défense pour cacher leur incapacité à avoir des relations avec leur semblables.
Ainsi Calim et Six-Feet-Under ont « les gens » comme ennemi héréditaire commun. Calim n’a ni sexe ni sexualité et Six-Feet-Under est de sexe « anciennement masculin, désormais réduit à la poussière », ce qui montre que l’aspect antisocial s’étend également à la sexualité (encore qu’on aurait entendu parler d’aventures occasionnelles de Calim avec des bouquetins).
Calim se déclare éleveuse de chèvres dans le Larzac, ce qui pourrait montrer que l’impossibilité à se faire des amis a déclenché une tentative de socialisation via les animaux (point confirmé par l’attachement aux bouquetins).

- les alcooliques : Keyz, Shirow, Etylhic (et à un degré moindre Taliesin et Scorbut)
Le meilleur moyen de remédier à l’ensemble de leurs insupportables problèmes physiques, sociaux et psychologiques reste l’oubli dans l’alcool, et on leur saura gré d’ainsi s’abrutir au lieu de reporter leur connerie crasse sur leur entourage (pour peu que celui-ci existe). Par exemple Etylhic déclare que sa situation familiale est « reglée une bonne fois pour toutes » et n’est pas assez sobre pour avoir une sexualité. Shirow vit maritalement avec une console Playstation 2. Quant à Keyz, il dit que sa sexualité est « momentanément suspendue », bien que tout laisse à penser que cet arrêt est définitif.
Keyz est né en 1664 à l’Abbaye de Leffe, lieu de naissance qu’il partage avec Shirow, et peut-être aussi d’Etylhic, mais celui-ci ne s’en souvient plus, il était bourré au moment en question.
Quand on leur demande leur groupe sanguin, Etylhic répond AB Suze et Shirow 3,5 grammes.
Pour la température corporelle, Taliesin répond 12,5° AOC, Etylhic 33 Export et Scorbut 45° bouteilles carrées. C’est vrai que c’est tellement facile de faire des jeux de mots entre des degrés Celsius et des degrés d’alcool plutôt que de se prendre en main une bonne fois pour toutes.
Etylhic a une cirrhose du cerveau et Shirow ne comprend aucune phrase ne contenant pas le mot « bière ». Taliesin adore mesurer les comptoirs.
Enfin on a pas pu prendre l’électroencéphalogramme de Shirow car il est trop imbibé pour être connecté à un appareil électrique.

- les farfelus : Arwen, Djinny, Daria, Gwen, Petitbouc
Ces gens tentent de masquer leur fondamentale gentillesse, leur profond amour de leurs semblables en mettant en avant quelques lubies bizarroïdes, pensant ainsi pouvoir s’intégrer parmi les abrutis notoires de la Zone. C’est oublier leur bonne éducation qui revient les obséder de manière permanente. Plein de bonnes manières et de principes moraux, ils se refusent au maximum à la vulgarité et à l’agression gratuite, faisant d’eux de permanentes victimes potentielles.
Ils ont une tendance naturelle à se dévaloriser, comme Daria qui se qualifie de plante verte et confesse vivre dans un désert affectif. Leurs défauts sont minimes et peu impressionnants sur un site comme la zone, Daria est par exemple simplement myope et pleine de TOC et se considère comme une débile légère, ce qui est plutôt fade. Gwen prend le contrepied en se vantant d’un sérieux risible. Elle est prude et se qualifie d’intello et de désorganisatrice du désordre. Djinny n’envisage de relations sexuelles que pour faire passer le temps et aime chasser le schtroumpf. Quant à Arwen, il a tendance à répondre sérieusement aux questions qu’on lui pose.

- les nymphomanes : Amanite, Kirunaa, Strange (et par son métier de succube Tulia)
Cette division de sexopathes, principalement des femmes, pensent mettre en avant leur ouverture d’esprit en dévoilant leur insatiable soif de sexe, imaginaire ou réelle selon les cas (ce point n’a que peu d’importance). Sur la Zone, ces gens utilisent principalement le sexe comme une voie d’intégration de par la charge de vulgarité qui reste encore, dans les mentalités, ancrée dans le fait de dévoiler sa sexualité sans complexe. A ce train-là on va finir par considérer Jean-Marie Bigard comme une nymphomane.
Amanite se surnomme Ventrapattes, en raison de sa boulimie sexuelle, et se dit également oestrogéniquement maboule. Le métier de Kirunaa est d’envoyer des gens en l’air (une sous-division du mère-maquerellisme ?). Strange se trouve sexy quand elle a la grippe.

- les dégénérés : Ocus, M. Yo, Morg
Ces personnages primaires et décadents n’ont aucune honte, comme on pouvait s’y attendre, de leur état d’abrutissement approfondi, revendiquent leurs tares physiques et mentales comme autant de titres de gloires et mettent en avant leur laideur, leur saleté et / ou leur bêtise. Ils s’imaginent que le récit de leur exploits nauséabonds attire l’attention, voire force l’admiration. Ils font partie des seuls zonards à être réellement ce qu’ils disent, trop stupides pour le cacher. Il sont la plupart du temps des inconditionnels de blagues d’une rare débilité et tentent de faire passer ça sur le compte du second degré (M. Yo a qui on demande son QI répond « QETTE »… Admirez).
Leur légendaire finesse se manifeste dans des réparties éblouissantes, telles Ocus qui dit être né « entre les jambes d'une dame qui me suit depuis » ou M. Yo qui répond quand on lui demande son électroencéphalogramme : « parle moi meilleur, salope ».
Morg se définit comme une chose poilue mélange de gremlins et de yeti et mesure 1m20 sur 1m20 pour 120 kgs avec trois seins. Le poids d’Ocus est de 63 kgs avant passage aux toilettes, 41 kgs après, son QI est égal à sa température anale. Ses loisirs sont l’épilation de moquette et le gobage bi-directionnel, celui de Morg, la torture d’enfants et de cerveaux. Saines activités s’il en est.

- les attardés : Petitclaxon, Herpès, Cepu (et à un degré moindre Petitbouc)
Ces derniers sont d’authentiques retardés qui ne peuvent trouver d’entourage que sur un site où tout le monde fait semblant d’être plus ou moins débile. Malgré cette empathie de façade, leur différence reste notable car non feinte et en très peu de temps ils restent catalogués. Heureusement ils ne sont pas capables de s’apercevoir que tout le monde se fout de leur gueule grave.
Les deux symptômes majeurs de ce syndrôme (assez répandu) sur Internet sont une incompréhension des situations (répondre à coté des questions voir même ne pas les comprendre) et une orthographe déficiente. Joyau des exemples, cette réponse de Clax quand on lui demande son QI : « hien ???? » montrant à la fois sa profonde culture et une rare maîtrise de l’orthographe.
On note de nombreuses autres incompréhensions des questions du type : « mais qui me parle? », « HU ?? », « houla ... en français siouplé ».
Quand on lui demande son groupe sanguin, Herpès demande si ils ont sorti un nouveau disque (bien que son QI monte quand même à 20 quand elle a ses règles). Quand on lui demande son électroencéphalogramme, Cepu répond « lektro-ansaiphall-shépaskoi »
Le retard mental n’excluant pas une certaine forme de lucidité, Clax se trouve « trop conne, trop blonde, trop conne quoi » et adore « faire les soldes aux neurones », ce qui est un point pour elle.
A noter que ces individus sont teigneux et s’en prennent souvent les uns aux autres, comme Herpès dont l’ennemie héréditaire est Clax.

- les malades mentaux et autres fous dangereux : Relou-le-Gueux, nihil, Scorbut
Les malades mentaux revendiquent des pathologies mentales graves et totalement imaginaires, qui leur permettent de se défendre avec l’énergie du désespoir de leur condition d’êtres insipides et ordinaires. Incapables de faire du mal à une mouche, maniérés et effacés dans la réalité, ils se montrent sauvages, agressifs et complètement en phase avec la maladie qu’ils se sont choisie, où du moins ce qu’ils en supposent. Cette attitude ne les rend pas intéressants mais inspire plutôt la pitié. Leur seule psychose reste en fait la mythomanie la plus puante.
C’est donc le cas de Relou le schizophrène, de Scorbut le mégalomane et de nihil l’hypocondriaque (on va dire que c’est pas nihil qui écrit ce texte mais un genre d’autorité supérieure et bienveillante n’ayant aucun rapport avec ce con-là).
Ainsi Scorbut souhaite qu’on le nomme Maître du Monde (ou Master pour les intimes) et Relou est l’assemblage des personnalités Pingroin le Manchot, Oui-Oui l’Enculé, Relou-le-Gueux et Jesper Mouton-Défrisé. Il est d’espèce multiple et de sexe masculin, masculin, masculin et masculin. Il adore discuter avec lui-même.
nihil se dit trafiquant d’organes, croit son sang figé et ses organes remplacés par de la paille. Sa température corporelle serait de 6°C comme son frigo. Il aime disséquer et collectionner des animaux morts.
Les malades mentaux admettent volontiers leur situation sociale catastrophique, Relou a été abandonné avant sa naissance, Scorbut vit avec sa mère de location et la situation familiale de nihil est incertaine.

- les revendicatifs primaires : Maltchik, Taliesin
Ceux-ci ont trouvé, probablement par hasard, une cause à défendre et l’affichent dans toutes leurs interventions. Leur personnalité est si inexistante que même leur pseudonyme sur Internet est choisi en fonction du combat qu’ils se sont choisi. Globalement obtus, sans humour et sans répartie lorsqu’il s’agit de leur cheval de bataille, mais capables de discours interminables et inintéressants (calibrés à l’aune d’une réflexion formatée par une éducation rigide voire par les médias), ils disparaissent complètement lorsque celui-ci n’est pas évoqué.
De la même manière dans la vie courante ils ne vivent que pour leur cause et cessent de porter intérêt à quoi ce soit d’autre, tel Taliesin qui a vendu son sexe pour s’acheter une harpe neuve.
Ardent défenseur de l’autonomie de la Bretagne, Taliesin décrète faire partie d’une espèce en voie d'extinction par uniformisation culturelle (ce qui montre que cette catégorie de personnage souffre de tendances à la paranoïa) et exercer le métier de barde éthylo-bénévole à plein temps. Il dit être né au 3ème menhir à gauche après les waters ce qui montre que son abrutissement n’est pas incompatible avec un sens de l’humour étourdissant.
Maltchik voit les américains (qu’il nomme les « tazuniens », nota : faire une recherche sur la dialecte étonnant de cette catégorie) et le capitalisme comme ses ennemis héréditaires et Maïakovski est son maître à penser.

- les animaux : Arkanya, M. Goret, Lapinchien (et à un degré moindre, Djinny)
Ces derniers n’ont pas trouvé de meilleur moyen de se rendre intéressant que de se faire passer pour un animal. On peut contester cette méthode et la trouver peu originale et peu efficace, elle reste la seule que ces individus ont trouvée pour se démarquer de la masse des internautes, et on sait qu’affirmer sa différence sur le net est un objectif à atteindre pour de nombreux incompris de la vie réelle.
Ainsi Arkanya, se prenant pour une mouche dit être née à 11h02 dans l’intestin grêle de Marie Trintignant et M. Goret en 1996 à l’élevage en batterie Gros Porc Inc. Djinny est directrice des ressources animales et M. Goret reproducteur. Arkanya a comme ennemi héréditaire le Baygon vert et aurait été écrasée par les électrodes lorsqu’on a voulu prendre son électro-encéphalogramme ou broyée par le thermomètre en prenant sa température, c’est selon (nota : ajouter la confusion comme symptôme pour cette catégorie).
Lapinchien est vivipare et aime à se frotter contre la jambe des gens.
    

B - La sexualité

Sur la Zone, la sexualité se doit d’être extrême, à savoir soit débordante, soit inexistante, soit déviante. Le sexe restant un moyen évident dans nos sociétés de faire le mariole, les zonards sont les premiers à se vanter, voire s’inventer, des pratiques hors-normes pour cacher qu’ils restent des humains ordinaires et sans intérêt particulier.

Au rang des miséreux sexuels revendiqués on trouve Ocus qui prône l’onanisme, Lapinchien qui n’a « rien à déclarer », Scorbut qui souhaite tirer un trait sur cette période de sa vie, Morg qui n’a aucune sexualité, Arwen qui cherche le mode d’emploi et Clax qui vit avec sa chatte.

Au rang des soit-disant hyperactifs on retrouve Gawhell la bouffeuse de cul (débordante), Cepu (effrayante), Kirunaa (renversante) Aka (débordante), Tulia (débordante, one more time), Maltchik (hyperactive)… On y croit tous à mort ouais.

Au rang des déviants on trouve Amanite la fétichiste, nihil le zoonécrophile, M. Goret l’omnivore, Shirow qui pratique régulièrement la fouille anale, M. Yo et sa sexualité rapide et Relou-le-Gueux et sa sexualité interne.

C - L’intelligence

Critère déterminant s’il en est, l’intelligence reste unanimement bannie sur la Zone (sauf pour Gwen et pour M. Yo qui est presque surdoué), à des nuances près. Ainsi le QI des zonards s’échelonne entre -15 (Morg) et 40 (M. Goret lorsqu’il est en période de chaleurs). Quelques exemples choisis au hasard (de manière aléatoire, même) : Six-Feet-Under est à 0, Tulia à 2, Maltchik à 3, Lapinchien à 10.

Un bon moyen de s’assurer de la bonne marche des processus cérébraux est l’électroencéphalogramme. Cette mesure nous permet de classer les zonards en plusieurs catégories :

- EEG plat : Aka (plat avec de brusques accès occasionnellement), Keyz (plat), Taliesin (-------), nihil et Morg (nul), Strange (trop plat), Calim (a pas), M. Goret (plat sauf en présence d'hormones féminines), Scorbut (« ça va pas fort depuis quelques temps »).

- EEG déformé : Gawhell et Six-Feet-Under (flou), Herpès (plat avec des petites vagues en forme de cœur), Kirunaa (hyperactif), Lapinchien (bordélique), Tulia (plat avec des petites bites à intervalles réguliers), Djinny (embrouillé), Relou (incompréhensible), Cepu (agité).

- non-applicable : Arwen (system run out of memory), Ocus (cerveau encore introuvable avec les techniques actuelles), Amanite (non-applicable), Daria (manque de fiabilité de l’appareil).

Le plus dur, c’est de trouver les gens normaux dans ce bordel en fait. Passez ce repaire de mongoliens au napalm ! Mais je m’emporte, pardonnez-moi.

D - L’aspect physique

Poids : il s’échelonne entre 500 g boules comprises et 520 kgs.
Taille : entre 2 cm et 2 m.
Température corporelle : de 0°C à 41°C.
Groupe sanguin : ABXZ négatif, O ±, -10°…
Sexe : celui de Cepu est entouré de dents (à vérifier), celui de Gawhell est « joli » (à vérifier aussi). Keyz est hermaphrodite. Herpès et Morg sont de sexe indéterminé. Strange est transexuelle voire transgénique.
Divers : la pointure d’Herpès est 36 (intéressant). Maltchik est constitué de matière organique pas spécialement animée. Ocus a une grande bouche.

E - Scoops

M. Yo aime élever des neuneus sur son site.
Lapinchien est un virus informatique.
Scorbut est né dans un chou qui pique.
Daria boit de la bière pour avoir de gros nichons.
Ocus est un gros connard.
La situation familiale d’Herpès est bien située.
L’ennemi héréditaire de Keyz est la Zone.
nihil est homosexuel mais seulement avec les autres hommes.
Calim se nourrit de Bolinos.
Ocus a une attirance particulière pour les hommes dont le bouton de col de chemise est fermé.
Petitclaxon fait partie d’une espèce en voie de disparition (c’est à espérer).
Scorbut se nourrit exclusivement d’animaux morts.
Cepu est hollando-pakistano-lesbienne.
Le groupe sanguin de Kirunaa est multiple.
L’alimentation de Gwen est normale.
Daria n’a rien envie de se mettre dans le cul.
L’ennemi héréditaire de Gawhell est elle-même.
Petitbouc sait enchaîner 10 à 15 insultes en une phrase.
Six-Feet-Under est transparent.
Relou est un personnage tout à fait normal et ordinaire.
Ocus ne comprend pas les mots « situation familiale ».
Herpès est un bisounours.
L’ennemi héréditaire de Petitbouc est son père, ce qui paraît logique vu qu’il est lui aussi héréditaire.
Kirunaa hait les pigeons.
Six-Feet-Under ne sait pas si il est un vampire ou un lapin.
L’âge de Petitclaxon est en régression.
La température corporelle de Shirow est de 11°C supérieur au niveau anal qu’au niveau frontal.
Scorbut aime les films avec des coups de pied dans la bouche.
Les signes normaux sont plus rares chez Ocus que les signes particuliers.
M. Yo aime tout le monde.
Herpès se nourrit de gélatine, d’acidifiants et de Lexomil.
Scorbut pose des annonces « à vendre 100 euros » sur les voitures mal garées.

F - Les références

Il faut bien comprendre que les zonards n’ont rien inventé et que tous leurs actes, leurs propos, leurs attitudes ont été salement copiés sur des gens qui servent en quelque sorte de référence positive ou négative à ces êtres sans pensée propre. On note au nombre des références positives des gens tels que le Dalaï Kama Sutra, Marc Dorcel, Capitaine Cake, Jean-Paul II, Terrence & Philip, Thierry Pastor.
Et au sein des références négatives les 2B3 ou Jean-Pierre Chevènement.

Et ça me fait bien plaisir de terminer un texte par les mots "Jean-Pierre Chevènement".

= commentaires =

Arkanya


    le 06/01/2004 à 08:10:35
Beh alors ça !!! C'est quand même bien sympa de commencer à faciliter le travail des chercheurs qui dans des millénaires se poseront moultes questions sur les dépouilles tordues de nos corps ! Mais quand même, il manque un ou deux mots dans cet article, comme sanie ou ostentatoire.
Lapinchien


tw
    le 06/01/2004 à 08:49:52
des qu on parle de moi çà m interesse deja bq plus. Du coup je peux pondre des commentaires interessés et interessants comme celui ci.
Kirunaa


    le 06/01/2004 à 11:08:16
Bien vu.
Darria     le 06/01/2004 à 15:09:41
c'est diiiiiiiiiiingue
j'avais jamais fait gaffe, mais la zone est vraiment encombrée de droles de bestioles
un peu un zoo quoi, que les "autres" viendraient surveiller régulièrement. Ils observeraient l'évolution de la faune hétéroclite avec un esprit scientifique (mais de loin quand meme)
Finalement on est p'tet dans un laboratoire et Nihil fait des expériences en mélangeant les genres

a la limite ca fait peur !!!
Bouc


    le 06/01/2004 à 22:49:19
J'peux le lire celui là, ou même en faisant un texte plus léger il arrive quand même à être soporifique le nihil ?
nihil


void    le 06/01/2004 à 23:33:16
Putain mais alors toi tu mérites même pas de vivre
Gwenwyfhar EH bah bordel...    le 08/01/2004 à 08:51:11
... ça faisait longtemps que j'avais pas rigolé comme ça (in fine, comme une mongole, in fine plus comme une hyène euh pardon une zonarde). J'vais même forcer Shirow à lire (quand il aura décuvé)

donnerait quasi envie de se remettre à écrire...

...

nan j'déconne
Tulia


...    le 08/01/2004 à 12:21:12
Putain tu m'as fait peur, l'espace d'un instant j'ai cru que t'avais réellement trouvé ce texte marrant et/ou intéressant...
Maltchik


    le 25/01/2004 à 22:56:30
Qu'on me foute les auteurs en rééducations! Aprés ça on en fera de l'engrés pour Kolkhoze, au moins là ils trouveront leur utilité.
M. Yo


    le 19/04/2012 à 14:56:53
C'est juste pour faire remonter ce topic. J'avais oublié ce truc là.. !
Lapinchien


tw
    le 19/04/2012 à 16:00:59
c'est comme s'amuser à labourer un cimetière !
M. Yo


    le 19/04/2012 à 17:19:38
Exactement ! Activité saine que l'on devrait faire découvrir aux enfants dès leur plus jeune âge.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]