LA ZONE -
Résumé : Herpès cherche toujours des moyens de nuire à son ennemie héréditaire Clax, et au-delà de ça à tous les zonards en général. Pour cela elle imagine des moyens d'une telle originalité que tout le monde les avait déjà imaginés avant elle.

Mort d'un Zonard

Le 25/01/2004
par Herpès
L’autre jour en pleine haine contre ma très chère Clax, une question existentielle est parvenu miraculeusement jusqu’à mon unique neurone : fière de moi, je me suis rapidement empressée de la noter afin de pouvoir prolonger ma réflexion plus longuement à son sujet : quel est le meilleur moyen de faire du mal à quelqu’un , et en particulier a un zonard?
Bien entendu la première chose à laquelle j’ai pensé est la souffrance physique : rien de telle que le coup de batte de base-ball dans la tête ou le cramage de poils au chalumau. J’ai ensuite songé à la sodomie aux graviers, mais connaissant certaines personnes ici-bas (non je ne citerai pas de noms, je garde mes sources), je me suis dit que cela pourrait avoir l’effet opposé de celui attendu, à savoir la jouissance. Après avoir relu quelques textes, je me suis aperçue que les zonards ont à leur actif bon nombre de bonnes idées de ce point de vue là. J’ai donc abandonnée l’idée de la torture ou autres délectations physiques.
Puis (une chose à la fois), j’ai pensé à la douleur morale ou psychique. C’est vrai, n’importe quelle fille de 12 ans vous dira qu’elle veut mourir parce qu’elle vient de se casser un ongle ou que son copain lui a dit qu’il ne la dépucelera pas. Savoir que Tulia ne deviendra jamais Présidente, que LC est un mixe entre Lassi et Jojo Lapin, tout ça peut intervenir de manière très agressive sur le cerveau de gens non préparer ou n’ayant pas suivi un intense entraînement auparavant.
Et puis tout a coup l’illumination : le seul moyen de faire souffrir un zonard est de l’enfermer dans une pièce peinte en rose avec des vidéos de Oui-Oui, Hélène et les garçons, et le Bachelor en boucle. L’air de rien le laisser en présence d’un ordinateur branché sur le chat de caramail avec un tas de smileys à sa disposition. Terminer la thérapie par le cadeau d’un baladeur CD (high-tech c’est trop de la bombe), accompagné des disques de Brtiney, Christina et autres Pop-Star. Voilà votre zonard est fin près pour la mort : deux possibilités, la bisounoursification ou il vous paye pour que vous le tuiez afin de ne pas être confronter a la société qu’il trouvera à la sortie du Loft…oups, de Lazone.
Comme quoi c’était pas si compliqué, même pour une blonde. Quand on est bisounours, il faut savoir attaquer par ses propres armes…

= commentaires =

Aka


    le 25/01/2004 à 16:20:16
Elle a fait quoi Clax encore (euh...à part le fait d'être Clax)?
Kirunaa


    le 26/01/2004 à 09:43:22
Elle est (aussi) blonde. C'est jaloux ces betes là.
Lapinchien


tw
    le 26/01/2004 à 13:56:29
Faudrait ptete penser à utiliser mon pseudo de boyz band pop star un peu plus à bon escient quant même...
Lapinchien


tw
fin alternative Bonus DVD    le 27/01/2004 à 12:58:46
je propose de remplacer çà :

"L’autre jour en pleine haine contre ma très chère Clax, une question existentielle est parvenu miraculeusement jusqu’à mon unique neurone : fière de moi, je me suis rapidement empressée de la noter afin de pouvoir prolonger ma réflexion plus longuement à son sujet : quel est le meilleur moyen de faire du mal à quelqu’un , et en particulier a un zonard?

Bien entendu la première chose à laquelle j’ai pensé est la souffrance physique : rien de telle que le coup de batte de base-ball dans la tête ou le cramage de poils au chalumau. J’ai ensuite songé à la sodomie aux graviers, mais connaissant certaines personnes ici-bas (non je ne citerai pas de noms, je garde mes sources), je me suis dit que cela pourrait avoir l’effet opposé de celui attendu, à savoir la jouissance. Après avoir relu quelques textes, je me suis aperçue que les zonards ont à leur actif bon nombre de bonnes idées de ce point de vue là. J’ai donc abandonnée l’idée de la torture ou autres délectations physiques.
Puis (une chose à la fois), j’ai pensé à la douleur morale ou psychique. C’est vrai, n’importe quelle fille de 12 ans vous dira qu’elle veut mourir parce qu’elle vient de se casser un ongle ou que son copain lui a dit qu’il ne la dépucelera pas. Savoir que Tulia ne deviendra jamais Présidente, que LC est un mixe entre Lassi et Jojo Lapin, tout ça peut intervenir de manière très agressive sur le cerveau de gens non préparer ou n’ayant pas suivi un intense entraînement auparavant.
Et puis tout a coup l’illumination : le seul moyen de faire souffrir un zonard est de l’enfermer dans une pièce peinte en rose avec des vidéos de Oui-Oui, Hélène et les garçons, et le Bachelor en boucle. L’air de rien le laisser en présence d’un ordinateur branché sur le chat de caramail avec un tas de smileys à sa disposition. Terminer la thérapie par le cadeau d’un baladeur CD (high-tech c’est trop de la bombe), accompagné des disques de Brtiney, Christina et autres Pop-Star. Voilà votre zonard est fin près pour la mort : deux possibilités, la bisounoursification ou il vous paye pour que vous le tuiez afin de ne pas être confronter a la société qu’il trouvera à la sortie du Loft…oups, de Lazone.
Comme quoi c’était pas si compliqué, même pour une blonde. Quand on est bisounours, il faut savoir attaquer par ses propres armes… "

par çà:
"
{Refrain:}
Le petit bonhomme en mousse
Qui s'élance et rate le plongeoir
C'est comme la chanson douce
Que chantait ta maman le soir
La petite, petite marionnette
Qui s'étale et qui s'entête
C'est l'enfance qui revient
Le soir où tu as du chagrin

Quand ta vie se traîne
Quand t'as de la peine
Quand personne t'aime
Que t'as des problèmes
Quand la vie est dure
Plus d'une aventure
Rien que des blessures
Vilaine figure
Ne pleure pas
Ne t'en fais pas
Regarde-moi
Et n'oublie pas

{au Refrain}
la la la la la ........."



= ajouter un commentaire =



[Accueil]