LA ZONE -
Résumé : Un édito aux allures de nécrologie : en tant que gagnant officiel de la Saint-Con 2004, Lapinchien a droit à une journée spéciale et donc à cet édito retraçant sa carrière sur la Zone...

Le vainqueur de la Saint-Con 2004 : Lapinchien

Le 20/04/2004
par nihil
[illustration] Lapinchien est le vainqueur de la Saint-Con 2004 grâce à son texte « Virtualité réelle ». Il a grillé en quelques heures ses concurrents les plus sérieux, Aka et moi, par un tour de passe-passe dont nous ne savons rien. Il est bien évident que sur la Zone, les manœuvres électorales, les bourrages d’urnes, les traficotages suspects sont largement autorisés, ou du moins pas plus interdits que le reste, Lapinchien est donc bel et bien vainqueur. Voici donc une succinte biographie de cet auteur reconnu.
Lapinchien, les origines

Lapinchien est né sur le net en 1997 ou 1998 sur le canal Sciences du chat de multimania.com (canal fréquenté par des gens comme Beach ou Etylhic) où il se fit rapidement une réputation de dégénéré virtuel, maniant l’humour absurde et le mêlant aux références scientifiques. Il montra très jeune une propension à la remise en question permanente. Comme beaucoup de gens, il tomba sur ce canal à cause d’un intérêt personnel prononcé pour la science, et y resta pour la déconne et pour assouvir des besoins de cyber-addiction naissants. Sans probablement avoir jamais eu l’occasion de vraiment y parler de science.

Le chat de Multimania a été le vivier initial de la Zone, puisqu’un canal voisin de « Science », « Livres » vit la rencontre virtuelle de gens tels que Gwen, Djinny, Amanite, Shirow, Tulia, M . Goret et moi-même.

Ces canaux fermèrent quelques mois plus tard, et on perdit la trace de Lapinchien, qui erra sans doute de site en site, comme une âme en peine, sans jamais se fixer longtemps. Jusqu’à son arrivée sur la Zone.

Lapinchien, du nouveau zonard à l’administrateur du site

Par l’intermédiaire de Beach, qui fréquentait les canaux Sciences et Livres de Multimania, Lapinchien découvrit la Zone, qui n’avait que quelques mois (la Zone a été créée en Décembre 2001 et le premier article de Lapinchien date du 25 Avril 2002, il va y avoir deux ans dans quelques jours).

Ce nouvel auteur faisait partie de la seconde vague de zonards, ceux qui ne me connaissaient pas mais certains de mes potes (c’est également le cas de Tulia ou Etylhic par exemple) et se tailla immédiatement une réputation de fouteur de merde méga-lourd, plombant le forum de paragraphes entiers de conneries incompréhensibles, là où l’habitude était encore au demi-lignes sarcastiques. Il semblait avoir des facilités pour l’écriture, et j’étais inquiet : ce sale naze pouvait très bien submerger la Zone d’articles (trois textes en cinq jours pour commencer sa carrière zonarde) et ainsi faire dériver sensiblement l’esprit du site. En effet, à la base, Lapinchien était nettement moins agressif envers ses petits camarades que d’autres zonards, mais maniait un humour nettement plus absurde, ainsi que quelques blagues à chier. Toutefois il avait une répartie hors du commun et un second degré inoxydable qui me poussa des mois durant à regretter qu’une collision avec Scorbut (qui avait disparu quelques jours avant l’arrivée de LC) n’ait pu être possible.
Mes craintes n’étaient pas particulièrement fondées, les articles étaient réguliers mais pas envahissants. Comme beaucoup d’auteurs son premier texte concernait l’ennui et le manque d’inspiration puisqu’il traitait du syndrome de la page blanche. Comme tout bon Xtreme-zonard, il prit l’habitude d’orner ses textes de gimmicks reconnaissables : titre en latin, signature (0___0) et surtout une photo d’illustration représentant systématiquement un lapin jaune pixellisé dans diverses situations. L’image de ce lapin lui reste accolée aujourd’hui encore, bien que ne l’utilisant plus depuis longtemps.

Les premiers articles de Lapinchien étaient toujours déconnants, assez absurdes, sans grosse trame narrative. Ils comprenaient souvent des paragraphes entiers sans rapport avec le reste et avaient la réputation pour les autres zonards d’être globalement incompréhensibles, voire chiants à lire. Ceci à l’exception d’un excellent texte, De maestrum pugilare, très marrant et pour une fois très cohérent.
Un mois après son arrivée sur le site, Lapinchien lança la rubrique De Chronocratia, une saga futuriste influencée par le film Matrix. Très compliquée, fourmillante de détails, elle s’attira les foudres des zonards qui n’y comprenaient rien et la trouvaient chiante au possible.
Le parti pris de toujours de Lapinchien au niveau littéraire était de refuser la description, qu’il considérait comme du simple remplissage inutile. Ca ne facilitait pas la lecture de ses textes. Il ne changea d’avis que très progressivement et beaucoup plus tard.
Il participa au dossier Conte de fées, balançant une chouette relecture du Petit Poucet version banlieue, bref il s’intégra très vite.
Autre particularité : lancer sans arrêt des articles épisodes 1 et ne jamais écrire les suivants.

Au niveau communautaire, Lapinchien fut rapidement considéré comme un pilier de la Zone, se faisant remarquer pour la première fois en détruisant le projet de Beach d’élire une Miss Zone et en le remplaçant par une élection de Miss bâtonnet de poisson. Gerbeur de concours, allergique au mot « poulpe », lanceur d’initiative de renom (la seconde histoire collective fut lancée sur le forum par lui, ou la Chantalgoyite, initiative qui ne fut suivie que par lui), Lapinchien fut bientôt un incontournable. Il retrouvait dans la Zone son absence de limites et son goût inconditionnel de la remise en question. Il inspira cette fable de Dr Vlad.
Il fut aussi rapidement considéré comme le meilleur floodeur toutes catégories de la Zone, envahissant les sites-cibles de déjections débiles à grande vitesse, ce qui valut à une de ses victime, M. Yo, d’interdire l’accès de son site à l’ensemble de la Pologne (lieu de résidence de Lapinchien). Il ne fut jamais supplanté, même par des bêtes de concours du genre Relou-le-Gueux. Vérifiez dans les galeries...

Tout juste deux mois après son arrivée sur le site, Lapinchien fut promu éditorialiste. Il avait pour lui d’écrire vite et bien et de ne pas avoir à se creuser la tête pendant des plombes pour sortir quelques conneries. Il put réserver ses interventions délirantes et déconnantes pour ses éditos et ainsi en préserver ses articles, les rendant plus cohérents. Pas moyen de compter sur une quelconque description de l’actu du site, mais une bonne dose de débilité pour compenser.

En Aout 2002, on eut enfin l’occasion de voir la confrontation tant attendue : Scorbut contre Lapinchien, un grand combat homérique sur le forum dont on a hélas pas gardé la trace et qui eut pour conséquence directe la naissance de la saga Trisophrenia, monument de débilité et de subversion stupide.
Toujours régulier au point de vue littéraire, Lapinchien développait des idées toujours aussi intéressantes mais en les débarrassant de ses habituelles digressions scientifico-débiles, ce qui lui valut de devenir un des meilleurs auteurs de la Zone. Sans jamais trop se frotter au plus pur littéraire, il pondit quelques chef-d’œuvres comme Limites 1.

Hélas, Lapinchien se fit voler son ordinateur portable et resta absent de longues semaines, emménageant par la même occasion en France. Son premier article à son retour fut hélas livré sans lapin jaune pixellisé (et on n’en revit jamais depuis), mais était excellent : Programme électoral 6. Depuis, Lapinchien reste le zonard le plus fidèle et le plus régulier. Ses articles prirent rapidement leur forme qu’ils ont aujourd’hui encore, des textes très longs (souvent 5 à 10 pages), très cohérents, mettant en jeu des théories scientifiques ou métaphysiques d’une grande intelligence et une frénésie de remise en question globale. Il a ainsi livré de nombreux textes excellents, que je vous laisse retrouver dans la section Guide. On note également quelques tours de force au niveau déconne, notamment l’excellente rubrique Normalizer et son super-héros bras cassé.
Il partage de plus en plus de projets avec moi, que ce soit la fin de Trisophrenia (après le départ définitif de Scorbut), la rubrique Doc Santé ou celle, à venir, nommée Oxyd.

Il y a quelque temps, il a été officiellement été nommé administrateur et éditorialiste de la Zone, au même niveau que moi, donc. Toujours régulier, toujours en phase avec l’esprit du site, jamais avare d’une initiative stupide ou d’un commentaire idiot, il méritait bien cette promotion.

Lapinchien, le Saint-Conneur

Pas encore zonard pour la première Saint-Con, Lapinchien participa à la Saint-Con 2003 sous la forme d’un excellent article Shellburning, mais une confusion complète fit que cet article ne put concourir officiellement. Un autre article, L’escargot, la fourmi, le mouton et les 30 douves participa à sa place sans grand succès. Shellburning, s’il avait participé aurait pu être une menace pour la gagnante Tulia.

Cette année, Lapinchien a écrit Virtualité réelle, une parodie de Fight Club, très bien vue mais sans doute un peu trop intelligente pour une Saint-Con. A la fois le texte le plus sérieux et le plus long, il ne semblait pas bien parti pour gagner jusqu’au dernier moment, où de nombreuses voix se sont portées sur lui, par un mécanisme électoral bizarroïde dont nous ne savons rien. Eh oui, la démocratie c’est définitivement de la merde. Mais en attendant mieux, courbez l’échine devant le nouveau maître de la Saint-Con, Lapinchien. Et ayez l’air convaincu, bordel.

Hey Lapinchien... POULPE !!

= commentaires =

nihil


void    le 21/04/2004 à 05:19:11
Cette superbe (bien que chiante) nécrologie sera énoncée en toute sobriété (par Shirow donc) en l'église de Sainte-Marie des Ruines à l'occasion de l'enterrement de Lapinchien, assassiné ce Lundi 19 Avril par Aka, vexée de l'entourloupe qui lui a fait passer la Saint-Con sous le nez.
gwenwyfhar justement...    le 21/04/2004 à 06:42:56
... c'était la question que j'allais poser, à savoir s'il était cané le Lapin...
Très bel éloge, j'ai versé ma petite larme.
Tu aurais pu quand même parler de son parapluie (paix à son âme)...
Pour la présence de Shirow sobre, c'est possible de repousser l'enterrement de 2 ans ? Le temps que je le mette en condition...
Kirunaa


    le 21/04/2004 à 11:40:10
Ouah !!! Je savais pas qu'il était si fort !
Lapinchien


tw
    le 21/04/2004 à 12:31:16
Après s'être fait embroché par les sabres de tous les autres connards d'academiciens qui puaient le pipi, et qui l'achevèrent en lui carrant leurs tricornes pointus dans le fion, Lapinchien mourru...

Un discour fût prononcé par Michael Youn, président des français en 2045, lorsqu'on fit entrer ces cendres au panthéon des cons...

"Entre ici , Lapinchien, avec ton terrible cortège . Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé , comme toi : et même , ce qui est peut-être plus atroce , en ayant parlé ; avec tous les déraillés et les tondus de la Zone , avec le dernier corps trébuchant des affreuses files du "bar à putes" , enfin tombé sous les crosses ; avec les huit mille Françaises qui ne sont pas revenues de tes vannes pourrites , avec la dernière femme morte chez les Bisounours pour avoir donné asile à l'un des nôtres ou l'un des notres à l'asile je sais plus trop l'ordre des mots. Entre , avec le peuple né de l'ombre et disparu avec elle _ nos frères dans l'ordre de la Nuit ... heu çà va j'ai un peu copié, çà se voit pas trop ? Allez! Emmurez moi ce connard ! Oups le micro était pas coupé ?"
Goût Bulgare     le 21/04/2004 à 16:15:14

Il semblerait que seulement quelques instants avant son embrocation, LapinChien, poussé par un funeste pressentiment ait murmuré : " Si j'étais encorné maintenant, je n'aurais pas même eu le temps de rouler un joint... ".
Cette phrase restera dans l'histoire et avec elle, c'est toute notre mémoire populaire et notre imaginaire collectif qui entrent également au Panthéon.

nihil


void    le 21/04/2004 à 16:49:55
On aura qu'à tous crever aussi en même temps que lui, la vie ne vaut rien sans Lapinchien, et puis ça peut être sympa un genre de Teknival silencieux à l'intérieur du panthéon, les ruines antiques, c'est le meilleur cadre pour les teufs de drogués
SDF     le 21/04/2004 à 17:42:03
C'est mieux que la chatte de Tulia ?
Lapinchien


tw
    le 21/04/2004 à 17:45:04
La dernière reflexion faite, c'est un peu comme tenter de comparer le firmament infini de la voute stellaire à un rôt de gnou
nihil


void    le 21/04/2004 à 17:46:34
Bah c'est plus disons... intime, par contre c'est moins bien chauffé, c'est de la pierre de taille ça pas de l'animal ma bonne dame

= ajouter un commentaire =



[Accueil]