LA ZONE -
Résumé : Deux auteurs qui écrivent un texte vaguement déconnant sans idée première, on a déjà eu droit, en principe ça donne de la merde. Le dialogue de Narak et Lueur de Vertu échappe par moments à cette règle. Le coté complètement décousu est pas forcément désagréable bien qu'un peu lassant. L'humour est moins lourd que prévu et j'ai bien aimé les petits moments de mélancolie douce ou de psychopathologie. Mais bon quand même ça mène à que dalle et ça reste globalement du niveau du fou qui repeint son plafond.

Quand deux grands esprits se rencontrent...

Le 27/07/2004
par Narak, Lueur de Vertu
[illustration] -…
-Je peux m’asseoir ici ?
-Ouais.
-…
-…
-Salut.
-Tu t’appelles ?
-Mon nom est sans importance, il ne te servira à rien de toute façon.
-Moi c’est…Pettia, oui…ça c’est bon.
-J’aurais préféré Patrick
-Mais c’est Patrick, en russe
-Il fait beau, non ?
-Non
-As tu déja dansé avec la mort, au clair de lune ?
-Il y a une loi qui m'oblige à répondre ?
-Qu’est ce qui ne va pas ?
-Qu’est ce qui va bien ?
-Tu sembles tourmenté.
-Je semble, seulement ?
-…
-…
-Tu veux prendre un rafraîchissement peut-être…
-J’ai toujours détesté la façon qu’a la so…qu’on les gens de dire rafraîchissement. C’est un mot vide de sens. Il ne représente rien.
-Alors non ?
-Si, sert moi. Juste un doigt.
-D'abord, je vais te servir...
-Heu...
-Pourquoi, tu es ici ?
-…Je suis dangereux…
-Ah ? Moi c'est à cause d'un mouton explosif qu'un ami m'a balancé à travers la gueule. Ah ! Quand j'y repense, ça me fait encore rigoler. Un vrai pote ce mec
-Ne rit pas. Ils m’on eu parce que j’ai failli à ma tâche. Comme toi…
-Non ! Jamais ! Aaah ! Je ne suis pas comme vous ! Vous êtes tous MONSTRUEUX !
-Non ! Calme toi ! Sinon, ils viendront !
-Bientôt, tu as raison, je dois me calmer. Rester au dessus de tout ça. Garder le contrôle.
-Nous sommes des monstres, bien sur. Mais cela ne nous isole pas pour autant. Et ce serait pour ça qu’ils nous craignent ? Non, je n’y crois pas. Je n’y crois plus. Nous avons compris qu’il existe une liberté telle que nulle autre créature ne peut l’envisager. Mais nous deux et tous les autres qui nous entourent, avons oublié, que tout cela n’est que mascarade, que qu’il reste des choses qui peuvent nous réduire en esclavage. C’est là que ça foire...
Parce qu'en fait la réalité à une emprise sur les gens, tu comprend ?
Mais certains sont au delà de toute cette merde: Nous.
Notre seule existence est un affront à cette réalité. Alors la réalité se venge.
Il y a une perturbation, une onde, et ce que tu vit en ce moment est une remise à niveau.
-Je peux te faire une confidence ? Tu ne me piègera pas, tu sais…Je ne suis pas n’importe qui. Jésus, tu connais ?
-Qui ?
-Moi. Jésus. Enfin je l’ai été un temps. Maintenant je ne sais plus trop.
-Non, c’est au delà de tes capacités.
-Pardon ?
-Tu n’as pas la volonté nécessaire, le feu sacré.
-Je ne comprends pas.
-Tu n’as pas assez souffert, ça se voit.
-Et toi, mon fils.
-Moi ! J’ai un feu qui me brûle les entrailles et qui me pousse à chasser les salopards du temple à coups de fouet. Je pourrai effectivement être une sorte d'elu.
-Négation !
-Calme toi !
-Qui est cette femme qui marche toute nue ?
-Son nom est Marie, je crois
- La vierge !!!
-Probablement pas.
-Tricheur !
-Non, Pirate ! Et de plus, j'enbarque demain sur le Showtime.
-C'est quoi ça, le Showtime ?
-Mon navire.
-Passionant...Changeons de sujet ! Que pensez vous de ce repas ?
-Moi je serais pour le soja si on l’envoie en Afrique pour nourrir les populations locales... Je refuserai d'en manger c’est degeulasse, mais je reste pour, et vous ?
-Vous ne me tutoyez plus.
-Je sais. Je ne peux plus.
-Tu devras réapprendre à t’exprimer sexuellement, si on te laisse sortir.
-Je le sais, ça aussi, mais j’ai des pulsions…réductrices.
-C'est-à-dire ?
-J’ai envie d’enfoncer ma bite dans son cul. Dans son cul, jusqu’aux intestins, jusqu'à l’estomac. Etre digéré, tu vois ?
-Je ne vois pas bien. Par l’anus ?
-Non, par le cul. Je veut quelle hurle, qu’elle saigne, quelle saigne, quelle soit horrifié.
-Qui ça ?
-Elle.
-Hein ?
-Ouais, mais toutes celles avec qui j’ai essayé s’en foutaient.
-Des putes ?
-Ouais, je crois que c’était pour ça. Est ce que sucer c'est tromper ?
-…
-Attention ! Les blancs arrivent.
-Tu crois qu’ils nous ont vu ?
-Je ne sais pas…Crois pas…
-C’est bon ils sont partis
-J’aime pas ces mec là, ils sont franchement malsains. Quand il te chopent…
-…C’est mal barré pour toi.
-…
-Au fait, je m’appelle Laura.
-C’est pas Patrick ton nom ?
-Non, ça c’est le tiens !
-Ah ! Non ! Rend le moi ! Tu n’aura pas mon identité !
-Crève ! Sac à vin ! Je suis celui que je veux être !
-Aaaaaaaaaaaaaaaah ! Viens ici que je te bute, enculé !
-Celui qui n'a pas peur de la mort ne meurt jamais, tu veut tester, salope ?
-TA GUEULE !!!
-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHH !!!
…………..

= commentaires =

Narak


    le 27/07/2004 à 19:34:39
Aaaah ! Putain ! c'est quoi cette image !
Bon tanpis, yaura au moin du second degré là dedans...
Raspoutine     le 27/07/2004 à 23:13:50
Moi jadore elle va bien avec la personalitée de ce texte
Narak


    le 27/07/2004 à 23:17:44
T'est qui toi ? Oh ! Je m'en balance de toute façon !
Aka


    le 27/07/2004 à 23:50:44
mouais ça se lit bien, par contre je vois pas trop l'intéret du paragraphe final. C'était suffisamment clair et là, du coup, ça fait redondant.
Narak


    le 28/07/2004 à 00:09:32
J' ai préféré le mettre dans le doute.
Mais c'est vrai qu'il m'emmerde
El Defoncer     le 28/07/2004 à 00:20:00
g pas tout capté au dialogue des deux fou, mais pas mal ça me fais pensé un peu au délire de brad pit dans les 12 singes. d'ailleur je sais pas pourquoi parceque ca n'a rien à voir
Aka


    le 28/07/2004 à 01:45:04
Si si, pour une fois je suis d'accord avec toi Defoncer. Y a un délire dans le genre quand il fait visiter l'HP à Bruce Willis, le truc sur la réalité et les monstres etc...
nihil


    le 28/07/2004 à 07:36:47
Bah oui, c'est juste lui qui n'est pas d'accord avec lui-même quoi...
Bobby-Joe


    le 28/07/2004 à 19:25:34
Wow, la claque ! L'un des meilleurs textes que j'ai jamais lus de ma vie ! Inventif, littéraire, à la limite du génie ! Il fallait au moins deux cerveaux pour ecrire un truc de cette trempe ! Chapeau bas.
nihil


    le 28/07/2004 à 19:50:10
Ouais le souci, c'est que pour atteindre un tel degré de génie, ils ont du faire fusionner leur cerveau qui a produit une étincelle extraordinaire, l'espace d'un centième de seconde, d'où ce texte... Bon après par contre ça a fait disjoncter le compteur et ça a fait splotch... Mais bon, ça le valait bien quand même...
Narak


    le 29/07/2004 à 08:40:43
Bobby-Joe, c'est pas bien de se moquer...
Lapinchien


tw
    le 29/07/2004 à 20:51:21
fin alternative : un indien cheerokee arrive dans leur chambre et les etouffe avec un oreiller; Puis il arrache un lavabo qui trainait dans le coin, pete la vitre et s'echappe.
Nagash


    le 30/07/2004 à 00:26:57
Puis l'indien saute dans la décapotable du directeur de l'HP pour débouler en plein tournage d'Alerte à Malibu et casser la gueule à David Hasselhoff avec le lavabo arraché avant de lui retirer son maillot de bain rouge de sauveteur et de s'en coiffer pour une danse rituelle.

Lapinchien


tw
    le 30/07/2004 à 12:33:43
ce qui est étonnant c'est que nos deux fins fonctionnent aussi si on remplace le mot indien par le mot jeep
Arkanya


    le 30/07/2004 à 13:42:40
C'est clair, le denrier paragraphe était inutile, d'ailleurs s'il n'avait pas été là on aurait eu plus de liberté en tant que lecteur, là je trouve qu'il enferme le texte dans sa raison d'être sans laisser l'imagination libre d'inventer plusieurs alternatives. C'est con, ça me faisait presque penser au théâtre de l'absurde.
Lapinchien


tw
    le 30/07/2004 à 14:46:19
Tiens t'as choppé un tic littérraire ?
Narak


    le 30/07/2004 à 15:43:44
Ou UNE tique littéraire: sorte de gros insecte decouvert et élevé par Bernard Pivot, et se nourrissant de dictionnaires

oui, c'est nul, mais je m'emmerde moi..!
Vrine


    le 30/07/2004 à 16:47:27
Oui facile à lire mais bon j'ai pas trop accroché car la fin est trop prévisible. M'enfin le dialogue est quand même intéressant voir marrant :

Je ne vois pas bien. Par l’anus ?
-Non, par le cul
nihil


    le 31/07/2004 à 22:30:19
Sur demande de Narak, je vire le dernier paragraphe, mais pour la compréhension des commentaires, je le fous ici :

"Agressions à l’hôpital.

Hier, à l’hôpital psychiatrique St Vincent, Une violente rixe aurait opposé deux patients.
Selon le personnel médical, tout aurait commencé au réfectoire.
Les deux patients serai très sérieusement blessés et deux infirmiers serai aussi mis en cause dans cet incident. Ils ont été transportés à l’hôpital de la cavale pour être réanimés. Nous n'avons pas d'autre informations."

On a qu'à dire que c'est une fin alternative en bonus DVD.

Un petit détail : un texte publié est définitif. Il faut qu'une demande de correction post-publication reste un truc exceptionnel et pour une bonne raison.

D'une part parce que si tout le monde s'y met, moi et les lecteurs on s'en sort plus. D'autre part parce que les textes ont pas à être adaptés en fonction des commentaires, pour plaire aux lecteurs, si c'est là la seule raison invoquée.
Si vous jugez que votre texte est suffisamment bon pour être posté et que vous l'envoyez, c'est con de revenir dessus parce que des zonards ont fait leur boulot et vous ont démonté la gueule. Un peu de constance bordel, faut assumer ses tares.
El Defoncer     le 02/08/2004 à 04:10:28
je te pardonne narak mais j'avoue que c débile
Narak


Message pour Lueur de Vertu    le 08/08/2004 à 17:33:45
Putain, t'es lourd !
T'aurai pu faire un effort pour placer un commentaire quelque chose merde !
Lueur de Vertu


    le 20/08/2004 à 20:20:30
moi j'aime bien la foto, elle me rappelle mes vacances a San Fransico. C'est vrai que le paragraphe de fin est à chier mais bon c'est pas une raison de l'enlever. J'aime bien le texte il me fait rire mais bon,comme on dit, voila.
Chèvre Du Futur     le 24/03/2010 à 13:43:11
Faut pas toucher tout ça.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]