LA ZONE -
Résumé : Autant l'intrigue elle-même me laisse plutôt de marbre, autant j'ai bien aimé le début, où on sent une fatigue morale intense et une forme de résignation chez le personnage. L'atmosphère de la boite est bien rendue. Un bon petit texte, pas mal foutu mais pas trop original et sans rien d'extraordinaire.

Pensées d'une mante religieuse

Le 15/08/2004
par Narak
[illustration] Je déteste la musique qui passe dans les boites maintenant.
Tout ça manque totalement de style. Un simple rythme de basse, recouvert de merde.
Je ne cherche même plus à savoir ce que c’est. Techno, Industriel, Métal, Hardcore...
Je hais viscéralement toute cette saloperie, et par extension tous ces clients séduisants qui pullulent sur la piste de danse, comme des asticots grouillent sur une charogne.
Ils viennent là pour hurler et danser sur ces rythmes de marteaux-pilons.
Trémousser pitoyablement leurs corps jeunes et fermes.
Les vêtements moulants de toutes ces salopes trempées de sueur plaqués sur leurs petits seins chauds et ronds. Tous ces branleurs qui cherchent désespérément à séduire tout ce qui passe. Ils sont...Innocents.
Je les envie presque. Presque…
Le noir est à la mode, comme toujours. Je passe inaperçue pour le moment, mais toutes ces petites putes ne font pas le poids. Je jette un rapide coup d'oeil à cette faune frénétique, là, en bas. C'est ça ! Dansez...
Je cherche une table et je commande une vodka, comme d'habitude.
Ma minijupe de cuir me comprime les fesses lorsque je m’assois. Mes jambes sont un atout, autant m’en servir. Je regarde encore autour de moi, technique habituelle. Faire semblant de ne pas l’avoir remarqué. Il me regarde c’est sûr. Comment pourrait il faire autrement ? Je me suis vraiment surpassée ce soir. Mon maquillage est impeccable. Ma jupe monte assez haut, et mon décolleté est assez bas. Peut-être que tout ça est un peut agressif, mais ça n’a jamais réduit mes chances de succès. Non, c’est tout a fait normal qu’il me regarde.
Ah ! Il s’est décidé à venir, le con. Cela m’étonne presque, je ne pensais pas qu’il aurait les couilles de venir. Il lance sa phrase d’entrée, la musique couvre ses paroles mais de toute façon je m’en fous. Je réponds par un rire, c’est ce qu’il attend probablement. Hé, mais c’est qu’il n’est pas moche ! Il est vachement mieux de près. Il est plus grand que moi, ça devrai le rassurer, comme les autres. Les hommes sont tellement prévisibles pour peu qu'ils aient l'opportunité de se vider les couilles, et celui-ci ne fait pas exeption. Je sens que je vais bien m’amuser cette nuit…Ce gros porc s’imagine déjà en train de me sauter, ça se voit dans son regard.
Bien bien, je ne voudrai pas te décevoir mon grand, mais tu risques d’être surpris ! Comment tu t’appelles au fait ? David ? Mmmh, ça te va bien. Moi ? Camille. Ah bon ? Tu trouves ? Merci !
Putain, qu’est ce que ça me coûte !
Bon, quand il aura fini de me raconter sa vie, je passerai aux choses sérieuses, il a peut-être besoin d’une petite motivation ?
« David, mon trésor, je commence à en avoir assez de tout ce bruit, je croit que je vais rentrer. Mais…Je détesterai interrompre cette soirée aussi tôt. Peut-être que…Enfin…Si tu veux...Non, je ne peut pas te demander ça, tu va te dire que je suis une fille facile »
« Mais bien sur que non. Demande moi ce que tu veux. »
Il dit tout cela de façon trop empressée, pour qu’il n’y ait pas de sous entendus, mais je m’y attendais. Une bande pâle sur son annulaire. Quelques heures plus tôt, il y avait assurément une alliance à cet endroit.
« On peut aller dans un endroit plus tranquille, si tu n’y voit pas d’inconvénients et si tu n’est pas lassé de ma compagnie bien sûr. »
« Hum, bien sûr, ou veux tu aller ? Je te proposerai bien chez moi, mais c’est un peu le bordel en ce moment… »
Evidemment, et ta femme réagirait bizarrement si tu ramenait une blondasse à la maison, pour la sauter sur le canapé…
« Je pensais à chez moi. »
« Parfait. Je te suis. »
Au moins, dans la bagnole, il ferme sa gueule. Il s’imagine probablement la nuit qui s’annonce. Lui, dieu du sexe, et moi, gémissante sous ses assauts. Allez ma grande, laisse le rêver…encore un peu.
Voila, on est arrivé. Il semble un peu fébrile. Je le lui fais remarquer en lui passant un doigt sur la joue. J’ouvre la porte. Nous rentrons.
D’un coup, je me sens fatigué par ce mec, fatigué par ses poses, ses désirs à peine dissimulés, et surtout la haute estime qu’il a de sa capacité à séduire. Qu’on en finisse.
Il grimpe à l’étage sans prendre la peine de chercher un interrupteur. Moi je n’ai pas besoin de lumière pour l’instant.
Arrivé devant la porte de ma chambre je sens ses bras m’enlacer. Il pue la cigarette et la transpiration. Ses mains moites glissent sur mon corps pendant qu’il plaque ses lèvres sur ma bouche et qu’il emmêle sa langue dans la mienne. Il pousse la porte de l’épaule tout en remontant ma jupe minuscule en haut de mes cuisses. Mes mains plongent sous son T-shirt, griffant légèrement ses pectoraux en sueur. Il prend mes fesses dans ses mains, puis l'une d'elle remonte sur ma poitrine. Je le sens bander contre mon ventre tendu. Je le pousse sur le lit en lui arrachant son T-shirt. Il est excité, moi aussi en pensant à la suite. J’enlève ma jupe, mon soutien-gorge et mon string. Lui reste toujours allongé, la braguette ouverte. Cette vision, m’oblige à retenir un haut-le-cœur.
Mon dieu, je m’apprête à rendre un immense service à la femme de cette larve.
Je me vautre sur lui, cuisses largement écartées, et je libère son sexe de l’élastique de son caleçon.
Hum, Il a peut-être une bonne raison d’être fier de lui.
Alors que je me frotte sur lui, je remonte et lui attache les menottes aux poignets en l’embrassant. Il ne s’en soucie pas. C’est un jeu ? Oui, évidement…
Je prends son gland en bouche quelques secondes, il me faut encore me retenir, à la fois de vomir sur sa bite turgescente et d’assouvir mon plaisir maintenant, là, sans prévenir…
Calme toi, respire à fond…
« Ne bouge pas, je reviens tout de suite. »
Je courre jusqu'à la salle de bain, empoignant la porte derrière moi, entrevoyant son visage extasié et étonné quand je la claque. Pour le moment il ne se doute de rien, mais quelques secondes et il hurlera à s’en époumoner, jusqu'à ce que sa gorge soit irritée et sanglante. Si il en a le temps.
La salle de bain, mon enfer, contribue à ma vengeance. Démaquille toi. Enlève ce masque.
Respire, pas de précipitation. Voila !
Je retourne dans la chambre, il ne me reconnaît plus à cause des cicatrices. Mes cicatrices.
Mon dernier homme ne m’as pas loupée, je doit bien l’avouer, il était fou, plus que moi, mais lui l’ignorait.
Tu commences à comprendre salaud ? Il est temps de crever !
Il est tétanisé, il s’imagine que parce qu’il est un homme il pourra me faire face ?
J’ai tout prévue, sous le lit, je ramasse la scie et le rasoir.
Il ne peut rien faire, ça m’excite terriblement.
Geste brusque, le sang jaillit de là ou une fraction de secondes plus tôt se trouvait son pénis.
Il hurle fort, un vrai goret ! Mon dieu que c’est bon ! Aaah ! Vas y, Continue pendant que tu as encore une gorge !
La scie, je la pose sur sa gorge et je tranche. Ouiii ! Je tranche ! Je racle jusqu'a sa nuque. Chaque va et viens lui envoit de profondes secousses dans tout le corps. Pendant un instant je m'attends à voir ses yeux sortir de leurs orbites.
Peau ! Tendons ! Chairs ! Aaaah ! Os ! J'arrive au bout !
Oui ! Encore ! Ouiiiiiiiiiiii !
...
Je respire difficilement. Putain, que c’était bon ! J’en ai encore mal. Merde, mes mains tremblent. Il faudra nettoyer tout ce bordel, tout à l'heure.
Quelle heure est il ? 2h10...Ok j’ai encore le temps de me refaire une beauté...
Pour la troisième fois cette nuit…

= commentaires =

Taliesin


    le 15/08/2004 à 19:10:58
Lui couper la teub et la tête, c'est un peu léger comme supplice. Elle aurait pu le torturer un peu plus longtemps, ça aurait été marrant. Et on a payé, bordel !
Aka


    le 15/08/2004 à 23:17:30
J'ai pas encore lu, mais vu le titre je suppose qu'elle étripe ses clients.
Aka


    le 15/08/2004 à 23:38:08
J'ai moi aussi beaucoup apprécié le début, le reste, je n'en parlerai pas vu que j'apprécie beaucoup Narak.

Commentaire édité par nihil.
nihil


    le 15/08/2004 à 23:52:21
Décidément, que d'élégance sur ce site entièrement dédié, comme vous le savez, à la courtoisie et à au retour des bonnes valeurs morales telles que la politesse.
Et pour les mauvaiuses langues je signale qui ici aussi on se dit bonjour, mais après on s'encule, c'est une signe d'amitié amicale et conviviale dans ton cul. Vive la bienséance !
El Defoncer     le 16/08/2004 à 00:13:26
c'est plutot pas mal, je trouve que l'idée de la mante religieuse est bien, quoique pas vraiment original, le coup des cicatrices sous le masque de maquillage est bien, taurais du plus l'exploité en racontant des détails.
Taliesin


    le 16/08/2004 à 00:51:34
Ouais, vive le sadisme !!
Nagash


    le 16/08/2004 à 01:08:22
J'aime le début(même si ca m'arrache les tripes de devoir dire la même chose que cette grosse conne d'Aka).J'aime la réflexion sur le système de séduction du beauf de base..par contre je regrette que la mante religieuse n'ait pas plus d'originalité dans sa mise à mort du dragueur de base.. A la fin je la trouve vulgaire cette fille,un peu de classe bordel!Du meurtre raffiné ca existe non?La profondeur psychologique s'écroule a ma fin pour devenir la caricature de la connasse psychopathe...
Narak...     le 16/08/2004 à 19:31:06
Et ben moi, j'aurai tendance a faire dans l'autosatisfaction
nihil


    le 16/08/2004 à 19:42:40
T'as bien raison, tu nous emmerdes tous de toute façons, on est que des connards. Tout ce que tu risques ici c'est de te faire laminer l'ego par des frustrés, qui te feront douter de ton talent littéraire naissant mais présent. Le but, c'est vraiment pas de te conformer aux opinions de connards comme nous et de risquer le formatage en voulant trop nous plaire, d'ailleurs t'aurais mieux fait de pas publier ton texte et de l'afficher au dessus de ton lit.

(message subliminal inside)

Commentaire édité par nihil.
Narak...     le 16/08/2004 à 21:33:51
A ton avis pourquoi je me suis inscrit sur la zone a part pour vous faire chier
Taliesin


    le 16/08/2004 à 21:48:18
Inutile, les laxatifs sont fournis par la maison.
Lapinchien


tw
    le 17/08/2004 à 00:45:50
Pendant tout le debut, entre chaque ligne j'entendais les boum boum de la musique de merde à donf dans le nightclub je lisais en criant dans ma tête par dessus tout ce raffut! Tin ! T'as un lien de parenté avec deutch gramophone ?
Kirunaa


    le 17/08/2004 à 13:59:27
Y avait pas moyen de se vautrer un peu plus dans la torture ? Le debut est bien, mais la partie action aurait pu etre un peu plus travaillee. Elle tue trop vite, c'est pas drole.
Tyler D


    le 17/08/2004 à 15:39:54
ha ha ça me donne une idée d'article sur une mante religieuse en métal qui pèse 4 tonnes, tout ça
Narak..... POUR CELUI QUI FAIT RENTRER LES MEC AU PANTHEON DE    le 17/08/2004 à 18:37:59
J'imagine que c'est pas non plus ce texte la qui me permetra d'entrer dans le guide de lecture...?
nihil


    le 17/08/2004 à 18:50:36
D'une part, je vais essayer de le refaire ce panthéon, ça fait longtemps que je l'ai pas revu et il commence à être un peu déséquilibré à tous points de vue (trop d'articles littéraires par rapport aux textes déconnants ou polémique, trop de textes récents par rapport aux anciens...)
D'autre part nan, ce texte mérite pas d'être dans le guide de lecture. Faudra faire encore mieux, allez du courage bordel. Par contre je verrai pour la cathédrale de chair, vu qu'il a eu un plutôt bon retour de la part des autres.
Narak, alone in a ca     le 17/08/2004 à 18:59:03
Youpi, c'est mon chef d'oeuvre
mpimg of merde .    le 17/08/2004 à 19:00:36
.
Bobby-Joe


    le 26/08/2004 à 13:56:40
Moi j'trouve qu'il y a une couille dans les dialogues...
C'est dommage, y'avait quelque chose de bon là, et puis en fait non, ça chie un peu sur le milieu et sur la fin... Le début aurait mérité d'être un peu plus travaillé quand même...
Mais alors la fin...
Surtout le "ouiiii, ouiiii" avec la scie, j'avais l'impression de voir une pub pour Leroy Merlin façon Herbal Essence...
nihil


    le 26/08/2004 à 16:43:49
Putain mais merde, pourquoi la Zone n'est pas responsable de l'ensemble des messages publicitaires de lé télé et de la radio française ? On serait vachement meilleurs que ces connards de la Positive Generation de mon cul putain.
helohina     le 26/04/2005 à 20:31:52
Je le trouve super bien ce texte!!!!!
Narak


    le 26/04/2005 à 20:45:13
Nan, ce texte est une merde.
Anthrax


    le 27/04/2005 à 15:35:19
le style est bon, mais comme l'ont dit les autres aussi c pas la peine que je le redise, mais la fin c pas bon... et le thème est resucé
moi je pensais que sous le masque elle allait avoir une vraie tronche d'insecte... une mutante qui allait le sucer jusqu'à la moelle littéralement

= ajouter un commentaire =



[Accueil]