LA ZONE -
Résumé : Récit d'un week-end entre zonards.Tout un tas de visiteurs inconnus débarquent sur le site pour critiquer ou pour dire 'c'est bien'.

C'est la chenille qui...

Le 13/06/2002
par Gwen
[illustration] Vous pensiez être débarrassés de moi ? Et bien j’ai l’immense plaisir de vous annoncer que non. Le pire est à venir, et je vous le prouve d’ores et déjà avec ce nouvel édito.
Ca swingue sur la Zone. De partout. On ne s’en sort plus, c’est pire qu’à Ibiza, du 24h/24, non-stop. Ca secoue les méninges.
On va commencer dans l’inhabituel en s’attaquant d’abord aux auteurs. Et à leur vraie vie sociale. Que du bonheur. Vingt-quatre heures (voire un peu plus) de la vie de ces abrutis notoires. Tout ça pour le mariage d’anciens chatteurs de feu Multimania à qui, une fois n’est pas coutume dans cet asile psychiatrique, on ne souhaite que des bonnes choses. Pour info, Troni ne s’est pas fait aussi discret que sur la Zone (rappel : premier auteur inscrit, un message sur le forum, aucun article). Il n’a pas oublié l’adresse url de la mairie et a bien appuyé sur « send the message » pour son OUI !
Un week-end comme ça, c’est d’abord le retour du grand tekno-prêtre à Paris. Petite anecdote histoire de se foutre de sa gueule : monsieur venait pour un séminaire, ou un congrès quelconque. Ses patrons sont vraiment cons de croire qu’une telle engeance puisse réellement prendre part à un tel rassemblement. Ou à la rigueur pour connaître les nouvelles techniques de conservation des chèvres mortes ou de chattertonnage de souris non-consentantes.
Un accueil chaleureux a été réservé à Nihil par Tulia la Succube et sa cravache de débourrage. C’est du meilleur goût dans les rues de la capitale et dans les pubs. Entre deux Beamish et un Jet27 servi gracieusement par deux pétasses habillées en Bunny sorties d’on ne sait où, la fine équipe rédactionnelle de la Zone a embauché un nouvel intervenant, j’ai nommé Panique, qui se fait déjà un plaisir de balancer des concours d’insultes sur le forum. Il mijoterait un petit article selon mes sources, ça promet.

On a retrouvé également Monsieur Yo que l’on pensait momifié devant son écran. Il va bien, il dit toujours autant de conneries, on se sent déjà plus rassuré. Bon, côté article, le gars (pour qui bidouiller un PC fait partie de son boulot) est un peu à la ramasse. Il écrit ses articles à la main au lieu de faire comme tout un chacun et de les taper, puis il jette consciencieusement sa prose à la poubelle juste après. Ce petit a du style. Un style certain, bien personnel, son propre style à lui. Pour ceux qui hélas ne comprennent pas les private jokes, c’est la vanne dernier cri qui a supplanté le « C’est HYYYYYYYYYYYPE ». Je vais pas vous faire l’historique non plus, je suis pas la bonniche.
Amanite nous a planté Nihil, Shirow, Tulia, Panique, Monsieur Yo et moi… c’est décidé je lui parle plus (comment ça je lui ai parlé tout le week-end ? Et alors !).

Parlons maintenant du mariage en lui-même. C’était beau à voir tous ces petits auteurs sur leur 31. Personnellement, j’avais fait l’erreur effroyable de rejoindre auparavant la Krevet Kosmik (elle aussi retrouvée saine et sauve après plusieurs semaines de silence radio). Elle est pourtant réputée pour ses retards répétés. Allez savoir ce qui m’a pris.
Pour vous dire à quel point c’était la fête, Nihil avait même sorti son ensemble le plus sexy aux couleurs chatoyantes : une chemise grise. Je n’ai jamais réussi à savoir si c’était une chemise noire qui avait mal vécu une lessive. Tout le monde s’est bien tenu… pendant la cérémonie et en gros 15 minutes après.
Après, forcément, on n’a plus réussi à les tenir. Ils beuglaient tous comme des veaux qu’ils voulaient de la binouze alors que les autres invités, normaux eux, prenaient des photos des mariés dans le parc. Ils beuglaient aussi parce qu’il n’y avait pas de greluches célibataires. Bref, les fauves étaient lâchés.
Très vite repérés à table - seuls fumeurs - tous les autres invités ont tenté de nous rallier à leurs grandes causes : la chenille et Bézu. Je pense que certains ont vu en nous de sales djeunz délinquants ne sachant pas s’amuser. Passage à vide. Pas de bière, pas de heavy metal, pas de gogo-danseuses. C’est qu’ils allaient déprimer sévère. Amanite s’est donc empressée de mettre de l’ambiance en se faisant un petit bad trip sur le pouce et sur le tronc d’arbre. Accrochée à la taille de Nihil (le cou étant hors de portée pour elle), elle s’est laissée doucement menée jusqu’à la voiture, après quelques pauses bien méritées tous les deux mètres, en réussissant à échapper à Shirow et Monsieur Yo qui avaient décidé d’abuser d’elle.


Je la remercie chaleureusement tout de même : grâce à elle, j’ai échappé à la série des Francky Vincent, Gold & Images et autres.
On remet ça quand tu veux Amanite, y compris à mes propres noces.
Il n’y a donc plus aucun doute possible : Amanite est la mère perdue retrouvée de Lapinchien. Avec Lapincrabe, charmant monsieur qui nous a apostrophé dès le début du repas en nous promettant qu’il n’allait « pas tarder à gerber » (cf. récit sur le forum), nous sommes donc ravis de combler le manque affectif du garenne transgénique.
Alors, heureux Lapin ? Non ? Tant mieux.

Dégoûtés d’avoir vu foirer notre plan de drague en béton préparé longuement et consciencieusement pour Monsieur Yo (qui n’a pas voulu danser un slow avec une bombe sexuelle sous prétexte qu’il ne savait pas danser), et après une petite voiture laissée gentiment sur parpaings avec vitres explosés par la faune locale, nous nous sommes séparés la larme à l’œil. Toujours pas de bière, toujours pas de heavy metal, toujours pas de gogo-danseuses, il était temps.

Voilà ce que donne la rencontre de sociopathes. Vous venez nous voir quand vous le souhaitez, ça sera un plaisir de vous mettre au pas.

On arrête de déconner et surtout on arrête avec les mièvreries et les flonflons. Retournons un peu à l’actualité de la Zone.
Cepu nous a donné du bon temps avec un article totalement incompréhensible où, si mon nègre a bien capté (bah oui, ça sert pas seulement à l’écriture les nègres, faut être imaginatif), elle se foutait de sa propre gueule. Comme entrée, on ne pouvait pas rêver mieux. Tout le monde s’est bien marré, sauf Tulia qui attendait après la canadienne déjantée pour écrire leur article à quatre mains. Ca aussi c’est poilant. Non ? c’est vrai, mais votre avis, je m’en tamponne le coquillard avec un tibia de langouste voire avec une plume d’anguille.
Lapinchien continue son délire à l’Ayerdhal : quatrième opus à venir, qui paraît-il, va achever les joujoux qui hantent notre forum depuis peu. Mais ceux-là, j’en parlerai après. Je me les réserve.
Au rayon « Souvenirs souvenirs » sont parus les articles-mémoire sur le jeu des définitions et l’histoire collective V2. Ca marche plutôt bien ces petites conneries, les intervenants sont à un tel point allumés que ça prend mieux que de la mayo. Je m’en vais donc de ce pas relancer un nouveau post où chacun posera sa patte, je l’espère. Ou je lâche mon puma, répondant au gentil nom de Bisounours.
Dernier article paru, l’analyse de la Zone par Djinny. On a un max d’analystes sur ce site, c’est dingue. Mais ma préférence va nettement à Djinny tout de même, qui me porte limite aux nues. Comment ça elle se foutait de ma trogne ? Il semblerait qu’il y ait une suite. On attend donc.
Pour le reste, j’en sais rien. Ou j’ai rien entravé à ifrance (ce qui ne serait pas étonnant), ou les auteurs ont une autre adresse que moi, ou ils ne branlent carrément plus rien. Ma Sœur Anne ne voit rien venir, rien de posté sur le site, tintin ballepeau. Nihil, y a t-il quelque chose que tu me caches ?
Je ne parle plus des dossiers, ça me déprime.
(je me magne de passer tout en revue pour enfin arriver à mon morceau préféré, les joujoux). Résultat du sondage « Qu’est-ce qui fait fuir les intervenants de la Zone ? ». La réponse à trouver était : Nihil, bien entendu ; on était à la limite du plébiscite avec 55.2 %. Il aurait battu Chirac aux élections ce con ! Sinon, c’est définitif, personne ne s’emmerde ici. Et l’effet de la Saint Con s’estompe, plus personne n’y pense. Faudrait peut-être voir à en faire une fête trimestrielle. Quoiqu’il en soit, un nouveau sondage va venir remplacer celui-là, dès que le chef m’aura dit qui de lui ou de moi s’en occupe.

Attaquons enfin le morceau de choix de cet édito : le forum. C’est la fête du string là-bas, plus rien ne vous retient, du bonheur en barre. C’est le printemps, quasi l’été, les joujoux sont murs et fleurissent de partout. Pour rappel, je donne la définition du joujou : couillon qui vient traîner ses guêtres là où il ne faut pas en polluant l’espace vital à grands coups de phrases magnifiquement pathétiques et de perches tendues grosses comme des troncs de baobab. Les vieux réflexes reviennent au galop et c’est le lynchage en règle.
Je suis émue de ce cadeau. Relancer le jeu du tapcon©, c’est grandiose. Mais je suis très déçue, oui, vraiment, très. Affreusement même. PERSONNE N’A PENSE A M’ENVOYER LE MOINDRE PETIT MAIL POUR M’ANNONCER L’AVENEMENT DU DIVIN ENFANT !!!! Je ne me laisserai pas faire, et j’aurais la part qui me revient de tous les morveux et autres crétins passant sur le site. J’y mets un point d’honneur, c’est dit.
C’est un plaisir de t’accueillir ici Jojo. Et il en va de même pour tous tes confrères. Les zonards hibernaient, tu es venue les réveiller, tu as gagné le gros lot. Plus personne ne pourra les arrêter, surtout pas moi. Et pour le coup du mail signé « Federi », bien joué. Non. Vraiment. Sincèrement. S’ils hésitaient, ils ne le feront plus.
Pour info, je vous annonce qu’un jeu concours est lancé sur son site. Je n’ai pas pris le temps de me pencher sur la question, je sais que vous y prendrez du plaisir. Il doit y avoir matière.

Je rappelle que l’une des devises de la Zone est « Un bon con est un con floodé ».

Allez en paix mes agneaux, mon puma veille.

Gwen
Intérimaire 24h/24
Pseudo mère fouettard de sociopathes et dépressifs en tout genre

= commentaires =


= ajouter un commentaire =



[Accueil]