LA ZONE -
Résumé : Darkside utilise une petite fille délaissée et traumatisée comme personnage principal, et le style enfantin est bien rendu, bien qu'au bout d'un moment ça ait tendance à devenir lassant tant c'est haché. L'histoire est bien pensée, bien calculée, avec une fin irréaliste mais bien trouvée. Le texte à la facheuse tendance à montrer les enfants comme des attardés et la psychologie de la mère est totalement mise de coté alors que c'est le but du dossier. Mais ça reste un bon texte.

Haine maternelle : le vilain monsieur

Le 19/09/2004
par Darkside
[illustration] Je suis une méchante petite fille. Je le sais, parce que Maman me le dit souvent : « Vilaine fille ! Méchante ! ». D’ailleurs, les autres petites filles, leurs mamans elles leur font des sourires et elles ont l’air contentes. Moi ma maman elle me fait pas de sourire. Quand elle est en colère elle me dit « J’en ai marre de toi ! Tu me gâches me vie ! Je suis jamais tranquille avec toi ! ». J’ai honte de gâcher sa vie. J’aimerai être gentille avec elle, parce que je l’aime ma maman, mais je sais pas comment on fait. Et souvent j’ai peur parce que si je continue à être méchante comme ça, Maman finira par me donner au Vilain Monsieur. Elle m’a expliqué que dans la journée il habite dans le grand placard de l’entrée, celui qui est toujours fermé. Si jamais j’ouvre la porte, Le Vilain Monsieur va sortir et m’attraper. Il est tout noir avec des grandes dents et des griffes et il mange les petites filles désobéissantes, elle dit Maman. Le soir je dois aller me coucher dés que j’ai dîné parce que qu’après il sort de son placard et moi surtout je dois plus bouger de mon lit, ne pas faire de bruit, ne pas appeler, parce que si Le Vilain Monsieur entends que je dors pas, il viendra me prendre. J’ai du mal à m’endormir, y’a des bruits dans la maison, j’aimerai bien que Maman vienne me voir. Mais je garde les yeux fermés, je fais semblant de dormir sinon il va m’emporter comme dans les mauvais rêves que je fais souvent.
Des fois Tata vient nous voir. Moi j’aime quand Tata viens, elle m’amène me promener, elle m’achète des bonbons et elle me dit pas que je suis méchante. (J’aimerai bien que Tata ça soit ma maman, en plus elle à déjà mon cousin Tom, comme ça je serais pas toute seule). Un jour Tata elle m’a regardée et elle a dit « elle ressemble à son père ». Alors Maman elle s’est énervée, elle a crié « ne me parle plus de cet (Là elle a dit un très gros mot) » Tata à répondu « tu devrais pas parler comme ça devant Vanessa ». « C’est tout ce qu’il m’a laissé ce (Encore un gros mot) elle à dit Maman, tu parles d’un cadeau ! » Moi je sais pas qui c’est mon papa à qui je ressemble, mais Aglaé à l’école elle m’a dit c’est obligé qu’il y en ai un, même que le sien elle le voit un week-end sur deux. Le soir j’ai demandé à Maman qui c’était et où il était, s’il viendrait me voir un week-end sur deux. Elle m’a pas répondu, elle m’a donné une gifle et j’ai pleuré. Je savais pas que c’était mal de demander ça, ça doit être mal élevé. J’ai encore été méchante.
Mais le plus pire, c’est que j’ai entendu Maman qui parlait à Tata du Vilain Monsieur. Elle disait « j’en ai assez, je suis toute seule à trente ans et je suis crevée avec Vanessa tout le temps sur mon dos. Des fois j’ai envie d’en finir, j’ouvre le placard et je regarde ce qu’il y à dedans. J’ai envie de le sortir ». « Arrête tes bêtises, elle à dit Tata, ne le garde pas dans ton placard, ça va mal tourner un jour. Débarrasse t’en ». « Non, elle a répondu Maman, il est toujours prêt et si un jour je suis décidée… »
J’ai eu peur de ce qu’elle disait, alors je suis allée me réfugier dans ma chambre, je tremblais de partout sans pouvoir m’arrêter. Je suis tellement méchante qu’elle veut faire sortir le Vilain Monsieur pour qu’il me mange ! Et la nuit j’ai rêvé que Maman me disait « cette fois je suis décidée, je te donne au Vilain Monsieur » Elle ouvrait la porte du placard et il était là, tout noir avec ses griffes et ses dents. Maman elle rigolait et Le Vilain Monsieur est venu sur moi. Je voulais me sauver mais je pouvais plus bouger. Je me suis réveillée en criant. Il faisait encore nuit et j’ai eu peur que mon cri le fasse venir en vrai. Je me suis cachée sous les draps mais il est pas venu. Par contre j’avais très envie de faire pipi et je pouvais pas me lever pour pas qu’il m’attrape. J’ai pas pu me retenir et j’ai fini par faire pipi dans mon lit. Le matin Maman s’est mise très en colère, elle m’a giflée et grondée très fort. Je lui ai expliquée que je pouvais pas aller aux cabinets à cause du Vilain Monsieur. Elle m’a dit « La prochaine fois que tu pisses dans ton lit Le Vilain Monsieur de te mangera la mounette et les fesses. Si tu as vraiment envie d’aller au WC, tu te lèves sans faire de bruit et tu te recouches aussitôt, le Vilain Monsieur te fera rien ».
Et voila, c’est comme ça que cette nuit, comme j’avais encore envie, je me suis levée. J’avançait doucement dans le noir, j’avais peur mais bon, Maman m’a dit que si j’allait juste au cabinet ça risquait rien. Et puis Maman ces jours ci elle était moins énervée, elle avait l’air contente et même que des fois elle me fait des sourires. C’est que je dois être moins méchante. Alors faudrait pas que je fasse pipi au lit encore.
Quand je suis arrivée dans l’entrée, j’ai vu que le placard était entrouvert. Je me suis dit c’est normal puisque Le Vilain Monsieur, il sort la nuit. J’ai un peu tiré la porte, j’avais jamais vu comment c’était dedans, si le Vilain Monsieur il a un lit, une table, une télé…Mais y’avait que des tas de veilles affaires comme des bottes, une casquette comme Tonton il met quand il va à la chasse, verte avec des tâches noires. Et dans un coin, un fusil. Tom, lui, il a un fusil mais plus petit et il tire pas pour de vrai. Mais là c’était un vrai fusil comme celui de Tonton pour tuer les lapins et les oiseaux, pas en plastique, en fer et en bois. Je savais pas qu’on avait ça chez nous. Je me suis dit que je devrai pas toucher, j’ai repoussé la porte et je suis allé vers les WC. Mais en passant devant la chambre de Maman y’avait de drôle de bruits, comme quelqu’un qui pleure, qui se plaint. J’ai ouvert doucement la porte et là j’ai fait pipi sur moi. J’ai compris pourquoi j’avais pas vu le Vilain Monsieur dans le couloir ni dans la placard. Il était chez Maman. Je l’ai reconnu tout de suite, il était tout noir et il attaquait Maman. Mais il était tout nu, Maman aussi et il essayait de lui manger la mounette, comme il devait me faire si je refaisait pipi au lit. Peut être que Maman elle avait fait pipi au lit aussi ? J’ai pas vu ses griffes, mais Maman elle criait, elle devait avoir mal. Je savais pas quoi faire et puis j’ai pensé aux histoires que me raconte Tom, quand les gentils tuent les méchants avec leurs armes. Je suis retournée dans le placard et j’ai pris le fusil. C’était difficile, il était trop grand pour moi, pas comme celui de Tom. Je suis entrée avec dans la chambre et cette fois Maman m’a vue, elle a plus crié et elle allait parler. Le Vilain Monsieur aussi il a arrêté de manger Maman, il s’est tourné vers moi. Mais comme le fusil était trop lourd, je suis tombée avec. Ca à fait un grand « Boum » et ça a sentit comme quand Tom fait exploser ses pétards. La tête du Vilain Monsieur elle a explosée toute rouge. Il est tombé par terre et son sang a fait une grande flaque, pire que quand Stéphane à l’école il s’est cogné contre la porte. En tout cas il fera plus de mal à Maman.
Mais je comprends pas pourquoi elle hurle comme ça, pourtant il la mange plus. J’espère qu’elle n’est pas fâchée parce que j’ai fait pipi sur moi…

= commentaires =

Taliesin


    le 19/09/2004 à 13:41:46
Contrairement à beaucoup, je n’ai pas trouvé ce texte terrible. Prendre la fille comme personnage principal, c’est un choix qui permettait de faire l’impasse sur la psychologie de la mère, plus complexe à traiter et en tout cas moins simpliste que la vision que peut en avoir une fillette de six ans. Passons. Mais je trouve que ce qui est vraiment préjudiciable au texte, c’est d’avoir adopté également un style enfantin. Du coup, c’est haché et pénible à lire. L’histoire en elle-même est très classique et manque singulièrement d’originalité. Vilain monsieur, père fouettard ou ogre dévoreur d'enfants (comme sur le tableau de Goya, hein Derry ?) ; placard, forêt sombre ou caverne, ce sont des archétypes de contes de fées ultra-connus. C’est peut-être cela qui a plu aux lecteurs, ça leur rappelle leur enfance et ça parle à leur inconscient collectif. La fin est vaguement zonarde et prête plutôt à sourire. Bof !
Aka


    le 19/09/2004 à 15:32:33
C'est super bien écrit. Le style enfantin est bien rendu, la psychologie de la peur aussi. Y a des cotés malsains et ironiques très sympas. La fin n'était pas nécessaire et rend hélas le tout un peu ridicule : la petite passe pour une attardée, le fusil qui tombe c'est risible, bref. C'est tout de même le texte que j'ai placé en troisième position.

(commentaire rédigé avant publication des résultats)
Caer


    le 20/09/2004 à 00:20:48
C'est le style enfantin qui m'a plu et qui donne sa force a ce texte.Je n'ai pas trouvé l'histoire tres originale,mais c'est tellement bien ecrit..Pas si facile que ça de se mettre a la place de la petite fille..parler,penser comme elle,et ressentir son angoisse,sans faire une analyse et utiliser de grands mots qu'une gamine si jeune ne pourrait faire dailleurs.
Darkside n'a plus rien a prouver,il pouvait donc se permettre de mettre l'accent sur les émotions simples et poignantes d'angoisse,de peur et d'incomprehension de la petite fille..(il aurait dailleurs été imbattable sur la psychologie de la mere)..sans épater la galerie..et c'est ce qui m'épate..
nihil


    le 20/09/2004 à 00:38:58
Je crois pas que ce soit si compliqué de faire du style enfantin, en tous cas, d'autres l'ont fait avant, comme Arkanya... Quand à la psychologie de la mère, c'est pas un acquis que Darkside aurait été imbattable, en tous cas je demande qu'à lire un texte qui serait encore meilleur que celui de Taliesin à ce niveau-là. Tout le monde sait que Darkside est un super bon auteur, il fait que des textes de qualité, mais il lui manque un truc d'importance pour en faire un auteur marquant (comme à Taliesin d'ailleurs) : la capacité de disjoncter, de péter les plombs et se mettre au delà des convenances littéraires et du petit train-train de l'écriture ordinaire. Créer quelque chose d'innovant, une forme nouvelle. Rien n'est impossible et j'attend avec impatience le moment où ils vont se décider à faire ça. En attendant, leurs textes resteront extrêmement agréables et bien foutus, mais n'auront rien de franchement mémorable.
Ceci dit, ils restent quand même au dessus de la plupart des piètres écrivaillons de ce site.
Tout ça pour dire que ce texte, bien qu'intéressant et agréable, reste très convenu, très classique, et finallement ne casse rien. A aucun moment un habitué de la Zone ne lèverait un sourcil devant ce texte.
Taliesin


    le 20/09/2004 à 11:12:02
Je peux écrire en breton pour innover, si tu veux
nihil


    le 20/09/2004 à 16:20:03
T'as déjà fait ça avec dernières vacances en Bretagne je te rappelle, et je t'ai déjà dit non. Pardonnez le message d'hier, j'étais bourré.
Darkside


    le 20/09/2004 à 21:10:07
C'est clair que ce n'est pas ce que j'ai écrit de mieux...
Si j'ai fait parler la gamine c'est que je n'arrivais pas à écrire du point de vue de la mère.
Péter les plombs et disjoncter? Bon , je vais arrêter mes médicaments, ca devrait le faire...

= ajouter un commentaire =



[Accueil]