LA ZONE -
Résumé : Article pseudo-scientifico-délirant et n'importe quoi organisé.

Cyber-addiction 5

Le 26/04/2002
par Lapinchien
[illustration] DE CYBERNETICA ADDICTIA
par Lapinchien

"Je suis une maladie obscessionnelle et compulsive moderne.J'atteinds principalement une population occidentale male agée entre 16 et 30 ans. Je me caractérise par une surutilisation de matériel de communication Hi-tech. Je place le sujet que j'aliene dans un état de dépendance vis a vis d'un flux d'information numérique et bien souvent inutile distillé par des réseaux informatiques mondiaux. Très rapidement le sus-dit sujet s'isole dans un monde virtuel qui le consumme socialement et dans des cas extremes physiquement. Je suis... Je suis..."
Tu es...Tu es... Tu es Juliens Lepers! Andouille! Oui j'ai encore gagné ! Je gagne toujours c est vraiment trop facile! Allez zooouu on change de chaine... heu ben, encore une redif de Derrick sur le service public ? C est pas vrai, ils prennent vraiment les gens pour des bovins à qui on peut toujours servir la même avoine surenrichie en farines animales...Et dire que je paye la redevence en plus ! Allez j'éteins la télé! Y en a marre!

Pendant ce temps, pas tres loin du cortex qui vient de parler, monsieur hypothalamus se réveille.
"J ai besoin de ma dose de rayonnements photoniques composés de nuances de couleurs RGB car faut que j'ordonne l'exocytose de neurotransmetteurs cools comme la dopamine, les neuronnes en sont completement accros, ils trippent des synapses! c'est le panard! Allez soit cool Cortex zappe pas!"

Le cortex cède fatalement car lui aussi trouve du plaisir dans l'oisiveté et dans la stimulation passive. C'est comme un vacancier allemand sur les plages, mais sans les tongues... "Yeah baby, shine so i can take some colours !" (je fais très mal le vacancier allemand qui invoque les bonnes graces du soleil) "Let's shine and make my skin sweet and tanned !" Oui le cerveau s'adresse au moniteur, au combiné, aux haut-parleurs, que sais-je encore, au joystick à retour de force, oui, il s'adresse à eux au vocatif, les implorant comme des dieux de l'irriguer de leurs stimuli en échange de quelques sacrifices sur l'otel de son équilibre mental, comme par exemple ses loisirs ou parfois meme ses devoirs... C'est une éponge qu'on aurait essoré à sec et que l'on aurait plongé dans un mileu aqueux. Il en veut, il en redemande, il est accro le cerveau.

Et alors me direz-vous ? La vie est un vaste réseau complexe de canaux de dépendances, lorsqu'on ferme les vannes d'une addiction, loin de contenir nos angoisses, nous les poussons à rompre les digues qu'on avait autrefois construit en amont. Et finalement ne serions nous pas fait pour celà ? Faits pour évoluer dans le déséquilibre.. un coup boulimique de patati, un coup anorexique de patata... On aura toute l'éternité pour "vivre" dans la quiétude et l'équilibre.. Il n'y a que le déséquibre qui fait qu'on change de trajectoire...On peut aller tout droit dans le mur dans l'équilibre...Mes amis physiciens ne diront pas le contraire... Il y a assez de missionnaires de l'équilbre pour que je me permette de donner un avis tranché sur la question.

J'aurais juste un petit bémol à faire kouiner. Il faut quand meme garder les rennes... l'excès,oui! mais il faut quand meme avoir les resources pour réagir...surfons allègrement sur les pentes de l'exubérence et de la profusion , faisons preuve de dextérité... mais jamais de retenue..préchi, précha..

Enfin bon, demain j'arrete les smarties et je me remets à la Nintendo.

(O_____O) LAPINCHIEN

= commentaires =


= ajouter un commentaire =



[Accueil]