LA ZONE -
Résumé : Déjà lu, déjà assimilé, c'est juste du remâché. Mais à intervalles réguliers je me sens obligé de recracher ça à la gueule de la démocratie. J'ai des putains de pulsions sexuelles bizarres moi... Rien de neuf sous le soleil.

Propagande pour propagande

Le 06/12/2004
par nihil
Je trouve la propagande pro-démocrate pesante, ces temps-ci. C’est pas parce qu’on subit chaque jour un système qu’on doit le cautionner. C’est pourtant ce qu’à peu près tout le monde fait. On fait avec, faute de mieux. On a pas ce qu’on veut, mais au moins on est pas en dictature…
Mais les pires dictatures, les plus absurdes et les plus sanguinaires, sont soutenues par le peuple, exactement comme nos sympathiques gouvernements. Les tyrans sont installés aux commandes, poussés et aidés exactement comme nos présidents, nos premiers ministres ou nos chanceliers. Robespierre est issu de la révolution populaire, le parti nazi a été élu démocratiquement en Allemagne, et la France était globalement collaborationniste pendant la Deuxième Guerre mondiale.Les italiens étaient majoritairement fascistes en 1940 comme la France est majoritairement de droite de nos jours. Quelle différence ? La masse gagne forcément. La loi du plus grand nombre vaut celle du plus fort. Le pouvoir du milieu, du troupeau, le diktat de la foule.
Dictature ou démocratie, qu’est-ce que ça change au final ? Est-ce que le monde se porte mieux ?

Une fois la dictature imposée, le pouvoir n’est plus remis en jeu. En démocratie on nous laisse régulièrement sélectionner un seul parmi dix pantins identiques (la plupart du temps sur sa gueule ou son charisme bien étudié). Ensuite on est obligé d’admettre le choix de la masse, du peuple, du troupeau contre notre préférence personnelle, si on en avait une. Est-ce que le fait qu’on soit en démocratie me laisse le droit de refuser cet état de fait ? En aucun cas. Je dois, comme tout le monde, subir le système. On ne me laissera pas la possibilité de le refuser. C’est l’acceptation ou l’exclusion, le rejet, la mort. Le troupeau doit marcher d’un seul pas.

La dictature impose l’idéologie dominante à la matraque et interdit les autres. La démocratie l’impose également, par le formatage, l’éducation, un système de valeurs morales auquel on n’échappe pas. On est libre d’agir à notre guise, mais on ne fait que suivre le troupeau parce qu’on a nous a matraqué des valeurs qui nous empêchent de penser par nous-mêmes. Et qui nous empêchent de remettre le système en question. Ma révolte elle-même est formatée, je sais, je suis déjà au courant. La subversion ne peut exister dans un système qui admet toutes les insurrections idéologiques mais ne change jamais.

Même si on admet finalement que la démocratie est un système meilleur que n’importe quel autre, et que la nature humaine ne laisse sans doute pas la possibilité de créer mieux… C’est pas une raison pour fermer sa gueule et cautionner. C’est pas parce qu’on se fait enculer qu’on doit écarter les fesses, même si ça fait moins mal.

= commentaires =

Tyler D


    le 06/12/2004 à 18:53:29
C’est pas parce qu’on se fait enculer qu’on doit écarter les fesses, même si ça fait moins mal.

mwahahaha !
Lapinchien


tw
    le 07/12/2004 à 13:27:24
De toutes façons un régime politique çà n'est jamais qu'une caractéristique minueure du biotope dans lequel on survit, au même titre que la faune, la flore, le climat. On choisit pas où on tombe. On choisit pas le système d'éducation qui façonne les filtres de notre perception du monde, et formate nos modes de pensées.

La démocratie, je suis programmé pour la défendre... Je ne suis pas un civile, un innocent et je ne me plaindrais pas le jour où une bombe dans le RER emportera l'un des miens. On est tous des soldats, même ces connards de pacifistes.

Une autre pinte s'y ou plait !
de passage     le 07/12/2004 à 14:07:27
Pas mal vu, dans l'ensemble.
[Même si on admet finalement que la démocratie est un système meilleur que n’importe quel autre, et que la nature humaine ne laisse sans doute pas la possibilité de créer mieux… C’est pas une raison pour fermer sa gueule et cautionner.]
La démocratie te permet au moins de l'ouvrir, en dépit de tout conditionnement et éducation stéréotypée. En Chine, un site tel que celui-ci aurait été censuré et le webmaster en taule. Tout n'est pas si noir.

[Je dois, comme tout le monde, subir le système. On ne me laissera pas la possibilité de le refuser. C’est l’acceptation ou l’exclusion, le rejet, la mort. Le troupeau doit marcher d’un seul pas.]
Pas faux non plus...Quelles solutions alors ? Hormis, celle de l'ouvrir et d'en être conscient ?
nihil


    le 07/12/2004 à 16:47:10
Quand le fait de pouvoir s'exprimer librement ne sert strictement à rien et que ça n'a aucune chance de faire avancer quoi que ce soit, moi je dit que ça revient à peu près à l'absence de liberté d'expression... Sauf que là, faut reconnaitre, ça me défoule, mais bon c'est un peu comme pisser contre le vent, on finit toujours par s'en prendre plein la gueule (putain je réinvente tout le dictionnaire des proverbes moi en ce moment).

Quant aux solutions, l'ouvrir c'en est pas une, et si y en avait une ça se saurait. Ca craint de toujours devoir être obligé de ressasser ça mais c'est vrai : au vu de la nature humaine, la démocratie c'est encore ce qu'il y a de mieux. Les révolutions lancées avec les meilleures intentions finissent toujours en dictatures notoires... Donc je vois pas la moindre solution, et c'est gonflant, mais chaque fois que je pense à un genre de système un peu plus sympathique que le notre, je me heurte à des auto-objections du genre : "y aura toujours un connard pour profiter d'un surplus de liberté pour se faire entretenir en en foutant pas une"... "un humain normallement constitué va toujours avoir tendance à chercher l'égalité dans les transactions de peur de se faire niquer, et établir une échelle de valeurs assimilable au monétaire"... "ces stupides abrutis aurtont toujours peur de l'inconnu et ce sera vecteur de xénophobie"... "leur grégarisme de merde les poussera à favoriser leur famille, leurs semblables, leurs potes par rapport aux autres"...

Je peux continuer comme ça à perdre haleine, mais ça ira.
Lapinchien


tw
    le 07/12/2004 à 16:54:09
en même temps ya pas deux modèles de démocratie qui se ressemblent...

une autre pinte et des cacahouettes svp
Kirunaa


    le 07/12/2004 à 17:11:19
Vous êtes beaux quand vous êtes sérieux !
re-passage     le 07/12/2004 à 17:17:28
[un humain normallement constitué va toujours avoir tendance à chercher l'égalité dans les transactions de peur de se faire niquer, et établir une échelle de valeurs assimilable au monétaire]
Un humain normallement constitué va d'abord penser à sa geule et point barre. S'il n'y a rien à faire, autant se flinguer tout de suite, non ?

[en même temps ya pas deux modèles de démocratie qui se ressemblent]
Remarque pertinente : entre la démocratie à la française et la démocratie selon Bush, y a de quoi se faire sauter la tête aussi.
J'ai fait un tour derrière vos barbelés, c'est trop sérieux comme commentaire et dégommer pour faire rire la galerie, ce n'est pas vraiment mon truc.
Mais, il y a des textes qui en valent le détour...
Pas si mal foutu comme concept.
Bon vent.

nihil


    le 07/12/2004 à 17:23:41
Putain faut faire appel à des consultants externes pour alimenter les débats politiques ici maintenant. C'est trop bien, mais ça va me couter un max de pognon ça.

Pour le flingage, on est tous floués à la base par un foutu instinct de survie inscrit en gros dans notre viande, qui nous fait penser : "ok c'est pas un système génial, mais au moins ça me file à bouffer". Ou alors on se résigne et on apprend à s'en foutre...
Lapinchien


tw
    le 07/12/2004 à 17:29:58
l'angoisse : t'imagines si c'est JP Chevenement ?
nihil


    le 07/12/2004 à 17:31:36
Impossible : Chevènement est mort en 1872
pas sage     le 07/12/2004 à 17:38:19
[on est tous floués à la base par un foutu instinct de survie inscrit en gros dans notre viande, qui nous fait penser : "ok c'est pas un système génial, mais au moins ça me file à bouffer". Ou alors on se résigne et on apprend à s'en foutre...]
Instinct de survie ou lâcheté ou pire encore, ce foutu truc qu'on appelle l'espoir ?
Le foot, le loto, la TV, ça sert à quoi, si ce n'est que donner de faux espoirs à ceux qui n'auront jamais une place en haut de l'échelle et faire taire la populasse.
Rome donnait du sang et du pain pour calmer le peuple. On n'a pas beaucoup avancé depuis.
Sur ce, m'sieurs dames, continuez à vous défouler et à pisser dans le vent, tant qu'on peut encore pisser, rien n'est perdu !
Lapinchien


tw
    le 07/12/2004 à 17:54:13
[Le foot, le loto, la TV, ça sert ] Effectivement [calmer le peuple. On n'a pas ]Je crois [à bouffer". Ou alors ]que je vais pas très bien en ce moment...
vive les sitations aléatoires ! C'était Ripostes ! Vous êtes bien, vraiment bien sur...
Narak


    le 07/12/2004 à 18:46:50
Le constat c'est qu'aucune utopie sociale n'est utopique.
nihil


    le 07/12/2004 à 18:52:51
Et t'as constaté ça où toi au juste ?
Lapinchien


tw
    le 07/12/2004 à 19:14:27
ah la belle perche... non je dois pas ... je dois pas... perche... non... pas bien... DTCS !
bien sage     le 07/12/2004 à 19:49:10
Mais c'est qu'il a des trucs à dire le pas gentil là ou pit etre je me trompe je ?
Kirunaa


    le 07/12/2004 à 21:48:26
Eh, le trop sage là, il avait pas dit qu'il s'en allait ? Non pasque là l'hotesse d'accueil est pas encore arrivée et que s'il soubaite s'enraciner, va falloir lui donner le formulaire à remplir, qu'il s'occupe en l'attendant...
nihil


    le 08/12/2004 à 20:32:31
Ah mais au fait, où est ton cul ?
Kirunaa


    le 09/12/2004 à 09:03:05
Le mien ?
Euh... attends, je vais demander au plombier.
Narak


    le 09/12/2004 à 13:17:44
Passage : Le pas gentil il te pète dans la bouche.
Narak


    le 09/12/2004 à 13:18:12
C'est tout ce que j'avais à dire...
Chieuse     le 10/12/2004 à 19:29:22
au flood! au flood!
wanshen on serre les fesses...    le 22/06/2005 à 15:06:50
..et on met des bouchons de champagnes dans leurs ovales à poil !!

Solidarité entre enculés !
ihih

= ajouter un commentaire =



[Accueil]