LA ZONE -
Résumé : Notre trisomique favori nous gratifie de cette 'histoire triste' dans la grande lignée des textes de cet auteur fort renommé chez les moins de deux ans. A savoir que c'est tellement stupide qu'on a même plus envie de se moquer.

Histoire triste

Le 03/03/2005
par Mandrago
Nous sommes en 1849 en Ecosse sur les rives du Loch Shire, c'est l'hiver et il neige.
A quelques mêtres de la berge, une petite maison de bois fragile. C'est là que vit John , sa femme Jenny et ses 2 enfants Bob et Merry. Il fait très froid cet hiver, ça gèle dur en Ecosse. Et soudain le bois vint à manquer, le feu s'éteignit et tout à coup y avait le froid et le noir car c'était la nuit (vous allez bientôt pleurer). Et là-bas en Ecosse ça gèle dur. John ne supportant plus de voir sa famille dans ce froid et cette obscurité (Ils devaient se gonfler, pas de télé, je sais ça n'existait pas, mais pas de lumière... dur.), prit sa vieille hache toute pourrie et alla couper du bois dans la forêt.
Dehors le vent soufflait très fort et tout le monde se pelait dedans. Dur pour John, brave homme, qui se gelait en Ecosse au bord des rives du Loch Shire, alors que les BAHAMAS et ses noix de cocos juteuses remplies de soleil existaient déjà (y avait pas la télé, mais y avait les BAHAMAS... Chouette non?!), mais il ne le savait pas... Condamné à avoir froid et à ne jamais connaître autre chose que le Loch Shire et ses environs, John arriva près d'un arbre rabougris, chétif, et pourri. Sa hache pourrie frappa l'arbre pourri et il pu faire 2 buches pourries. De quoi se chauffer une petite demi-journée. Puis il s'arrache de là et bouge jusqu'à sa cabane...dans le froid, car ça gèle dur en Ecosse.
Arrivé chez lui, il trouve la porte fermée à clef, bizzarre se dit-il, je n'ai pas de serrure chez moi (C'était une blague pour rigoler et pour qu'il se les gèle un peu plus dehors. Mais je suis brave je l'enlève (la serrure!!!)), Ah non tiens !? il n'y a pas de serrure, AH! AH! AH! j'ai eu chaud, non froid, enfin bref, je rentre chez moi..
Alors femme Jenny, comment vont les enfants? Ils dorment, ils avaient faim et froid..
Moi aussi Femme, j'ai faim et froid (je vous rappelle que ça gèle dur en Ecosse) et je ne me plainds pas. Je vais voir si je trouve quelque chose à manger. Il ressort et va vers la forêt avec sa hache pourrie, il arrive à la forêt, mais ya plus d'arbres, ils les a tous coupés déjà, alors il fait comme si il était dans une forêt et il se planque derrière un arbre qui n'existe pas et le lapin qui passe fait semblant de ne pas le voir. Il se jette sur le lapin et lui fracasse la tronche avec sa hache pourrie, ya du sang partout sur la neige, et il prend le cadavre déjà froid du lapinou (ça gèle dur en Ecosse) et rentre chez lui pour faire un festin. Mais en chemin il rencontre "la Rirette, la rirette", en chemin il rencontre "quatre jeunes et beaux garçons"... NDLR : JE M'EGARE... En chemin il s'eclate la GANACHE sur un caillou et meurt.
Pendant ce temps, la femme Jenny attend et s'impatiente, alors elle décide d'aller voir ce que fait John son mari et elle sort en laissant les enfants seuls. Plus loin elle trébuche aussi et se fracture la jambe et saigne abondamment, et elle tombe dans les pommes. Elle va mourrir (C'est triste). Les enfants se réveillent et ne voyant personnes décident à leur tour d'aller chercher leurs parents. Ils sortent dehors dans le froid glacé de l'Ecosse, car ça gèle dur en Ecosse, et tombe sur le cadavre froid de leur mère, ça gèle dur en Ecosse, puis ils pleurent et arrivent jusqu'au cadavre de leur père, ils pleurent encore plus, puis ils voient celui du lapinou et là ils pleurent encore beaucoup plus... (C'est triste à mort!!!!).
Alors ils décident d'en finir avec la vie et se laisser mourrir dans le froid gelé de l'Ecosse, car ça gèle dur en Ecosse, et ils meurent gelés de froid....
Pendant ce temps aux BAHAMAS, Outou le petit indigène ceuille des bananes au soleil, il est heureux, la vie est belle....

= commentaires =

Le Duc


    le 04/03/2005 à 01:40:16
Merci mandrago, mais t'étais pas oubliger de faire ça pour moi.. C'est vraiment gentil de ta part de vouloir faire pire que moi pour me recrédité un peu plus, mais la franchement t'y a été un peu trop fort.
Einherjar


    le 04/03/2005 à 02:29:15
Je n'ai pas bien compris ce que le petit indigene fait avec les bananes. Est ce qu'il dresse de petits écureuils pour monter aux arbres ? Y a t'il des écureuils sur ces écueils de corail ?
Ouh que j'aime être méchant et faire rejaillir la haine de mes professeurs fanatiques de la langue francaise et de son orthographe.
Narak


    le 04/03/2005 à 20:01:55
Ton pseudo et le fait que tu connaisse pas Bayrou me laisse à penser que de toute façon t'est pas français, donc, à la limite tu laisse tomber cette langue de merde.
Nounourz


    le 05/03/2005 à 12:06:00
j'suis le seul à avoir trouvé ça hilarant ?
a mon avis le but de ce texte etait de faire rire, et c'etait réussi pour moi.

(Si ce n'était pas du second degré : Meurs.)

"ils meurent gelés de froid...."
Anthrax


    le 05/03/2005 à 15:25:48
moi le "style" mandrago m'amuse bien aussi, au moins un qui ne se prend pas du tout au sérieux mais bon souvent c vraiment trop nase... j'ai préféré d'autres contes à celui là
on peut en commander ?
moi je voudrais bien le chat botté par exemple
Vassago


    le 06/03/2005 à 11:03:00
C'était presque drôle
Aka


    le 06/03/2005 à 15:03:49
Moi il m'a bien plu. En même temps je suis assez fan du comique de répétition pourri (comme la hache... MOUAAHAHAHAHA Je suis trop drole).
Cadarn


    le 08/03/2005 à 21:08:48
kiffe a donf le truc de la guerre qui tue... et ta mère?
elle coupe du bois dans la foret avec un coton tige usage en titane!
j'ai A.DO.R.E.
ça c'est de l'esprit bisounours!
Asa     le 03/09/2007 à 14:46:59
Mais c'est énorme, ça.
Charivary     le 24/07/2008 à 00:11:46
J'ai ri (pardon).

= ajouter un commentaire =



[Accueil]