LA ZONE -
Résumé : Les épisodes de cette nouvelle rubrique peuvent se lire séparément ou ensemble. Ici l'histoire d'une détresse sans fond qui germe au cœur d’un quotidien écrasant et qui pousse le personnage dans la folie. Le style est précis et laconique, très dépouillé. On a droit qu’à la phase terminale de ce processus, la plus dure.

Surfaces (1)

Le 07/03/2005
par Konsstrukt
J’éteins mon réveil avant qu’il ne sonne. J’essuie mes larmes.
Le plafond est gris. Sa couleur normale est blanche ; c’est à cause de la pénombre qu’il paraît gris. Il est encore tôt. Je crois. Je regarde le réveil. Il est 6 :57. Les chiffres lumineux du réveil éclairent mon visage. Ca m’emmerde. Je débranche. J’ai encore envie de pleurer. Je me retiens. Je me sens seul. Je ne comprends pas. Je me lève. Je regarde mon corps. . J’ai quarante-deux ans. Mon corps est mou. J’ai un gros ventre. J’ai une bite flasque. J’ai des ongles sales. C’est à cause de mon travail. Je passe beaucoup de temps dehors. Je suis fatigué mais je n’ai pas sommeil. Je me sens seul je ne sais pas pourquoi. J’ai l’impression d’un ratage énorme. Inouï. J’ai envie de parler à quelqu’un quelqu’un qui ne soit pas ce connard d’enculé de la radio. C’est stupide cette envie. Je ne suis pas sorti la nuit dernière. Pas de loisir. Pas de loisir plus pour moi. Plus rien. Juste que les gens mes voisins ou n’importe qui d’autre m’écoutent. Juste ça rien d’autre. Je m’habille je sors dans le couloir.
Je suis devant une porte. Je ne sais pas ce qu’il y a de l’autre côté. Je ne sais pas quoi faire. Je veux parler à quelqu’un. Je crie. J’ai honte de ma voix dans le vide de ce couloir alors je me tais. Et puis l’envie est trop forte alors je recommence mais la honte est encore plus grande alors je me tais. J’ai une idée. Je donne des coups de poing contre la porte. Plus fort et je n’ai pas honte et je crie de toutes mes forces. Quelqu’un ouvre la porte. C’est un homme de mon âge. Il me regarde avec indifférence. Je lui dis j’ai envie de parler j’ai envie de parler aidez-moi. Il me frappe sèchement au ventre. Il a l’air paniqué. Je crie je le repousse à l’intérieur chez lui il referme la porte d’un coup sec. Je reprends mon souffle. Je retourne chez moi. J’ai mal à l’estomac.
J’ouvre une fenêtre. Je regarde en bas. J’appelle. A l’aide. Il n’y a personne. J’enjambe la fenêtre. Mon cœur bat trop fort. L’autre jambe passe. Je suis assis au bord. Je ne me retiens plus. Je n’ai plus honte. Je pleure. Je saute. Je tombe. Ma tête en premier. J’ai froid. Je n’ai pas le temps de penser à grand-chose. Je n’aime pas cette vie et c’est tout et puis je suis mort.

= commentaires =

nihil


    le 07/03/2005 à 18:35:12
On a droit qu’à la phase terminale de ce désespoir et c’est dommage de ne pas avoir pu connaître le développement de cet état de fait, les raisons et les mécanismes, mais c’est pas grave. Du coup ça frappe directement et sans fioritures, c’est la phase la plus malsaine de tout un processus de décomposition, et on s’épargne un tas de détails ennuyeux.
Au niveau style : je suis pas un fan de ce genre d’écriture dépouillé à l’extrême de toute figure stylistique, genre écrit au présent, phrase de cinq mots maximum, aucune description du cadre ou des pensées, juste un rapport de gendarmerie sur des actions enchaînées. Mais on peut pas nier que c’est un style à part entière, et si j’accroche pas particulièrement c’est juste pour une question de goût, pas de qualité. Au contraire c’est très bien écrit.
Ca tape dur, j’aime bien.
nihil


    le 07/03/2005 à 18:43:05
(au cas où personne ne l'aurait remarqué, j'essaie de relancer quelque peu les commentaires un peu constructifs, non pas que je sois fan des gloseurs littéraires qui se la pètent, mais je refuse de laisser le terrain libre aux ébats ennuyeux et absurdisants de notre couple de floodeurs lobotomisés, Anthrax et le Duc)

Sinon c'est sympa de la part de ce mec d'avoir décidé d'offrir de la pizza à la viande aux pigeons de son quartier. Faut toujours penser à autrui quand on prépare sa propre mort.

(ici j'ajoute un genre de vanne pour détendre l'atmosphère tout en signifiant qu'on est pas non plus obligés de faire dans la prise de tronche)

(ceci était un post édité par le guide du routard zonard)
Taliesin


    le 07/03/2005 à 18:54:33
ça m'a fait penser à Camus "le mythe de Sisyphe" page 29



Sinon, j'avais bien aimé le texte de Narak aussi
Konsstrukt


j'aime pas camus    le 08/03/2005 à 10:05:37
mais par contre j'adore jim thomson et jp manchette, dont je récupère le style laconique. et encore, surfaces, c'est la version baroque. les bouquins que j'ai écrit depuis vont plus loin dans l'absence de fioritures, je pense.

(a priori, nihil, à force de lire d'autres textes de surfaces, on doit finir par dégager un ensemble de causes ; bon, en tout cas, c'est le but. on verra bien le degré de réussite)

et pour finir sur une bonne nouvelle : les mouches mortes, le roman que tous les éditeurs adorent mais refusent, vient d'être refusé par le diable vauvert. chiasse ! j'aurai pas droit à l'éditeur qui fait les plus belles couvertures du marché !
nihil


    le 08/03/2005 à 15:54:26
Ah donc ce premier épisode est en quelque sorte la conclusion de la série. J'aurais du y penser, quel con !
Konsstrukt


    le 09/03/2005 à 10:01:54
même pas. chaque épisode est la conclusion d'une série que tu ne liras jamais ; et c'est l'ensemble qui crée l'intéret (ou pas) et la compréhension.
nihil


    le 09/03/2005 à 15:55:39
OK. Bon on s'est mius d'accord avec Konsstrukt : lui poste un épisode par jour environ environ et moi un par semaine environs, ce qui fait que pendant quelque temps, la liste va être un peu prise d'assaut... Enfin on s'en fout un peu en gros.
Aka


    le 09/03/2005 à 16:02:54
J'ai l'impression d'avoir reçu un télégramme (oui c'est une vanne repompée et alors).
nihil


    le 09/03/2005 à 16:06:37
C'est vrai ça ferait pas mal, un "stop" après chaque phrase. En plus vu le nombre de phrases de trois mots, le texte prendrait un sacré coup de rallonge... ENLARGE YOUR TEXT NOW
Anthrax


    le 09/03/2005 à 16:33:12
konsstrukt peux faire bien mieux que ça
c tout ce que j'ai à dire

nihil


    le 09/03/2005 à 16:35:00
Tu le connais ? Putain mais c'est pas vrai tu connais tout le monde toi, ou alors t'es mythomane ?
Ceci dit, il a 7 textes en attente et projette d'en mettre une vingt-cinquaine de plus bientôt, donc faut être patient et lui laisser le bénéfice du doute.
J'aime bien moi, en plus. Vous êtes tous des abrutis.
Aka


    le 09/03/2005 à 16:35:59
En même temps tous ses "romans" sont dispo sur son site donc bon, le suspens tu peux te le mettre dans ton cul.
Konsstrukt


    le 09/03/2005 à 19:50:05
anthrax : je suis bien d'accord que je peux faire bien mieux ; mais sur les cinq romans dispos, c'est celui-là (le premier que j'aie écrit) que nihil a voulu prendre. les autres sont mieux, mais pas dans l'esprit de la zone. ça vous apprendra à avoir un esprit.

ceci dit, moi aussi j'aime bien, bande d'abrutis.

(t'es qui, anthrax ?)

aka : c'est joli les guillemets. il y a aussi de la "poésie", sur mon site, des "illustration", des liens "hypertexte", et des "pages" sur "fond" noir.

(demain, j'arrête le thé)
Aka


    le 09/03/2005 à 21:28:56
Ah non mais t'emmerde pas comme ça, y avait besoin de guillemets que sur le mot "roman".
Anthrax


    le 09/03/2005 à 21:39:06
"il n'existe pas de genre littéraire respectable et de genre littéraire mal famé : il existe la poésie et la merde"
konsstrukt je connais ton nom ta date de naissance et je sais que ce que tu préfères toucher ce sont les seins d'une fille
"le konsstrukt c'est le golem construit par le non-initié, l'idiot, l'inculte "
je sais tout ça parce que tu figures au menu du n°4 d'une formidable revue... ha ha!
Konsstrukt


    le 10/03/2005 à 10:18:30
ciel ! je suis démasqué !
il y a donc des gens qui ont acheté cette formidable revue (en vente partout, surtout si vous êtes canadien francophone) ?

aka : mais c'est quoi ces guillemets, enfin ? ça pue du cul, les guillemets ! faut prendre des décisions franches, faut trancher dans le lard, parce que là tu participes à la corruption des jeunes esprits, déjà que tout le monde est mou du gland, si même toi tu encourages, alors, quoi ? non, non : soit tu considères que ce truc n'est pas un roman, et alors tu n'écris pas roman, tu trouves un mot qui correspond à ta pensée, soit tu considères que c'est un roman, et tu va me nettoyer ces vilains guillemets (biactol, en vente dans tous les monoprix). mais là, je ne sais pas, je ne sais plus, ce que tu penses, mon amour.

(merde, j'ai pas arrêté le thé)
Aka


    le 10/03/2005 à 12:26:26
Bah non en mettant des guillemets moi je ne fais que citer l'auteur. Je suis juste une pauvre conne formatée par des études littéraires trop longue. Perso, j'aurai choisi le mot "nouvelle" ( là les guillemets c'est pour indiquer que je cite un mot en particulier).

(il est à quoi ton thé ?)
Konsstrukt


    le 10/03/2005 à 12:40:59
pourquoi, nouvelle ?
tu vas me dire (et la j'essaie de frimer en te montrant que je suis bien formaté, moi aussi) que le roman s'intéresse à un personnage sur le long terme et pas sur une tranche spécifique de sa vie, qu'en quelque sorte le roman est une biographie fictive et place le personnage dans son contexte social, au contraire de la nouvelle qui ressère tout autour de l'action qu'elle prétend décrire ?

mais, moi, je ne suis pas d'accord avec cette définition. voilà. je préfère la définition éditoriale, qui a le mérite d'être très pragmatique : jusqu'à 15000 mots, c'est une nouvele ; au delà, c'est un roman.

enfin, hein, on va pas se battre en duel pour si peu

(ah, merde, t'es une fille, du coup le "mon amour" final passe pour une remarque machiste, alors que je voulais juste signifier mon amour universel)

(je sais pas, mais je suis nerveux, en ce moment. il doit être à la théine, surtout, il m'en faut pas beaucoup, moi, c'est l'avantage d'être mou, un rien m'énerve)
Taliesin


    le 10/03/2005 à 12:47:11
Merde, j'suis tombé chez Pivot...

Le roman, c'est quand même plus pratique que la nouvelle pour caler les armoires.

Konsstrukt


    le 10/03/2005 à 12:52:15
sauf si tu l'achètes en recueil.
c'est lui qui se fout de notre gueule genre on fait salon littéraire, et qui prend comme pseudo le nom d'un barde du cinquième siècle, j'hallucine, hahaha !
Kirunaa


    le 10/03/2005 à 12:55:50
Voila, et moi j'arrive toute obéissante pour faire un effort de commentaire concert, mais après le déluge de digressions au dessus, je sais plus ce que je voulais dire.
Y avait "ça me plait bien" et "il manque un peu quelque chose sur le passage dans le couloir", mais je crois pas que c'etait tout... moarf, on verra quand çe me reviendra.
Konsstrukt


    le 10/03/2005 à 12:58:44
tu veux bien développer l'argument à propos du couloir ?
Kirunaa


    le 10/03/2005 à 13:22:18
Le gars est chez lui, mal dans sa tete et ayant manifestement besoin de parler à quelqu'un, puis il sort de chez lui et explose la porte de son voisin qui ne réagit pas plus que ça, et ensuite notre héros rentre gentiment chez lui sauter par la fenêtre... je sais pas, je trouve qu'il y manque quelque chose.
En fait, ce que jésaye de dire, c'est qu'il ne sert à rien ce passage du couloir : il pourrait être supoprimé et le texte aurait exactement le même impact. C'est pas l'indifférence du voisin ni le fait d'avoir hurlé et tapé dans les murs qui changent quoi que ce soit...
C'est plus clair ?
Konsstrukt


    le 10/03/2005 à 13:31:24
oui, c'est plus clair. et, du coup, oui, je vois le problème. le truc, c'est que j'avais deux possibilités. étant donné que ce truc appartient à un roman de sf, je pouvais soit enquiller des données sur le monde, et donc rendre la psychologie de ce personnage d'emblée compréhensible, soit miser sur le fait que le texte est assez excitant en soit, et que les lacunes psychologique ne passent pas pour idiote, mais pour énigmatiques. normalement, le lecteur motivé devrait, à force de lire des pages de ce roman, comprendre de plus en plus les motivations des personnages.

tu as lu crash de ballard ? c'est un peu lui qui a inventé cette façon d'écrire de la sf.
Kirunaa


    le 10/03/2005 à 13:44:48
Qui ? moi ? non.
Konsstrukt


    le 10/03/2005 à 13:55:33
tu devrais. c'est bien meilleur que surfaces. c'est chez 10/18, on le trouve d'occase, c'est facile à voler sinon.

y'a le film de cronenberg, aussi, qui tape bien dur.
Kirunaa


    le 10/03/2005 à 14:06:25
Facile à voler, parle pour toi ! Je doute de trouver ça par chez moi.
Si je tombe dessus je le lirai avant de me relever.
Tyler D


    le 10/03/2005 à 14:09:27
cronenberg ça pue du fion
Konsstrukt


    le 10/03/2005 à 14:11:16
ça dépend. crash non, vidéodrome non, chromosome 3 non. le reste, effectivement, c'est un peu moisi.
Tyler D


    le 10/03/2005 à 14:19:38
bah moi j'ai vu existenz, pas franchement convainquant et chromosome 3 ça c'est nul à chier des bulles carrées

le problème avec cronenberg c'est qu'on se dit "putain, y doit y avoir un truc, la fin ne peut pas être cette chose tellement évidente à laquelle je pense, sinon il se ferait pas chier à filmer tout ça, sinon il aurait pas une telle renomée ce gars-là..." bah en fait non : on a cru pendant tout le film que ça allait partir un peu en couille vers un truc bien gaulé (y'a moyen en plus avec les éléments du film), que ce que semble promettre le film va se réaliser, mais il se passe rien de rien d'intéressant
Anthrax


    le 10/03/2005 à 14:26:07
chromosome 3, beurk c dégueulasse ce truc
pas vu les autres
sinon pour la revue, je pense pas qu'on la trouve partout et encore moins pour les canadiens francophones, c quoi qui te fait dire ça ?
en fait je pensais que tu allais démarrer sur la zone avec plus de provo... mais finalement tu es un gars très bien élevé, bien bien
nihil


    le 10/03/2005 à 14:53:17
Le film Crash je trouve que c'est une merveille. Faudrait que je lise le bouquin. (Décidement, j'ai de plus en plus de matière pour écrire un blog moi, j'ai ma life qui me sort de partout)
Konsstrukt


    le 10/03/2005 à 16:27:55
ah non putain chromosome 3 c'est génial, l'ambiance est lourde du début à la fin, faut juste fermer les yeux dès qu'il y a un effet spécial, sinon t'as un point de côté.

existenz en effet, c'est un gros caca ; mais vraiment, retape-toi chromosome 3 sans a priori.

anthrax : bin il me semblait que c'était un truc canadien, non ? je me suis encore vautré dans la bétise ?

bin oui je suis bien élevé, ça dépend de comment on me reçoit. tiens, par exemple, voilà un échantillon de comment on m'a reçu ailleurs, en vrac, juste pour rire :

comment peut on avoir envie de faire lire ce genre de choses ? c’est à chiér il n’y a pas d’autre mot. je ne pensais pas lire ce genre de truc sur un forum littéraire.

Gros pb avec le caca, encore au stade anal ????

Ton travail,ton job, pauvre imbécile, est nul, sans idée et sans mot, c'est comique de vacuité, c'est du neurone figé. Tu ferais mieux de charcher une place comme assistant du chef de rayon dans une grande surface spécialisée dans les couvercles de chiottes.

Le reste [c'est à dire mes textes, nda] n'étant que matière fécale mijotée dans le cerveau d'une psyché malade d'un maccabée de l'humanisme.

Je dois être un peu fatigué ou imperméable , car je ne comprends rien à toutes ces logorrhées
J'ai l'impression d'être en pleine séance de masturbation intellectuelle

a priori je pense que celine te merde.....

A quand la fermeture de ces topics inutiles ?

Tu commences à me casser les couilles, vieux.

Ce roman à suivre n'est qu'ennui.
Au bout de qq pages, on est déjà lassé.
De la branlette hétéro-beauf et univoque.

au final, du vent.

On va devoir supporter ça combien de temps encore ?

J'adhère toujours pas !
On dirait du mauvais rap !

Vas-y Grocuck continue d'écrire, oh oui vas-y, vas-y, oh, oh oui, vas-y...
Anthrax


    le 10/03/2005 à 18:18:27
tout le monde ou presque (scusez les manchots)à au moins une main, on peut se branler avec ou écrire, deux activités épanouissantes, on aurait tort de s'en priver... pour les autres, ceusses qui de leur au moins un oeil (scuzez les double borgnes)s'aventurent à lire ce que leur au moins une main n'a pas écrit... s'exposent à se sentir obligé de dire que c'est de la merde, l'avantage avec le net, c'est qu'il n'y pas d'odeur

j'aime beaucoup l'esprit de la zone, parce que les zonards s'acharnent à être ce qu'ils ne sont pas et de toute façon ils s'en foutent

non la revue n'est pas canadienne
mais aucune espèce d'importance

Narak


    le 10/03/2005 à 21:30:41
Bof...J'aime moyennement, c'est beaucoup trop court et Konsstrukt a écrit beaucoup mieux tout en restant dans l'esprit zonard, je pense en particulier à "Minutes" que j'ai franchement adoré...
Konsstrukt


    le 11/03/2005 à 10:39:08
ah ouais, tiens, minutes, je l'avais oublié, je l'ai même pas proposé à nihil, couillon que je suis
Mill


site lien fb
    le 06/03/2007 à 13:23:51
Sympathique et efficace. Le laconique "et puis je suis mort" me fait hurler de rire. C'est idiot mais c'est comme ça.
SKIZZZO     le 06/07/2011 à 11:01:28
c'est bon tout ça

j'en veux plus

nihil et konsstrukt

et vice versa
mystic     le 07/07/2011 à 09:59:01
tu la prend dans le cul skizzo
SKizzzO     le 07/07/2011 à 10:11:23
expliques-moi Coca-Cola
...     le 07/07/2011 à 11:46:09
"Je n’aime pas cette vie et c’est tout et puis je suis mort." On avait compris.
Pour un texte minimaliste et concentré, c'est superflu en plus d'être une dernière phrase de merde, un peu comme la phrase d'avant, et celle d'avant encore.
Lapinchien


tw
    le 07/07/2011 à 12:26:41
c'est probablement parce qu'il y a un lien avec le titre ? la superficialité des choses, leur formalisation superficielle ? c'est un concept. Enfin je pense.
...     le 07/07/2011 à 13:11:06
Il est vrai que le meilleur moyen d'aller droit au but, c'est de rester à la surface.

Hihihi, hohoho, mais que je suis drôle.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]