LA ZONE -
Résumé : Notre nouvel auteur se coule dans la peau de John Poncherello, le célèbre motard héros de la série gay des années 80 : Chips. Un trip moins confortable que prévu, puisque sous son apparence de boyfriend idéal se cache un être torturé et empli de colère et de ressentiment. C'est un peu comme si on apprenait que Casimir est en fait un junkie amateur de films pornos et de death-metal.

Les gens

Le 23/03/2005
par Ponch
[illustration] La vie, la sociéte, les magasins, la promiscuite, les gens. Probleme central et incontournable, plaie beante et purulante de l'humanite. Je dois faire avec. Pas le choix. Comme tout le monde. J'en suis un apres tout. Mais je les hais. De tout mon être.    
8H du mat' une journee de plus dans la vie de John Poncherello. Ca vous dit quelque chose? Normal j'ai eu mon heure de gloire dans vos ecrans de tele. Je conduisais une grosse moto, portait des lunettes de soleil, un uniforme qui me comprimait les bonbons et un brushing de tapette. A l'epoque ca marchait bien, faut croire que ca plaisait aux menageres, a ces petasses, ces misereuses qui attendent le retour de papa pour l'oeil humide et la toison offerte lui servir son chili con carne.
Je gagnais du fric en passant pour le mec gentil, le gendre ideal, celui qui aime les vieilles dames et ne pete jamais au lit mais déjà à l'epoque je sentais grandir en moi une colere sourde, une haine qui ne demandait qu'à exploser à la face du monde.
Mon nom est Estrada. Eric Estrada et pas Ponch bande d'enflures. 20 ans que la serie est terminee et que je suis condamne à tourner dans des telefilms à l'eau de rose. Je n'arrive pas à me décoller cette saloperie d'etiquette puante.
Quelle belle connerie. Je hais les animaux, je hais les enfants, je hais les vieux et je vous hais. Enfoncez bien ca dans vos cranes moisis.
Il y à 2 ans j'en ai eu marre et j'ai decide de me livrer à ma passion: la haine de l'autre.
Ma haine est un art que je cultive sans cesse, un jardin que je ne cesse d'arroser de votre sang pourri.
J'ai demenage. Decide d'habiter Dallas. Les cons sont en quantite industrielle là bas. L'image de l'autorite les rassure. Ils m'aiment bien, me voient comme un ami, le mec qui donnerait un rein pour sauver un enfant, alors que j'ai plus pour habitude de leur prendre leur rein a ces petits morveux pourris et le passer au mixeur. J'aime bien la viande quand elle est tres fraiche et saignante. Parait en plus que c'est bon pour la sante.
L'autre jour j'etais dans une maison de retraite pour une seance d'autographes. Il y avait là plein de petites vieilles incontinentes et en charantaise qui me regardaient pleine de joie. J'en avais la nausee. Je crois que je hais encore plus les vieux que les enfants. L'une de ces vieilles s'appelait Gladys. Elle a tenu à me raconter sa vie. 78 ans , veuve depuis 10 ans, cardiaque, abandonnée de sa famille. Le schema classique. La victime ideale. Elle m'adorait dans "Chips" et a vu tous mes telefilms. Je lui ai dit que je passerai la prendre le lendemain pour l'amener en balade.
Nous sommes alles nous promener dans un parc proche de la maison de retraite. Je m'etais bourre d'anti vomitifs tant l'odeur qui emanait de son corps decrepi pourri et son regard plein de gentillesse me retournaient l'estomac. Elle a tenu à me prendre le bras. Sa hanche lui faisait mal. Je me retins difficilement de lui dire que de toute facon ce serait une des dernieres choses qu'elle ne pourrait jamais ressentir.
Je lui ai propose de l'emmener en haut d'une de ces tours qui dominent la ville. En haut je lui ai dit qu'elle me rappelait ma grand mere. Ca lui a plut. Je le savais. Je lui ai dit aussi que j'allais la tuer. Ca lui a moins plut et lelle poussa un cri d'effroi à la vue de ma lame de rasoir. Tout se passait comme prevu. C'etait un moment delicieux. A mesure que je me rapprochais d'elle, elle commencait a suffoquer et cherchait nerveusement dans son sac ses medicaments pour le coeur.
Je vis dans son regard quelque chose de merveilleux. La peur. Cette putain de peur qui vous serre le ventre. Gladys savait qu'elle allait mourir ici en haut de cet immeuble. Admirable petite vieille. Elle savait qu'il n'etait pas la peine qu'elle gache ses derniers souffles dans une crise de panique. Je m'assis en face d'elle. Je ne pouvais detacher mon regard du sien.Les minutes passaient et la vie la quittait. Etendue par terre, elle n'avait plus la force de bouger. Son souffle se faisait de plus en plus court. Elle n'avait maintenant plus la force de respirer et j'attendais cet instant de grâce avec une immense excitation. Elle mourut dans un dernier souffle. J'eu un orgasme dans un profond soupir liberateur.
Me ressaisissant je pris mon cellulaire et une voix paniquee. Les secours arriverent et je leur servis mon plus grand numero d'acteur.

= commentaires =

Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 23/03/2005 à 20:50:39
"En haut je lui ai dit qu'elle me rappelait ma grand mere."

Si l'acteur avait 20-30 ans dans les années 70, ça lui fait 55-65 en 2005. La gentille madame est supposée être agée de 78 ans. Il me semble qu'il y a là peu de vraisemblance.

10 ans d'écart, c'est peu entre deux générations, a fortiori s'il y en a une intercalaire, sauf peut-être pour des Anglo-saxons décadents, mais le patronyme Estrada suggère une ascendance latine et donc des relents de civilisation malgré l'immersion dans un contexte capitaliste nord-américain.

J'espère que le choix du pseudonyme de l'auteur n'augure pas une série exclusivement consacrée au sémillant motard, parce que, en gros, je me fous complètement d'un bellâtre en pantalons moulants incarnant un défenseur de l'ordre social libéralo-américano-antibolchévique.

Tu pouvais pas l'envoyer régler la circulation à Kirkouk, plutôt ?
nourz     le 23/03/2005 à 20:53:00
mouais.
c'est traité de façon courte, mais y'a un truc qui manque. quelque chose au niveau du style qui cloche, comme par exemple "Ca lui a moins plut et lelle poussa un cri d'effroi à la vue de ma lame de rasoir", qui sonne thriller cheap (j'aime bien l'expression cheap ces temps ci).
dommage l'idée est intéressante, elle est juste mal desservie par cette écriture un peu fade, parfois maladroite.
Anthrax


    le 23/03/2005 à 21:14:15
c gratuit et insipide (cheap quoi, un chamallow gore)
Anthrax


    le 23/03/2005 à 21:14:51
et la photo st répugnante, je vais faire des cauchemars cette nuit, sûr!
Aka


    le 23/03/2005 à 21:19:32
Moi j'ai bien aimé. Je trouve ça marrant, original et pas prise de tête, ce qui n'est pas donné à tout le monde, surtout pour un premier texte.

Je veux bien la suite.
nihil


    le 23/03/2005 à 21:25:18
Ouarf super les commentaires méga-sérieux sur un texte déconnants. On s'en branle du style. Anthrax, essaie un peu de lâcher la teub de Nounourz et de penser par toi-même aussi à l'occase.
nourz     le 24/03/2005 à 09:03:57
bah euh...
j'ai pas ri, même pas souri...
pourtant, je n'étais pas particulièrement maussade en lisant ce texte.

On ne rigole pas avec l'humour, c'est une chose sérieuse.
Kirunaa


    le 24/03/2005 à 10:33:43
Doukininounet, mon chéri, l'age à rien à voir là dedans, tu me deçois sur ce coup là.
Si ta mère est morte à quarante ans, même quand toi t'en auras 60, une femme de quarante ans ressemblant à ta mère te feras penser à ta mère... probablement plus qu'une vioque de 90 en tout cas.

Le texte m'a bien plu sinon. C'est sympa, de temps en temps, les textes où y a pas besoin de penser.

Sinon, Ponch, t'avales ?

Commentaire édité par Kirunaa.
Lapinchien


tw
    le 24/03/2005 à 10:58:18
et dire que c'est surement un de mes charmants ancêtres forçat engagés aux cotés de Francisco Pissaro qu'a violé son indienne d'aïeule la finissant à grands coups de casque de conquistador en lui hurlant : "Où sont ces putains de Cités d'Or connasse ?" çà m'emeut tout çà...

heu oui, ma grand mère avait pour patronyme Estrada... Alors pas touche à la famille... Que je suis bouleversé d'apprendre que nos arbres généaoliques ont des branches qui se rejoignent dans un bref coït innopiné.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 24/03/2005 à 13:26:50
Civilisé, pas charmant. D'ailleurs, l'utilisation d'instruments sexuels est déjà un symptôme de la civilisation. Je ne dis pas que cela en constitue l'essence, ni même une caractéristique bienheureuse, mais cela implique des prérequis intellectuels et techniques, une capacité à prendre du recul par rapport aux choses, une volonté de s'affranchir des contraintes matérielles.

La sauvagerie peut être charmante. Songeons aux vahinées, ou au crâne d'un explorateur anglais judicieusement éclaté sur la plage d'une des îles Sandwich.


Grognasse, j'avoue que tu as logiquement raison. Mais ce n'est pas une raison pour qu'elle s'appelle Gladys. Et puis, je ne pense pas que Ponch ait vu les choses comme toi, mais bien comme je croyais qu'il les avait vues. S'il avait eu à l'esprit qu'Estrada et sa victime devait appartenir peu ou prou à la même génération, il n'aurait pas fait allusion à la ressemblance entre l'une et la


Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 24/03/2005 à 13:27:44
... grand-mère de l'autre. Saloperie de touche caractérielle.
Kirunaa


    le 24/03/2005 à 17:15:38
Ben quoi, t'aimes pas 'Gladys' ? Ça fait très grand-mère je trouve...
bertha     le 24/03/2005 à 23:35:53
C'est qu'il a de grands airs cons !!!!! comme grande mama ... mais il a en plus le truc qui manque, sinon oui bof peut etre, je sais pas j'ai pas lu.
Ponch


    le 25/03/2005 à 11:02:09
Petite precision que je comptais apporter dans la suite de l'histoire.
Ponch n'a jamais connu sa mere, morte pendant l'accouchement.
Eleve par sa grand mere qui deceda en pleine heure de gloire de POnch.
DOnc rien d'illogique que Galdys petite vieille frippee de 78 ans lui fasse penser à sa grand mere decedee sensiblement au meme age...
Ponch


    le 25/03/2005 à 11:05:23
Quant au style, se mettre dans la tete d'un perso aussi kitch que John Poncherello implique (le recit etant ecrit à la 1ere personne) l'emploi d'un style lui aussi kitch par moment, proche de la mauvaise serie B que connait si bien mon personnage
Aka


    le 25/03/2005 à 11:10:11
Te justifie pas tu t'en fous. C'est qu'une bande de vieils aigris frustrés et qui se la pètent grave. Tu les emmerdes.
Moi je t'aime.
T'as quel age au fait ?...

Commentaire édité par Aka.
    le 25/03/2005 à 11:50:37
il doit pas etre quadra alors arrete de mouiller Aka
Aka


    le 25/03/2005 à 11:54:42
On a plus le droit de fantasmer tanquile ici ! C'est surement pas un connard sans pseudo qui va m'empêcher de mouiller, de me toucher ou de montrer mes seins si j'ai envie.
Putain d'homme invisible en bois.
    le 25/03/2005 à 11:59:19
vas y reste tanquille surtout mouahhhhhhhhhh elle est intenable quand elle fait dans sa culotte cette petite chatte
Aka


    le 25/03/2005 à 12:13:05
C'est bien on a l'air d'être intimes.

Quel ennui cette discussion. Presque aussi chiant que du El Def/Anthrax.
    le 25/03/2005 à 12:17:51
C'est tout le résumé de la zone en fait, non ?
Mais toi qui es si rusée, je m'étonne que tu me prennes pour un homme invisible, c'est dingue çaaaaaaaaaaa
Ponch


    le 25/03/2005 à 14:09:15
Je suis trop vieux pour toi aka..
Sache seulement que j'ai bien connu l'epoque "chips"...
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 25/03/2005 à 15:06:34
Je me la pète, je suis frustré, mais je ne suis pas aigri, et je m'emmerde très bien tout seul.
Aka


    le 25/03/2005 à 18:22:52
Ponch, sache qu'on est jamais trop vieux pour moi. Au contraire. Du coup tu me plais encore plus.

L'homme invisible en bois > T'as vu ça où que j'étais rusée trouduc ?
Nounourz


    le 25/03/2005 à 21:18:30
j'suis pas vieux d'abord.
nihil


    le 25/03/2005 à 21:24:02
La ferme, l'ancêtre !
Anthrax


    le 25/03/2005 à 21:26:16
nihil sois pas jaloux mon gros ça te va pas au teint
merci de me préciser que cheap et chamallow gore sont des commentaires méga-sérieux
aka c un peu facile de resservir le el def anthrax à toute les sauces et puis t'as vraiment des goût de chiottes mais t'as le droit
ce texte est tjs aussi nase depuis l'autre jour d'autant plus si c sensé être déconnant en plus...
Narak


    le 25/03/2005 à 21:34:21
Nan, Aka ne fait qu'exprimer se que pense la majorité, mais perso, si je ne dit pas plus souvent que je te trouve naze, c'est parce que ça risque de te donner un sujet de conversation...
Et moi j'aime bien quand tu parle pas, Antrax.
nihil


    le 25/03/2005 à 21:41:13
Elle confond "commentaire" et "comment me taire"
Aka


    le 25/03/2005 à 21:42:11
Ah merde nihil a du vexer Anthrax.
Désolée pour la platitude de ma vanne mais c'est un peu le but de la maison.
Décidément, vous avez tendance à me surestimer les gens.
Nounourz


    le 25/03/2005 à 22:50:25
il y aurait un jeu de mots a faire avec "comme en terre" mais je m'abstiendrai.

veuillez ne pas tenir compte de cette remarque, vous n'avez rien lu.
Anthrax


    le 27/03/2005 à 15:44:04
je suis terriblement vexée tellement que j'en ai chié des "poster articles" à la pelle, ça vous apprendra!
pour les comment taire, nihil on dirait que tu fais du anthrax, et on finira tous en terre, en suie ou en paté pour chien, c clair
Narak


    le 28/03/2005 à 11:55:52
ça se voit que t'était vexé quand t'as écrit ces textes, j'en ai même repéré un ou deux qui n'ont plus rien de zonard.
Anthrax


    le 28/03/2005 à 12:40:24
c'est que le début
ça va devenir un salon de thé ici
nihil


    le 28/03/2005 à 14:56:47


Commentaire édité par nihil.
nourz     le 28/03/2005 à 14:59:24
earl grey ou jasmin ?
avec ou sans sucre ?
et avec ça, vous reprendrez bien une dose de dissection d'animaux vivants et innocents ?
Anthrax


    le 28/03/2005 à 15:02:11
jasmin pour moi avec un léger nuage de radioactivité, merci très chair...
R     le 02/01/2008 à 20:16:50
Ouai, pour m'ecriture c'est pas extraordinaire, mais ce que tu transmets, on le sent au fond des tripes, pas mal frnachement, ecoute pas les pourris de gens qui pensent qu'a la forme, et qui pensent tt savoir sur le roman alors qu'ils ecrivent pas trois lignes! FUUUUCKKK LA FORME L'ORTHOGRAPHE ET VOS CONNERIES DE PROCEDES A LA CON !!! BANDE DE CHARGNARD PUANT QUI SE BRANLENT DEVANT LA STAR AC !!!!!

= ajouter un commentaire =



[Accueil]