Surfaces (17)

Le 09/07/2005
-
par Konsstrukt
-
Rubriques / Surfaces
On commence à être lassés des Surfaces. Celui-ci est dans la mauvaise moyenne en plus, puisqu'il décrit un passage à l'acte au lieu de rester sobre. Seul intérêt : il nous nous permet d'envisager une certaine forme d'intrigue globale réunissant l'ensemble des textes de la rubrique.
Je suis obligé de m’asseoir. J’ai trop chaud. Je me sens mal. Je déboutonne mon col. Je défais ma cravate. Ca m’aide pasà respirer. J’ai trop mangé ce matin. En face ce con me regarde comme si j’étais l’ogre.
Il fait chaud. Je suis de mauvais poil. J’ai du mal à respirer. Merde je suis trop vieux. Je suis presque à bout. J’ai les nerfs en pelote. Je regarde ma montre. Une belle montre-chronomètre. Je reprends conscience de mon revolver. Un bon gros revolver. Ca me détend. L’autre il palit. Il fait une grimace et il se cramponne le ventre. Je veux pas qu’il gerbe dans mon bureau. Je le lui dis. Je brandis mon canon sous son pif pour appuyer mon propos. Il le secoue avec énergie. Il tient à ce que je comprenne qu’il a compris. Quel con. Ah oui le chronomètre. Y’en a pour cinq heures encore. Il fait trop chaud. J’ouvre la fenêtre. Je sens son regard qui me suit. J’ouvre la fenêtre. Le bruit des voitures. C’est doux. Moi ça me fait penser à un sèche-cheveux. Je le lui dis à l’autre. Il comprend pas. Allez maintenant c’est bon. Je l’abat. Il tombe avec la chaise. Il y a du sang. C’est normal. Ca sent la poudre et le sang. Je vais à la fenêtre. Je suis au quinzième étage. Le lache le révolver. Il tombe. Je regarde jusqu’au bout. En bas il défonce le toit d’une voiture et tire. Je crois que le type au volant meurt. D’ici tout ça ne fait pas beaucoup de bruit. La voiture a une embardée et provoque un accident puis un embouteillage. Je retourne à mon bureau. Le travail. Ah oui il y en a. Mais plus pour moi. Y’a un type de vingt ans qui va me remplacer. Ou une fille. Je m’en fous. Dans cinq heures. Et moi chais pas moi. Pas envie de me suicider. Même pas tellement envie de mourir. Peut-être je mourrais pas. Il paraît ils en gardent. Pour les maîtres pour qu’ils s’amusent. Je retourne à la fenêtre. En bas ils se bastonnent. Le type à la voiture est bien mort. Je m’emmerde. Faut qu’ils se dépèchent. Je regarde la montre. Ca va pas vite le temps.
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - http://www.lazone.org/