Comment perdre les JO : trop petit

Le 07/10/2005
-
par Lahyenne
-
Dossiers / Comment perdre les JO
Une petite participation au thème 'comment perdre les JO' assez amusante mais un peu... vaine. Quand on est habitués à des textes extrêmes et apocalyptiques, même en terme d'humour, celui-ci parait bien sage.
Toutes les mesures concordaient, le stade était trop petit. Pourtant, on avait tout fait comme d'ahabitude, dans les normes ! Un architecte pour une maquette préalable, un ingénieur pour l'évaluation de l'ampleur des travaux, qui a transmis son devis au service comptable de la mairie. Effectuer rapidement au milieu des recherches de sponsors en cigares, stylos, et autres petites fournitures essentielles et/ou anisées.
Après le premier refus, on reprend le processus et au bout de cinq ou six propositions ils se lassent et disent oui. Bon, vu les circonstances, on a appuyé un peu notre demande et bien entendu qui refuserait d'échanger un tampon "approved" contre l'équivalent en cash d'une piscine de 10 mètres de long ?
Ensuite, ça avait été facile : Une équipe pour calculer les taux de portance et la faisabilité de l'ensemble, une modification du tout sans en parler à la mairie pour entrer dans les spécifications de ce groupe de travail sans se retaper le marathon administratif, l'appel à un groupe de designers d'intérieur pour refaire nos fauteuils de direction parce que bon, on réfléchit tout de même vraiment mieux dans un bon fauteuil et enfin la réalisation de la maquette finale en carton, papier et polystyrène expansé. C'était une très jolie maquette que cette maquette là. Et forcément,
elle aussi était un peu petite.
Après, on a déroulé... Sous traiter toute la construction à une entreprise de BTP, faire cracher plus de la moitié du budget au
conseil régional, se battre avec la métro pour qu'elle nous file le reste, faire de nombreuses réunions de direction pour évaluer
l'ensemble des travaux et aller voir sur le chantier si tout allait bien. Personne n'a vu l'erreur qui s'était glissée on ne sait pas trop quand dans nos calculs. Comment pouvait-on imaginer ?
Bon, après coup on a bien compris ce qui s'était passé. Une bète erreur d'appréciation. Un stagiaire étranger qui ignorait tout du système métrique faisait partie d'une des équipes qui ont fait les projets initiaux. Et voila. Un tour de stade de 300 mètres. Impossible d'organiser le 400 mètres haies. Alors qu'on avait vraiment tout fait dans les normes de qualité habituelles ! Comment vais-je pouvoir annoncer ça au comité moi ?
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - http://www.lazone.org/