Duel à l'aube

Le 19/06/2004
-
par Kirunaa
-
Thèmes / Débile / Idiot
Kirunaa a pris au sérieux une conversation de forum qui évoquait un duel entre et Lapinchien, pour un affront qu'elle aurait fait au mutant en le comparant à M. Yo. C'est donc le récit de ce duel qui nous est présenté ici. Faut pas l'énerver Kirunaa.
Extrait d’une conversation lue récemment sur le forum :

Lapinchien : trop sympa en l'honneur de mon anniversaire d'avoir definitivement condamné ce forum... c'est le plus beau cadeau que vous pouviez me faire... arf !
Kirunaa : Dans la même veine mais une seringue plus loin, il lui est arrivé quoi, au vieu Yo ?
Il a vraiment réussi son suicide cette fois ?
Lapinchien : Je ne te permet aucune comparaison entre moi et Yo... c'est la pire des insultes qu'il ne m'est été donné de subir... je te défie donc en duel demain à l'aube, on reglera çà à grands coups curredents...
Kirunaa : Eh ! Tu provoques en duel, mais J'AI le choix des armes.
...
OK pour le cure-dents, mais en bois. Ceux en plastique cassent trop facilement et n'on même pas d'échardes.
Lapinchien : t'as interet à polir la lame de ton taille crayon à curredents pasque tu vas pas m'echaper, tu vas finir embrochée comme une olive farcie !
Kirunaa : J'en déduis qu'un oinment à l'huile d'olive est des plus indiqués...
Lapinchien : ouais !!! pis t'as interet à bouffer de l'anchois ou du piment rouge (au choix) !

___
Il était tôt, les lueurs de l’aube commençaient à peine à poindre à l’horizon. Elle attendait déjà depuis quelques heures que son adversaire daigne pointer ses oreilles jaunes pixélisées. Ses cure-dents étaient affûtés, taillés, prêts à s’enfoncer inexorablement dans la chair canino-lapine de l’infâme provocateur. Bientôt son heure allait venir.
Soudain un léger craquement la fit se retourner, et elle aperçut deux oreilles émerger des herbes hautes.
-    Enfin tu te décides à venir affronter ton destin ! lança-t-elle, vindicative.
-    Oui, je suis là, prépares-toi à mourir ! Répondit l’autre.
Une musique d’Ennio Morricone s’éleva alors dans l’air cristallin.

Les deux combattants se faisaient face, implacables. L’un d’eux allait dégainer, et de leur rapidité et de leur adresse dépendait leur vie. Seul un seul survivrait. L’honneur en voulait ainsi.

Alors, d’un mouvement d’une fulgurante souplesse, Lapinchien lança son premier cure-dent. Faisant ensuite une pirouette digne des plus grands mangas, il visa, et lança l’autre, cherchant à tuer son adversaire avant qu’elle ai eu le temps de réagir.
Kirunaa éclata d’un rire machiavélique lorsque les deux cure-dents furent détournés comme par magie, ne lui laissant pas même une égratignure.

-    Pauvre fou ! Je t’avais pourtant prévenu ! Tu n’as pas tenu compte du facteur huile d’olive dans on équation trajectorielle de lancer de cure-dents. Tu vas donc mourir de honte !

Et d’un geste d’une grâce et d’une précision inénarrables, elles lança ses deux cure-dents en pur pin massif, qui se plantèrent chacun dans une oreille de Lapinchien, le laissant cloué à un Bonzaï.

Elle s’éloigna ensuite en riant.
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - http://www.lazone.org/