Opale réservée

Le 25/10/2004
-
par Caligula
-
Thèmes / Divers / Poèmes de merde
Ce Caligula m'a l'air d'être un beau détraqué sexuel, il poursuit des adolescentes de ses assiduités, et ensuite vient raconter ses échecs sur la Zone, dans des textes de plus en plus colériques, ce qui laisse à penser que y a du massacre de jeunes filles qui se prépare.
Encore un chapitre de plus au grands livre de mes tentatives repoussée. Aucune nymphette n'a été aussi chienne depuis des siècles, puisqu'elle se refuse à mon harem. Le chatiment n'en sera que plus doux et ma jouissance exceptionnelle!!!!
Poussons à la copulation ma détresse et mes mots
Allez vivons, virevoltons, laissons parler le beau.
D’un esprit dérangé en quête d’avoir une danse,
D’un garçon révolté que ton fantasme met en transe,
Et rêve d’une chose : c’est de violer ton image
Puis voir en apothéose se déformer ton sourire sage.

Par un maître mouvement, être entraîné par la chanson
De tes reins criants comme de ta chatte en ébullition.
Plus tu m’éconduis et je me vois prendre de l’altitude ;
Salope, me voila compris, car la carence devient rude.

Je me répands en sanglots, personnifié par la fumée,
Des lèvres de mon bédo, que ton sms a amorcé !
Puis, j’écris tes louanges, puisque tu fuis ma demande,
Ha, ma libido te dérange, comme mon cœur en offrande.

Reste ainsi ignorante, puisque tu as privé ton corps
De ma prose excitante mêlée au rythme des ressorts.
Crève sale petite coincée, endoctrinée du prince charmant,
Au dépend de moi chirdé, aigri de se coucher perdant !

Mais tu peux être sure que je guette du coin de l’œil
Une pulsion de luxure dictée par ton point G en deuil.
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - http://www.lazone.org/