I like to vomit ou comment anéantir son système immunitaire

Le 19/05/2005
-
par Deroxat
-
Thèmes / Obscur / Litanie
Le premier texte de Deroxat est une sorte de poème disjoncté et psychotique, sans structure. C'est du total Anthrax donc (puisque cette conne a réussi à s'approprier ce genre littéraire que j'appréciais auparavant), mais en version nettement plus sombre et agressive. Du coup ça déchire, j'aime bien.
7h53.
Je les sens me parcourir
La blanche circulaire m’avait prévenue :
Il y aurait des fuites.
Bruyante invisible, dans cet espace confiné et étouffant
Cette intimité voyeuriste
Entre les quatre gardiens de mes pluies acides
Je retrouve mon enfer quotidien, pourtant désiré
Devant cette bouche béante
Abîme aquatique à la circonférence trop lisse
Qui mange mes maux
Comme je les dégouline
Bercée par le souffle de ma respiration saccadée

Flottent là inertes et froids,
A la surface.
Et ma gorge brûlé
Mon corps en proie à ces spasmes silencieux
Symphonie amère
Annonciatrice de ma maladie naissante
Que je hais comme je l’aime

Processus d’auto destruction enclenché
>Vivre à 1.66 .10²² à l’heure pour….une imminente collision frontale…violente mais brève et efficace…et au fond peu importe puisque nous ne sommes que nuances de gris vomies de ces cumulonimbus par un jour terne, humide et silencieux…prélude mélancolique de ces sales sensations, ode à cet illustre anonyme créateur de pacotille .
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/