Mes rues sombres : introduction

Le 13/07/2005
-
par Bobby-Joe
-
Rubriques / Mes rues sombres
Déclaration d'intention pour Bobby-Joe dans cette introduction à sa nouvelle rubrique 'mes rues sombres'. Ca parait inutile à première vue, mais bizarrement cette petite intro est agréable et donne envie de lire les textes associés.
Mes rues sombres sont les images de ce que mon imagination engendre de plus banalement noir, de plus facilement violent.
Elles sont l’idée que je me fais d’un monde anarchique ou le mal se perpétue avec aisance. Si vous sortez le soir et qu’il vous arrive malheur, c’est dans mes rues sombres que vous trouverez la plus commune des horreurs. Les souffrances physiques, morales, visuelles où spirituelle y sont représentées à part égales. Point de mots dans mes rues sombres, juste des faits. On n’y discute pas, on s’y violente avec entrain. Elles sont autour de chez moi, parfois dans ma maison même, parfois seulement dans mon coeur. Mes rues sombres sont mes petits maux quotidiens, ceux de mes contemporains, ceux de mes amis, de ma famille. Je les conte avec joie car elles me chargent d’aventure lorsque j’y passe, elles m’emplissent de mélancolie lorsque je ne fais que les voir et m’encombrent de rage quand je ne peux y avoir accès. Rien n’est plus beau que l’imagination dans un monde gris, et qu’importe qu’elle soit belle, laide ou même banal, seul compte l'évasion qu’elle procure. Mes rues sombres sont mes défouloirs, j’y place ce que je ressens et j’y invente des situations que j’aimerais vivre. Mes rues sombres sont dans tous mes textes, dans toutes mes pensées, dans tous mes gestes, dans toutes mes paroles. Mes rues sombres sont mes veines, et s’il y est souvent question de sang, c’est qu’il en est le coeur même.
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/