La faim justifie les moyens

Le 08/08/2005
-
par Lahyenne
-
Thèmes / Obscur / Autres
Lahyenne s'essaie au texte sérieux. Le ton est laconique et lent, la scène un peu iréelle, comme sortie d'un rêve, c'est loin d'être désagréable. On se demande bien un peu où ça nous mène, hélas la chute est un foirage total. Un peu inutile, comme texte.
Le petit chien regarde la scène d'un air dégouté. Un os entre les dents (probablement un fémur), sa queue ne frétille pas et ses pupilles fixées sur l'homme assis semblent attendre un mouvement quelconque. Mais rien ne bouge, l'homme reste assis et le chien attend.
Lh'omme est assis en tailleurs. De temps en temps, il étend puis se secoue les jambes, semblant y chasser quelques fourmis récalcitrantes tout en regardant toujours devant lui, dans la fosse. Rien ne bouge là bas depuis une éternité.

Derrière son chien et lui, le soleil se couche, lentement, et ajoute une touche de couleur à la noirceur du trou béant qu'il scrute.

Lorsque le dernier rayon de soleil quitte l'horizon, l'homme se lève et ramasse un sac vide qui trainait à ses côtés.
Le chien enfin animé suit son maître qui s'enfonce dans le noir en descendant la pente douce qui s'ouvre à lui.

Lorsqu'ils remontent, quelques instants plus tard, le sac de l'homme est plein, et tinte à chaque pas, plein probablement de mille trésors.
Le chien, lui, a un autre os dans la gueule. Il s'agit désormais d'un crâne. Un crâne humain.
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/