Poème après l'amour avec ma main

Le 18/08/2005
-
par Glaüx-le-Chouette
-
Thèmes / Divers / Poèmes de merde
Un poème assomant, dans un style très doux et ampoulé, prise de tronche au possible, impressions soleil levant et tout le tralala d'intello de merde. A partir du moment où on sait que Glaüx parle à sa bite, ça passe mieux, allez savoir pourquoi.
Thé qui refroidit —
ma main posée sur la page :
tout s’est envolé.
Blanc qui refroidit —
ma main posée sur ma cuisse :
tout est si égal.

« fumées intangibles
— cendre à terre, encens rougi — :
parfum de regrets.

fumée de dépit,
fils de camphre vain tissé :
le linceul d’un rêve.

poussière de honte,
blanc froid seul au sol inepte :
tragique déchet.

bâton rouge sang…
Ô ma plume verge vaine
poème déchet !

Qui sentira ton parfum ? »
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/