Un coucou régulier

Le 28/02/2007
-
par Ceacy
-
Thèmes / Obscur / Tranches de vie
Ceacy résume une vie en quelques paragraphes avec son style bloggesque mou du gland. C'est chiant, et bien qu'on s'attende à tout instant à voir apparaître un slogan de pub pour une tondeuse qui rend heureux, il y a une sorte de rythme lancinant pas désagréable qui s'installe. L'auteur a quand même eu la gentillesse de couper court (CSB). Distrayant.
Aujourd'hui, ma maman est morte. Elle me tenait dans ses bras, parce que j'étais effrayé et que j'avais faim, et il y a eu un bruit dehors, alors elle m'a posé sur le lit et elle est allée voir.
Du coup, je pleure.
Papa ne veut pas que j'aie un chien, il dit que ça ne sent pas bon, que ça coûte cher, et que ce n'est qu'un caprice. Il ne veut pas me croire quand je lui dis que je m'en occuperai, qu'il n'aura rien à faire. Je l'aurais appelé Spoky. Je hais Papa.

Sophie a accepté de venir avec moi au ciné samedi soir ! J'ai un peu peur, je ne sais pas comment ça va se passer. Elle est brune, avec des jolis yeux bleus, et elle sourit toujours quand je la regarde. Je crois que je suis amoureux d'elle.

Ça y est, j'ai mon bac.

En deux mois, j'ai dépensé plus de cinq cent euros, je viens de faire les comptes. Je crois bien qu'il va falloir que je trouve un boulot à côté de la fac. Il faudait que je demande à Alex s'il n'a pas un tuyau à me refiler.

Gueule de bois. Bordel, je ne me rappelle plus rien de ce qui s'est passé après deux heures, et j'ai un vieux goût de whisky dans la bouche. J'espère que je n'ai pas fait de conneries.

Le service du personnel de ******* vient de me contacter : ils acceptent ma candidature. Je commence lundi.

Une bougie de plus. Tous mes amis sont mariés, certains ont même deux ou trois gosses. Ma soeur m'a appelé pour me dire que papa avait peut-être un cancer de la prostate. Merde.

Fini de rembourser l'emprunt pour mon appartement. Je suis désormais chef de service, et j'ai une grosse voiture. Mon poisson rouge vient de mourir, c'était le troisième cette année.

L'état de papa est critique, les docteurs disent qu'il risque de ne pas passer la nuit. Je rentre le voir.

Je perds mes cheveux. Ce matin, dans le miroir, j'ai vu qu'il ne m'en restait plus beaucoup. Note : penser à racheter du bourbon. Où j'ai encore bien pu mettre mes lunettes ?

Quand j'étais petit, je voulais être astronaute. Quand je lève les yeux, la nuit, je n'arrive même plus à voir les étoiles. Foutue ironie.

Aujourd'hui, ma maman est morte.
La Zone - Un peu de brute dans un monde de finesse - https://www.lazone.org/